22

À l'hôpital à 80 ans, les urgences l'obligent à rentrer chez elle... en pleine nuit

Par VDM / vendredi 10 novembre 2017 05:00
Prise de vomissements suite à un traitement, Yvonne se rend à l'hôpital, où elle est admise au service des Urgences. Réveillée en trombe en pleine nuit, elle est mise à la porte par le personnel, qui la laisse complètement en plan dehors, alors qu'elle n'a aucun moyen de rentrer chez elle. Merci pour la VDM !

Yvonne, une retraitée âgée de 80 ans, vient de vivre une histoire plutôt sidérante, et encore, on pèse nos mots. En octobre dernier, l'octogénaire a été admise au service des Urgences de l'hôpital Chubert de Vannes, en Bretagne, suite à des vomissements causés par un traitement qu'elle prenait depuis quelque temps pour soigner sa sciatique.

C'est très afaiblie et le ventre vide qu'Yvonne se dirige donc vers l'hôpital, afin d'être prise en charge par le personnel médical, qui la met rapidement sous perfusion avant de lui faire passer une série d'examens. Bien entendu, il est hors de question pour celle-ci de mettre le pied dehors dans cet état : on l'installe donc sur un lit dans une chambre pour se reposer.

«  Elle s’est habillée toute seule et a été mise dehors  »


Mais rien ne se passe comme prévu : au lieu de laisser Yvonne dormir en paix, un médecin débarque à minuit dans la chambre de la malade pour la chasser de l'établissement. «  À minuit, un médecin est venu la voir en lui disant qu’elle devait partir. Elle a tenté de nous joindre, en vain. Elle s’est habillée toute seule et a été mise dehors  » raconte François, le fils d'Yvonne, au quotidien Ouest France.

Sans voiture, ni aucun autre moyen de transport, on demande à la retraitée si elle est en mesure de payer un taxi. Sauf que ce dernier lui demande 103 € pour effectuer une course de 35 km jusqu'à son domicile, à Belz, près d'Auray. Charmant.

L'établissement fait la sourde oreille


Encore très faible, Yvonne arrive chez elle vers 2h du matin, et dans le noir, peine sérieusement à ouvrir la porte de son garage pour rentrer. Une situation honteuse qui a mis la vie d'Yvonne en danger et qui aurait pu prendre une tournure plus dramatique. 

«  Comment peut-on laisser une femme seule, affaiblie, malade et âgée de 80 ans se débrouiller pour rentrer chez elle en pleine nuit  ? » conclut le fils de la malade, encore choqué par cette histoire. Et à ces questions, l'établissement n'y répond pas vraiment : «  cette personne n’a pas, pour le moment, sollicité le service de réclamation des usagers de l’établissement. Nous ne pouvons faire aucun commentaire sur la prise en charge de cette patiente  » répond la directrice adjointe de l'hôpital Chubert, interrogée par Ouest France. 

Circulez, y'a rien à voir ? 

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  gerfaut29  |  23

Les Urgences n’ont pas le droit de refuser l’entrée à une personne qui veut consulter. Mais quand la consultation est terminée, quelle que soit l’heure, la personne qui est sortante doit sortir, pour laisser la place à de nouveaux patients. Les Urgences appellent d’abord la famille, puis un taxi si cette dernière est injoignable. C’est ce qui a dû se passer ici. Pourquoi la famille était-elle injoignable dans la soirée ??? On n’abandonne pas sa mère aux Urgences en se disant « Ouf, tranquille pour la nuit ! »

Commentaires
Par  Camille Audiger  |  3

Il devrait avoir une plainte ce n’est tout à fait pas normal. Une mesure d’avertissement aurait dû être pris et dis a la femme afin qu’elle prévoit. La sortir sans prevenir est complètement « deguelasse » surtout à cette heure ci tardive

Répondre
  Panda-Primarch  |  16

Ils ont accepté de la prendre en charge: perfusion et repos. Mais ça ne dure qu'un moment après elle doit rentrer chez elle: Juste pour info si vous payez son ambulance ( avec les impôts) c'est plus que ce que la dame a payé en taxi. Je parle ambulance parce qu'à cette heure de la nuit pas de VSL... Il est vrai qu'elle aurait pu rester en salle d'attente jusqu'au matin et rentrer en train. Alors oui c'est triste d'avoir cette histoire mais non ce n'est pas anormal: comment est-elle venu aux urgences si elle doit repartir seule? A-t-elle eu recours aux pompiers? Un taxi? Si c'est une prise en charge par les services d’urgences type pompiers ou SAMU, elle n'a rien payé. Est ce qu'il faut adapter la situation à l'éloignement du patient, à sa situation sociale, son degré de gravité... Tous ces facteurs nous sont inconnus dans l'article et ils sont extrêmement difficiles à gérer.

Par  chedart  |  8

sans vouloir excuser le geste du médecin. Il faut savoir que le personnel soignant dans son ensemble est soumi à des coupes budgétaires et une demande de rentabilité de la part de l'hôpital. Ce qui est source de stress et de tensions qui peuvent avec la fatigue qui s' ajoute (à 2h du matin) être à l'origine de ce genre de décisions (qui est plus qu'anormale je suis d'accord)

Par  gerfaut29  |  23

Les Urgences n’ont pas le droit de refuser l’entrée à une personne qui veut consulter. Mais quand la consultation est terminée, quelle que soit l’heure, la personne qui est sortante doit sortir, pour laisser la place à de nouveaux patients. Les Urgences appellent d’abord la famille, puis un taxi si cette dernière est injoignable. C’est ce qui a dû se passer ici. Pourquoi la famille était-elle injoignable dans la soirée ??? On n’abandonne pas sa mère aux Urgences en se disant « Ouf, tranquille pour la nuit ! »

Répondre
  gerfaut29  |  23

Le taxi a été appelé vers 23h30-minuit. Les Urgences devaient tenter de joindre la famille depuis 21h30-22h : laisser un message sur le répondeur, s’occuper de 2-3 patients, retenter le numéro, essayer chez des voisins, etc... Bref, perdre du temps (consacré normalement à soigner d’autres patients dans un service bondé) à essayer de joindre une famille qui abandonne sa mère, c’est un grand classique des Urgences de nuit... C’est un service de soins, pas une garderie !

Répondre
  Douditch  |  0

Sinon à part raconter de la merde sur le net t'as d'autres passions dans la vie ...? Sérieux pour toi c'est normal de foutre une patiente dehors alors qu'elle est malade ...? À 80 PIGES??? Selon le code pénal Français cela se nomme " mise en danger de personne affaiblie" ce qui est passible de prison ferme pour le ou les responsables... Encore un trou du cul qui justifie les exactions de l'idiocracie en place par des protocoles ne voulant rien dire ....

Répondre
  gerfaut29  |  23

Quand tu consultes chez ton médecin, est-ce que tu squattes sa salle d’attente après la consultation, ou est-ce que tu rentres chez toi ? Pourquoi le patient (ou sa famille) décide qu’il est « normal » que les Urgences le garde ? Et qu’on « met en danger » une personne soignée en la ramenant chez elle ? Vaut-il mieux la laisser sur un brancard toute la nuit au milieu des autres patients, dont beaucoup d’alcoolisés agités et de dépressifs ? De plus, il y a des incohérences dans l’article : on ne met pas 2h pour faire Vannes-Belz. J’irai plus vite à vélo ! Aucun chauffeur de taxi ne pose un patient chez lui à 2h du matin sans s’assurer qu’il est bien rentré chez lui. Dans le cas contraire, il le ramène aux Urgences. Enfin, le vocabulaire employé est outrancier : les Urgences ne « chassent » personne !

Répondre
  fourboysmom  |  5

Qui vous dit qu'elle avait prévenu sa famille de son passage aux urgences? À 80 ans actuellement beaucoup de gens sont encore très autonomes! Le côté administratif et règlement ok.. mais quand une personne se retrouve manifestement en état d'insécurité, y a quand même moyen de lui laisser finir la nuit sur place (salle d'attente, couloir sur un fauteuil ou un brancard, etc) Les gens ne sont pas des chiens! Y a plus d'humanité même dans les soins à l'humain...

Répondre
  gerfaut29  |  23

Lis l’article... Je ne vois aucune insécurité à laisser rentrer chez elle une personne autonome, capable de s’habiller seule et de marcher, et traitée. C’est plus humain que de la laisser dans le couloir des Urgences, au milieu d’un tas de patients plus ou moins agités : elle est assurée de ne pas pouvoir se reposer, et d’être encore plus fatiguée le lendemain matin.

Par  elo502  |  24

Le service des urgences porte son nom, les médecins sont là pour traiter des urgences et sauver des vies!! Donc une personne qui est capable de s’habiller seule, si âgée soit-elle, n’est par définition pas en danger de mort. Ils ont appelé un taxi après s’être assurés quelle avait de quoi le payer, peut être qu’ils avaient besoin de la chambre pour un avc, un bébé à 40,5 de fièvre qui convulse etc etc Tout le monde se plaint que le temps d’attente aux urgences est inacceptable et en même temps personne ne comprend qu’on ne puisse pas y passer la nuit « parce que c’est l’heure de dormir », ce n’est jamais l’heure de dormir dans un service d’urgences. Et on en parle du salaud de chauffeur de taxi qui lève une mamie à la sortie des urgences et qui lui fait payer 103€ la course? Et de la famille qui fanfaronne dans les journaux alors qu’ils ont une mère âgée, malade au point d’aller aux urgences et qui n’est même pas joignable pour venir la chercher à la sortie?

Par  Deborah Luconi  |  2

Étant Ide à domicile je peux vous dire que c’est notre quotidien les urgences renvoient les personnes âgées chez eux en pleine nuit et trouvent cela tout à fait normal, il est même arrivé une fois que la personne n’avait pas les clés pour rentrer chez elle et a du attendre que sa famille se déplace pour qu’elle puisse accéder chez elle. La seule différence c’est que le public est mis au courant cette fois-ci!

Par  KingRCT3  |  30

VDM (le site), ou l'art de raconter les histoires avec un seul point de vue. Heureusement que certains commentaires essaient de comprendre le pourquoi du comment au lieu de simplement cracher sans savoir.

Similaires
Chargement…