22

Aéroport de Nice : deux avions évacués… à cause de la blague d’un enfant

Par VDM / jeudi 2 août 2018 05:00
(Illustration) - © iStock
"Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome". Ou comment la mauvaise blague d’un enfant de 12 ans a conduit à l’évacuation de deux avions.

Dimanche, des passagers d’un vol en partance de Nice et à destination de la capitale italienne ont reçu un inquiétant message sur leur smartphone : "Il y a une bombe dans cet avion à destination de Rome". Puis un deuxième, tout aussi étrange : "Dirigez-vous vers les toilettes et allons discuter, il y a une bombe", rapporte Nice-Matin qui précise qu’à ce moment-là deux avions devaient décoller pour aller à Rome et qu’ils ont tous les deux été entièrement évacués.

Rapidement, les policiers ont découvert que les messages avaient été envoyés par Bluetooth grâce à Airdrop, depuis un téléphone au nom d’un certain "Ali" qui figurait sur le listing des passagers d’un des deux vols. Âgé de douze ans, l’enfant voyageait avec ses parents et a expliqué avoir voulu faire une blague... Par mesure de sécurité, les deux appareils ont été fouillés par des chiens pour détecter l’éventuelle présence d’explosifs. Et alors qu’ils n’ont rien trouvé, les deux avions ont finalement pu décoller. Mais sans Ali et sa famille qui, eux, ont dû prendre la voiture pour aller à Rome !

Toujours, selon Nice-Matin, l’affaire a été classée sans suite. Aucune poursuite ne sera donc engagée contre le (mauvais) farceur. En revanche, on ne sait toujours pas combien de passagers ont apprécié la blague...

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Répondre

Alors classé sans suite au pénal (probablement) mais ça ne veut pas dire que les deux compagnies impactées ne vont pas demander des réparations au civil. Sans parler d’être interdit de vols sur les deux compagnies.

Répondre
  Solidusrex  |  38

Pour contredire Monsieur Connard (il parait qu'il en faut :) ), on n'est pas pénalement responsable des faits d'autrui, y compris de ses enfants.
Pour conforter The Flying Panda, on est civilement responsable des faits de ses enfants, donc des dommages-intérêts peuvent effectivement être réclamés aux parents par la compagnie aérienne voire les autres passagers.

Répondre
  Phi21  |  13

Violence =/= Éducation.

En parlant de ça, je trouve beaucoup plus violent un adulte qui dit froidement à un autre adulte qu'il ne "devrait pas exister" sous prétexte qu'ils ne partagent pas une même opinion, qu'un père qui annonce qu'il mettra une mandale à son gamin si celui-ci fait une grosse connerie.

Répondre
  Tthalita  |  28

La correction serait mérité, frapper un enfant lorsque il a fait quelque chose de vraiment mal, c’est aussi faire en sorte qu’il comprenne... Si ça ne devient pas répétitif ou immérité, je n’y voit aucun problème...

Répondre
  seiya82  |  25

Aux modérateurs: pourquoi laisser le commentaire de ninalosa où elle me dit clairement que je ne devrai pas exister et ne pas me laisser la liberté de lui répondre??? Je lui disais simplement qu’il/elle pouvait aller se faire voir! Qu’y a-t-il d’offensant??? Me réponse est à la hauteur de son commentaire.

Similaires
Chargement…