40

Un mec lourd vous colle ? Dégainez le numéro "anti-relous" pour lui donner une bonne leçon !

Par VDM / lundi 30 octobre 2017 09:30
Ce mec complètement bourré et très bizarre vous saoule, et vous ne savez pas quoi faire pour le planter en beauté ? Dégainez le numéro « anti-relous », il fera tout de suite un peu moins le malin, c’est un certitude.

Vous passiez une excellente soirée avec vos amis, quand soudain, ce type un peu étrange vient vous tenir compagnie sans vous demander votre consentement. Votre samedi soir passe de l’éclate totale à la grosse VDM en quelques minutres, et vous ne savez pas comment vous débarrasser de ce parasite qui vous demande votre 06 comme si sa vie en dépendait. Ce scénario est hélas tristement banal... Mais aujourd'hui, on a une solution pour vous.

LA solution qui invite les relous à se remettre en question


Brandissez votre nouveau joker, le « numéro anti-relous » expliquera à votre interlocuteur récalcitrant que vous avez envie de profiter de la soirée sans lui avec calme et pédagogie. Car vous avez mieux à faire que d'apprendre à un type que vous ne connaissez pas qu'il devrait se remettre en question. N'est-ce pas merveilleux ? 


Le projet, pensé récemment par les activistes féministes Clara Gonzales et Eliott Lepers, basé sur le même principe que celui de TheMarySue, a, en l’espace de quelques jours, créée l’effervescence dans l’hexagone. Le principe est simple : on donne le fameux numéro, le 06 44 64 90 21, au type lourd qui nous alpague avec beaucoup trop d’insistance dans la rue, en boîte, dans un bar ou dans les transports en commun, puis on s’en va.

Dans l’heure, le relou en question reçoit un message automatique très clair, un SMS qui lui fait comprendre que son attitude n’a pas été bonne envers vous et qu’une remise en question s’impose d’urgence :

« Bonjour ! Si vous lisez ce message, c’est que vous avez mis une femme mal à l’aise. Avec vous, elle ne s’est pas sentie en sécurité. Ce n’est pas très compliqué : si une femme dit non, inutile d’insister. Apprenez à respecter la liberté des femmes et leurs décisions. Merci »

Déjà 10 000 SMS envoyés depuis dimanche


Victime de son succès, cette version française du projet, vivement échangée sur les réseaux sociaux, a explosé les scores : plus de 10 000 SMS ont été envoyés ce dimanche. Et puisque la réception et les réponses au SMS ont un coût - 16 centimes - le service a dû malheureusement être temporairement désactivé.

La capacité de financement étant largement dépassée, les co-créateurs, qui ne font aucun bénéfice sur le projet, soit dit en passant, ont donc décidé de lancer une campagne de financement participatif sur le site Leetchi afin de le faire perdurer :

« Vendredi 27 octobre, en réaction à un article de Madmoizelle mentionnant une initiative de TheMarySue, un journal féministe américain, nous avons créé le 06 44 64 90 21, un numéro de téléphone pour protéger les femmes des relous un peu trop insistants.                           

Vous avez été plusieurs milliers à témoigner de votre intérêt pour ce projet de numéro anti-relous. C'est une super nouvelle, mais cela a un coût ! 

Donc si le projet vous plaît et que vous aimeriez qu'il reste actif, nous vous proposons de faire un don :

Pour 1€, vous sensibilisez 6 relous.

Pour 5€, vous sensibilisez 30 relous.

Pour 20€, vous sensibilisez 120 relous. »

Évidemment, pour les co-fondateurs, interrogés par le site MadmoiZelle, il ne s’agit pas d’une mesure d’urgence, mais plutôt d'une invitation à la pédagogie : « Donner ce numéro, ça peut-être une façon de se réapproprier son consentement : ce n’est rien de moins qu’une solution technique simple et rapide pour effectuer une action militante, sans se mettre en danger. » déclarent le duo.

On espère que le projet aboutira vraiment, et en attendant, on croise les doigts !

Pour soutenir le projet, pensez à apporter votre contribution !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MadameDodue  |  45

Les mecs qui râlent parce qu'ils n'ont pas leur propre numéro anti meuf relou... C'est pas que je ne comprends pas votre souci, mais... Ce ne serait pas plus logique que personne n'ait à donner ce genre de numéro en fait ? Le problème n'est pas que c'est anormal qu'il y ait un numéro pour machine mais pas pour truc, ce qui n'est pas normal c'est de se faire harceler, en fait.

Commentaires
Répondre
  Nina70  |  14

Le harcèlement des hommes par les femmes existe, mais il s'agit d'un phénomène 10 fois plus rare, et les hommes ont rarement la crainte d'une violence physique. C'est lourd, ça existe partout, mais vous avez pas peur que la personne vous fasse du mal ou rarement quoi

Par  myam1myam  |  30

L’idée est top Sauf que comme tout le monde en parles ils le connaîtront déjà

Par  troxsii  |  28

C'est bien de faire ça mais pour les filles relou qui insistent même quand tu leur dis non j'ai une petite amie on a droit à quoi ? À non c'est vrai il y a que les hommes qui harcèlent pardon.

Répondre
  PRIOUT  |  22

Vraiment ? "on a droit à quoi?" ce numéro n'est pas offert par le service public hein! Si vous vous sentez régulièrement harcelé, et que vous pensez avoir besoin de ce genre d'outil, prenez contact avec les créateurs du projet et montez l'équivalent adressé aux femmes reloues.

Répondre
  Ethso  |  12

Ah, ah, sauf que 1/ les médias ne vont pas en faire une pub hallucinante histoire que tout le monde soit au courant 2/ un bon paquet de personnes va hurler au scandale, considérant la chose comme indécente. #EgalitéAhAh

Par  MadameDodue  |  45

Les mecs qui râlent parce qu'ils n'ont pas leur propre numéro anti meuf relou... C'est pas que je ne comprends pas votre souci, mais... Ce ne serait pas plus logique que personne n'ait à donner ce genre de numéro en fait ? Le problème n'est pas que c'est anormal qu'il y ait un numéro pour machine mais pas pour truc, ce qui n'est pas normal c'est de se faire harceler, en fait.

Répondre
  brhd  |  41

Autant, je suis bien évidemment ok pour lutter contre le harcèlement, qu'il soit sexuel, OU AUTRE. Parce que oui, le harcèlement n'est pas que sexuel, il peut être d'ordre psychologique également, notamment au travail. Désolé, mais ces petites initiatives qui se veulent gentillettes (il est clair que ce numéro n'est pas bien méchan) sont en train de nous faire glisser petit à petit vers une cassure des relations hommes femmes, il commence à être temps de s'en rendre compte. J'invite toutes celles qui ne comprennent pas ou qui diront que j'exagère à regarder ce qui commence à arriver aux Etats Unis...

Répondre
  brhd  |  41

Juste, je rajouterais un point : Combien de femmes boycottent les émissions de télé réalité, styles les anges, dans lesquelles les femmes sont de simples -pardonne moi l'expression- bouts de viande écervellés ? Combien de femmes rejettent la vision de la Femme que donnent des Nabilla et compagnie ? Combien de femmes boycottent les magazines dits féminins, qui regorgent de conseils de beauté et de minceur, autrement dit des articles prônant le "sois belle et tu iras loin" ? Combien de femmes respectent les autres femmes qui ne s'enfoncent pas dans ce même carcan de la "beauté" et de la perfection physique, notamment parce qu'elles ne s'épilent pas, ou qu'elle ne se maquillent pas ? C'est bien l'hypersexualisation de notre société qui est à combattre, qui entre autre provoque ce type de comportements de harcèlement (je ne parle pas du viol, qui est un cas autrement plus grave). ALors attention, je ne cautionne pas le harcèlement, qu'il soit sexuel ou moral, j'en appelle juste à un peu de discernement et de nuance, et de ne pas partir dans l'extrême. En résumé : gardons le dialogue, gardons les relations homme femmes saines, car la pente est dangereuse vers des dérives de société que je ne veux pas pour mon fils.

Répondre
  MadameDodue  |  45

C'est un peu ou je voulais en venir, Brhd (mais t'es parti vachement plus loin :D). Au lieu de râler parce que ces femmes qui ont créé ce numéro n'ont pas pensé à tout, on devrait râler après les harceleurs et harceleuses. A en lire certains on dirait que le harcèlement de rue (que ce soit envers les hommes ou les femmes) est une pratique complètement normale, et que les femmes sont de petites veinardes avec leur numéro anti relou. Alors que si les blaireaux et morues comprenaient simplement que si c'est non la première fois ce sera non les 50 autres, bah on en arriverait pas à devoir donner un numéro bidon.

Répondre
  MadameDodue  |  45

Après c'est comme les taxis roses, ou les wagons pour femmes dans certains pays. Je comprends le principe, mais on n'aurait pas dû en arriver là. Surtout que ça implique limite que si tu prends un transport "normal" tu acceptes de te faire harceler, quelque part. Dans la tête d'un con en tout cas.

Répondre
  brhd  |  41

"A en lire certains on dirait que le harcèlement de rue (que ce soit envers les hommes ou les femmes) est une pratique complètement normale" Je pense que tu auras compris que ce n'est pas mon discours, bien évidemment :) Mais au delà de cette lutte, que je considère comme -hélas- perdue d'avance, il faut plutôt commencer à s'en prendre à la source de ce type de comportements. Et notamment l'hypersexualisation dont je parlais. Je trouve paradoxal d'être dans une société ou d'un côté, on invite à ne plus considérer les femmes comme des objets (ce que je prône), et en même temps, on a des émissions GRAND PUBLIC qui montrent l'inverse... Regardées notamment par des ... enfants.

Répondre
  MadameDodue  |  45

Je suis complètement d'accord sur le fait de traiter le problème à la source, c'est pour ça d'ailleurs que j'évoquais les taxis roses. L'idée est louable, les créatrices avaient malheureusement de très bonnes raisons de lancer le concept, mais ça ne resoud pas grand-chose. Après l'hyper sexualisation, ça a toujours plus ou moins existé. Ne serait-ce que ma génération, y avait des culs et des nibards partout à la télé quand j'étais gamine, et quand j'étais ado c'était sida/sexualité à toutes les sauces. Le problème de la télé réalité je pense que c'est pas tant le cul, mais de laisser croire que tu peux tout avoir et être célèbre sans aucun talent. Les gens veulent du fric et de la reconnaissance sans rien faire; à titre d'exemple, suffit de voir ici le nombre de plagiats de VDM qu'on voit en modération, le nombre de personnes qui veulent être publiés juste pour être publiés, ça fait peur. Après on ne peut pas tout coller sur le dos de la télé, hein. Y en a qui sont cons naturellement, aussi :D

Par  brhd  |  41

Mais du coup, ce numéro est valable pour les femmes reloues aussi ? A moins que vous considériez que les femmes sont toutes honnêtes, respectueuses et d'une vertu irréprochable ? Ça commence à vraiment bien faire vos délires là... Mais vraiment... Vous voulez quoi ? Séparer la société en deux, les hommes d'un côté, les femmes de l'autre ?

Répondre
  senku  |  49

Le problème du harcèlement c'est qu'il est bien plus musclé du côté des hommes que du côté des femmes. Tres peu de femmes vont aller jusqu'à frapper ou agresser les hommes qu'elles harcèlent alors que le ratio est plus élevé chez les hommes. Et, généralement, ils cognent plus fort. Je ne sais pas si tu as déjà du prétendre qu'un inconnu etait ton compagnon ou qu'un groupe de personne étaient tes amis pour qu'on te fiche la paix, si t'as déjà du aller te poster à côté des flics, si t'as déjà marche pendant 1km dans la nuit avec un type qui te colle aux basques. Moi si. Et à moins que l'on me prouve le contraire, je ne pense pas que ce soit autant développer chez les femmes. C'est facile de geindre après un numéro qui permet aux femmes de se simplifier la vie. Mais au lieu de râler, il faudrait peut-être proposer de meilleure solution que celles déjà présentées. Parce que si ce numéro a été énormément utilisé, c'est bien qu'il est utile et qu'il correspond donc à un besoin qui existe. J'ai déjà du lache des faux numéros à des gars agressifs et je trouve que ça leur donne en effet une petite leçon.

Répondre
  brhd  |  41

senku : mais je ne dis pas le contraire sur le fait qu'il faut lutter contre ces cons. Je n'ai malheureusement pas de solution, à part mettre un flic à tous les coins de rue. Là où j'interviens, c'est sur les dérives que notre société commencent à prendre. Le hashtag balance ton porc a par exemple tout mélangé, des blagues graveleuses ou lourdingues mises dans le même panier que du REEL harcèlement. Et que pour des cas de ce que je considère (peut être à tort) une minorité d'hommes cons, c'est l'ensemble des relations homme femmes qui risque d'être mis à mal.... Et c'est à priori ce qui est en train de se produire aux Etats Unis...

Répondre
  senku  |  49

Les États Unis ont une façon de réagir qui leur est propre. Je suppose que tu parles des cours de comportements sexuel, comment identifier le consentement etc... À moins qu'il y est d'autres éléments que je ne connais pas. Je ne suis pas forcément contre, même si ça me paraît débile. Apres tout, c'est une histoire de culture et d'éducation.

Par  bonanniv  |  9

Et si les femmes arrêtaient d'être en postions de victimes ? Quand je me fais emmerder je rembarre le mec et basta !! Faut pas se laisser faire ? Idem pour les relous dans les transports qui collent suffit de dire bien fort "tu veux que je t'aide à me coller ?" Allez les filles relever la tête et battez vous

Répondre
  senku  |  49

C'est facile de dire ça. Je suis aussi du genre belliqueuse mais rembarrer un mec quand tu es seule avec lui dans une rame de métro ou autre ce n'est pas aisé par moment. J'ai rencontré des types qui m'ont vraiment fait flippé, tu sentais qu'ils avaient un grain. Et si il s'énerve, qu'il sort un couteau et qu'il me plante ? Je veux bien aller jusqu'à me battre avec une fille ou un mec très peu baraqué s'il le faut. Mais, globalement, si n'importe quel mec avec une bonne poigne veut me maîtriser, il le peut. Donc la confrontation, oui s'il y a des gens autour, mais pas tout le temps hélas.

Répondre
  brhd  |  41

senku : je suis bien d'accord, mais sur le sujet que tu évoques, on y est tous potentiellement confrontés, à savoir un mec lourdingue qui emmerde le monde. Et en tant que mec, je ne fais pas mon malin non plus face à certains types de personnes, potentiellement alcoolisés ou autres.

Répondre
  MarmotteGothic  |  46

Je suis d'accord avec toi Bonanniv, je suis du genre à rembarrer bien fort moi aussi, mais ce qui me fatigue c'est le nombre de fois où je dois le faire. C'est usant, je préférerais utiliser mon énergie pour autre chose, et puis, soyons honnête, on n'a pas tous les jours la force de se battre. Pourtant ces imbéciles ne nous laissent pas le choix, soit tu te défends, soit ils pensent que tu es consentante. Des crétins.

Par  Tartare2240  |  26

Si on oublie le fait de la désactivation du service suite à, semble-t-il de mes recherches, un flood intense de la section "18-25 ans" du forum jeuxvideo.com (une jolie petite poubelle si vous voulez mon avis), je doute que ce numéro ait réellement un avenir. Je m'explique : Il y aura toujours une communauté troll pour essayer de détruire ce numéro. Et, au vu de la vitesse à laquelle ce projet a été monté, je doute fortement qu'il y ait derrière une personne expérimentée qui ait l'habitude de prévenir ce genre de "spam". Parmi les 10k SMS envoyés, je dirais que bien la moitié sont issus de spams. Chose qui aurait pu être évitable avec une personne ayant une bonne connaissance dans le domaine car les "spammeurs" ont souvent un comportement bien défini, détectable et, de ce fait, bloquable après inscription en liste noire. Bref... Une bonne initiative mais je ne pense pas qu'elle ait un véritable avenir.

Répondre
  Tartare2240  |  26

L'être humain est, de base, nombriliste. Qu'une personne fasse une appli qui la concerne en oubliant une partie de la population ne me choque pas en soi. C'est dommage mais pas choquant. Surtout que les harcèlements faits aux hommes sont encore extrêmement tabous, bien plus que ceux faits aux femmes. Je pense qu'il faudra encore plusieurs années voire décénnies avant que ce sujet soit de société, bien malheureusement... Quoique... En tant que geek associal j'avoue que ça me concerne pas vraiment ! :D

Similaires
Chargement…