4

Son mari lui tape sur les nerfs, elle passe une annonce sur internet pour le donner "gratuitement"

Par VDM / jeudi 17 août 2017 05:00
La plupart du temps, les gens sont insupportables. Vous l’avez sans doute remarqué en sortant de chez vous le week-end et les jours fériés. Le plus difficile, c’est lorsque ces mêmes personnes cohabitent avec vous. Cette britannique, excédée par les bruits de mastication de son mari, en a eu ras la casquette et s’est dit que passer une annonce sur Facebook afin de le donner à qui le veut serait la décision la plus sage. Déso, pas déso, monsieur.

La vie serait tellement plus simple si l’on pouvait bloquer les gens comme sur la messagerie instantanée Facebook, vous ne trouvez pas ? Un clic, et puis plus rien : votre interlocuteur parle au vent, pendant que vous sirotez des mojitos tout en vernissant vos ongles tranquilou sur une chaise longue.

Malheureusement, le monde réel ne ressemble pas à ça, car si c’était le cas, nous ne serions sans doute pas là en train de vous narrer toutes les VDM que chacun vit en ce bas monde, et encore moins celle que viennent de vivre Teresa Turner et son mari Rob.

Teresa ne tolère pas les bruits de mastication, Rob décide de jouer avec ses nerfs


L’Anglaise souffre en effet de misophonie, un trouble méconnu qui se caractérise par une absence totale de tolérance aux bruits de mastication. Alors forcément, lorsque son mari déguste quelques chips ou une petite carotte apéritive à côté d’elle, cela déclanche de très vives réactions… Ça peut prendre des proportions gravissimes.

Mais Rob aime jouer avec le feu. Le mari de Teresa s’est en effet décidé de montrer à sa chère et tendre une vidéo mettant en scène un homme en train de déguster goulument son repas, comme le rapporte le quotidien britannique The Sun. Et en boucle, sinon, c'est pas drôle.

Complètement vénère et à deux doigts de lui balancer une patate dans la tronche, Teresa préfère s’isoler et se rend illico presto sur la page Facebook Sell it in kings lynn (« Vendez à King’s Lynn ») afin de… donner sa moitié. Oui, oui. DONNER.

« J’ai un mari âgé de 33 ans dont je n’ai plus besoin car il me tape sur les nerfs ! Je ne veux pas d’argent, il est GRATUIT, propre et sait se comporter à la maison. Première arrivée, première servie. »

Contre toute attente, Teresa n’a pas reçu le réconfort dont elle avait besoin. Au lieu de ça, des centaines de personnes célibataire ont tenté de faire l’acquisition de ce bon vieux Rob. Mais le couple, amoureux, a décidé de faire fi de cette histoire afin de consolider leur union, loin des bruits de bouches et autres bruits désagréables.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Pavillon38  |  21

Qui ne tente rien n'a rien !

Par  jardinero  |  3

Pas ceci pas cela et la liste est longue mais pourquoi les supporte t on ? Sans la paresse de l'homme la femme aurait plus de tolerance et les prostituées beaucoup moins de clients .

Similaires
Chargement…