Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Effilie  |  19

Cette fois je laisse tomber l’humour lourd pour te rassurer.

Tu n’es pas le/la seul(e) dans ce cas. Quand on est triste, notre cerveau essaie de soulager en devenant incontrôlable. Au décès de ma tante, je n’ai absolument pas pleurer, je trouvais le temps long et souriait à tout le monde. Ce n’était pas un manque de respect envers une femme que j’aimerais toute ma vie, mais parce que la douleur était telle que, je l’ai enfouie tout au fond de moi. J’ai craqué après, bien sûr. Mais j’avais accepté le fait qu’elle soit partie et ça m’a soulagé. C’est ce qu’il faut se dire. La mort est terrible pour ceux qui restent, mais pas insurmontable. Rire fait du bien, ne te sent pas gêné(e).

Instant lourd terminé, merci !

Par  Capitaine AdBlock  |  63

Effilie a tout dit. Les fous-rires nerveux ne sont pas le signe d'un manque de respect pour le défunt ou d'empathie envers ses proches ; il ne faut pas en avoir honte, c'est humain. Tu avais besoin de décompresser, et j'aurais sûrement réagi pareil dans ta situation. Mes condoléances pour toi et ta famille.

Par  Nhayaa  |  16

Ca nous est arrivé avec ma meilleure amie à l'enterrement de son père. Le prêtre n'arrivait pas à faire démarrer l'encensoir et s'est acharné à le balancer un bon moment avant que la fumée en sorte enfin. Ça ne se contrôle pas et je trouve que c'est plutôt bien en fait. Cela permet de se dire que la mort n'a pas à être que tristesse, la vie continue et elle est faite d'un mélange d'émotions.