25
Par Watler - / mercredi 11 juillet 2018 15:26 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MrDany  |  27

Heu je suis le seul à croire que ce n’est pas possible ?
Dans les licenciements mêmes rapide pour fautes graves, il doit avoir une lettre pour nous informer à l’avance pour qu’on puisse se défendre des accusations
Et ça prend toujours au minimum 2 semaines

Par  xFrozenxHeartx  |  25

Procédure de licenciement = LRAR + RDV préalable + délai de quelques semaines à deux mois = si la VDM est vraie, ce qu'a fait ton directeur est illégal. Soit tu lui mets la pression en lui montrant les textes de loi soit tu l'attaques aux Prud'Hommes.

Commentaires
Par  MrDany  |  27

Heu je suis le seul à croire que ce n’est pas possible ?
Dans les licenciements mêmes rapide pour fautes graves, il doit avoir une lettre pour nous informer à l’avance pour qu’on puisse se défendre des accusations
Et ça prend toujours au minimum 2 semaines

Répondre
  izou  |  19

A moins qu'il se trouvait en période d'essai. C'est tout de même inélégant de la part du chef, s'il était au courant. Ou alors ça ne se passe pas en France.

Répondre
  fredturtle  |  20

En période d'essai c'est possible.

On m'a bien souhaité "de bonnes vacances" juste après m'avoir annoncé que mon contrat n'était pas renouvelé et que la boite fermait pour 15 jours de vacances...

Répondre
  Tartare2240  |  29

@fredturtle : Illégal en France. La rupture d'une période d'essai doit être au moins prévenue 24h à l'avance, selon la durée passée en Entreprise cela peut même aller jusqu'à une semaine.

Répondre
  fredturtle  |  20

Je ne réside pas en France mais en Belgique, les lois ne sont pas les mêmes.

C'était un contrat à l'essai avec 36 conditions pour le postulant et pas mal d'avantages pour l'employeur...
Ils se sont juste rendu compte de ce que je leur aurait couté avec un contrat "normal" au lieu d'être sous payé (840 € pour 38h semaine comme préparateur de commande, et encore mes collègues plus jeunes n'étaient payé que 660 € pour le même horaire)...

Ce n'est qu'en toute fin de journée que j'ai appris que je n'étais pas repris, alors que je semblais donner entière satisfaction vu l’absence de remarques sur mon travail, contrairement à mes collègues plus jeunes.

Répondre
  surealiste  |  19

Et si le préavis ne doit pas être presté ? Pas possible que le courrier soit envoyer le vendredi soir et pas encore reçu le lundi ? (suis belge et la législation est totalement différente chez nous)

Par  xFrozenxHeartx  |  25

Procédure de licenciement = LRAR + RDV préalable + délai de quelques semaines à deux mois = si la VDM est vraie, ce qu'a fait ton directeur est illégal. Soit tu lui mets la pression en lui montrant les textes de loi soit tu l'attaques aux Prud'Hommes.

Par  noas  |  7

Si c'est possible malheureusement j'ai vécu la même situation et été témoin de cela également, le préavis de licenciement est effectué chez soi plutôt qu'au travail, cette situation n'est malheureusement pas si rare.
En tout cas bon courage pour digérer cette situation assez traumatisante !

Par  The_Flying_Panda  |  18

À la fameuse réponse « c’est pas possible » ou à « c’est illégal, en France sous cette forme là, vous avez raison, ce n’est pas possible, mais dans pleins d’autres pays ça l’est. Il est même arrivé en Angleterre (qui a énormément d’expatriés français) de virer les gens par SMS ou mail. Donc NON, ce n’est pas impossible ni illégal si on voit juste au delà de son petit nez.

Répondre
  xFrozenxHeartx  |  25

D'ordinaire il y a la mention quand la VDM est publiée d'un pays étranger (et elle ne figure pas dans les "presque VDM"). Mais je suis d'accord avec toi, peut-être que la personne qui a posté a vécu ça dans un pays étranger. Quoiqu'il en soit il n'empêche que c'est dégueulasse.

Répondre

Je suis d’accord avec toi, c’est totalement inélégant et indigne d’un patron qui est sensé avoir du leadership. Ici il n’y a juste pas de mention de pays, donc ça peut être n’importe où.

Par  A'tuin  |  30

Si l'auteur est intérimaire c'est un des cas où c'est parfaitement possible. Des contrats à la semaine renouvelés depuis plusieurs mois qui s'arrêtent du jour au lendemain sans que ton supérieur n'ai le courage de te le dire en face, ça arrive, pas si rarement et même en France.
Le code du travail est ainsi fait que tout les travailleurs ne sont pas "protégés" par des contrats stables et sécurisant.

Par  Milos Popescu  |  1

J'ai vécu la même chose il y a quelques années, prestataire pour un grand groupe pétrolier, je me suis fait reconduire à la porte le 24 décembre, les jours suivants ma boite m'a sorti qu'il perdait beaucoup d'argent à cause de ça, on m'a démissionné, j'ai été encore viré depuis, restructuration qu'ils disent, vous montez quelque chose, vous formez des bleus payés le sous, et le jour suivant vous recevez une convocation préalable à licenciement, après le bal des hypocrites et l'ordonnance Macron sur le travail, vous recueillez des clopinettes et votre ancien patron sabre le champagne, voilà la belle époque ;-)

Chargement…