Privés de frites, des retraités pètent un câble

Par La reine de l'info / jeudi 30 mars 2017 11:26
Des frites - ©
Depuis deux ans, les résidents de la maison de retraire de Hubiliac (Saône-et-Loire) n’ont plus le droit à leur « jour des frites ». Ils se sont unis et ont fait une réclamation au maire de la ville.

Depuis début 2015, les petits vieux n’ont plus de frites au menu de leur maison de retraite. En manque chronique de ce mets si délicieux, ils ont carrément contacté le maire et le journal de la région pour raconter cette injustice.

Avant, ils avaient des frites tous les quinze jours et aujourd’hui plus rien. La cause ? La friteuse est décédée. Impossible de la remplacer car une friteuse de grande capacité coûte très cher (dans les 4.000 €). Mais que représentent 4.000 € face au bonheur de nos aînés ? Le problème c’est que le réfectoire d'Hubiliac sert aussi de cantine aux mioches de l’école d’à côté, qui eux ne se sont pas plaints. Ouais, sauf que, eux, ils peuvent en bouffer chez eux alors que les petits vieux, la cantine c’est leur seule chance de manger à nouveau des frites comme quand ils étaient enfants.

Le retour des frites en 2018

Raymond Burdin, le maire, a promis la construction d’un nouveau restaurant scolaire face à l’école Rober-Balan pour nourrir uniquement les 80 élèves. Du coup, les 55 retraités auront leur réfectoire pour eux tout seuls et il sera même rénové ! La révolution est en marche !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Chargement…