13

Marathon de Bruxelles : le vainqueur gagne 1000€, la gagnante, elle, a le droit à seulement 300€…

Par VDM / mardi 3 octobre 2017 09:30
Si d’aventure, vous souhaitez participer au fameux Marathon annuel de Bruxelles, sachez qu’être une femme n’est pas très rentable. La raison ? La gagnante remporte 300€, tandis que son confrère masculin, lui, a le droit à la modique somme de 1000€. Soit plus du triple de son prix. Comme si les inégalités entre les salaires ne suffisaient pas, c'est vrai.

Le respect est définitivement mort, c’est désormais une certitude. D’après les organisateurs du marathon de Bruxelles, les femmes fourniraient trois fois moins d’efforts que les hommes. d'après les prix remportés respectivement par les gagnants de la course.

C’est ce dimanche 1er octobre qu’a eu lieu l’événement. Au moment de la remise des prix, interrogation et stupeur se sont également invités à la fête. Alors que le Kenyan Stephen Kiplagat se voit remporter un chèque de 1000€, Christelle Lemaire, quant à elle, a dû se contenter de 300€ après avoir couru, précisons-le, 42 kilomètres elle aussi. Une bien maigre consolation et une différence de taille qu’un internaute décidé de partager sur Twitter, en superposant les photos des podiums. Et forcément, les réactions n’ont pas manqué.

 

Bianca Debaets, secrétaire d’État à l’Égalité des chances bruxelloise, n’a pas mis longtemps à réagir à cette injustice avec un communiqué très clair : “Christelle Lemaire a pourtant couru la même distance. Néanmoins, elle doit se contenter de 300 euros alors que son alter ego masculin a pu repartir chez lui avec 1000 euros” déclare-t-elle. “Dans aucun autre domaine de la société les différences de revenus sont aussi grandes entre les hommes et les femmes comme c'est malheureusement le cas dans plusieurs disciplines sportives conclut-elle avant d’exprimer son désir de s’entretenir avec les organisateurs de l’événement.

Comme si cela ne suffisait pas, Věra Jourová, Commissaire européenne à la Justice, aux Consommateurs et à l'Égalité des genres, en a également rajouté une couche sur Twitter :

 

« N’ont-ils aucun bon sens ? Un prix de 1000€ pour le gagnant du marathon de Bruxelles. Si c’est une femme, pas de chance, 300€ seulement »

 

Il a donc fallu que l’on crie au scandale pour que la banque Belfius, le principal sponsor de l’événement, prenne la décision d’accorder le même prix aux femmes. Oui, vous avez bien lu. Personne ne s’est préalablement interrogé sur cette différence de prix. Per-sonne.

Le sponsor, malgré tout, tente une explication dans un communiqué : « Il y avait une différence notable de prize money entre les femmes et les hommes lors du marathon, pour la simple raison que des athlètes masculins du gratin international ont été attirés afin de lutter pour une place sur le podium. […] Chez les femmes, la présence d’athlètes de référence au niveau international n’était pas représentée, ce qui explique que le prize money se situait au niveau d’autres épreuves où participent les (meilleurs) amateurs ». Mais bien sûr.

Dans tous les cas, bravo, champions.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Bob12  |  1

En même temps elle est arrivé 69e globalement, soit environ 35mn après le 4e qui lui n'a rien eu et a aussi fait ses 42km mais plus rapidement. Égalité des chances...

Par  madri2  |  29

tant qu'on y est, c'est raciste tous les gagnants sont noirs

Commentaires
Répondre
  KingRCT3  |  30

Mais tu vois, c'est tellement plus simple de crier au patriarcat en s'imaginant que des personnes prennent plaisir à distiller des inégalités sans raisons, mais par simple sadisme.. ;)

Par  Bob12  |  1

En même temps elle est arrivé 69e globalement, soit environ 35mn après le 4e qui lui n'a rien eu et a aussi fait ses 42km mais plus rapidement. Égalité des chances...

Par  madri2  |  29

tant qu'on y est, c'est raciste tous les gagnants sont noirs

Par  Soidan  |  8

Dans une égalité stricte, elles n'auraient rien eu. Alors il faut arrêter avec les faux scandales. De plus la plupart des sports sont des spectacles, plus ils génèrent d'argent plus les athlètes sont payés or malheureusement les sports féminins attirent moins et donc génèrent moins d'où des salaires plus bas.

Par  aut..riste  |  32

Il faut voir également le nombre de concurrents des deux sexes : s'il y a trois fois moins de femmes que d'hommes, je trouve logique que leur prix soit moins élevé. Les sponsors suivent leur intérêt et celui du public. Les rois du podium n'ont pas la même popularité ni les mêmes avantages que les miss France, et bizarrement dans ce sens-là tout le monde trouve ça normal.

Par  Elixiane  |  6

Que c'est triste de voir tous ces commentaires disant "ouais c'est normal, au final elle est que 69e". Réclamer l'égalité de traitement ce n'est pas prétendre que les hommes et les femmes sont strictement égaux, en particulier dans le domaine sportif, sinon on prendrait pas la peine de faire différentes compétitions en séparant les femmes et les hommes. Ca n'a aucun sens de dire "elle est 69e". Ils ont peut-être couru en même temps, mais pas dans la même catégorie. Elle est la plus rapide des femmes, il est le plus rapide des hommes. Ca s'arrête là. Sinon dans ce cas faisons courir un homme de 25 ans en pleine santé face à des gamins en béquilles et disons "ben l'homme en pleine santé mérite son prix, il est le plus rapide". Ouais fin... un homme qui coure un 100m en 5s, si les gamins en béquilles les ont couru en 4s, j'ai envie de dire que les gamins sont plus impressionnants hein. Faut arrêter d'être débile et comprendre qu'en matière d'égalité homme-femme on ne demande pas une égalité stricte, mais une égalité à situation équivalente.

Répondre
  aut..riste  |  32

Quand je faisais des compétitions d'échecs, il y avait une coupe pour les filles. Nous étions une douzaine de joueurs masculins pour seulement deux filles. Une des deux gagnait systématiquement. Même pour elle, pensez-vous qu'une coupe gagnée en remportant une ou deux parties soit équivalente à une où il a fallu en gagner une dizaine, même si la récompense est identique ?

Répondre
  Elixiane  |  6

La comparaison est un peu absurde parce que pour le coup, au niveau des échecs il s'agit du mental, et donc les hommes et les femmes sont égaux à ce niveau là, pas comme sur le plan des aptitudes physiques. Donc de base, dissocier les hommes et les femmes dans ce genre de compétition c'est ridicule. Sinon, je suis d'accord qu'en effet il n'y a pas beaucoup de satisfaction à tirer de cette victoire, comme qui dirait: à vaincre sans péril on triomphe sans gloire. Et s'il y avait une récompense financière à la clé, ça ferait effectivement débat. Mais en ce qui concerne le marathon, admettons que 120 hommes aient couru contre 80 femmes, le nombre de participantes a beau être plus faible, il est quand même suffisamment élevé pour mériter la même récompense que les hommes. De toute façon les prix sont décidés avant les inscriptions donc ils ont dès le départ décidé de moins récompenser les femmes, sans savoir si le nombre de coureuses seraient effectivement plus faible (et d'ailleurs ça ne reste qu'hypothétique le fait qu'il soit plus faible)

Répondre
  Bob12  |  1

C'est bien d'envoyer des chiffres au hasard. Maintenant si vous allez sur le site du marathon, vous voyez qu'il y a environ 220 femmes pour 1200 hommes. Le ratio du joueur d'echec (2/12) est donc plus proche que le votre (80/120). Est ce qu'arriver le premier sur 1200 ne vaut pas mieux que d'arriver la première sur 220 et donc une meilleure récompense ? Les faits restent que quelque soit le montant du prix, la seule raison de récompenser la 69e est que c’était une femme. Donc de la discrimination.

Similaires
Chargement…