Accueil du blog | Fil RSS des billets | Tous les billets

VDM illustrée (385) - L'actualité VDM (188) - Jeux et concours (49) - Photos (14)

Tatie Vivie vous répond #4

Coucou mes chipolatas ! C'est encore Vivie, de retour avec ma rubrique de conseils judicieux (et non judiciaires). Comment allez-vous mal ? Je sais plus ou moins que vous n'avez pas trop la pêche, car vos courriers de la semaine ont été très déprimants. Voire chiants. Je vous giflerais presque tous, si je le pouvais. Surtout les comiques, qui continuent à m'envoyer des questions ô combien amusantes à propos de leurs pénis et leurs exploits sexuels avec des extra-terrestres. Si seulement j'avais un moyen de leur envoyer mon chien pour qu'il leur morde les chevilles, ce serait parfaitement justifié. En tout cas, c'est la fin de ce mois de rubriques, la semaine prochaine on revient aux émissions habituelles, mais il est possible que ma rubrique devienne récurrente, une fois par mois. Ce serait bien, non ? Allez, je me sers un Ricard et je me lance.

Le principe : Il y a quelques semaines, j'ai lancé un appel sur les internets, au cas ou vous auriez besoin de mes conseils. Soucis de tuyauterie, souffrances au niveau du coeur, troubles psychologiques dans la rue ou les espaces confinés, j'offre un large spectre de soutien. De nos jours, les gens se font soigner avec du grand n'importe quoi, de l'homéopathie à l'hypnose en passant par les thérapies à base de sacrifice de poulets. Je propose un retour aux sources et de dire ce qui ne va pas chez vous. Parce qu'il y en a des trucs qui ne tournent pas rond chez vous. Et pour ceux qui me trouvent trop dure, je réponds qu'ils ont quelque chose à cacher. Ou qu'ils n'ont pas lu l'intro, et donc n'ont pas compris comment ça marche. Qu'ils aillent voir un chiropracteur ceux-là, ils le valent bien.


(Les membres du groupe Kyo apprennent à redécouvrir l'anonymat)


J'ai lu vos messages. Je me suis emmerdée. Non, vraiment. Vous avez tous des soucis tellement dérisoires que je me dis que vous êtes tous trop chouchoutés par la vie. À vos places, à votre âge, j'étais déjà en train de lutter contre les loubards à blouson noir dans les cités, avec une chaîne de vélo dans une main et une Bible dans l'autre. Vous avez vraiment besoin d'une colonne vertébrale, et je suis ici pour vous donner un semblant de direction. Allez, zouuuuu !
 

Loin des yeux


Première à l'ordre du jour, Alexandrina a un problème qui va se poser souvent à cette époque de l'année :

"Bonjour Tatie Vivie, je me suis aperçue que j'étais tombée amoureuse d'un garçon rencontré en vacances dans un pays étranger. Comme il vit loin je sais que ça n'est pas possible, peux tu me donner des conseils pour l'oublier?"

Ah ! Le scénario classique ! Les amourettes de vacances, j'ai connu ça dans le temps. Sur la plage de Deauville une année, j'ai rencontré un garçon de mon âge, on s'est aimés dès le premier regard. Il faisait un château de sable avec une pelle et un seau abîmés par le temps, et on ne s'est plus quittés pendant une semaine. Nos parents nous baladaient un peu partout, nous offrant de la barbe a papa et des churros. On a ri à gorge déployée devant des épisodes de Tom et Jerry, du sable partout dans le salon. C'est si lointain… Il est reparti dans sa région, et moi aussi, et nous ne nous sommes jamais revus. Pourtant il avait 28 ans, et possédait une voiture. Pourquoi je raconte ça ? Parce que si c'était vraiment de l'amour, ma petite Alexandrina, tu l'aurais su. Et lui aussi. Pour l'oublier, tu peux prendre le chemin de la facilité et t'envoyer de petites doses de morphine de temps en temps, mais je ne te le conseille pas. Je me suis retrouvée en Italie sans savoir pourquoi en faisant ça. Ou alors tu peux juste continuer ta putain de vie. Tu n'as pas besoin de ce type au loin pour valider ton existence. Des amourettes de vacances, il y en a plein ta rue, celle qui passe devant chez toi. Va voir !
 

J'ai mal


Question douleurs d'une personne qui souhaite rester anonyme : 

"J'ai un gros soucis, quand je fais l'amour plus d'une fois dans la même journée (ou nuit) avec mon copain, mon vagin me brûle horriblement à l'entrée, mais comme on aime trop ça on recommence quand même... Et après j'ai encore plus mal et alors là je peux même plus m'asseoir tellement c'est douloureux ! C'est lui qui en a une trop grosse ou c'est moi le problème ? Éclaire-moi sur le sujet ! Et si t'aurais pas un truc aussi pour combattre notre envie de lapin de coucher... Merci infiniment d'avance !"


Houla, oui, ça fait mal ce genre de chose. Alors, soit ton petit ami est un bourrin possédant une bite d'âne, soit t'es pas assez lubrifiée de la minette. Est-ce que tu es réellement excitée par ce garçon ? Est-ce que quand il te monte dessus pour te limer comme une patate, avec son haleine de cowboy et sa tête de gros poisson, tu n'as pas au fond de toi un certain dégoût ? Tu dis que tu aimes ça, mais que ça fait mal. J'espère que tu n'es pas en train de me décrire une relation comme celle décrite dans le torchon "50 Nuances de Grey". C'est le pire livre que j'ai eu le malheur d'emprunter à ma voisine de palier, Laura, qui me l'a conseillé. Elle est un peu perverse, elle. Tu dis aussi que tu veux combattre votre envie de coucher ensemble, mais pourquoi faire ? C'est super ça, pourtant. Les vieux, c'est à dire les plus de 32 ans, ne sont pas aussi performants, alors profite au maximum. En revanche, je crois que tu as répondu à ta première question dans la seconde. Par exemple, j'aime bien prendre des bains chauds, mais si j'en prenais tout le temps, toute la journée, ça m'abîmerait la peau, non ? Alors soit vous vous trouvez un lubrifiant qui te protégera l'escalope s'il y a trop de frottements, soit… arrêtez de prendre autant de bains !
 

Solo


Ah, tiens, un problème de solitude pour Tardian :

"Chère Tatie Vivie, 
À bientôt quarante ans, je suis seul depuis plus de dix ans. Je refuse de chercher une compagne parce que je sais que je ne suis pas supportable au quotidien, et que je ne tiens pas à faire souffrir quelqu'un d'autre, comme c'est déjà arrivé par le passé. Mais plus le temps passe et moins j'arrive à assumer ce choix car je n'ai pas un tempérament solitaire, et cela m'effraie. Que dois-je faire ?
Quelle que soit votre réponse, merci d'avance.
PS : J'ai des amis sincères, et j'ai eu des animaux de compagnie, mais ce n'est pas pareil."


Pauvre Tardian. Tu as choisi une vie de loup solitaire, et maintenant tu te rends compte que tu as peur d'être seul comme un con. Tu es en pleine dissonance cognitive (pour ce petit groupe d'entre vous qui ne connaissent pas, ça veut dire en gros qu'on a deux envies/opinions contradictoires, et qu'on est paumé). Moi je crois surtout que tu projettes à donf. Tu dis que tu ne veux pas faire souffrir quelqu'un d'autre, mais ça fleure bon la personne qui refuse surtout qu'on le lui fasse souffrir. J'ai vu clair dans ton jeu, petit filou. Il s'est passé quoi dans ton passé ? Tes parents ne t'aimaient pas ? Quoique, à 40 ans, on s'est généralement déjà rendu compte que nos parents sont aussi paumés que nous. Il faut casser ce schéma, et fissa fissa. Prends le taureau par les couilles et sors de chez toi. Va à la rencontre de gens nouveaux. Trouve-toi une compagne tout aussi insupportable que toi, et vivez une vie insupportable à deux. Tu dois bien avoir des qualités, alors arrête de lamenter sur ton sort, parce que c'est évident que tu ne vas séduire personne avec cette attitude de pignouf.


L'ex de l'enfer


Un p'tit problème d'ex, de la part de quelqu'un qui souhaite rester anonyme :

"Voilà mon problème : J'ai quitter mon copain, car on s'entendaient pas du tout et qu'il veut dirigé tous ce que je fais, sinon c'est insulte et j'en passe. Mais maintenant il me harcèle, et essaie de me monter la tête et me donne des ordres. Mais si je ne lui répond pas j'ai peur qu'il vienne chez moi et fasse un scandale devant ma famille. Tatie aide moi s'il te plaît !"

J'ai du mal à rester calme sur ce coup-ci. C'est quoi ce type ? OK, les séparations sont difficiles pour tout le monde, mais il réagit comme un enfant a qui l'on vient de retirer le pistolet à eau. Je sais très bien que le terme à la mode c'est "pervers narcissique" et qu'on le ressert à toutes les sauces, mais ça y ressemble et tu ne peux pas le laisser faire, bordel de croustade ! Tu devrais en parler à tes vieux, ils sauront quoi faire. D'un autre côté, tu te laisses diriger par ce mec harceleur, et maintenant tu viens me demander ce que tu dois faire. Prends ta vie en main, que diable. Tu as envie de quoi, TOI ? Personne ne devrait te donner des ordres, sauf moi ! Moi je te dis ça pour ton bien, alors la prochaine fois qu'il t'appelle, dis-lui d'aller chier dans sa caisse, et que s'il continue, tu vas aller déposer une main courante chez les keufs. Et que Tatie Vivie va débouler chez lui pour lui casser les genoux. Là, il comprendra.
 

Un éléphant…


Une dernière question d'Orath :

"Mon copain me trompe constamment depuis 2 ans, je l'ai surpris 2 fois et l'ai quitté. Malheureusement, il regrette ses erreurs et me promets de ne plus jamais me tromper. Je ne sais pas si je dois lui donner une dernière chance. Aide moi s'il te plaît."

Bon, chère Orath, tu vas me faire le plaisir de le dégager loin, comme un ballon de rugby. C'est bien beau de regretter ses erreurs et de revenir la queue entre les jambes, mais il a eu assez de chances comme ça à mon avis. Une enclume de plus ce mec, non ? Je ne sais même pas pourquoi tu lui as donné une chance après la première écartade. Si vous aviez un arrangement de couple "libre", je pourrais le comprendre, lui. Dans les années 70, j'ai eu une relation libre avec un artiste-peintre-photographe à Londres, et je peux vous dire que c'était difficile à gérer pour tout le monde. Donc Orath, laisse béton ce glandu. Tu vaux sans doute mieux que ça. À moins qu'il y ait quelque chose que tu ne m'as pas dit, comme par exemple que tu fais partie de ces gens qui attendent d'être mariés pour coucher. Totalement ridicule. Et donc oui, je comprendrais qu'il aille voir ailleurs. Mais ça ne me semble pas être le cas, c'est plus un trip de jeune américain de faire ça. Ils sont bizarres avec ça. Tout ça pour dire que les regretteurs d'erreurs compulsifs, c'est à jeter ! Bon courage !

 

Ça ira pour cette semaine. Si vous m'avez écrit et que vous êtes en colère de ne pas être dans ma rubrique, ne vous en inquiétez pas : vous apparaîtrez peut-être le mois prochain ! Et si vous ne m'avez pas écrit et que vous souhaitez le faire, mon profil est ici. Sinon, cliquez dans mon message en tête des commentaires.


Who let the dogs out ?
 

Pour finir, la photo de profil de la semaine. Les gens qui m'ont écrit ont aussi un visage. Je ne compte pas les tricheurs qui utilisent des photos prises sur Instagram de filles vaguement connues ou de vieilles photos qui traînent sur internet depuis l'époque du Disco et qui disent "c'est bien moi sur la photo" (la recherche inversée de Google Images, disent les gens de VDM), je parle des gens qui mettent leur vraie tête sur leur compte VDM et qui assument leur faciès. Voyons.

Cette semaine, c'est de Desde dont il est question. Bon, t'es une jolie fille, c'est évident pour tout le monde mais je suis totalement contre le principe de mettre des photos de soi en maillot de bain sur internet. Ça fait un peu petite coquine, et si j'étais ta mère je te dirais d'aller t'habiller un peu plus modestement. Et je t'aurais interdit cette couleur de cheveux, car elle me rappelle Monique, ma vieille boulangère qui sent constamment la cigarette et le renoncement. Non non non, le naturel c'est mieux. Et puis que fais-tu avec ce chapeau ? Tu fais la manche ? C'est ça les jeunes d'aujourd'hui, ils ne veulent pas bosser alors ils traînent dans la rue, chapeau à la main, à demander des euros aux honnêtes gens. C'est honteux ce comportement Desde. Je vais appeler la DASS. Et les flics.

 

 

C'est là fin de ma quatrième rubrique. J'espère que vous reviendrez le mois prochain, car il y en aura encore des comme ça, si tout va bien. N'hésitez pas à m'écrire si vous avez des questions, des problèmes ou autres. J'essayerai d'y répondre dans un article à venir. Bisous les puceaux !

Tatie Vivie est habillée par Bénédicte, de Bloutouf

#1724 - L'actualité VDM - Publiée le 21/08/2015 à 06:06 Écrit par Tatie Vivie - 92 commentaires

Meilleurs commentaires

  • Chère tatie Vivie,

    Merci pour ce fou rire énorme (encore un).

    Vivement que j'aie ton âge pour savoir ce que ça fait de pisser de rire dans sa couche Ténia. Je te raconterai. :)

    #5 - Le 21/08/2015 à 17:12 par PhotoFetish

    Voir le contexte

  • Ce serait vraiment cool que ça devienne une rubrique récurante !

    #6 - Le 21/08/2015 à 17:15 par Lachose26

    Voir le contexte

Commentaires

    Chargement...

Commenter cette