41

À Paris pour les vacances, elle est victime de harcèlement sexuel : on lui reproche d’avoir mis un « décolleté trop plongeant »

Par VDM / mercredi 28 mars 2018 05:00
Elle a osé laisser entrevoir sa poitrine en mettant un t-shirt. Oulala. Quelle provocatrice. ÂMES SENSIBLES, S'ABSTENIR.

Si vous êtes une femme, il n’est pas rare que quelqu’un vous donne son avis ô combien précieux sur la tenue ô combien indécente que vous portez. Et même si vous vous en tapez royalement, votre interlocuteur ressentira le BESOIN VITAL de vous faire savoir qu’il ne faudra pas « venir se plaindre » si par malheur, quelque chose de mal vous arrivait dans la journée. Dans le métro ou dans la rue, par exemple.

Oui, les amis. Nous vivons dans un monde truffé de contradictions. Un monde où chacun semble s’offusquer d’un corps féminin dénudé à partir du moment où il s’agit d’un acte réfléchi et volontaire. Mais quand il s’agit d’objectiver un corps dans un magazine ou dans le cadre d’une pub, ça va. On ne s’en émeut pas.

« Votre décolleté est trop plongeant, c’est une tenue inadaptée »


Mariah Nonnemacher, une américaine de 26 ans qui vit actuellement à Londres, a fait la douloureuse (et hélas, banale) expérience d’une agression sexuelle lors de son voyage à Paris, il y a quelques semaines, pour rejoindre une amie, le temps d’un break de quelques jours.

La jeune femme séjournait alors à l’Enjoy Hostel, situé dans le 14e arrondissement de la capitale, accompagnée d’autres amies. Pendant le petit-déjeuner, l’un des serveurs de l’hôtel lançait des regards très insistants vers le groupe de filles, avant de s’approcher d’elles et de leur demander si elles étaient célibataires. Évidemment, les filles n’ont pas bronché : elles n’étaient pas là pour ça, et lui ont fait savoir qu’elles n’étaient pas intéressées par l’offre en question. Furieux, le serveur balance le café et les jus de fruits par terre.

Dubitatif, le groupe de filles décide d’aller prendre le petit-déjeuner ailleurs, le jour suivant. Mais au retour, pour faire le check-out à l’hôtel, rien ne se passe comme prévu. Mariah, interviewée par Buzzfeed News, affirme avoir trouvé le même employé devant la porte d’entrée, qui lui refusait le passage avant de lui demander de retirer son t-shirt. « Votre décolleté est trop plongeant, c’est une tenue inadaptée » finit-il par lui dire, devant une assemblée gênée.

Pour information, Mariah raconte que ce jour-là, elle portait un simple top avec col en V, une chemise à carreaux par-dessus, un jean et des bottes. Même si aucune tenue de justifie une telle attitude.

Après son voyage, Mariah décide de contacter le personnel de l’hôtel afin de l’informer du comportement scandaleux de l’employé misogyne. Et la réponse du propriétaire de l’établissement n’a pas tardé. Jugez par vous-même :

« Bonjour Mariah,

Après une enquête de ma part, je suis vraiment désolé de vous dire (avec l’appui du manager, ainsi que d'un autre client ici) que vous étiez effectivement habillée de manière provocante, avec un décolleté très plongeant. Ceci est une erreur, car lorsque l’on voyage et que l’on séjourne dans un hôtel où il y a beaucoup beaucoup d’hommes, il est plus prudent d’essayer d’éviter toute situation de harcèlement en s’habillant convenablement. J’espère que vous comprenez.

Par ailleurs, il s’agit également d’une erreur de la part de mon équipe : l’attitude de Mr. Alex n’était pas bonne, il aurait dû vous prendre à part pour vous en parler, et ce avec respect. Je m’excuse sincèrement pour son attitude, il sera blâmé pour ça. Il s’en excuse et m’informe qu’il tentait seulement de vous prévenir afin d’éviter le moindre problème. »

 

Après quelques échanges musclés, le ton s’est envenimé, et ça en dit long sur la vraie nature de l’interlocuteur :

« Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Quel genre de fille vous êtes ? Vous ne reconnaissez pas tout ce que j’ai dit ? Je suis désolé, je ne peux rien faire pour vous. Vous faites ce que vous voulez chez vous, mais pas dans un espace public ! Mon hôtel n’est pas un club de rencontres ou pour avoir des liaisons extra-conjugales. OK ? C’est une question de bon comportement et de respect envers les autres. Alors oui, c’est sûr, il serait mieux d’aller autre part, la prochaine fois. Nous n’avons pas besoin de personnes comme vous. Bye bye ! »

Oui, il a craqué. Complètement.

Mariah, face à cette injustice, a posté les captures d’écran des mails sur son compte Twitter : « Je veux mettre en garde les femmes sur cet hotel et montrer ce que c’est de voyager quand on est une femme » écrit-elle.

Contacté par Buzzfeed News, l’interlocuteur de la jeune femme a maintenu ses propos, pas désolé pour un sou : « Une jeune femme qui vient avec  unr tenue provocante pour prendre le petit-déjeuner, vous voulez quoi ? On lui a dit ‘Mademoiselle, méfiez-vous, vous êtes dans un espace public, avec beaucoup d’hommes, on veut vous protéger' » déclare-t-il, avant d’exprimer son indignation, choqué que l’on puisse qualifier ça de « harcèlement ». « C’est un quiproquo, cette femme a décidé de faire le buzz sur internet pour détruire notre réputation ! C’est une attitude dégueulasse, je suis dégouté ! » 

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  brhd  |  41

"Agression sexuelle" ?
J'ai loupé un paragraphe ?

Sans cautionner évidemment le comportement et l'agressivité de cet employé, je n'y vois pas d'agression sexuelle...
Il ne s'agit pas non plus de harcèlement, ou alors il faudra qu'on m'explique où est le harcèlement...

Mais j'insiste sur le fait que le comportement de cet employé est lamentable.

Par  Docendo_Discitur  |  54

Je suis bien d'accord avec vous. La notion même d'agression sexuelle dans ce cas là me semble (pas qu'un peu) largement exagérée comme traduction. Surtout que sur le site Buzzfeed et sur les tweets de la jeune femme il est clairement dit « sexual harassment » ce qui se traduit par «harcèlement sexuel». Ce qui est totalement différent de l'agression sexuelle.

Commentaires
Par  brhd  |  41

"Agression sexuelle" ?
J'ai loupé un paragraphe ?

Sans cautionner évidemment le comportement et l'agressivité de cet employé, je n'y vois pas d'agression sexuelle...
Il ne s'agit pas non plus de harcèlement, ou alors il faudra qu'on m'explique où est le harcèlement...

Mais j'insiste sur le fait que le comportement de cet employé est lamentable.

Répondre

Je suis bien d'accord avec vous. La notion même d'agression sexuelle dans ce cas là me semble (pas qu'un peu) largement exagérée comme traduction. Surtout que sur le site Buzzfeed et sur les tweets de la jeune femme il est clairement dit « sexual harassment » ce qui se traduit par «harcèlement sexuel». Ce qui est totalement différent de l'agression sexuelle.

Répondre
  brhd  |  41

Beh il ne s'agit de toutes façons pas non plus de harcèlement sexuel.

Tout au plus une vengeance mesquine d'un serveur suite à refus d'une proposition...

Répondre

La frontière peut-être très fine. Je n'ai pas les mêmes notions de définitions sur le harcèlement sexuel et d'espace personnel (qui sont beaucoup plus strictes d'où je viens) mais il me semble qu'en France, il est assimilé au harcèlement sexuel toute forme de pression (même non répétée) dans le but réel ou apparent d'obtenir un acte sexuel, au profit de l'auteur des faits ou d'un tiers. Pour une anglo-saxonne je suppose que cela relève du harcèlement : refus + "violence"(l'acte de jeter des verres par terre et des mots ) + la vengeance et les propos sur la tenue.
Mais cela ne change en rien que le comportement du serveur est inadmissible.

Répondre
  brhd  |  41

Pourtant, la notion de harcèlement (sexuel ou non) est inhérente à une répétition plus ou moins fréquente d'un acte envers la victime.

Ceci dit, peut être qu'avec l'actualité récente, cette notion est plus large dans le cas du harcèlement sexuel...

Mais dans ce cas précis, le serveur s'est fait rembarrer, et il se venge, sans chercher à obtenir d'acte sexuel. Juste il se venge, de façon pitoyable.

Répondre
  myam1myam  |  35

Y a quand même harcèlement ( sans parler de harcèlement sexuel)
Il jeté leur boisson
La suit
L’empêche de rentrer dans sa chambre
Et l’insulte en public

Après le sexuel vient sans doute du fait qu’il lui a demander d’enlever son t shirt lorsqu’il l’a bloquée

Répondre
  Mimie16  |  33

Alors non, en effet, ce n'est pas une agression. Mais s'en prendre verbalement à la tenue que porte une femme parce qu'elle a refusé tes avancés, c'est bien du harcèlement sexuel. Dans tous les cas, faire un commentaire déplacé sur la tenue d'une inconnue et lui refuser quelque chose au motif que sa tenue nous semble inadaptée, c'est du harcèlement sexuel aussi.

Répondre
  Ethso  |  16

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Vindsval  |  28

Ethso, ne confonds pas un délit de faciès, vestimentaire ou un début "d'atteinte à la pudeur" (faudrait qu'un juriste passe ici car je ne sais pas du tout si être torse-nu est interdit ou pas). Ici il est question d'une personne qui a tenté de draguer un groupe de femmes et qui se voit refuser (selon les dires des jeunes femmes) poliment. Suite au refus, il s'énerve et en devient violent dans les actes et les propos.
Le lendemain il se permet de refuser l'entrée sous prétexte d'une tenue vestimentaire trop osée. Et il lui fait remarquer «Quel genre de fille vous êtes ?» tout en lui demandant de retirer son t-shirt.
Ce qui peut être considéré comme une forme de harcèlement. Et Docendo_Discitur le fait très bien remarquer qu'il s'agît d'une américaine. Les règles sont différentes chez eux. Nul besoin de tomber (et pourtant j'aime ça) dans l’exagération.
:)

Répondre
  Soidan  |  10

Le harcèlement implique une répétition (sauf si cela vient d'une autorité). Votre collègue vous fait une proposition ? Pas du harcèlement. Il/Elle le fait régulièrement ? Harcèlement. (Personnellement je trouve que la frontière entre drague et harcèlement peut être floue donc si vous n'êtes pas intéressé soyez clair)
L'agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, sans consentement. Si ma copine me met une main au fesse ce n'est pas une agression, mais si une inconnue le fait alors là oui.
Donc dans ce cas c'est du harcèlement limite de l'agression (il faudrait savoir comment s'est déroulé le blocage à l'entrée)
@Vindsval : Etsho réagit à la dernière phrase de Mimie, et je suis d'accord avec lui. Refuser quelque chose à cause d'une tenue inadaptée n'est pas du harcèlement. Sinon les mosquées, églises et autres sont des harceleurs sexuels ...
Conclusion : Ce type est un gros connard et sa hiérarchie n'est pas mieux.

Répondre
  t2974  |  3

Pas une agression sexuelle on est d'accord par contre quand tu trouvera un taré devant ta porte qui t'en empêche l'accès durant tes vacances dans un autre pays tu me dira si ça ressemble pas a du harcèlement ... c'est une cliente dans un hôtel, elle s'habille comme elle veut et le personnel a rien a lui dire. A sa place j'aurai porté plainte directement.

Répondre
  brhd  |  41

"c'est une cliente dans un hôtel, elle s'habille comme elle veut"

Désolé, mais non.

Certains hôtels (que je ne fréquente pas) exigent une tenue qu'ils estiment correcte, et respectant des critères.

Je ne sais pas dans le cas de cet hôtel, mais ce n'est pas parce que tu es client(e) que tu as tous les droits en terme d'habillement.
Sinon, viens en slip.

Répondre
  blackowl  |  14

"si ma copine me met la main aux fesses ce n'est pas une agression sexuelle", désolé mais le viol conjugal existe non sans raison, de même pour mettre une main aux fesse sans consentement même au sein d'un couple. Ce n'est pas parce que toi tu es consentant que tout le monde l'est à tout instant.

Répondre
  brhd  |  41

blackowl : oh oh oh, on parle d'une main aux fesses au sein d'un couple, hein...

Non désolé, mais je ne demanderai jamais le consentement de ma femme pour lui mettre la main aux fesses, il va être temps d'arrêter le délire là...

"excusez moi chère femme, puis je me permettre, si cela vous sied, que j'ose positionner ma main sur votre postérieur, s'il vous plait ?"

Répondre
  Haythan  |  15

Pourquoi ne pas parler de harcèlement sexiste plutôt que sexuel de notre côté. Parce que là, c'est lié au genre de cette femme, et pas tant au fait que le serveur veuille se la taper.
Ensuite, si, il y a harcèlement pour le coup. Le type qui va les voir, elles refusent, puis il les fait chier à cause de ça en trouvant des prétextes, bon. Sans compter le merveilleux propriétaire qui en rajoute par derrière.
Ensuite, tenue appropriée, mouais... Je doute qu'ils disent la même chose à un mec avec un col en v par exemple. De plus, pour ceux qui disent que refuser quelqu'un à cause de son habillement c'pas du harcèlement, ça dépend. Oui, en effet, si le lieu a une tenue requise, techniquement tu vas y aller avec. Si on te dit: port de tel vêtement obligatoire pour rentrer et qu'on te refuse l'entrée parce que tu ne l'as pas, j'ai envie de dire que c'est relativement logique. Quand c'est lié à d'autres raisons, comme la couleur de peau ou le genre comme c'est le cas ici, oui, ça devient du harcèlement de pas laisser rentrer en fait... Même si la personne ne dit pas: ah non, j'vous laisse pas rentrer parce que vous êtes une femme. Il va trouver un moyen détourné (en l'occurence cela dit, il le dit quasiment comme tel: c'est dangereux pour une femme habillée ainsi...)
Enfin, pour l'agression sexuelle au sein d'un couple, pour soidan ,non le consentement n'est pas nécessaire, absolu et permanent... Par contre, je doute qu'on puisse réellement considérer à l'inverse qu'il n'existe absolument pas. Ainsi, pour l'exemple de la main aux fesses, ca peut se demander la première fois qu'on essaie, et si c'est jamais sûr qu'il y ait consentement, techniquement, si on accepte de voir que la personne ne veut pas cette fois là et qu'on n'insiste pas, ben, ça s'arrête là. Ensuite, c'pas forcément évident de dire quand on ne veut pas, à cause de plein de facteurs, et certains ne comprennent pas les signes de refus...

Répondre

Ce qui est vraiment dommage, c'est que l'action d'une personne nuit à l'image de la totalité de l'enseigne vu comment elle tourne les choses. De plus elle a été vicieuse/rancunière en voulant se venger à distance après un certain laps de temps ( une réaction doit être immédiate et proportionnelle). Certes son comportement envers juste cette femme est inadmissible mais son véritable but est donc de faire virer la personne sans la connaitre, qu'elle se retrouve au chômage et donc qu'elle ne puisse plus payer son loyer et donc peut-être SDF et donc peut-être mourir dans le froid dans l'une des rues de Paris. (Je vais loin, je sais)

Et dernière chose, pourquoi nous ne voyons donc pas les messages de la femme se plaignant auprès de l'hôtel? Uniquement les messages de l'hôtel? Avec des montages comme celui, nous pouvons faire dire beaucoup de choses à n'importe qui. Ce genre d'action et de raccourci sont aussi lamentables voire pire que le comportement du serveur qui a été l'élément déclencheur de toute cette prose.

Par  celak  |  20

houlà on va encore dire que les Français sont "rude"! le paternalisme du directeur d’hôtel me navre quand on s'adresse à une clientèle étrangère on comprend les différences culturelles et on s'y adapte. Un directeur d’hôtel doit savoir que la tolérance à la goujaterie sexiste est perçue de manière différente dans les pays anglo-saxons avec ne française il aurait juste eu un "pauvre con quel coincé du cul!" avec une anglo-saxonne ça tourne ne guerre des sexes.

Répondre
  sarensour  |  20

Le directeur d'hôtel est là pour faire respecter les standards de l'hôtel. Et les étrangers en visite, peuvent également s'adapter aux us et coutumes de l'endroit ou ils vont.

A la lecture, j'ai plus l'impression d'une femme qui sait remettre à sa place mais qui ne l'accepte pas. Donc elle pleure en exagérant et en s'imaginant des choses là ou il n'y en a rien (un peu comme si quand on refuse quelques choses à un étranger, c'est forcément du racisme).

Par  Elbarto  |  20

On peut débattre sur le fait que C'est oui ou non du harcèlement , mais un hôtelier qui se permet d'aller dire à sa cliente ce qu'elle a le droit de porter ou non, il mérite sa sale réputation. En plus le mec persiste et signe, qu'il ne vienne pas se plaindre ensuite...

Répondre
  sarensour  |  20

Alors je ne vois pas pourquoi. L'hôtel est un lieu privé et il a un standing à tenir (après il faut savoir signaler les débordements en fonction du standing que l'on veut avoir). Quand je prend un hôtel je préfère en prendre un qui ose faire remarquer les tenues déplacées plutôt qu'un hôtel à p***e qui laisse entrer n'importe qui n'importe comment même pour une demi heure.

Par  Feyrouz85  |  16

J’ai lu un article sur cette histoire et le serveur n’a pas jeté les verres mais il a simplement débarrassé la table alors qu’elles n’avaient pas fini de manger. Ce n’est évidemment pas professionnel du tout mais ce n’est quand même pas la même chose que de jeter qqch par terre..

Par  radagast  |  19

à bien réfléchir, selon les déclarations de cette jeune femme, il s'agirait effectivement de harcèlement. Le matin le serveur en question à fait des propositions plus que déplacées au groupe de jeunes femmes. Comme elles lui ont dit poliment d'aller voir ailleurs, il s'est vengé.
La réponse du patron de l'hôtel est étrange et même inquiétante.

Répondre
  sarensour  |  20

Ou elle s'est pris une remarque désobligeante qu'elle n'a pas aimé et l'a fait remarqué. Du coup chaque petit défaut de l'hôtel est amplifié et interprété comme une vengeance envers sa petite personne.

Répondre
  sarensour  |  20

Ou elle s'est pris une remarque désobligeante qu'elle n'a pas aimé et l'a fait remarqué. Du coup chaque petit défaut de l'hôtel est amplifié et interprété comme une vengeance envers sa petite personne.

Par  izou  |  17

La réponse de l'employeur est hallucinante:
"...vous étiez effectivement habillée de manière provocante, avec un décolleté très plongeant. Ceci est une erreur, car lorsque l’on voyage et que l’on séjourne dans un hôtel où il y a beaucoup beaucoup d’hommes, il est plus prudent d’essayer d’éviter toute situation de harcèlement en s’habillant convenablement. J’espère que vous comprenez."
En gros, comme il y a des hommes qui ne savent pas se tenir devant une femme, c'est à la femme de prendre l'initiative de ne pas les provoquer; sous-entendu: s'il lui arrive quelque chose, c'est qu'elle l'aura bien cherché! On est en plein dan la "culture du viol": L'agresseur (éventuel) n'y est pour rien, c'était à la femme de faire attention à sa tenue.

Pendant ce temps, des magasines porno affichent leur couverture sur le trottoir à hauteur des enfants, et quand Florence Forresti en fait la remarque, elle se fait traiter de pisse-vinaigre car les femmes sont maintenant "libérées" et qu'il n'y a rien de choquant à en voir fesses et sein nus dans l'espace public.
On vit dans un monde schizophrène, mais continuons à afficher les contradictions, elles finiront bien par secouer l'opinion.

Répondre
  brhd  |  41

Fesses et seins nus n'ont rien de choquant, non.
Fesses et seins nus dans une position suggestive, c'est choquant, oui ;)

Après, méfie toi du coup du "XXX s'est fait insulter, clashée, tout ça", les médias aiment bien monter en épingle deux trois internautes-troll (sur plusieurs milliers) qui ont fait des commentaires désobligeants.
(Ca génére du clic, donc de l'argent)

Répondre
  Haythan  |  15

C'est bien connu, les hommes ne sont que des bêtes assoiffées de sexe et d'envie, incapables de se contrôler et se jetant sur toutes leurs cibles passant à la portée, ne pouvant se contenir et cherchant toujours plus de plaisir. Du coup, les affiches provocatrices en tout genre n'y sont pour rien, elles sont juste là pour donner aux hommes de quoi s'occuper, c'est bien connu. Elles n'ont aucun impact dans les éventuels désirs, les considérations vis à vis des femmes et des hommes, etc. Les hommes ont leur propre nature que les femmes, n'étant visiblement pas de la même espèce, n'ont pas. C'est donc à elles de faire attention et...
Tout cela dit, je plussoie ton commentaire. Dans l'esprit de bien trop de gens, cela est normal et se passe en effet comme ça... Et pourquoi devrait-on remettre en question quelque chose qui a toujours été ainsi, etc? Bref, la connerie dans toute sa splendeur.

Répondre
  Haythan  |  15

Ouais, fin seins nus et fesses nues en permanence, partout, ben, ca peut potentiellement créer des soucis... On gueule sur des points (décolletés plongeants) et on accepte la nudité en parmencne sans réfléchir. Deux poids deux mesures.

Répondre
  brhd  |  41

Haythan : C'est parce que beaucoup sont maintenant incapables de distinguer la nudité de la sexualité.

Je ne vois rien de choquant à voir du nu, même aux yeux des enfants.
Je suis clairement plus perturbé de voir de la sexualité partout, qui elle peut générer beaucoup de soucis comme tu dis.

Répondre
  sarensour  |  20

A part le fait que vous mélangez tout et n'importe quoi l'indignation va dans les deux sens. On ne peut pas non plu s'indigner qu'il existe des magazines pornos et venir dans une tenue provocante dans un hôtel parisien.

D'autant que l'on ne sait pas où dans Paris. Il y a des hôtels où sa tenue ne respecte pas le standard exigé à l'entrée, et malheureusement d'autres quartiers ou il vaut mieux ne pas prendre le risque de venir dans cette tenue.

Répondre
  Haythan  |  15

Oui, brhd, on est d'accord qu'il y a aussi ce problème-là. Et également le fait que la plupart des contenus de nus qu'on nous montre ont une fonction érotique et sexuelle, tant dans les poses que dans tout ça. On considère que l'érotisme fait vendre. Du coup, ce n'est pas du nu qu'on voit partout dans la rue.
Quelqu'un s'est indigné de l'existence des magazines pornos?
Ensuite, provocante, si c'tait bien juste un décolleté qu'elle portait, j'vois pas torp le rapport entre les deux.
Quant aux hôtels qui acceptent sur tenue, tu peux porter un décolleté tout en étant habillé, donc conforme à leurs standards.

Répondre
  izou  |  17

@sarensour
Je ne mélange pas n'importe quoi: il s'agit de l'image de la femme. Ce n'est pas l'existence des magazines porno qui me dérange, c'est que leur couvertures soient présentées sur les trottoirs, donc au vu de tout le monde. Quand à la tenue provocante en question, tu en a une photo en entête d'article: un T-shirt avec un col en V qui descend à la naissance des seins, accompagné d'une chemise à manches longues et d'un pantalon.

A ton avis, il faudrait être davantage indigné par une femme qui porte un T-shirt avec un col en V plutôt que par une femme nue qui ne porte que quelques étoiles fluo en guise de cache-sexe?

Répondre
  izou  |  17

"D'autant que l'on ne sait pas où dans Paris." Si, c'est indiqué dans l'article, 14ème arrondissement, hôtel Enjoy Hostel, il y a même un lien vers cet hôtel. Il fait hôtel et dortoir façon auberge de jeunesse. Pas l'air d'un palace 5 étoiles non plus.

Similaires
Chargement…