7

L'addiction aux selfies est officiellement reconnue comme une maladie mentale : posez ce téléphone tout de suite !

Par Alan / mercredi 20 décembre 2017 12:30
Une étude menée par des chercheurs en blouse blanche (ou pas, c'est comme ça qu'on s'imagine les chercheurs) a donné des résultats surprenants. Ou pas tant que ça, si on en avait déjà marre des posteurs compulsifs de leurs faces de pets sur les réseaux sociaux.

Instagram, Facebook, Twitter, le Minitel…

Vous avez sans doute un ami ou une petite amie qui s'adonne à cette pratique très bizarre de se prendre en photo de façon continuelle, et de poster le tout sur son compte Facebook. Vous prenez tous ces gens pour des débiles ? Maintenant, vous pouvez l'affirmer avec conviction, puisque une maladie, qui s'apparente à une addiction, porte le nom de "selfitis". En français, ça donnerait plutôt la "selfitose", qui ressemble au nom d'une crème pour un problème de peau un peu embarrassant.

(Une très mauvaise idée)

 

LE SELFIE TUE !

Ça mériterait d'être écrit en majuscules, car 30 personnes ont été tuées cette année en voulant prendre un selfie. Le plus extrême est le cas du célèbre chinois Wu Yongning, tombé d'une tour tout récemment. L'étude menée, relayée par nos nos confrères de 20 Minutes et publiée dans la revue scientifique International Journal of Mental Health and Addiction, révèle que celle-ci a été réalisée sur une population échantillon de 400 personnes en Inde (le pays qui compte le plus de décès dus à un selfie : sur les 30 de cette année, 14 étaient en Inde).

(Ici, au Pakistan, 2e pays le plus meurtrier en termes de selfies, où l'on risque tout pour un cliché)

 

Il existe trois catégories :

- À risque : prendre des photos de soi-même au cours de la journée sans les poster.

- Sévère : prendre des photos de soi-même au moins trois fois par jour, et toutes sont postées sur les réseaux sociaux.

- Chronique : une envie incontrôlable de prendre des photos de soi-même tout au long de la journée, et de les poster sur les réseaux plus de six fois par jour.

Pourquoi ils font ça ?

Selon le chercheur Janarthanan Balakrishnan, au journal britannique The Independant, tout est question de confiance en soi : "Typiquement, les personnes qui souffrent de cette condition ont très peu confiance en elle et essayent de s’intégrer aux groupes de leurs pairs. Elles peuvent peuvent manifester des symptômes similaires à d’autres comportements potentiellement addictifs."

Pour résumer

Arrêtez les selfies si vous ne voulez pas passer pour un malade mental. Maintenant que tout le monde sait que c'est mauvais signe, prenez soin de votre estime de vous-même par d'autres biais. En revanche, si vous faites encore des duckfaces en 2017, trop tard, le mal est déjà fait et on ne peut sans doute plus rien pour vous.

(Ça n'a JAMAIS été sexy ou attirant ou drôle)

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MadameDodue  |  47

Le Chinois tombé d'une tour c'est quand même un cas particulier, c'était plutôt un accro aux sports extrêmes, et il comptait utiliser l'argent gagné avec sa vidéo pour financer son mariage. Même si ça reste une mort très con.

Commentaires
Par  MadameDodue  |  47

Le Chinois tombé d'une tour c'est quand même un cas particulier, c'était plutôt un accro aux sports extrêmes, et il comptait utiliser l'argent gagné avec sa vidéo pour financer son mariage. Même si ça reste une mort très con.

Par  Soidan  |  8

Sans blague !! Une addiction est forcément une maladie, peut importe au final le sujet. On peut avoir une addiction à l'alcool et aux drogues évidemment mais aussi aux jeux vidéos, au shopping, au sexe, etc, et d'autres choses qui peuvent paraître débiles comme les selfies mais ça reste une maladie

Similaires
Chargement…