12

« Je l’ai tué » : Effrayé de rompre avec son copain, il dit avoir assassiné son ex pour "le quitter en douceur"… Mais rien ne se passe comme prévu

Par VDM / mardi 9 janvier 2018 05:00
On dit souvent qu’il est aussi difficile de quitter quelqu’un que d’être quitté. Mais le plus dur, c’est quand votre mec vous raconte qu’il a tué quelqu’un dans le seul but de vous faire fuir. D'abord, vous devez être sacrément chiant, et puis, surtout, vous devez avoir une sacrée vie de merde.

« C’est pas toi, c’est moi »; « de toute façon, je ne te mérite pas », « je ne suis pas prêt pour une relation sérieuse pour le moment ». Ces excuses ne vous disent rien ? Ne nous prenez pas pour des jambons, hein. Peut-être les avez-vous déjà dites, et là, c’est impardonnable. Mais vous, au moins, vous n’inventez pas des horreurs qui vous feraient passer une mauvaise soirée en garde à vue.

Notre héros du jour, originaire de la commune d’Eysines, dans le Sud-Ouest de la France, en a eu un peu ras le bol de se coltiner son mec à longueur de temps. Mais le courage de lui annoncer qu’il le quittait lui manquait. Ainsi, au lieu de lui sortir une énième disquette (voir ci-dessus), notre héros décide d’envoyer un SMS un poil flippant à son petit ami relou. Il lui annonce  en effet qu’il a tué son ex et qu’il s’était débarrassé du corps.

Mais le compagnon de notre homme, sur le coup de la panique, décide d’appeler le commissariat. Normal, nous direz-vous. Qui ne ferait pas ça ?


Ainsi, selon le quotidien Sud Ouest, la police n’a pas mis longtemps à interpeller l’homme sur son lieu de travail, à Bordeaux, pour « assassinat ». En garde à vue, celui-ci jure n’avoir tué personne et évoque une mauvaise blague. Après vérification, la police parvient à localiser l’ex en question, qui est, breaking news, toujours en vie.

Après quelques explications, notre serial disquetteur aurait tout simplement voulu, selon ses dires, « rompre en douceur ». Nous n’avons pas la même définition du mot « douceur », manifestement.

Bon, la bonne nouvelle, c’est qu’il a été relâché. Mais la rupture est bel et bien consommée, ça, c’est sûr.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Similaires
Chargement…