272
BLOG

Les questions qui emmerdent #2 : Les études

Annonce de la plus haute importance/Mise à jour : on a décidé de façon totalement arbitraire que la BD était remportée par SoDisconnected pour son commentaire qui prenait le sujet de départ et posait les bonnes questions sur la vie, les idé...
Par Alan / jeudi 7 mai 2015 12:31 /

Annonce de la plus haute importance/Mise à jour : on a décidé de façon totalement arbitraire que la BD était remportée par SoDisconnected pour son commentaire qui prenait le sujet de départ et posait les bonnes questions sur la vie, les idéaux de chacun et l'élément essentiel qui nous motive tous de façon subjective : le bonheur. Merci à tous d'avoir participé, vous avez été particulièrement nombreux et brillants. On remet ça très vite avec un autre sujet, en fonction de comment on est lunés ce jour-là.

--

C'est le retour de la rubrique poil à gratter sous le plâtre de la jambe de la société qui se pose les questions dont tout le monde se fout, mais pas vraiment. Oui, on vous donne une fois de plus la parole en vous demandant votre avis, et en plus on vous permet une fois de plus de gagner une BD. On avait donc menti la dernière fois en disant que ça n'arriverait pas à chaque fois. Bon, allez, on se prend le chou sur les études et les exams, donc un truc qui arrive à grand pas pour certains, et qui a déjà commencé pour d'autres.

On refait le principe de la rubrique : de temps en temps, on lance un sujet plus ou moins polémique, et on vous demande votre avis et d'argumenter et raconter votre vécu dans les commentaires ci-dessous. Ça peut donner lieu à des débats, des anecdotes et des opinions qui se mitraillent la figure. Enfin, oui, au sens figuré la figure. Nous ne vous imposons pas de limites de caractères, au contraire, lâchez-vous et ce mois-ci vous pourrez même peut-être gagner la toute dernière BD VDM "Le Bac" !

Ce mois-ci : 


Les exams, c'est du stress qui sert à rien ?
L'école de la rue ou l'école du R.U. ?


La question est donc de savoir si on peut réussir sa vie sans forcément passer par la case "études", si on peut oublier cette satanée obsession pour les examens, et si la valeur d'une personne sur le marché du travail doit forcément se mesurer en "Bac plus nanani nanana". Les avis sont tranchés en la matière, et sachant que nombreux d'entre vous planchent sur les révisions, vous devez en avoir gros sur la patate ! Alors lâchez-vous. (Pour ceux qui se posent la question, R.U. = Restaurant Universitaire.)

Comme la dernière fois, pour vous lancer, nous avons demandé l'avis de quelques personnes, plus ou moins connues. Les mêmes que la dernière fois en fait !

"Les exams, j'suis nul, je stresse trop. Même mon permis bateau je l'ai chié parce que je stressais comme un ouf." - Darth Vador

"Les études, c'est TRÈS important, il faut connaître les erreurs du passé pour ne pas les commettre à nouveau. Le système patriarchal est en train de revenir sur le devant de la scène par le biais de jeunes réacs qui ignorent tout des luttes du passé et qui disent des inepties sur le féminisme, le racisme et autres problèmes sociaux. T'as du hoummous ?" - Ma voisine, étudiante en sociologie 

"Je suis une école à moi tout seul. Je suis né et je me suis appris à lire, à écrire et à faire de la musique. Si je pouvais connecter mon cerveau dans la matrice, tout le monde serait autodidacticiel. L'école c'est la vie. L'école c'est moi." - Kanye West

"L'école c'est super, c'est des devoirs de mémoire." - Johnny Hallyday


Voilà, vous avez compris le principe. 

N'hésitez pas à nous racontez vos pires galères d'exams, ce que vous pensez de votre cursus actuel, de l'enseignement en général, vos opinions sur comment changer tout ça pour faire bouger les choses au niveau scolaire mais aussi au niveau de l'emploi. Le commentaire contenant la meilleure anecdote (qui sera établi selon un ratio "le plus de pouces vers le haut + notre avis totalement subjectif") gagnera une BD VDM "Le Bac". Le gagnant sera annoncé quand on l'aura décidé d'ici le mois prochain !

Il n'y aura pas forcément de cadeau chaque mois, alors profitez-en !

 

 

Allez, laissez vous porter par votre vécu, vos opinions. Mettez votre bonnet à glandouille, et prenez la parole. C'est vendredi, le dossier Fleury-Michon attendra lundi.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  luki93  |  20

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  fr1507  |  29

Aux états-unis, ils font un contrôle continu et il n'y a pas de problème ! De plus, lors d'un examen ,un élève qui n'a rien fait de l'année peut réussir en révisant beaucoup juste avant et au contraire, un bon élève peut se planter complètement alors qu'il était excellent le reste du temps! Donc: contre les examen!

Commentaires
Par  luki93  |  20

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  JustMe27  |  28

Je suis d'accord avec toi. Exemple l'année dernière j'avais 15/20 de moyenne en maths et cette année j'ai 11/20 (je suis au lycée) alors qu'on fait quasiment les mêmes choses. Bien sûr que ça passe par le prof ! Et par la pédagogie employée, si c'est un prof sympa mais qui sait pas gérer des élèves ça revient au même que si le prof n'en a rien à faire de ses élèves (un jour j'ai eu un prof qui n'expliquait RIEN, il demandait "vous avez compris l'exercice ?" on disait tous "non" et il faisait "ok exercice suivant." résultat on avait des notes pas très élevées...) donc forcément ça passe par le professeur, mais même si le prof est bien, si tu travaille pas en cours ça sert à rien. Et les examens oui c'est important, aujourd'hui dans la vie il faut des diplômes pour avoir un métier et/ou faire ce qu'on aime! Quand tu n'en a pas tu es tout de suite considéré comme quelqu'un de "nul" (même si ce n'est pas forcément vrai) qui ne sait rien faire, et ça devient un peu plus dur (mais pas impossible non plus je dirai) de réussir des entretiens d'embauche ou autre.

Répondre
  secnemelc  |  19

Je suis d'accord avec le fait que certains professeurs sont incompétents mais nos goût y sont aussi pour beaucoup … J'ai une professeure extraordinaire en svt, et pourtant, je déteste toujours ça ! Je pense que les examens sont utiles pour plus de justice mais il faut aussi des contrôles continus .Certaines personnes trouvent des fois plus de travail en ayant des "études courtes" qu'en ayant "bac + ~". Après tout dépend de la filière dans laquelle nous sommes … Il faudrait aussi revoir tous les programmes du collège car certains cours sont parfois une perte de temps et envisager des reconversions dès la 5eme voir avant .

Répondre
  BlaquEChinese  |  14

Le piège de l'école est de laisser les gens nous dire qui nous sommes ! Je me souviens en terminale, mon prof d'histoire-géo ne m'a jamais laissé avoir plus de 8 de moyenne parce que je n'utilisai pas ces méthodes. Au bac j'ai eu 20 en histoire-géo :)

Répondre
  Marie-Lo  |  52

"Il va de soit que je parle pas de tous les professeurs [...], mais seulement ceux qui font se metier uniquement pour avoir un "travail" et point barre." On ne fait pas ce métier uniquement pour "avoir un travail et point barre", je rappelle qu'il faut faire 5 ans d'étude, pour ensuite passer un concours sélectif. Pour enseigner l'italien l'an dernier, sur plus de 200 candidats à l'agrégation, seulement 7 ont été pris, et 70 postes à la session exceptionnelle au CAPES pour 527 candidats présents le jour J ! Il me semble que si l'on veut "un travail et point barre" on choisit un autre métier. Je trouve que les gens devraient beaucoup plus se remettre en cause. L'enseignement c'est une autre chose et le travail personnel en est une autre. L'échec, c'est pas forcément la faute des autres !

Répondre
  Elydoa  |  27

Je pense qu'il voulait surtout parler des professeurs blasés. Ceux qui n'ont plus l'espoir, la passion, l'envie après des années d'enseignement pour les ptits cons que nous sommes ;)

Répondre
  okir  |  18

Même si certains prof m'ont horripilés, avec le recul (quelques années ou quelques mois), je trouve que les professeurs durs ou que l'on n'aime pas nous apprennent quand même une chose hyper importante, c'est de se remettre en question et d'être frustré. En effet, qui ne le sera pas devant un client ou devant son patron dans son métier futur ? Il faut donc apprendre à se taire et à accepter les critiques, même si on n'est pas du tout d'accord. C'est pour ça que je suis contre la disparition des notes au collège. Pour la majorité des élèves, je pense qu'elles sont bénéfiques. Après, c'est sûr qu'on apprend mieux dans la bonne humeur avec quelqu'un qui a envie de transmettre son savoir, avec qui on peut avoir de vrais échanges.

Répondre
  myosotis12  |  25

Les notes sont là pour noter ta capacité à obéir et à écouter et pas tes capacités réelles. J'ai des amis surdoués et ils avaient des notes de mer** au collège et lycée, mais ils ont passer des concours super dur et y sont arrivés.Il faut donc savoir comment les profs fonctionnent.

Répondre
  Camyl13  |  17

Ma prof d'espagnol nous a expliqué en début d'année qu'elle faisait son boulot uniquement pour le salaire, que ça la soûlait et qu'on avait pas intérêt à lui rendre la vie plus difficile ! Et après, les profs et les parents s'étonnent qu'on n'aime pas l'espagnol...

Par  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  MissLynie  |  17

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  laptitePraline  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Dr_House03  |  29

La maternelle c'est pas l'école, c'est du préscolaire et c'est très utile pour le développement du jeune enfant et l'apprentissage des bases de l'écriture ! On y pense pas souvent mais si, au final c'est quand même une chance de pouvoir s'instruire

Par  Naatya_  |  36

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  cla17w  |  39

Les bases de la primaire ?! Euh peut-être pas quand même. On apprends pas mal de truc aux collège et au lycée. Avoir le Bac ou le niveau Bac et quand même plus avantageux que d'avoir les "bases de primaire"... Et il ne faut pas généraliser sur les jeunes d'aujourd'hui et la rigueur non plus. Il est difficile de trouver du boulot de nos jours avec ou sans qualifications. Et heureusement tu trouveras des jeunes avec beaucoup d'ambitions et qui vont réussir sans avoir fait Bac plus X.

Répondre
  Electroboy  |  37

Perso, je n'ai pas fait de longues études (juste le BEP, que je n'ai même pas eu d'ailleurs ^^) et pourtant, depuis que je suis sorti de l'école, je fais le métier que j'ai toujours voulu faire. Avec une paye tout a fait respectable... Contrairement a mon frère, qui lui a fini ses études a bac+5 , et qui, recherche depuis presque 1 an un travail dans l'ingénierie. Les seules réponse auxquelles il a le droit, c'est :" Désolé monsieur, votre profil est très intéressant, mais hélas vous êtes trop diplômé, pour que nous puissions vous engagez..." Trop diplômé quoi!! Comment peut-on être trop diplômé !? Enfin, tous ça pour dire que les études, c'est important certes, mais cela ne garantit pas un travail dans lequel vous avez été formé. Ce dire que toutes ces années d'études, de mémoire de je sais pas combien de pages a rendre, de nuit blanche a réviser comme un dingue.... Pour finir a travailler au SMIC (et oui, faut bien payer les factures) je trouve ça triste, et scandaleux (même si on peux rien y faire)

Répondre
  Naatya_  |  36

effectivement, je considère que les premières années sont indispensables (ce que j'ai d'ailleurs dit dans mon commentaire) Mais je suis désolée de dire ça, la rigueur, la vraie, n'existe presque plus. Maintenant c'est plutôt la pseudo rigueur et le pseudo travail, qu'il y actuellement même chez les adultes. Je ne généralise pas, tout le monde est différent, mais c'est ce que j'ai constaté en majorité dans la société dans laquelle nous vivons maintenant. Je côtoie des jeunes à longueur de journée, cinq jours par semaine et je me considère aussi comme pas très rigoureuse. J'essaye de l'être mais c'est dur, parce que cela ne m'a pas été suffisamment appris. Mes parents ont fait un bon travail, mais l'école aurait dû le compléter. Pour répondre à ta question, je suis jeune aussi, et bientôt majeure

Répondre
  Lili3895  |  16

#173 Reste à savoir si les gens avant étaient réellement rigoureux. C'est facile de dire "c'était mieux avant", ou "les gens étaient plus" ceci, ou moins "cela", mais ce n'est pas forcément vrai. Si on est jeunes, on a l'exemple de nos parents, qui ne sont pas représentatifs de la société entière, et qui peuvent ne nous dire que certains côtés (consciemment ou inconsciemment). Si on ne l'est plus, on n'a pas forcément tout vécu non plus, et il n'y a pas un "adolescent type" d'il y a 20 ou 30 ans. De plus, on peut garder certains souvenirs particuliers, et avoir l'impression que c'était mieux avant, sans qu'il y ait de différences effectives. La rigueur, la vraie, a-t-elle réellement existé un jour? Je pense qu'il faudrait plutôt chercher à améliorer le présent, en cessant de le comparer constamment au passé et surtout aux impressions du passé. Je terminerai par cette citation de Socrate: "Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe; ils sont mal élevés, méprisent l’autorité, n’ont aucun respect pour leurs aînés, et bavardent au lieu de travailler."

Répondre
  Tiloupie  |  22

#173 alors ça doit être moi qui ne comprend pas ce que tu entend par "vraie rigueur" et "vrai travail". Et quand tu dis que "la rigueur a presque entièrement disparu", et que juste après tu dis que tu "generalises pas," c'est un contresens, et là je suis d'accord ça démontre un manque de rigueur que de s' autocontredire en tentant d'argumenter. ...

Répondre
  DouceMyrtille  |  40

Après c'était plus facile il y a 40 ans... (Vers 1975, ma maman avait juste son brevet, elle s'est présentée à un poste qui exigeait le bac, mais comme elle était motivée elle a fait un bon p'tit discours et elle a été engagée, alors que maintenant c'est quasi-impossible ce genre de démarche. En plus les niveaux de diplômes exigés ont augmenté pour beaucoup de boulots. Par exemple à l'heure actuelle pour être prof au collège il faut un Master _du coup on peut avoir un prof bien diplômé mais qui s'en bat les steaks de notre existence (true story)). (Ca a pas grand-chose à voir, mais un jour à la télé j'ai vu "M. Machin, expert en riz", je me suis toujours demandé quelles études il avait faites.)

Par  fr1507  |  29

Aux états-unis, ils font un contrôle continu et il n'y a pas de problème ! De plus, lors d'un examen ,un élève qui n'a rien fait de l'année peut réussir en révisant beaucoup juste avant et au contraire, un bon élève peut se planter complètement alors qu'il était excellent le reste du temps! Donc: contre les examen!

Répondre
  Elfiz  |  29

Oui mais bon, le fonctionnement du système scolaire aux États-Unis est fondamentalement différent... Si tu n'as pas suffisamment d'argent ou de garanties pour demander un prêt étudiant, tu peux dire au revoir aux études poussées même si elles te plairaient... Par contre, une fois entré(e) dans l'école, les exams (en contrôle continu ou en épreuve) sont d'un niveau très abordable par rapport au niveau demandé en France!

Répondre
  Erreurcritique  |  43

Toutes les disciplines techniques ont un contrôle continue avec différents coef ( de 30% à 50% de la note finale) plus pour certain un projet et les épreuves du bac/bts . Dans ce domaine, sache que le système Américain est tout simplement le MÊME que le notre pour le BAC dans sa partie technique.

Par  h2guerre  |  31

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Minigisquette  |  14

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  kamin  |  7

Le bac ne sert qu'à obtenir des études supérieures. Honnêtement, le bac seul ne sert à rien professionnellement. Si on t'en demande un autre ça te fais 2-3 ans en plus alors qu'en temps normal, on est plus sûr de trouver un emploi avec un bac+5 ou plus qu'avec 2 bacs, alors t'es franchement gagnant.

Répondre
  Trouvette  |  25

Eh bien je peux dire et affirmer que même si je suis titulaire d'un master et que donc, j'ai fait 5 ans d'études après le bac, je me sens totalement inutile pour la société. Impossible d'arriver à trouver du boulot. Je ne peux même pas être au chômage puisque je n'ai jamais travaillé. Si vous avez besoin d'une femme de ménage ou d'une baby-sitter n'hésitez pas !

Par  bridget0269  |  15

Moi j'ai tout juste fini mes exams (hier) en tant de PACES! (Première année de médecine). Je suis du Nord donc on les a passé a Gayant Expo à Douai (oui dans une salle de concert...) Quand tu rentres dedans, t'es juste bouche béé. 3 salles gigantesques (pour ceux qui connaissent Gayant, les 3 halls sont occupés par les étudiants), remplis de tables et de chaises alignés (dommage qu'on ne puisse pas posté de photo mais Google est votre ami pour les curieux). Plus de 3 000 étudiants regroupés, parking bondé, embouteillages, 20 mins d'attente pour aller aux toilettes, la voix du doyen qui résonne dans Gayant quand il dit "il vous reste 10 minutes... 10 minutes" Le stress vous suit partout, de chez vous jusqu'à la dernière minute avant la fin. Quand tout est fini, les étudiants sont en pleurs, d'autre cris de joie (pas par ce qu'ils ont réussi mais parce que c'est la fin!) J'aurais bien voulu tous vous raconter mais bon. Franchement c'est quelque chose de marquant et qu'il faut vivre dans sa vie! Sur ceux, j'ai bien eu du stress mais maintenant après un travail intensif (sans "petites vacances" scolaires) je suis définitivement en grande vacances! :D

Répondre
  Ufff  |  36

Et du coup, pour ou contre la PACES ? (Je m'en suis sorti avec pharmacie, c'est moins impressionnant chez nous en Alsace, il nous mettent dans une dizaine d'amphis différents pour les examens.)

Répondre
  erylis23  |  21

Bon courage l'ecn c'est encore une autre paire de manches. Après 6 ans d'externat t'es crevé(e), t'en as ras le cul d'être pris pour un larbin à l'hôpital et t'en as marre que ta vie se joue à un p***** de concours de merde, encore un. J'avoue là à un mois du concours ça fait un peu blasé parce que j'en ai marre, mais bon, on va quand même faire un beau métier. Mais l'externat c'est long et fatiguant et l'internat aussi alors il faut bien savoir ce qu'on veut. Bon courage pour la suite !

Répondre
  Oce971  |  36

J'ai une question: Ne trouvez-vous pas que la PACES c'est seulement du bourrage de crâne? Vous rappelez-vous tout ce que vous avez appris lors de cette première année pour ceux qui ont passé le "cap" des deux ans? Attention, je ne suis pas une anti-PACES loin de là, mais je voudrais seulement savoir si cette première année n'en fait pas un peu trop, cette pression et cette sélection est-elle nécessaire? Je ne dis pas qu'on devrait laisser plus de la moitié des étudiants qui se présentent, parce que la médecine demande quand même une certaine rigueur, mais tout ça ce ne serait pas un peu exagéré? Voila je voudrais juste des petits avis parce que si j'ai mon bac cette année j'irais sûrement en médecine, et c'est vrai que je ne sais pas du tooout dans quoi je m'embarque. ^^

Répondre
  erylis23  |  21

Le problème c'est qu'il N'y a pas de solution idéale. Premièrement comme tu le dis, il fait des gens capables d'emmagasiner une quantité phénoménale d'informations. Je dirai de l'ordre de 4000-5000 pages pour le concours de fin de 6e année. D'autre part, augmenter le nombre de reçus en première année ça va devenir nécessaire car on va manquer de médecins mais il faut trouver des solutions pour nos études. On est déjà beaucoup d'externes dans les services à l'hôpital et il faut trouver des solutions sur les terrains de stages qui sont déjà débordés avant d'augmenter indéfiniment le numerus clausus. Et il y a je pense plein d'autres paramètres qui rentrent en compte dont je n'ai pas connaissance, des enjeux financiers, politiques, probablement... Si tu ne sais pas quoi faire, médecine c'est un beau métier, c'est intéressant, on a la sécurité de l'emploi (ça de nos jours c'est important) mais les études sont longues, difficiles et fatiguant physiquement et moralement. Il faut le savoir. Bon courage !

Répondre
  erylis23  |  21

Certes. Un métier passionnant, où on en apprend tout le temps. Et Zéro chômage. Je ne me plains pas, j'en ai chié pour en arriver là et personne ne m'y a forcé ! Même si c'est dur on a de la chance d'avoir fait ce qu'on voulait, d'avoir réussi et d'avoir trouvé notre voie tout de suite !

Par  Cassiodore  |  32

Je sens déjà les hordes de VDMiens enragés prêts à se déchirer sur ce sujet si sensible et épineux, alors autant donner mon avis tout de suite ! Pour ma part, je pense qu'il est bien évidemment possible de réussir sa vie (au sens où je l'entends, à savoir avoir un mode de vie décent tout en étant satisfait de sa vie) sans faire d'études, mais il est évident que les études sont le meilleur moyen d'y parvenir. Après il faut aussi se questionner sur le but qu'on veut atteindre ; si on part du principe que réussir sa vie c'est avoir un salaire de cadre sup, c'est compliqué d'y arriver sans études. Là où ça devient compliqué, c'est par rapport aux opportunités qu'on se voit offrir ; le discours actuel qu'on entend partout, c'est qu'à cause de la crise et du chômage, il faut absolument un solide diplôme pour tirer son épingle du jeu. Je pense qu'on oublie aussi le fait que les études ne représentent plus la même chose qu'avant : il y a de plus en plus d'étudiants qui vont jusqu'au bac +5, donc logiquement ça n'a plus la même valeur qu'avant. Après, ça ne sert à rien de s'enliser dans de longues études qui ne plaisent pas juste pour "réussir sa vie". Il ne faut pas oublier que c'est juste un modèle de réussite parmi d'autres, et qu'il y a d'autres opportunités, même si elles sont moins nombreuses. Même si les études sont le meilleur moyen d'arriver à ses fins, ça n'est plus la solution miracle qui assurait du travail à vie comme il y a quelques décennies. Ça ne correspond pas à tout le monde, et il faut aussi voir qu'on demande aux gens d'avoir une expérience professionnelle pour gravir les échelons. Donc, moi qui adore les compromis, je dirais que les études, c'est bien, mais y'a pas que ça. Et il faut surtout sortir de cette idée du diplôme à tout prix : ce qui importe, c'est de faire ce dont on a envie, et de bien le faire. Après, quand même, y'a largement moyen de s'éclater dans ses études. Avec un peu de chance, on fait ce qu'il nous plaît avec des gens sympas, et c'est tout de suite agréable. Moi je m'y sens vraiment bien. Après c'est peut-être aussi que je suis dans un environnement privilégié (en prépa, avec plus d'encadrement qu'en fac), mais mes études me plaisent vraiment. Je pense que là aussi il faut sortir du mythe de la prépa, où tous les étudiants seraient des génies acharnés au travail, un lieu inaccessible du commun des mortels : j'ai failli rater mon bac, sans de bonnes notes en langues et en histoires je ne l'avais pas, et je me débrouille très bien en prépa, où on ne fait pas que bosser, contrairement au discours général. Certes c'est intense, mais ça ne nous empêche pas d'avoir de nombreux autres passe-temps, avec plein de traditions bien sympatoches (qui seraient bien trop longues à énumérer !) Voilà, désolé pour le long pavé, mais j'avais envie de bien donner mon opinion. :D

Répondre
  Amandinixe  |  27

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Eryngwaelle  |  20

je te rejoins sur de nombreux points. nos parcours sont assez similaires. j'ai posté mon opinion aussi, si ça te dit de la consulter... j'ai fait prepa, je suis actuellement hôtesse de caisse, et ma vie me convient comme elle est. je suis propriétaire de mon logement, j'ai ce qu'il me faut pour aller bien, notamment du temps pour moi, une vie sociale. on peut avoir une vie équilibrée sans faire un boulot qui,d'une ne correspond pas à nos études, et de deux, ne fait pas du tout rêver.

Répondre
  alaex3420  |  31

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  SuperRaleuse  |  24

Tu es en quel prépa pour t'en sortir en ayant presque raté ton bac? Je suis moi même en prépa, et le niveau et l'intensité des cours sont vraiment extrêmes... Toute la classe est à bout!

Répondre
  Cassiodore  |  32

Je suis en prépa Chartes, je sais pas si tu connais... En gros c'est comme une HKH mais avec plus d'histoire. En fait j'ai fait un bac S avec de très mauvaises notes en sciences, et un bien meilleur niveau dans les matières littéraires en général, ce qui fait qu'une fois le bac passé je m'en suis sorti beaucoup mieux :) C'est sur que la prépa représente un investissement énorme et un travail constant très important. Mais il n'empêche qu'on sait aussi trouver des moyens de se décontracter une fois le boulot fini :)

Répondre
  SuperRaleuse  |  24

Tu es en littéraire alors, moi je suis en scientifique, prépa bio. Loin de moi l'intention de critiquer ta filière, je serai bien incapable de réussir la dedans, mais je pense que le rythme y est vraiment différent, chez nous pas le temps pour les loisirs et si par chance on arrive à se libérer un peu de temps au dépend d'une colle, on en profite pour essayer de rattraper nos nombreuses heures de sommeil en retard! Et je trouve ça tellement domage, on en arrive à être dégoûté des matières qu'on adore.

Répondre
  Cassiodore  |  32

C'est évident que le rythme est différent. J'ai assez peu d'heures de cours (19 par semaine, auxquelles il faut quand même rajouter 9h de ds plus les khôlles) et très peu de travail donné entre les cours ; l'essentiel du travail qu'on a à faire, c'est nous-même qui nous le donnons, avec énormément de lectures, que ce soit en littérature ou dans les autres matières. D'un coté, ça permet de se fixer soi-même son rythme, puisque les profs n'imposent rien, mais d'un autre, il y a le risque de ne pas travailler suffisamment... Ce qui arrive à quelques personnes dans ma classe qui n'arrivent pas à s'imposer un rythme de travail suffisant. Donc effectivement, le rythme est très différent. Le plus dur reste quand même les six heures de ds chaque samedi matin ^^

Répondre
  SuperRaleuse  |  24

Moi je tourne à 30h par semaine sans compter les 2 colles et les ds (3 à 5 heures) donc je comprends mieux que tu aies du temps pour toi ^^ Le seul avantage c'est que je n'ai pas cours le samedi matin mais du coup la semaine est ultra chargée.

Répondre
  arnormand  |  10

Enfin un avis modéré qui ne dit pas juste "c'est bien" ou "c'est pas bien! " ^^ Tout a fait d'accord avec toi sur l'ensemble. Pour aller dans le même sens, j'ajoute que les examens en eux mêmes suivent le même principe : ils font partie des moments clés de la vie de tout étudiant qui souhaite rester longtemps dans le milieu éducatif pour réussir sa vie. Mais d'un autre côté faut aussi les prendre à leur juste valeur : c'est pas parce qu'on a raté un exam qu'on a raté sa vie.

Répondre

Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Les études et les examens sont importants pour moi, car d'un côté ça nous apporte beaucoup de connaissances en plus et ça nous apprend à gérer notre stress. Mais on peut réussir sa vie, et surtout trouver un travail sans avoir fait de grandes études. Mon père est chef d'entreprise, et quand il cherche à embaucher des gens, il ne va pas forcément prendre le premier bac +8 venu, non, il préfère prendre un bac +2 motivé, sérieux, et qui a l'air d'avoir des capacités, plutôt qu'un mec ayant fait de longues études, qui plane à 15 000, et qui n'a rien à faire là.

Répondre
  phil_denfer  |  38

Longuet mais bien dit. Je suis en fin d'études ingé info, après prépa maths, et sans vouloir rabaisser ma formation, j'ai pas choisi les écoles les plus prestigieuses auxquelles j'aurais pu avoir accès. Pas que par moindre effort mais bon je veux juste le métier qui me plait, et même avec des petites écoles j'ai le même diplôme, et pas besoin de plus de salaire dans ce domaine. Bref, pour moi les études c'est bien, pour ceux qui en ont besoin pour faire ce qui leur plait. Je m'épanouis autant dans un boulot d'ouvrier que dans un bureau, pour avoir eu plusieurs expériences dans les deux.

Répondre
  okir  |  18

Désolée, j'ai aussi fait une prépa bio, et contrairement à toi apparemment, je l'ai bien vécue. Sans doute les 2 meilleures années de ma vie, à bosser certes, mais aussi à rencontrer des gens formidables. Et ENFIN, à apprendre des choses passionnantes, ne plus s'ennuyer comme au lycée. Si tu y es encore, je te souhaite bon courage pour la suite, les concours et tout le tralala, ça vaut le coup de forcer un peu pendant 2 ou 3 ans

Chargement…