Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Sith'ari  |  51

Poser la question prouve que tu n'en es pas un.

Commentaires
Par  Sith'ari  |  51

Poser la question prouve que tu n'en es pas un.

Répondre

Je ne sais pas si c’est culturel mais moi, tu me dis « ours » je pense rugbyman. Pas ceux du calendrier, les vrais.
Donc ours, oui, viril. Jusqu’à ce qu’on me montre Chabal en tutu, je n’en démordrai pas.

Répondre
  Crush  |  28

Je vois ce que tu veux dire hélène, mais le rugbyman, beurk. Enfin c'est le côté gros beauf qui me fait dire ça. Mais rien de mieux qu'un grand et beau nounours avec une belle barbe ! Et si il préfère la pizza à la salle de muscu c'est mieux !

Répondre
  Bienpensance  |  9

Le profile de l’homme virile de 2019 est limpide et tout-à-fait cohérent. Il suffit de synthétiser les posts des dernières semaines.
Un rugbyman barbu et bedonnant vêtu des bottes de sa femme,un œil rougit d’émotion par sa lecture de Kant sur le coin du lit alors que sa compagne caresse sa prostate à l’aide d’un gode ceinture, et un deuxième œil aux aguets prêt à casser la tête au louveteau qui les dérangera, mais bien sûr dans le respect et la non violence.

Répondre
  Kryogen  |  32

La caractéristique de l'Alpha, à mon sens, n'est attriuable qu'à des animaux vivant en communauté. Car pour être dominant, il faut des dominés, ce qui n'est pas le cas de l'ours, qui est un animal solitaire.

Répondre

En même temps, ours avec nounours en sous-entendu, ça peut vexer les hommes qui se prennent pour des Bonhommes.
Moi, je préfère le nounours, tout doux, tout moelleux et tellement rassurant.

Répondre

T’en fais pas, il a rien compris...
Nous on sait que dans « L’ours » les deux ours sont assez badass pour s’en sortir alors que dans « le dernier loup » ils se font tous zigouiller.
#bearpower