Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  bobie91  |  20

C'est le mari d'une professeur des écoles qui parle : 1) la fatigue de gérer juste vos gamins vous connaissez? Alors imaginez 28 gamins dans une classe, qui s'entraînent entre eux. Donc une faute, ca arrive. 2) Être professeur des écoles n'est pas une question d'intelligence ou de compétences, juste un choix, une vocation.
bisous

Par  Monsieur Connard  |  63

En même temps, ce n'est qu'une simple maitresse d'école.
Si elle avait été un poil plus douée, elle serait professeure dans un collège ou dans un lycée..
Et si elle avait été encore plus douée, elle serait prof à la fac voire maitresse de conférences.

COMMENTS
Répondre
  bobie91  |  20

Je me rappelle encore les parents qui pleuraient pendant le confinement de devoir faire l'école a la maison, a partir des supports des maîtresses. Ce sont les mêmes qui leur vomissent dessus pour une petite coquille...

Par  Monsieur Connard  |  63

En même temps, ce n'est qu'une simple maitresse d'école.
Si elle avait été un poil plus douée, elle serait professeure dans un collège ou dans un lycée..
Et si elle avait été encore plus douée, elle serait prof à la fac voire maitresse de conférences.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Tout dépend de l’académie où elle a passé son concours d’instit. Si c’est dans l’académie de Créteil c’est pas étonnant qu’elle ait un niveau plus que médiocre. Si c’est dans une académie « inaccessible », normalement elle ne devrait pas être si naze que ça.

Répondre
  Tharkun  |  40

"Ceux qui savent faire font, ceux qui ne savent pas faire enseignent, ceux qui ne savent pas enseigner enseignent aux enseignants et ceux qui ne savent pas enseigner aux enseignants font de la politique."

Répondre
  latourkipenche  |  34

Tu ne passes pas un concours académique, mais un concours national (c'est le même partout)
Ensuite, pour les nominations, c'est une autre histoire. Et il y a pire que Créteil comme Académie, mais tenant à ma survie, je n'en dirait pas plus.
Et puis c'est quand même un raisonnement dégueulasse que tu nous fais, sur ce coup tu me déçois

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Le CRPE est un concours académique.

https://www.devenirenseignant.gouv.fr/cid98678/calendrier-des-concours-recrutement-professeurs-des-ecoles.html

Je le sais j’ai plusieurs connaissances qui en ont eu marre de se faire rétamer à Bordeaux et qui ont passé le CRPE dans l’académie de Créteil...

Répondre
  Trichelieu  |  27

Le concours pour devenir prof c'est facile. Suffit de penser exactement de la même façon que les dirigeants de l'éducation nationale, comme un bon petit toutou en somme.
Si tu veux voir évoluer le système scolaire, tu passeras jamais prof 😁

Répondre
  Celoh  |  29

MC, on dirait que le second degré n'a pas atteint grand monde cette fois ! Faut croire qu'il y a beaucoup d'enseignants sur VDM (normal, avec tous leurs congés, ils ont le temps)

Répondre
  Dovu  |  4

en fait on ne suis pas du tout le même cursus d'études selon le type de prof qu'on devient donc je pense que devenir professeure des écoles était réellement son premier choix.

Par  bobie91  |  20

C'est le mari d'une professeur des écoles qui parle : 1) la fatigue de gérer juste vos gamins vous connaissez? Alors imaginez 28 gamins dans une classe, qui s'entraînent entre eux. Donc une faute, ca arrive. 2) Être professeur des écoles n'est pas une question d'intelligence ou de compétences, juste un choix, une vocation.
bisous

Répondre
  Harbard  |  27

Il faut être d'une incroyable naïveté pour penser qu'on se dirige vers l'enseignement par vocation.
C'était peut-être encore le cas jusque dans les années 80, mais de nos jours, la fameuse « vocation de l'enseignement » n'est le cas que pour une minorité des enseignants.

Répondre
  Harbard  |  27

Vous ne savez pas faire une simple recherche internet ? Soit, je vais vous aider.
Cherchez « l'enseignement et le piège de la vocation » et « le métier d'enseignant dans les collèges et lycées au début des années 2000 » de la Direction de l’évaluation et de la prospective du Ministère de la Jeunesse/éducation/recherche.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Je dis pour me « rassurer » que c’est pas vocation que je suis prof, mais c’est juste parce que j’avais trop la flemme de travailler. J’ai donc fait les études les plus simples pour moi, sans me fouler et j’ai eu mon agrégation de mathématiques sans vraiment comprendre pourquoi.

Bon, j’adore enseigner car ces petits lycéens sont très attachants, mais quand je vois ma paye par rapport à certains de mes anciens camarades de lycée qui étaient moins bons que moi, je me dis que j’aurais peut-être dû me mettre à travailler un jour.

Quand je vois ma belle-sœur avoir son concours d’instit sans aucun diplôme (elle a 3 enfants donc elle a eu le droit de passer son concours) faire des fautes d’orthographes à me faire mal aux yeux, je me dis qu’il y a un réel problème de recrutement des enseignants.

J’ai des connaissances qui sont au jury du CAPES de mathématiques. Plusieurs années d’affilée ils ont refusé de pourvoir le nombre de postes initialement prévu parce que le niveau était beaucoup trop bas. Je vous laisse imaginer le niveau de certains certifiés qui enseignent les maths dans les collèges.
Ce qui est amusant c’est de voir que certains parents optent pour le privé, quand je vois les nazes qui ont réussi le concours privé mais raté le concours public, je me demande ce qui se passe dans les collèges privés.
J’ai des anciens camarades de prépa CAPES qui ont passé le CRPE « pour voir ». Ils ont raté le CAPES et sont maintenant instit. Et je peux te dire que leur niveau d’orthographe est plus que limite.

Bref, ta femme est peut-être brillante, elle a peut-être eu son concours d’instit par vocation, mais il y en a qui sont là pour être planqués.

Répondre
  cenlikin  |  24

Je me dis qu'il en faut du courage pour être un Bisounours quand je vois toute la violence des gens aigris. Vous me fendez le cœur mais je vous aimes bien quand même. (a part si vous venez me réveiller la nuit, là je vous hais).

Répondre
  cenlikin  |  24

Je me suis fait descendre la dernière fois que j'ai dis qu'aider à former la futur génération était le plus important devoir d'un adulte et le plus beau cadeau qu'on puisse ce faire. (Mais je continue à le penser).

Répondre
  Mini Boubou  |  2

Désolé mais c'est avant tout son travail,avant d'être une vocation...Beaucoupde travail son autant voir plus pénible,ça n'empêche pas les gens de le faire correctement...et l'orthographe fait partis du savoir faire d'un professeur!!!Certes il y as rien de grave,mais oui ça fait quand même moyen...

Par  Haldu  |  40

C'est un peu facile de prendre une faute d'orthographe dans un bulletin, alors que la prof doit en remplir une trentaine à la suite sans forcément avoir le temps de se relire, pour se moquer d'elle.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Étant prof je peux te dire que je fais particulièrement attention à l’orthographe et que j’ai honte quand mon proviseur envoie des courriers bourrés de fautes. Quand on enseigne on représente l’EN et on se DOIT d’être irréprochable au niveau de l’orthographe. D’ailleurs à l’écrit des CAPES et agrégation de Mathématiques le jury enlève des points si l’orthographe est minable.
Quand je suis prof principale je lis tous les commentaires de mes collègues et je les corrige tous dès qu’une faute me saute aux yeux.
Alors je ne dis pas que je n’en fais jamais. Il m’arrive aussi de faire des fautes de frappe. Il m’arrive même d’abuser du copier-coller et d’oublier de changer le prénom. Et j’aurai certainement fait une faute dans ce commentaire, mais quand une instit critique l’orthographe de son élève en en faisant une très moche, c’est assez triste, affligeant, minable.

Répondre
  Gilles527  |  11

La pauvre ! Trente bulletins et pas le temps de se relire ! Vous me faites rigoler avec la prétendue fatigue des enseignants surchargés qui excuserait toutes les insuffisances.

Quand un interne en médecine qui fait plus de 70 heures par semaine, souvent de nuit, qui finit une garde de douze heures sans avoir eu le temps de manger, et bien s'il doit intervenir sur une urgence médicale, alors est-ce qu'on lui dit "pas grave, tu es fatigué, tu as le droit de te tromper"???

J'aimerais bien voir votre tête si un proche mourait pour ça... Enfin, non, ce serait dramatique et je ne peux pas le souhaiter, pas même à mon pire ennemi.

Les métiers à vocation (enseignement, médecine, police et d'autres) sont exigeants, beaucoup plus que les autres, et leur droit à l'erreur quasi inexistant.

Alors quand on est enseignant et qu'on critique l'orthographe, ben non, on n'a pas le droit à l'erreur. Et pas d'excuse, désolé.

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

C’est ça, DoubleK. Autant pour instit je me dis qu’avoir 3 enfants ça doit être suffisant pour pouvoir passer le concours, autant je peux te dire que pour passer le CAPES ou l’agrégation d’une matière en particulier, c’est une autre paire de manches.