33
Par Valou33 - / mercredi 22 août 2018 11:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Provençal  |  6

C'est drôle, mais en vrai je crois qu'il y a peu de chance qu'il parlait vraiment de la mer. Enfin j'espère pour lui. Il parlait probablement de la piscine à vague de leur région ou alors il l'avait fait exprès. Impossible de savoir quand on a pas le contexte de leur discussion. Mais bon après tout de moins en moins de choses me surprennent en ce moment alors pourquoi pas... 😂

Comments
Par  Provençal  |  6

C'est drôle, mais en vrai je crois qu'il y a peu de chance qu'il parlait vraiment de la mer. Enfin j'espère pour lui. Il parlait probablement de la piscine à vague de leur région ou alors il l'avait fait exprès. Impossible de savoir quand on a pas le contexte de leur discussion. Mais bon après tout de moins en moins de choses me surprennent en ce moment alors pourquoi pas... 😂

Par  Jean Cloud  |  8

Quand j'étais plus jeune on faisait des paris comme ça avec les vacanciers Parisiens.
On leur disait que dans quelques heures la mer allait reculer de plusieurs mètres mais ils voulaient pas nous croire^^

D'ailleurs les offices de tourisme ont chaque année des touristes qui viennent se plaindre qu'il n'y a pas d'eau sur les plages par exemple...bah oui à marée basse il faut marcher un peu effectivement !

Répondre
  AdHominem  |  20

"Les vagues sont des ondes dus au frottement du vent sur la surface de l'eau . Le vent crée des turbulences plus ou moins marquées selon sa violence . Cette violence peut être la résultante d'un cyclone , d'un anticyclone , d'une dépressions ...
Alors me demanderez-vous , si le vent est responsable des vagues , comment se fait-il qu'il y a aussi des vagues sans la présence du vent ? Tout simplement parce que lorsqu'elles se forment , elles continuent droit devant elles , sans faiblir , et cela jusqu'à ce qu'un obstacle vienne l'arrêter . Les vagues sont des ondes et peuvent ainsi faire des milliers de kilomètres avant de trouver une plage ou des falaises .
Ce qui est surprenant , c'est que l'eau qui constitue les vagues ne change pas de place ! En effet , lancez un ballon en pleine mer et vous constaterez que le ballon monte et descend au gré des vagues mais reste à la même place . Ce qui se déplace , c'est le mouvement , c'est à dire l'onde de la vague .

Enfin , à proximité des terres elles vont rencontrer des fonds plus hauts . Les ondes se ralentissent en touchant le fond . Les vagues vont alors grandir et atteindre un seuil critique qui vont les faire s'écrouler sur elles-mêmes , c'est le déferlement .

D'autres actions ( forces ) complètent la résultante des vagues . Ce sont essentiellement :
- les astres qui ont un effet d'attraction sur les masses d'eau terrestres .
- les différences de température dans les couches d'eau de l'océan qui sont à l'origine de courants marins .
- la rotation de la Terre .
- les mouvements sismiques qui peuvent provoquer des raz de marrée ."

Pour en finir avec cette idée absurde qu'il n'y a que la Lune qui entre en compte.

Répondre
  AdHominem  |  20

Mon "absurde" n'était pas une attaque ciblée; je tiens à rassurer au cas ou.
La lune fait "tanguer" l'eau et joue un rôle important pour les marées. Je souhaiterai mettre un lien mais il va être supprimé mais je tente tout de même. C'est de la vulgarisation et très simplifié; non pas que je prenne de haut (de france, haha) les autres mais on est d'accord que si je te sors des formules complexes, ça va être ennuyeux !

http://www-g.oca.eu/cerga/gmc/kids/cd/pdffr/Marees.pdf

Répondre
  AdHominem  |  20

"Une vague correspond à une onde de gravité (onde se déplaçant à la surface libre d’un fluide soumis à la gravité) qui implique théoriquement toute la profondeur. Le vent provoque tout d’abord des différences de hauteur de la surface de la mer qui vont se propager approximativement dans la direction du vent. Pour approcher précisément la réalité, il faut faire intervenir le phénomène du transport d’Ekman : la couche de surface de l’océan est mise en mouvement par le vent mais cette couche de surface est déviée vers la droite dans l’hémisphère Nord et vers la gauche dans l’hémisphère Sud par la force de Coriolis (force qui agit sur n’importe quel corps mobile dans un système tournant indépendamment).Cette déviation va alors se propager vers le bas par viscosité du fluide et le transport moyen de matière obtenu ne correspondra pas du tout à l’axe des vents de surface. On obtiendra alors une convergence ou une divergence selon la trajectoire des vents.

Comme les vagues sont des ondes, elles peuvent donc subir les trois phénomènes suivants : la réflexion, la réfraction et la diffraction."

Répondre
  timathe  |  47

AdHominem, alors justement j’allais te poser la question:
Les vagues sont le résultat de l’influence d’un tout, ça c’est juste. Mais, si on supprime un paramètre (la lune par exemple), on peut donc supposer logiquement que le résultat sera différent, non?
Sur l’application je peux pas suivre ton lien 😓

Répondre
  AdHominem  |  20

Oui. Sans la Lune, il est probable que la vie telle que nous la connaissons n’ait jamais pu voir le jour sur Terre. Malgré le fait que la Lune ne soit que notre satellite naturel, son influence sur notre planète est immense.

C’est elle qui organise le va-et-vient incessant des marées, grâce à sa force gravitationnelle. C’est sa force qui maintient la Terre sur son axe légèrement penché, permettant l’existence des saisons. Sans la Lune, notre Terre serait un monde déchaîné par les vents violents et les cataclysmes, et seule une forme de vie primitive serait capable de résister à un tel climat.

Répondre
  Kaa04  |  42

Lol tkt pas j’ai bien compris que tes réponses étaient bienveillantes même si je suis un gros con de routier ;)

Je peux pas voir le lien avec l’app mais si je résume bien:
Pas de lune = vagues de ouf?

Répondre
  klarann  |  37

la vague est la manifestation physique d'une onde, tout comme une onde de son fait vibrer l'air et pourtant on ne dit pas que les fluctuations de l'air sont l'onde mais bel et bien les conséquences de l'onde.

A la surface de l'eau on voit la manifestation de l'onde qui est l'énergie qui fait bouger l'eau sous forme de vague, mais les vagues en soit ne sont que la résultante de l'onde et pas l'onde elle même

Répondre

Yo ! J'ai balancé ton pdf en texte, je le copie colle pour toi !
#ryrylexpertàlarescousse(sismique)

La marée est un phénomène très étonnant. Chaque jour, le long des côtes, la mer monte et descend avec des amplitudes qui peuvent atteindre plusieurs mètres. Dans l’Antiquité, on croyait qu’elles étaient provoquées par la respiration d’un monstre marin. C’est seulement à la fin du XVIIe siècle que Newton donne les premières explications. Pour les marées comme pour le mouvement des astres une même loi s’applique : celle de la gravitation. En effet, l’attraction réciproque de la Lune et dans une mesure moindre, celle du Soleil provoque le déplacement des eaux.

La masse de la Terre attire la Lune et permet à celle-ci de rester en orbite. Réciproquement, la masse de la Lune crée une force qui attire la Terre et les océans vers elle : on appelle cela la force de gravité. Cette force de gravité oblige la Terre à chuter sur la Lune (cette force est inversement proportionnelle
au carré de la distance entre les corps). Ainsi, toutes les particules de matières à la surface comme à l’intérieur de la Terre participent à cette chute : plus elles seront près de la Lune plus leur déplacement sera important.

Il y a un schema normalement, et il explique en gros que cette force agit donc sur la Terre de façon symétrique créant une bosse (ou bourrelet) équivalente de part et d'autre de la Terre dans la direction Terre Lune. Or, La Terre tourne sur elle-même en presque 24 heures (23 heures et 56 minutes). Pendant ce temps, la Lune a tourné autour de la Terre dans le même sens (elle fait le tour de la Terre en 27.3 jours). En un même lieu, on verra donc la Lune se lever environ 25 heures après le précédent lever de Lune. Le temps entre 2 marées hautes sera égal à la moitié de 25 heures : 12 heures 30 minutes. De plus, au même instant, la marée est haute en un lieu et à son antipode, et elle est alors basse dans les deux directions perpendiculaires.

Je balance la suite

Répondre

La force de gravité exercée par le Soleil, qui permet à la Terre de rester en orbite autour de celui-ci, agit également sur les marées mais 2 fois moins que la force de gravité exercée par la Lune. En effet, la masse du Soleil, bien que 27 millions de fois plus grande, provoque une attraction moins grande car le Soleil est situé 375 fois plus loin que celle-ci. (Ceci montre bien que la distance joue un rôle prépondérant dans le calcul de la force de gravité). Lorsque les trois astres (Terre, Lune, Soleil) sont alignés les forces s'additionnent : les marées sont
importantes et sont dites de vives-eaux. Lorsque les trois astres forment un angle droit les forces se contrarient : les marées sont alors faibles et sont dites de mortes-eaux. Au printemps et en automne lorsque le Soleil est dans le plan de l’équateur, l’attraction solaire est maximale. C’est alors que se produisent les marées d’équinoxes.
L’océan, qui est un fluide, est un système vibrant soumis à une excitation périodique. Sa réponse à cette excitation est d'autant plus importante que sa période d'excitation est proche de sa période propre.
Pour illustrer ce phénomène, prenons l'exemple d'une corde de guitare : si l'on pince une corde, le son produit aura une période propre correspondant aux caractéristiques de cette corde ainsi qu'à sa tension. La corde vibrera d'autant plus que l'excitation sera proche de sa période propre. Ceci est dû à un phénomène physique appelé résonance. Au centre de la corde se trouve le “nœud” de vibrations où celles-ci sont les plus fortes. Aux deux extrémités de cette corde correspondent les points où les vibrations sont les moins fortes, que l'on appelle
les “ventres”. Pour l'océan, la réponse de l'eau aux forces d’attraction est liée à la forme des bassins océaniques. Dans les grands bassins (Atlantique, Pacifique, Indien..) la marée peut donc se créer et se déplacer normalement.En revanche près des côtes, l'océan est moins profond et l'effet de marée est alors plus fort.

Répondre

Ainsi, la forme, la dimension et la profondeur des structures côtières (plateaux continentaux, baies, golfes, etc) leur confèrent une période propre. Les “nœuds” (vibrations les plus fortes) se trouvent au centre des bassins océaniques.
Prenons maintenant l'exemple d'une bassine d'eau qui symbolisera une baie. Si l'on marche avec celle-ci, on transmet à l'eau des impulsions avec une certaine période, celle de notre marche. Si la longueur de nos pas est égale à la dimension de la bassine, on communiquera des impulsions proche de la période propre de cette bassine et l'eau débordera. Si au contraire, la longueur de nos pas est petite par rapport à la taille de cette bassine, l'amplitude du mouvement de l'eau sera petite. Dans le cas de l'océan, si la période est égale à celle des marées, l'amplitude est accentuée créant alors de fortes marées (lorsqu’on pousse
quelqu’un sur une balançoire, il faut attendre qu’il soit au plus haut pour donner une nouvelle impulsion et accentuer ainsi son mouvement).
La différence de hauteur de mer entre la marée haute et la marée basse s'appelle le marnage. Au milieu des océans, les différences sont généralement de 1 mètre. En revanche, près des côtes, elles peuvent être plus marquantes, car la faible profondeur et l'étendue importante des plateaux continentaux accentuent l'effet de marée.
Par exemple, au mont Saint-Michel, le marnage est de l'ordre de 15 mètres. Mais le plus grand marnage est atteint dans la baie de Fundy au nord de Boston, aux Etats-Unis, allant jusqu'à 20 mètres. En revanche, en Méditerranée, il n'est en moyenne que de 20 centimètres car le bassin, étroit et profond, ne
permet pas à l'eau d'exprimer une réponse importante. Grâce aux satellites altimétriques tels que TOPEX/Poséidon et aux développements de nouveaux modèles, l'amplitude des marées au milieu des océans est maintenant connue avec une précision supérieure à 2 centimètres.

Répondre

Le plus étonnant est que les marées existent également sur Terre. La masse de la Lune et du Soleil crée une force qui déforme les océans... mais aussi les terres. Le globe solide lui aussi se déforme. Cette déformation est principalement élastique et provoque des distorsions géométriques de la surface terrestre. Chaque jour sous l'effet des marées terrestres les maisons, en un lieu donné, montent et descendent de 20 à 30 centimètres. Ce phénomène n’est pas visible à l’œil nu car toutes les maisons aux alentours bougent en même temps et de façon identique et
ce, sur des centaines de kilomètres.

Sous l’effet de la gravitation, la Lune orbite autour de la Terre. De plus, soumise à de puissantes forces de marées de la part de la Terre, la Lune tourne sur elle-même à la même vitesse et dans le même sens que son mouvement de révolution autour notre planète : résultat, elle nous présente toujours la même face. Ces mêmes forces de marées créent, comme pour la Terre, des déplacements du sol Lunaire.
Sous l’influence de l’effet de marée provoqué par la Lune, la rotation de la Terre ralentit au fil du temps : la durée du jour croît de 0,00164 secondes par siècle. Ce ralentissement est petit, mais régulier. Il est attribué à la dissipation d'énergie exercée par le frottement des marées, particulièrement dans les mers peu profondes, ainsi qu’à l’action du
bourrelet équatorial créé par la force de marées car cette bosse intensifie la force de marée exercée par la Terre sur la Lune. Sous l’action de ces deux phénomènes, la marche lunaire s’accélère. Suite à ce changement de vitesse, notre satellite s’éloigne doucement de sa planète mère de deux mètres par siècle environ.


C'est peut etre de la vulgarisation AdHominem mais j'ai appris des trucs !

Répondre
  AdHominem  |  20

Merci à toi Ryry ! C'est bien urbain !

klarann, Une vague est une onde mécanique qui se propage à l’interface entre la surface de l’eau et l’air.
Elle est caractérisée par sa longueur d'onde, son amplitude, sa période et sa célérité. C'est encore un pdf (désolé) mais si tu as accès au site, regarde : https://peyresq-unice.sciencesconf.org/conference/peyresq-unice/pages/Rabaud_2_Peyresq_Vagues.pdf

Répondre
  Sejta  |  16

Je ne pensais pas trouver une discussion aussi intéressante. Une vague est un déplacement d'onde périodique. C'est de sa nature ondulatoire que la vague représente un transfert de forme et non de masse.

Répondre
  klarann  |  37

@ AdHominem entièrement d'accord avec ta dernière définition mais donc comme ce n'est pas l'eau mais bien à la césure entre l'eau et l'air, l'onde est l'énergie qui génère la vague. On ne voit pas l'onde mais on la devine à la déformation de l'eau qu'elle entraine, et donc les vagues de l'eau.

La forme de vague de l'onde est juste mais la vague d'eau n'est que le résultat de cette énergie, si je lache un ballon dans l'eau des vagues circulaires vont se former autour, d'abord grandes puis vont diminuer jusqu'a disparaitre. C'est juste qu'en lâchant mon ballon je créé un déplacement d'énergie qui entraine une onde, qui est ralentie par la matière qu'elle va traverser (eau, air), ce qui aura tendance à la vider de son énergie jusqu'a la faire disparaitre peu à peu

Chargement…