Accueil du blog | Fil RSS des billets | Tous les billets

VDM illustrée (385) - L'actualité VDM (189) - Jeux et concours (49) - Photos (15)

La VDM illustrée de Violette Gentilleau

Bonjour mes petits parasols ! Il parait que certains ont passé le bac ? Alors, ça a donné quoi ? Si vous ne l'avez pas, vous savez à qui vous confier hein. Ça commence par un V et ça se termine par un M. Et y a un D au milieu j'crois. Ça vaaa, je vous taquine. Mais sinon, sans blague, on est là.

Notre invitée de la semaine, elle, n'a pas passé son bac cette année, ni l'année dernière d'ailleurs. À 29 ans, elle habite dans la ville rose, Toulouse et nous fait partager ses carnets sur son blog. Bienvenue à Violette Gentilleau !

Lui demander ce qu'elle fait dans la vie, c'est la garantie d'avoir une conversation bien lancée puisque notre invitée ne s'arrête jamais. "Je fais pas mal de choses ! De métier, je suis graphiste, illustratrice, carnettiste (carnets de voyages et de reportage). J'écris aussi, plutôt sous forme de reportages ou de récits de voyage pour l'instant. J'ai également publié quelques bouquins en auto-édition, donc j'ai même des qualités improvisées d'éditrice, façonnière, commerciale et colleuse de timbres. :) Mais comme je suis très curieuse, tout ça ne me suffit pas et je suis aussi cuisinière de cantine bio-végétarienne pour festivals, chanteuse dans une chorale féministe, conductrice de poids lourds (avec le matos de la cantine dedans) ou de bus (avec mon amoureux dedans), jardinière bio et sauveteuse de plantes vertes, réparatrice de vélos, couturière, dévoreuse de BD... Enfin, je voyage beaucoup."

Une fois n'est pas coutume, bouleversons un peu l'ordre des questions puisque je veux que l'on finisse cette première partie de l'interview sur la longue réponse de Violette à propos de ce qu'elle aime dans tout ce qu'elle fait. 

Violette est publiée dans le dernier numéro de la revue Bouts du Monde et fait partie des finalistes du concours de reportage organisé par Libération Voyages et l'APAJ. Son été, elle va le mettre à profit pour réaliser son premier carnet de voyage qui sera publié à la rentrée. Et pour rester dans le même thème, on peut dire qu'elle exposera probablement aux "Rendez-Vous du Carnet de Voyage" de Clermont-Ferrand en novembre. Pour boucler la boucle, on peut aussi signaler que son projet est d'éditer un carnet de voyage sur une communauté dans laquelle elle a passé six semaines en Inde l'hiver dernier. Voilà qui promet !

Si vous êtes des fidèles de la VDM illustrée, vous devez plus ou moins savoir quel est le parcours classique d'un artiste qui fait du dessin et celui de Violette ne vous semblera pas inconnu. Après un bac L (ah bah oui, elle a eu son bac !) et une MANAA, elle a fait un BTS Communication visuelle. N'ayant pas du tout envie de faire de la pub, elle a continué ses études et a intégré les Arts Décos de Strasbourg, dans la section Didactique Visuelle. Le diplôme en poche, Violette a fait une pause pour voyager avant de prendre son rythme de croisière : peu de travail beaucoup de liberté.

Et donc, qu'est-ce que tu aimes dans tout ça, chère invitée de la VDM illustrée ? "J'ai toujours voulu faire ce métier (enfin, ces métiers, puisque je suis assez polyvalente), alors ce que j'aime dedans, c'est de le faire, tout court, d'avoir transformé cette volonté d'enfant en réalité. Depuis toute petite, ça a toujours été une évidence : je voulais dessiner et écrire. J'aime observer, raconter, retranscrire, partager. C'est un aspect de mon travail que je développe surtout à travers mes carnets de voyage et de reportage : lorsque je les expose, je rencontre des centaines de gens qui pour certains n'ont jamais quitté leur ville natale. Je leur permets de découvrir un peu du monde à travers mes yeux, et c'est assez magique... À la fin de mes études, j'ai fait une longue pause et j'ai beaucoup réfléchi sur l''utilité' de mon métier. Un jour, je me suis rendue compte que mon métier, c'était de faire rêver les gens et dès lors, j'ai beaucoup mieux assumé de ne pas être humanitaire au Sahel car le rêve, la culture, l'ouverture, beaucoup de choses que j'essaye de transmettre au travers de mon travail, c'est essentiel ! Ca m'a permis d'avoir un nouveau regard sur mon métier, de m'en sentir fière et ça a été un déclic très important pour moi. Ce que j'aime concrètement dans mon métier, enfin plutôt dans la manière dont j'ai choisi de l'exercer, c'est la grande liberté que ça m'apporte. Je travaille en indépendante et je vis de peu : je suis une fervente partisane de la décroissance et, non contente d'être freelance, je suis aussi freegan (mais kessecéssa ? Gogglise mon ami, Googlise ). Je choisis donc de ne pas travailler douze mois sur douze afin de pouvoir me consacrer à d'autres choses (voyager, faire des projets persos...). Je suis également exigeante sur les boulots que je fais : je ne travaille que sur des projets qui m'intéressent, il est hors de question que ma passion devienne un gagne-pain contraignant ! Le meilleur dans tout ça, c'est que ça marche. :)
Ce qui peut me manquer, étant donné que je travaille chez moi, c'est le grand refrain classique des indépendants : besoin d'un peu d'air frais, de sortir du circuit chambre-salon-cuisine, de voir du monde, d' avoir une émulation collective avec des gens qui font le même métier, de changer un peu d'environnement. C'est un peu schizophrène de travailler dans sa chambre plusieurs mois, neuf ou dix heures par jour, sans voir personne, et ensuite d'en sortir pour présenter son travail à des centaines de gens ! C'est pour cela que la pratique du carnet est également très intéressante : elle propulse l'artiste en direct, dans la rue, et confronte son travail à ceux et celles qui passent : ça permet de se décomplexer, de se remettre en question, de ne pas se prendre trop au sérieux. C'est aussi une façon de faire sortir l'art des ateliers, de le rendre populaire, accessible. Si les artistes ne travaillent que pour les artistes, ce n'est pas intéressant !" 

Elle est pas belle la vie ? Et attention, magie du direct, on passe directement à la suite. Ah on est comme ça chez VDM. Des vrais oufs.

Plutôt beurre doux ou beurre salé ? 
Ahhh mais comment peut-on poser une question pareille !? Beurre salé, of course ! Sur du pain grillé avec du miel et ça se mélange et c'est trop bon !

Plutôt chat ou chien ? 
Définitivement : Barouchkanovitchovski, le plus beau chat du monde et des environs.

Tes derniers coups de coeur en cinéma, musique, livres et BD ? 
En cinéma, rien ne m'a beaucoup accrochée ces derniers temps. Ma découverte musicale du printemps entame un peu les nerfs de mon entourage : c'est un super groupe de toulousaines bien décalées, les Trash Croûtes. Principe : prenez un méga-méga-tube, style Money money d' Abba ou Free from desire de Gala, traduisez en français, faites un arrangement pour quintette déjanté de filles... et hop ! Parfait pour écouter des trucs un peu honteux en faisant style qu'on aime parce que c'est alternatif. Côté bouquins,  j'aime beaucoup la littérature étrangère et dans les derniers livres qui m'ont touchée, je citerais Le cercle du Karma, de Kunzang Choden (un beau récit de vie de femme au Bhoutan) et Mille soleils splendides, de Khaled Hosseïni (pareil, récit de vie de femme mais cette fois-ci, en Afghanistan). En BD, voilà un petit sélecta des derniers ouvrages que j'ai aimés (pas forcément récents d'ailleurs ) : « Blast » de Manu Larcenet (ça blaste tout tant niveau scénario que graphiquement, Larcenet, la grande classe comme toujours),  « Trop n'est pas assez » d'Ulli Lust (récit autobiographique d'une ado punk qui fugue, vraiment bien foutu), « Monsters » de Ken Dahl (de la bonne Bd alternative états-unienne ! ), « Intrus à l'étrange » de Simon Hureau (ambiance terrible, dessin excellent), « l'Afrique de Papa » d' Hippolyte (hyper beau), « Portugal » de Cyril Pedrosa...

Quels sont les principaux artistes que tu apprécies et dont tu visites régulièrement le blog ? 
C'est assez varié (toujours cette foutue curiosité), mais j'avoue que même si je suivais pas mal de blogs il ya 6 ou 7 ans, je commence à en avoir vraiment marre de la dictature du girly, des paillettes et des chaussures à talons pas faites pour le corps humain !  C'est d'ailleurs intéressant de voir les courants qui se sont formés dans al blogosphère BD et les influences d'auteur/e/s qui s'étendent. Je trouve qu'il y a une tendance à l'uniformisation assez générale, c'est dommage. La plupart des auteurs que j'aimais vraiment et qui me faisaient beaucoup rigoler ne tiennent plus de blog... Aujourd'hui, en plus des auteur/e/s BD déjà cités que je suis sur la blogosphère, je suis surtout des auteurs qui sortent un peu des cases, dans le style de Cha, Tanxxxx , Fluoxyne, ou des gens comme Deloupy ou Zelba qui savent raconter le quotidien avec finesse. J'aime aussi beaucoup l'humour décalé d'auteurs comme Blonde, Louis-Bertand Devaud ou Bouzard. Enfin, je dois dire que depuis que j'ai découvert (merci papa) que Joann Sfar avait recommencé à publier ses carnets en ligne, je suis une femme comblée !  

Dis-nous ce que tu aimes dans la vie, tes passions, tes passe-temps, tes vices, tes petits plaisirs du quotidien. 
Voilà quelques-uns de ces petits trucs qui me rendent la vie bien belle : faire du vélo en écoutant de la musique qui fait boum boum, sentir l'odeur des feuilles de tomate et de menthe quand j'arrose le potager, dire « c'est toi le... » à mon meilleur pote, emprunter 12 BD à la médiathèque et toutes les lire direct en buvant une bière fraîche, farfouiller chez les bouquinistes au marché le dimanche matin, me lever et ne rien avoir à faire (assez rare), faire des vocalises avec mes copines féministes, me rouler avec mon amoureux tous nus dans un lit en rigolant bêtement, passer une soirée dans une friche alternative avec plein de copains, boire une infu de mamie dans la cuisine en philosophant avec ma coloc jusqu'à 3 heures du mat...

Tu nous racontes une blague pourrie ? Joker possible : si tu n'as pas de blague, on veut connaître ta plus grosse VDM. 
Quelle est la différence entre des crottes de nez et des brocolis ? …........... C'est pas bon les brocolis....

As-tu une phobie ? Si oui, laquelle ? 
Un CDI, un crédit et un boulot à 40h/semaine et 5 semaines de vacances par an. 

Pour finir, pose-toi une question que tu aurais aimé que l'on te pose et choisis d'y répondre ou pas. 
Eh, c'est fait exprès que tu sois végétarienne et que tes initiales, ça fasse « VéGé » ? Réponse A : Le destin m'a choisiiiie. Réponse B : Merci papa, merci maman. Réponse C : Ah ouais, tiens. Réponse D : La réponse D.

 

Et pour voir la VDM illustrée de la semaine, tu cliques ici. 

 

Voili voilouuuu. Vous pouvez retourner prendre le soleil. Enfin, après avoir vu les deux magnifiques vidéos que je vous ai une fois de plus réservées. Dans le sud ouest, faut pas déconner avec le cassoulet. Quand on décide d'y aller faire de la publicité pour un cassoulet "anglais", ça ne passe pas. Pour la deuxième vidéo, un ninja se présente seul et propose aux passants de le combattre. Quand ces derniers se décident... Surprise ! Allez, see you next week, my littles kittens!

#1494 - VDM illustrée - Publiée le 06/07/2012 à 17:49 Écrit par Julien - 7 commentaires

Meilleurs commentaires

  • Moi j'ai eu mon baaaaac!! 15,13 eh ouais!

    Sinon, youhou, j'adore quand les gens développent leurs réponses et qu'on passe des heures à les lire!! Merci merci merci!!

    C'était où ton humanitaire en Inde?

    #1 - Le 07/07/2012 à 09:24 par Purperry

    Voir le contexte

  • Chouette illustration, chouette présentation, et le blog est très sympa aussi. Merci pour cette découverte !

    #2 - Le 07/07/2012 à 11:40 par attia669

    Voir le contexte

Commentaires

    Chargement...

Commenter cette