32
Par MerciLaVie - / lundi 30 octobre 2017 22:30 / France - Saint-lys
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Nightbird83  |  16

En quoi est-ce une bêtise ? En dehors du fait que c'est de la discrimination, c'est une raison parfaitement logique de refuser une candidature. Toutes les femmes ne veulent pas d'enfant, mais c'est pas marqué sur leur front, et une entreprise se doit de penser économie. Embaucher une personne qui à de fortes chances de devoir s'absenter plusieurs mois, tout en restant partiellement payé, et donc devoir embaucher un remplaçant, c'est pas le top pour une entreprise..

Répondre
  isalo2926  |  20

Et donc s’il t’arrive de tomber malade, de te blesser ou que sais-je, tu accepteras aussi de te faire virer ou refuser je suppose? On est pas fait QUE pour travailler, on a le droit d’avoir une vie en dehors du boulot

Répondre
  myam1myam  |  37

Mais beaucoup approuve ça
Ils suffit de lire les commentaires qui accompagnent les articles sur la différence de salaire homme femme
C’est l’argument qui revient le plus «  oui mais les femmes elles font des gosses et ont des arrêts maternité »
Bizarrement on ne dis jamais a un sportif «  oula vous faite du sport ? Vous avez déjà était opéré des ligaments croisés du genou ? Parce que ça devrait pas tarder » et pourtant c’est aussi long qu’un arrêt maternité

Répondre
  Soidan  |  10

Je pense qu'effectivement les arrêts maternité peuvent expliquer les différences de salaires. Si tu es arrêter pendant un an, ça semble logique que le collègue a le temps de renégocier son salaire voire d'obtenir un promotion. Mais même si on peut l'expliquer de cette façon, ça démontre juste qu'il faut supprimer le congé maternité et passer à des congés parentaux égaux pour la mère et le père.
@Scott : Oui mais c'est bien pour ça qu'il ne faut pas laisser passer ces comportements. Si tu fais quelque chose d'illégal et personne ne te dit jamais rien, que va t il se passer ?

Répondre
  alouex  |  9

Un congé maternité c'est 4 mois. Pas 1 an...

Et les congés parentaux sont déjà égaux. Pour y avoir droit pleinement, il faut que les deux parents les prennent de la même durée.

Et le conté maternité est utile :
un accouchement c'est pas une partie de plaisir. Je ne me serais pas vue retournée au boulot une semaine après (d'autant que mon premier enfant a été hospitalisé juste à la naissance), il faut aussi le temps de créer le lien.
et un enfant qui vient de naitre est fragile.

Et discriminer à cause des congés maternité est illégal en effet. Si on ne fait plus d'enfant car pas de congé mat, ben le renouvellement de la population ne se fera plus. Et en 50 ans plus d'humains...

De toutes façons nous vivons dans une société patriarche, où "l'homme" doit dominer, ou il en va de sa virilité (c'est souvent inconscient hein, c'est pas une critique féministe)... c'est ancré dans notre inconscient collectif ... et il va falloir des années pour que ça change.

Par  Troll d'air  |  25

Pour la boîte, le diagnostique du gynéco ne change rien bien au contraire car tous les rendez-vous très prenants de la PMA interfèrent forcément avec le boulot (dates d'arrêt maladie impossibles à choisir et souvent connues au dernier moment, arrivées plus tardives après les examens du matin, fatigue etc) et tu as beaucoup plus de chances d'être ensuite maman de jumeaux qu'une femme hors PMA.

Pour toi, je te souhaite de trouver un boulot avec un employeur sympa et compréhensif et surtout j'espère de tout coeur que ta maison toute neuve, ton amoureux et toi accueilliez très vite un petit bout, car généralement pour que le gynéco pose ce diagnostique c'est qu'il y a eu des essais infructueux.

Répondre
  HungryLeandra  |  27

La boite a peur qu'elle ait bientôt des enfants, ce qui veut dire que après toutes leurs recherches pour trouver un employé (ce qui leur prend beaucoup de temps et d'argent), après tout le temps que le boite va passer à la former (idem, prend temps et argent sans qu'elle ne soit efficace), ils ont peur que au moment où elle va enfin "être utile" et rapporter de l'argent à la boite (je parle de leur point de vue hein), elle va partir en congé maternité.
Et dans ce cas, rebelotte tout le cirque pour employer un remplaçant (donc recherche + formation), et EN PLUS ils vont devoir payer la dame en congé maternité. Finalement, "petite entreprise" est souvent synonyme de moyens limités.

Ainsi, même si c'est parfaitement illégal, ils ne veulent pas prendre de risques et la refuser d'emblée. Ce qui est triste, c'est que bon nombre d'entreprises font pareil, mais en invoquant des excuses bidons, histoire de ne pas avoir de problèmes avec la loi.

Le plus problématique dans l'histoire (et là je sens que je vais pas me faire seulement des copains), c'est que les deux parties n'ont pas totalement tord. Refuser une nouvelle employée sous ce prétexte est dégueulasse, ils ne savent rien de ses projets personnels, et avoir des enfants est un droit des plus basiques. Mais en même temps, je connais aussi quelques cas d'abus, une en particulier, où une petite entreprise, avec pas beaucoup de marge, a embauché une dame qui est tombée enceinte juste après, qui s'est fait payer pendant son congé maternité, puis a immédiatement démissioné, mettant toute l'entreprise dans la m*rde. Et c'est justement à cause de ces rares cas d'abus que les employeurs ont peur.

Bienvenue au monde du travail...

Répondre
  Maellen  |  20

Juste une précision : c'est la sécu qui paie les femmes en congé de maternité, pas l'employeur...

Répondre
  myam1myam  |  37

Dans ma boîte les hommes « sportifs du dimanche » cumul bien plus d’arrêt qu’un arrêt maternité
Et pourtant on ne refuse pas un candidat parce qu’il sportif
C’est un peu 2 poids 2 mesures :/

Répondre
  trplde  |  50

Un exemple de femme qui abuse de son congé maternité ne fait pas une généralité (surtout qu'elle très bien pu démisionner pour d'autres raisons sans rapport avec son congé mat). La plupart du temps, il n'y aucun problème. Dans la VDM, il s'agit clairement de discrimination à l'embauche sans aucun fondement car ils ne commencent pas les projets de vie de l'auteure et comme ça été si bien dit, certaines personnes peuvent prendre des congés maladies qui cumulés sont plus long qu'un congé maternité.

Répondre
  Dor21  |  35

Pareil, dans ma boite un fille s'est fait embaucher pour tomber enceinte 2 semaines plus tard, partir en conge maladie 1 mois apres, revenir 2 semaines et rapartir pour de bon en conges mat' jusqu'a son accouchement. Bref, c'est vrai que c'est gonflant qu'a cause de tels cas les autres femmes comme moi soient penalisees a l'embauche.
Par contre j'attends de voir en effet un gars de 25 ans se faire entendre dire "Entre 20 et 30 ans vous sortez faire la fête le WE et lundi vous serez souvent absent pour cause de gueule de bois et vendredi vous ne penserez qu'a votre weekend"... bref...

Répondre
  Nightbird83  |  16

Sans être une généralité, c'est une pratique très répandu. Ma mère a demandé une assistante pour l'aider dans son boulot, l'entreprise à embaucher une femme qui a affirmé ne pas vouloir d'enfants, 3 semaines plus tard elle est tombée enceinte.

Des exemples de ce genre il y en a des tas et c'est exactement pour ça que les entreprises hésitent à embaucher des femmes d'une certaines tranches d'âge et dans certaines situations personnelles.

Par contre le coup de "certains prennent des congés maladies et au final c'est plus long qu'un congé maternité" ne prends absolument pas en compte le fait qu'en plus du congé maternité, cette même personne va prendre également des jours de congés maladies (pour elle ou son enfant) donc cet argument ne vaut rien.

Répondre
  Petite Sirène  |  25

Étant employeur dans une PLE ayant en ce moment 2 femmes en congés maternité je sais ce qu'il se passe : oui c'est la sécu qui paie la maman mais en général on prend un remplaçant. Et du coup en CDD. Du coup avec une prime de précarité au bout qui est très coûteuse !!! Et en plus une personne pas formée qui au départ fait pas super bien son travail. Car les personnes top refuse souvent un CDD surtout dans le cas d'un remplacement maternité car aucune possibilité d'embauche à la fin !!
Alors j'ai été dans le cas de la jeune fille à qui on a refusé un poste pour cette raison. Mais je n'en ai jamais voulu à la toute petite boîte qui me souhaitait.
En tant qu'employeur je prends les personnes que me plaisent mais franchement sur 6 employés quand 2 annoncent leur grossesses à 2 semaines d'écart c'est chaud !!!
Peut être la loi française serait aussi à revoir. Si un CDD de remplacement coûtait moins cher l'employeur hésiterai moins à recruter une jeune femme sans enfant.

Chargement…