Accueil du blog | Fil RSS des billets | Tous les billets

VDM illustrée (385) - L'actualité VDM (187) - Jeux et concours (49) - Photos (13)

Les J.O. de la vie ordinaire

Sochi, c'est fini ! C'est ce qu'aurait pu chanter Hervé Vilard à la fin des JO d'hiver s'il n'avait pas été en vacances. C'est terminé oui, et c'est bien triste. Quoi, vous ne saviez pas que le 16 mars se sont terminés les Jeux Paralympiques d'hiver ? Hélas, on en parle beaucoup moins, mais ces jeux sont quand même assez impressionnants. Je me suis essayé plusieurs fois au ski, alors skier en étant malvoyant... Moi ça m'impressionne. Maintenant que tout cela est terminé, qu'allons nous faire pour nous détendre s'il n'y a plus de curling à la télévision ? Pour les gens qui n'ont pas les moyens (ou la flemme) de partir aux sports d'hiver, c'était idéal pour vivre les joies de la neige et de la glisse par procuration, sans le risque de multiples fractures. Faut dire que cette année, on a été gâtés niveau VDM à Sochi : il n'y a qu'à repenser au 5ème anneau qui ne s'est jamais ouvert... 

Si vous avez suivi les JO aussi assidûment que moi (c'est à dire pas du tout, car vous êtes une grosse feignasse), l'esprit Olympique doit vous manquer. Les prochains Jeux Olympiques d'été n'auront pas lieu avant ceux du Brésil en 2016, mais n'ayez crainte ! J'ai une solution pratique et pas chère pour que tout le monde puisse participer aux JO, voire même inventer ses propres épreuves. J'appelle ça : "Les JO de la vie ordinaire, moderne et mondaine". Oui, c'est un peu long, mais c'est comme ça. La vie ordinaire comporte une multitude d'épreuves, et les premières épreuves sportives étaient des extensions d'activités physiques de la vie courante : courir, nager, jeter des trucs le plus loin possible... Alors pourquoi ne pas moderniser le concept pour que la vie entière devienne un terrain de jeu ? On arrêterait d'être tous aussi sérieux du visage et ce serait la fête à la maison dans la rue, non ? Ce n'était pas une vraie question, ne m'écrivez pas pour me donner votre opinion, j'ai pas le temps.

Chez VDM, on reçoit une multitude d'anecdotes liées aux contraintes de la vie de tous les jours, alors j'ai fouillé un peu pour voir ce qu'on pourrait imaginer comme épreuves...

 

1. Le slalom de rue, avec option smartphone

Arpenter les rues des grandes villes a toujours impliqué beaucoup d'adresse. Depuis que les gens sont devenus obsédés par les rectangles, c'est un enfer. Vous voyez bien de qui je veux parler : ces gens qui marchent en face de vous dans la rue, le nez plongé dans un rectangle électronique. C'est devenu un véritable slalom de devoir éviter ces malpolis qui déambulent tels des zombies, trop occupés à lire quelque chose de la plus haute importance sur leur smartphone. Au bout de 400m de zig-zags, il me vient une envie subite de leur crier à la figure, juste pour voir si une lueur subsiste encore derrière leur regard... Mais je ne le conseille pas, ils le prennent assez mal et un coup de sac dans la figure, ça fait mal.

 

 

Ce sport nouveau peut se rapprocher avec un plus ancien, plus ancré dans nos vies :

Aujourd'hui, je marche dans la rue avec des talons hauts et un homme séduisant m'accoste. Je lui fais donc mon plus beau sourire, mais il me dit : "Vous m'avez l'air sympathique, mais vous avez une crotte de chien enroulée autour de votre talon aiguille." VDM (voir la VDM)

L'incivisme a un nom, et il s'appelle "la crotte de chien laissée sur le trottoir, là, comme ça." C'est un slalom d'un autre genre, mais qui laisse une trace (et une odeur) plus tenace.

 

2. La plongée en apnée 

Aujourd'hui, dans le métro bondé de Lille, un homme m'a doublé sur l'escalator, s'est arrêté juste devant moi, a lâché un pet, a tenté de "l'évacuer" avec un petit geste de sa main, puis s'en est allé. VDM (voir la VDM)

À la ville comme à la campagne, les odeurs sont partout. Que ce soit dans le métro, dans le bus, la pollution, les bouses de vache, les bus, les gens qui se parfument avec du Canard WC... Du coup, pour peu qu'on ait l'odorat sensible, affronter ce subtil mélange relève parfois de l'epreuve digne du film Le Grand Bleu. On se prend pour un sous-marin. On commence à comprendre les personnages étranges qui se baladent dans les rues avec des masques de chirurgien.

 

3. Le saut en hauteur économique

Habiter dans une grande agglomération coûte cher, et il faut pouvoir se déplacer pour aller voir là-bas si j'y suis. C'est pas bien, et je ne cautionne pas, mais parfois il faut gruger un peu si on est sans le sou :

Aujourd'hui, étudiant fauché, je décide de sauter par-dessus le portillon pour prendre le métro. Je me suis pris les pieds dedans, et j'ai dû attendre les contrôleurs pour me débloquer. VDM (voir la VDM)

Cette épreuve se pratique souvent en conjonction avec l'épreuve connue sous le nom :  "Le 100m sprint - évitement du contrôleur/policier." Il faut avoir une musculature des jambes assez développée, ainsi qu'une vue de pilote de chasse pour pouvoir repérer les agents qui pourraient vous coller un PV/coup de matraque sur la bobine.

 

4. Cyclisme, catégorie "Je veux mourir"

Pratiqué notamment en ville, cette catégorie de cyclisme n'a pas besoin d'une tenue particulière, mais nécessite du sang froid ou alors une bonne dose d'inconscience. Certes, des aménagements ont été réalisés sous la forme de pistes cyclables, mais ceux-ci sont empruntés par des boulets en scooter qui se prennent pour les rois du monde depuis qu'on leur a rajouté une troisième roue, alors la dangerosité de la circulation en vélo est toujours aussi élevée. À l'instar d'Highlander, il ne peut en rester qu'un, donc le gagnant de l'épreuve est le dernier qui reste en vie.

Aujourd'hui, je passe en vélo devant une boîte branchée. Je décide d'insulter verbalement et gestuellement les jeunes devant l'entrée. Ce faisant, ma roue glisse sur une bouche d'égout et je m'étale devant eux. Je crois qu'ils ont apprécié. VDM (Voir la VDM)

Dessin : Pénélope Bagieu

5. Le relais de la porte ouverte

Dernier bastion de la politesse, la porte tenue ouverte pour un(e) inconnu(e) peut devenir un sport à part entière si c'est effectué lors d'une heure de pointe. Une longue file de personnes se faufilant dans un couloir de métro pour en sortir, et qui se retournent tous pour tenir une porte de sécurité à la personne derrière eux, c'est quelque chose de presque beau. De poètique. Une chaine humaine. Une human-centipede.

Aujourd'hui, j'ai accepté de laisser un homme âgé sans ticket traverser le portique du métro en même temps que moi. Il s'est collé à moi du début à la fin et lorsque je me suis retournée pour lui lancer un regard noir, il a agité sa carte d'abonnement mensuel en souriant. VDM (voir la VDM)

 

6. Natation, 100 mètres Fight Club libre.

Motivés par Michael Phelps et L'homme de l'Atlantide, les gens vont à la piscine pour respirer un bon bol d'air chloré avec un bonnet de bain ridicule et un maillot moule-burnes (surtout les filles). Mais loin de l'idéal estival, la piscine en hiver est un endroit moins rigolo. C'est violent. Un vrai coupe-gorge.

Aujourd'hui, alors que je nage tranquillement à la piscine, je donne malencontreusement un coup sur la tête de la dame à côté de moi en faisant un mouvement un peu brusque. Immédiatement, je me confonds en excuses, vraiment désolé d'avoir pu lui faire mal. Elle a essayé de me noyer. VDM (Voir la VDM)

Une seule solution : nager en poussant des cris de karatéka, et en citant des phrases pseudo-mystiques tirées du film/livre Fight Club. Ca vous vaudra une réputation à la piscine municipale, et les gens s'écarteront d'eux-mêmes.

 

7. Equitation, combo piscine

Aujourd'hui, balade à cheval à la plage. J'ai appris à mes dépens que, lorsque le cheval tape du pied dans l'eau, cela signifie qu'il va se rouler dedans. J'étais toujours dessus. VDM (Voir la VDM)

Moi, les chevaux, ça me fait flipper. Si je tombe sur le tiercé à la télé, j'suis obligé de me cacher derrière le canapé avec mon doudou. Mais dans certains endroits, c'est encore un moyen de locomotion, voire un partenaire pour la vie (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit). Une autre épreuve est le water-polo, ce qui implique jouer au polo, mais avec le cheval dans la piscine. Ou alors j'ai pas tout compris.

 

8. 100m Sprint, version "évitons les relous".

À chaque coin de rue, il y a un relou. Que ce soit un gars qui veut nous faire signer une pétition pour faire abolir le Jazz, nous abonner à une charité qui nous ponctionnera de 20 euros par moins pour soutenir le cancer, ou bien ceux qui ne veulent absolument pas laisser d'autres avoir les mêmes droits et privilèges qu'eux (vous savez qui vous êtes, hein). Il faut dans cette épreuve faire usage de ses techniques de slalom, et parfois de vocalises pour les envoyer bouler (surtout dans le dernier exemple).

 

Aujourd'hui, un mec m'a accostée au supermarché. Comme j'ai refusé de lui donner mon numéro, il m'a suivie dans tous les rayons en répétant le sien pour que je le mémorise malgré moi. Son attaque cérébrale a fonctionné et, évidemment, je n'arrive plus à penser à autre chose. VDM (Voir la VDM)

Il y a aussi les relous qui sont en chasse, qui draguent à tout va, qui vont siffler la moindre fille qui leur passera sous le nez. Pour eux, un seul conseil : travaillez les techniques de slalom et ne jamais se laisser opprimer par le système patriarchal machiste. Non, j'ai pas vraiment compris ce que je viens d'écrire, mais j'y crois.

 

9. Lancer d'objets encombrants

Aujourd'hui, j'ai sorti les poubelles au moment où passaient les éboueurs et j'ai décidé de jeter mon sac directement dans le camion. Je me suis loupé d'un bon mètre et mon sac a explosé sur le sol. Je me suis retrouvé à ramasser des détritus en pyjama à 7 heures. Pendant ce temps-là, les éboueurs sont partis, hilares. VDM (Voir la VDM)

Le lancer de javelot c'est beau : le javelot qui s'élance dans les airs, qui fuse comme une... euh, fusée. Oui, c'est joli à regarder. Et utile, si on le place dans un contexte ancéstral de chasse (j'imagine). Le lancer de poids en revanche, c'est, comment dire ? Le fait de tourner sur soi comme ça, on ne peut pas dire que ce soit l'activité la plus distinguée du monde. Même après 10 vodkas-pomme, je me tiens mieux sur une piste de danse. Quoique. Du coup, dans le contexte de la vie ordinaire, on se situe quelque part entre le javelot et le poids. Le lancer de sac poubelle dans la benne à ordures, le jeté de mégot par la fenêtre du bureau, la boulette de chaussettes dans la corbeille à linge... toutes ces activités marquent des points imaginaires sur le panneau d'affichage des scores de notre vie, et une fois devant l'écran noir de "Fin", avant de passer dans l'au-délà, le score final sera affiché, comme à la fin d'une partie de Pac Man. Je le sais, c'est marqué dans la Bible ou Mickey Parade, je sais plus.

 

10. Danse acrobatique

Aujourd'hui, grosse soirée entre amis. Quand j'ai commencé à danser, tout le monde a rigolé sans pouvoir s'arrêter, y compris ma meilleure amie, qui m'a lancé : "Purée, tu gères ! Tu fais trop bien les coincés qui ne savent pas danser en boîte !" Je danse vraiment comme ça. VDM (Voir la VDM)

Tout à l'heure j'ai mentionné la danse et les boîtes de nuit. On y revient. La danse fait partie de nos vies. Les gens qui ne dansent pas ne sont pas des gens normaux, il leur manque quelque chose, un grain de folie, un rythme, une sensualité. Ou alors ils sont juste chiants. Certes, la vie est une danse, et tout le tralala, mais chaque instant de la vie possède sa danse. On se séduit, on danse. On se marie, on danse. On va chez Ikea acheter un canapé, on danse. Oui, OK, ça c'est peut-être juste moi. Il y a une grande leçon à tirer du film Footloose, et c'est que sans la musique et la danse, la vie n'est plus une fête. Et c'était le but de cet article, transformer nos petites vies en une fête constante et amusante. Évidemment, je ne préconise pas de vous mettre à danser si vous êtes controlés par la gendarmerie avec un taux d'alcoolémie qui décimerait un poney, ou si on vous annonce un décès, mais de temps en temps, dans le bus, dans une file d'attente, à la cantine devant un plat de choux de Bruxelles qui sent les dessous de bras, pensez-y. C'est une épreuve, alors adoptez l'esprit Olympique plutôt que de vous apitoyer sur votre sort comme une moule.

Que l'esprit de Pierre de Coubertin soit avec vous !

#1612 - L'actualité VDM - Publiée le 19/03/2014 à 11:26 Écrit par Alan - 74 commentaires

Meilleurs commentaires

  • Je propose l’épreuve du "essayer-de-descendre-du tramway-à-l'heure-de-pointe-alors-que-les-gens-se-précipitent-dedans-et-vous-repoussent-vers-le-fond-du-wagon-avant-que-vous-ayez-pu-bouger-un-orteil" (vous pouvez reprendre votre respiration).
    Je m’entraîne tous les jours, c'est un sport exigeant, et sans vouloir me vanter, je deviens vraiment balèze dans cette discipline.

    #6 - Le 20/03/2014 à 14:54 par Brachypelma

    Voir le contexte

  • Effectivement, ça manque les JO :(
    J'ai eu la chance de pouvoir suivre très assidûment, les paralympiques aussi, et ça fait un vide.
    Vivement 2016.


    Et l'épreuve olympique du "passage d'aspirateur avec deux chats qui veulent grimper dessus pour se faire promener". Elle est pas mal celle-la aussi :)

    #1 - Le 20/03/2014 à 11:51 par Azure

    Voir le contexte

Commentaires

    Chargement...

Commenter cette