Accueil du blog | Fil RSS des billets | Tous les billets

VDM illustrée (385) - L'actualité VDM (188) - Jeux et concours (49) - Photos (15)

Les questions qui emmerdent #6 : On fait quoi pour le premier de l'an ?

Les gagnants sont nommés ! On a trouvé nos participants préférés. Les gens qui ont mieux répondu selon notre décision artibitraire (avec mention spéciale pour PhotoFetish qu'on recale car il a gagné le livre VDM Les Élues au dernier concours, mais sa réponse était bien bien sympa) sont *roulement de tambour* :

- Plumedesanges avec son commentaire listant ce qui se fait de pire/mieux.
- Lobata, qui part chanter le blues au Pays Bays  
- Mamiehugette, pour son doigt de champagne

Voilà, on va les contacter en privé, et leur envoyer un livre à chacun. Joyeux Noël à tous !

---------------

C'est bientôt Noël, tout le monde est en mode glandouille. Même chez VDM. Du coup, la rubrique-pour-raconter-sa vie-à-qui-veut-bien-la-lire-et-s'engueuler tombe à point nommée : on va pouvoir échanger nos histoires au lieu de bosser, peut-être vous gagner des cadeaux et tenter de réussir à convaincre le voisin qu'il vaut mieux faire la fête en cette fin d'année plutôt que de faire la gueule. Allez, c'est le moment de se poser la question que tout le monde se pose à cette période de l'année.

Le principe, pour ceux qui ont raté les numéros de 1 à 5 : On lance un sujet, une question récurrente, un débat qui emmerde tout le monde et on vous laisse donner votre avis, argumenter et raconter votre vécu dans les commentaires. Ça peut dégénérer en anecdotes croustillantes et des débats qui fusent dans tous les sens. Pas de limites de caractères, au contraire, allez-y à fond.

Ce mois-ci : 
 

La fête du premier de l'an : un passage obligé chiant ?
Ou bien une fiesta mémorable qui célèbre la vie, l'amour et l'espoir chantant ?


Ce qu'on voudrait savoir c'est si vous avez prévu un truc chouette pour le 31 décembre. Si vous prenez ça très au sérieux comme fête. Si vous vous mettez sur votre 31, avec costard et paillettes. Racontez-nous vos meilleures soirées, mais surtout les pires. On aimerait savoir pourquoi les gens en font tout un pataquès, alors qu'au fond c'est juste une date arbitraire. Est-ce qu'une fête forcée est moins funky qu'une fête improvisée ? En gros, est-ce que la question "On fait quoi pour le premier de l'an ?" vous glace le sang chaque année ? Adorez-vous ça ? Que s'est-il passé pour vous ?

Comme toujours, pour vous lancer, nous avons demandé l'avis de quelques personnes, plus ou moins connues. 

"Le premier de l'an ? Sur quelle planète ? Dans l'espace, on a une autre notion du temps. C'est la teuf perpétuelle mon gars. Passe-moi le Pastis... et la rhubarbe gniark gniak gniark." - Darth Vador

"Le premier de l'an c'est encore un exemple du patriarcat qui impose aux femmes de s'habiller comme des pouffiasses et d'embrasser tout le monde à minuit. C'est une juste une date arbitraire, basée sur… attends, je reviens, mon seitan va brûler." - Ma voisine, étudiante en sociologie 

"On m'a dit que cette année le premier de l'an tombe un vendredi 13, je vais ranger la Harley au garage." - Johnny Hallyday


Voilà, vous avez compris le principe. 


Comme c'est bientôt Noël, les trois meilleurs commentaires remporteront un exemplaire de notre nouveau livre VDM - Les Élues, dont on vous a longuement parlé ici ! Le choix des trois gagnants se fera selon les votes, et de notre choix à nous, un mélange un peu arbitraire de tout ça.

Pour ceux qui veulent l'acheter tout de suite, ou l'offrir pour Noël, c'est facile : vous pouvez le trouver dans une librairie ou dans une grande surface la plus proche de chez vous, et pour ceux qui n'aiment pas sortir de chez eux :

Achetez-le à la Fnac 
Achetez-le chez Amazon

 

 

 

Allez, laissez vous porter par votre vécu, vos opinions. Le boulot peut attendre, c'est vendredi aprem' !

#1748 - L'actualité VDM - Publiée le 16/12/2015 à 15:00 Écrit par Alan - 185 commentaires

Meilleurs commentaires

  • Le 31 décembre, "le choix dans la date" par excellence (non, vraiment) :

    Pour un soir on joue à être heureux, à sourire, à bouffer trop gras, trop salé, trop sucré pour marquer le coup, on trinque à la nouvelle année qui s'annonce, on se gausse devant le discours présidentiel (si jamais on le regarde), on se remate la milliardième redif' d'une série/film/dessin-animé-pour-les-gosses (ou bien la télé sert de bruit de fond), on picole un verre de trop "parce c'est pas tous les jours le réveillon", on discute de tout et surtout de rien autour d'une table décorée pour l'occasion (enfin, surtout avec ce qu'on a retrouvé dans le carton au fond du placard)...

    Puis arrive le moment au poil de cul du douzième coup, chacun rivé sur sa montre/téléphone portable/télé-paillettes, et tout le monde se lève, se bise une joue trop collante de fond de teint, se souhaite mille choses aussi mièvres que faciles.

    A la fin, on finit quand même par aller se coucher, l'esprit vide et l'estomac encombré, parce que merde, j'ai plus 20 ans, je suis claqué.

    Et puis le lendemain matin, on ouvre les yeux, encore à marée basse ; on ouvre aussi les volets et on s'aperçoit que le monde extérieur est toujours aussi gris, froid et déprimant que la veille.

    Alors on s'allume un café et on se réchauffe une clope (alors qu'on s'était ju-rés d'arrêter, bonnes résolutions à la con, tiens), on essaie d'envisager une nouvelle année avec des projets plein la tête (qu'on rangera dans un coin quelques jours plus tard), et avant même que l'on ait eu le temps de profiter (un peu) de cette courte pause, le quotidien aura tôt fait de nous rattraper, lui et son cortège d'habitudes bien ancrées, d'automatismes et de répétitions, à mesure que les jours, puis les semaines deviendront une longue monotonie aliénante.

    Alors, en toute simplicité, bonne année 20XX (insérer les chiffres de votre choix). VDM.

    #10 - Le 11/12/2015 à 14:52 par PhotoFetish

    Voir le contexte

  • Pour moi les soirées très alcoolisées du 31 décembre, c'est une facon d'être sur de commencer l'année avec un mal de crane et une envie de gerber pas possible, comme ca on se sent tellement mal que l'année ira forcément en s'arrangeant ! Comme ca on finit l'année sur les chapeaux de roues et on est super motivé pour la soirée du réveillon suivante !
    Et puis pour certains étudiants, c'est aussi une bonne occasion/excuse pour passer une bonne soirée sans réviser les partiels qui arrivent toujours le Lundi juste après, quand on a pas encore encaissé sa gueule de bois

    #4 - Le 11/12/2015 à 14:33 par pingouinevolante

    Voir le contexte

Commentaires

    Chargement...

Commenter cette