10

« Je l’ai perdu et je ne sais pas comment » : Il se réveille un matin avec un morceau de doigt en moins et ne se souvient de rien

Par VDM / mardi 20 février 2018 10:30
Dwayne rentre d'une soirée un peu arrosée. Le lendemain, il se réveille avec une bonne grosse gueule de bois… et avec un bout de doigt en moins. Pourquoi ? Comment ? Il ne le sait pas. Aujourd’hui, il tente le tout pour le tout afin de comprendre enfin ce qui s’est réellement passé cette nuit-là.

Le matin du 4 novembre 2017, Dwayne Thompson, un britannique de 26 ans, fait une découverte effroyable. La veille, l’homme passe la soirée très alcoolisée avec des copains à Leicester. Si bien qu’après un dîner au restau, il ne se souvient plus du tout de la suite des évènements. Total blackout. Âmes sensibles, s’abstenir. Certaines photos peuvent choquer.

Il se réveille à 2h30 du matin dans une gare abandonnée, la main en sang


C’est à 2h30 du matin que Dwayne se réveille. Dans son lit, me direz-vous ? Pas du tout. Dwayne se trouve dans une gare de bus abandonnée, au beau milieu de nulle part. Ambiance film d’horreur garantie. Tout aurait pu rentrer dans l’ordre et Dwayne aurait pu oublier cet incident étrange s’il n’avait pas la main gauche en sang… et un bout de son majeur coupé. Vous avez dit glauque ?

Notre première théorie – la plus plausible - serait celle d’une bagarre qui aurait mal tourné. Dwayne aussi, au début : « Je me disais que c’était le genre de truc qui arrivent quand on est en soirée » raconte-t-il au Leicester Mercury, un quotidien local. Avant de poursuivre « Mais ça me trotte dans la tête. J’ai peur quand je repense à tout ça ». Oui, Dwayne est effrayé lorsqu’il repense à cet épisode étrange, et aimerait avoir des réponses à toutes ses questions, que ses amis, censés être des témoins potentiels, ne peuvent pas satisfaire.

Sa petite amie l'accuse d'avoir été infidèle ce soir-là



Et comme si perdre le bout de son majeur n’était pas assez suffisant comme ça, Dwayne a dû également subir des opérations afin de retirer une partie de l’os présente sur le bout de doigt manquant.

Enfin, sa petite amie, qui le suspecte d’avoir eu des relations sexuelles avec une autre femme pendant la soirée, refuse de lui faire de nouveau confiance. Et notre homme n’a aucun moyen de prouver sa fidélité. En bref, ça sent le roussi pour lui.

Et si les choses étaient plus graves ? Et si l’histoire ne s’arrêtait pas là ? Et si Dwayne avait quelque chose de mal. Qui sait. Toujours est-il que celui-ci cherche, plus que jamais, des réponses : « Je veux pouvoir prouver que je n’ai rien fait de mal ».

La police, de son côté, veut mener son enquête, et comptait sur les caméras de surveillance pour mettre la lumière sur le mystère : hélas, il n’y a pas d’archives qui remontent jusqu’au mois de novembre. L’affaire est donc à suivre.

Moralité : picolez avec modération. Et pour vous motiver, pensez à Dwayne.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Répondre
  Hokami  |  18

Des fois c'est les procédures qui prennent du temps et empêchent de vérifier les archives à temps, surtout quand les policiers ne prennent pas au sérieux ton histoire, ou qu'ils ont plus urgent.. C'est possible aussi qu'il ai eu peur d'aller voir la police (surtout s'il pense découvrir quelque chose qu'il aurait fait de mal ce soir là)
Sans compter le temps que l'info arrivent à nous, le temps que son histoire atteigne les médias..
Bref, il y avait peut être pensé bien avant mais n'a pas pu le faire à temps :/

Par  Ousmane Sidibé  |  7

Regardez ''187 code meurtre'' vous m'en direz des nouvelles ;)

Similaires
Chargement…