La police sur le fil du rasoir

Par Alain Tenant / mardi 28 mars 2017 11:16
Un policier britannique a perdu son emploi suite à deux ans et demi lors d'une bataille juridique pour tenter de se faire rembourser un rasoir électrique.

Shane Bird, de Midsomer Norton au Royaume-Uni, a eu le plaisir de se faire rire au nez par un tribunal quand il a tenté de se faire rembourser un rasoir electrique usagé par la chaîne de magasins Boots. Le jury l'a condamné à verser des frais de £3200, pour un rasoir valant £69,99.

Il nie toute tentative de magouille, mais son ADN a été trouvé sur le rasoir, et le juge a appellé toute la procédure : "une perte de temps inacceptable pour la cour et ses employés."

Ça lui a aussi coûté son emploi de policier, suite à une condamnation en 2015, qui lui avait valu une amende et d'autres frais. En 2016, plaidant une mauvaise représention au tribunal lors de sa première tentative de dédouanement, il est devenu son propre avocat. Comme dit le dicton juridique, "Tout accusé choisissant d'être son propre avocat a un idiot comme client." Les juges ont déclaré être d'accord avec ce dicton (je paraphrase) et ont confirmé cette semaine les charges à son encontre. Le rasoir souillé n'a pas souhaité répondre à nos questions vis à vis du verdict.

Pour l'ancien policier, on recommande l'adoption de la barbe pour éviter les soucis avec les rasoirs, ainsi que d'être reconnu dans la rue.

 

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Chargement…