22

« Ils déconseillent les bac techno de s’inscrire en licence » : sur Twitter, les lycéens se plaignent de Parcoursup... la galère !

Par VDM / vendredi 16 mars 2018 05:00
Vous vous souvenez de l'époque où vous deviez utiliser le minitel ou encore Admission Post Bac pour rentrer vos vœux avant de commencer des études supérieures ? Sachez que Parcoursup, nouveau bébé de l’éducation nationale, n’arrange pas les choses, malgré les promesses. Et les futurs étudiants vous l’expliquent mieux que nous.

Feu Admission Post Bac, ancienne plate-forme destinée aux futurs bacheliers pour l’inscription aux études supérieures, a laissé place à la plateforme Parcoursup afin de faciliter la démarche, complexe. Enfin, faciliter, c’est un bien grand mot. Car malgré les promesses faites par le gouvernement, le cheminement s’avère finalement être une immense paperasse électronique qui n’en finit pas pour les futurs étudiants.

C’est ce mardi 13 mars que les 887 681 candidats ont dû formuler leurs vœux d’orientation sur la nouvelle plate-forme. Résultat : site saturé, réécriture des bulletins de notes a la mano, rédaction de CV et de lettres de motivation (pardon ?)... ce qui devait être une simple formalité s’est transformé en galère sans nom. Et si ce n’était que ça, encore, ça irait.

Car cette futur bachelier de bac technologique a reçu un mail pour le moins curieux de la part de la plate-forme. Un mail qui, sans équivoque, tenterait de la convaincre de ne pas s’inscrire en licence, formation de premier cycle à l’université. « Vous êtes vivement invité à formuler des vœux en DUT, car ces formations font partie de celles dans lesquelles vos opportunités de réussir sont les meilleures » peut-on lire.

Sympa… ça veut dire quoi ? Qu'on n'est pas capable de valider une licence à l'université, car on est détenteur d'un bac technologique ? 


L'internaute qui a relayé le mail s'est également interrogée sur le caractère malsain du mail, qui selon elle, encouragerait le phénomène de le "reproduction sociale".
 Ce que l'on ne veut plus aujourd'hui, en 2018.


À noter que Parcoursup nécessite, de la part des candidats, une lettre de motivation et un CV. Alors qu'ils n'ont que 17 ans.


Une autre internaute s'interroge sur l'utilité d'un CV et des parties "formation" et "compétences"... pour un lycéen. 


Ben ouais, on a fait quoi, à 17 ans ? Vous faisiez quoi, vous, à cet âge-là ?


En fait, quand on y pense, ParcourSup, c'est un marathon qui ressemble à s'y méprendre à celui d'une recherche d'appartement à Paris.


Et puis, ça prend un temps fou. Surtout quand on a une dizaine de voeux en tout. Et un programme à réviser.


Sachant que certaines personnes sont désaventagées par rapport à  d'autres, ce qui est vraiment injuste.


Et c'est pas du tout anxiogène, ces petites dates butoir... PAS DU TOUT.


Une fan d'Harry Potter a bien résumé la situation. Les concepteurs de ParcourSup SONT DES FICHUS DÉTRAQUEURS, OUAIS !


La plate-forme en elle-même est incroyablement chiante. Sécurisée, ok, mais chiante.

 

Non, ce n'est pas du tout stressant, de réaliser qu'on enchaîne les contradictions depuis le début.


De quoi se mettre à baratiner, hein. Arrêtons le délire 5 minutes, s'il vous plaît !


Puisqu'ils veulent des diplômes de lycéens, donnons-leur ce qu'ils veulent !


Et puis, au final, à quoi ça sert de se prendre la tête si les candiatures ne sont même pas lues ?

Bon, pour se rassurer (un peu), on laisse le mot de la fin à un ancien, qui a dû se taper le minitel pour rentrer ses voeux : ça va mieux ?

 


Vous êtes au lycée, vous aussi ? Vous n'en pouvez déjà plus, de Parcoursup ? Allez, patientez jusqu'au 31 mars pour finaliser votre dossier de candidature et confirmer vos voeux. D'ici là, racontez-nous vos pires galères avec la plate-forme !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  brhd  |  41

Sur l'aspect CV, c'est clair je trouve ça naze à 17 ans...

Par contre, sur l'aspect "dissuasion", je ne suis pas spécialement choqué. Quelqu'un qui fait un bac technologique fait un bac qui est très porté sur la pratique.
Le parcours de la fac, quant à lui, est bien plus théorique.
Je conçois tout à fait qu'on l'oriente plus sur des filières techniques et bien plus orientées entreprises qu'une filière de fac...

Enfin, il ne s'agit, sauf erreur de ma part, qu'une recommandation. Rien ne l'empêche si motivé de s'inscrire malgré cette recommandation.

Par  Vindsval  |  28

Avant toute chose, je trouve que c'est un très bon premier pas vers une réforme majeure et obligatoire du système éducatif français.
C'est une année «pionnière» et il est difficile de contenter tout le monde. Une majorité des lycéens voient dans ce nouveau passage un "spectre" de la sélection à l'Université. Et d'une certaine manière, oui. Mais est-ce un mal ?
L'enseignement supérieur en France manque de moyen et accepter tout le monde n'importe où n'est plus possible. Ou alors il faut accepter de payer beaucoup plus cher vos frais d'inscription.
L'accès à l'éducation est un droit inaliénable. Cependant il faut se donner les moyens de réussir. Je ne critique pas les filières technologiques ou professionnelles; que je trouve formidable, et de nos jours elles sont beaucoup plus complètes et efficaces pour trouver du travail.
Ma pensée est qu'il faut pouvoir être cohérent dans ses choix. Être dans une filière technologique et demander à entrer dans une Licence de Sciences Humaines, est-ce le bon choix ? Est-ce cohérent avec vos études ou vos passions ? Avez-vous le désir de changer ? Oui ? Pourquoi ?
Autant de questions et de réponses légitimes à avoir pour ne pas encombrer un système déjà plus qu'encombré. D'où l’intérêt des lettres de motivation et d'un C.V. Et les mêmes questions peuvent se poser pour un lycéen issu d'une filière littéraire et qui aimerait entrer dans un DUT / BTS spécialisé. Pourquoi ? A t'il réellement les compétences pour ? Ne va t'il pas louper une année ?
Un C.V. à 17-18 ans, vous vous doutez bien qu'ils ne demandent pas un C.V. comme pour du travail. Réfléchissez. C'est un C.V. de compétences. Et j'en suis désolé, mais si à 17-18 ans vous ne savez pas synthétiser un minimum vos pensées dans une petite lettre de motivation, c'est qu'il y a un problème.
Et vous restez libre de vos choix. Ce n'est pas si mauvais, non ?

Commentaires
Par  brhd  |  41

Sur l'aspect CV, c'est clair je trouve ça naze à 17 ans...

Par contre, sur l'aspect "dissuasion", je ne suis pas spécialement choqué. Quelqu'un qui fait un bac technologique fait un bac qui est très porté sur la pratique.
Le parcours de la fac, quant à lui, est bien plus théorique.
Je conçois tout à fait qu'on l'oriente plus sur des filières techniques et bien plus orientées entreprises qu'une filière de fac...

Enfin, il ne s'agit, sauf erreur de ma part, qu'une recommandation. Rien ne l'empêche si motivé de s'inscrire malgré cette recommandation.

Répondre
  alexdege  |  5

tout à fait d'accord, rien de choquant je trouve même ça plutôt bien; le DUT est la suite logique d'un bac techno, on peut bifurquer MAIS être averti que ça sera un peu plus compliqué me semble être une bonne chose.

Répondre
  Randonneur  |  0

Rien de bien choquant sur l'aspect "dissuasion", et rien de bien neuf non-plus.
C'était déjà le cas au début des années 90, lorsque les facs déconseillaient vivement aux bacheliers autres que ceux de la terminale C de s'inscrire en DEUG A (maths-physique-chimie), car sinon, c'était l'échec probable (c'était déjà difficile pour une majorité de terminales C).

Par  traillgun  |  5

Je suis actuellement en terminale STI2D et je comprend cette dissuasion, en classe techno le temps de travail demander en comparaison avec celui d’un étudiant de licence n est pas comparable, il y a un facteur X10 pour réussir, et on avais 3mois pour rentrer nos vœux...

Répondre
  crocaligraf  |  9

Ces filières sont sous côtes et certains établissements s’en servent pour y mettre les élèves moins sérieux (cercle vicieux)
De plus la fac, tu le verra sûrement est totalement en rupture avec le système de lycée, la réussite n’est pas souvent au rendez vous, beaucoup trop se réoriente
Enfin c’est ce que je constate pour mes amis, je suis en prepa eco moi

Par  Caelestia  |  59

Ils ne dissuadent pas franchement les lycéens de s'inscrire en licence. Ils les poussent à formuler au moins un voeu en DUT (car ils ont des opportunités spécifiques et des places réservées). Et ça n'empêche pas de formuler d'autre voeux que des DUT, c'est pas incompatible... Pour une fois qu'un lycéen reçoit une note d'information qui est susceptible de l'informer un minimum et l'orienter, je trouve ça pas mal au final, c'est pas dans tous les lycées qu'il y a des conseillers d'orientation, et dieu sait que certains mettent des voeux au pif.
Quand j'étais au lycée (terminale S, donc filière générale) certains avaient reçu une note d'information pour les pousser à choisir au moins une formation non sélective, et là personne n'a crié au scandale.
Chacun reste au final maître de ses choix et tout conseil est bon à prendre.

Par  Melofasol  |  12

Hum...comment dire ? Ils pensent que c'était comment APB eux ? Le CV a 17 ans voir plus quand tu as redoublé c'était pas généralisé mais tu voulais aller dans des filières sélectives bah tu devais déjà mettre ton CV avec tes petites expériences pas forcément ultra-top, tes petites formations styles brevet des collèges et tes petites options. Et tu devais aussi motiver la raison qui te poussait à prendre cette filière même si en vrai tu y allais juste parce que tu aimais ça et que tu savais pas trop quoi faire quoi xD Donc oui, peut-être un peu chiant que se soit généralisé mais, ton CV tu fais un seul et bim pour tous et ta lettre de motivation tu peux plus ou moins reprendre les mêmes trucs... Au pire, c'est formateur ! D'ailleurs, ça me fait penser, les notes à la main bah APB c'était pareil la première fois ! Tu devais aussi ressortir tout tes bulletins et rentrer même tes années collèges des fois pour l'établissement donc... Bah c'est pas un changement quoi !

Et pour la dissuasion heu... Meuf, on vient gentiment te donner un conseil, on te force pas... C'est comme certains ont dit, on nous bassinait nous pour mettre une filière non sélective afin d'être sur d'avoir une place... Parce que là ça râle mais moi, j'ai des camarades pas rentré de choix non-sélectif qui ont chialé parce que pris nulle part et "on leur avait rien dit du coups ils avaient plus que des licences qui voulaient pas" donc bon...

Bref, tout ça pour dire, qu'on est encore bon cette année pour avoir des pétitions parce que l'épreuve était trop dur et que les gens sont jamais contents, ça me blase... Bon courage, à la fac les gosses, parce que si pour vous Parcours Sup' c'est l'enfer bah vous allez crever face à l'administration de la fac hein xD

Répondre
  Expectations  |  13

Un seul mot : MERCI !
A croire qu'ils découvrent l'orientation post bac... Mais APB, c'était la même galère. On se faisait même davantage avoir car si notre premier voeux était accepté, alors on pouvait rayer tous les suivants sur la liste. Je ne vois pas de quoi ils se plaignent sincèrement... Vu que c'est nouveau, on critique, allons-y. Oui, c'est une étape agaçante. Mais oui, ça a toujours été ainsi. Ca se saurait si en France, le système éducatif était bien rôdé. Sans parler du message APB pour l'orientation technologique. Qu'y-a-t-il d'anormal, au juste ? C'est comme s'entraîner pendant des années pour un match de foot, et décider d'aller faire du basket. Personne ne t'en empêche, ce n'est juste pas du tout ce à quoi tu étais préparé.
Bref, faut arrêter de râler, il n'y a rien de nouveau sous le soleil.

Répondre
  1_mec  |  63

Exactement. Le tweet le plus perturbant, c'est quand même celui de la fille qui compare la rédaction d'une lettre de motivation à 5 tweets... Comment les prendre au sérieux avec de tels arguments !

Par  Georges49  |  14

Il est déconseillée d'attendre le dernier jour pour valider les vœux, le faire un peu à l'avance permet d'éviter la surcharge des serveurs qui sont totalement en pls dès qu'il y a un peu trop de monde.

Par  Vindsval  |  28

Avant toute chose, je trouve que c'est un très bon premier pas vers une réforme majeure et obligatoire du système éducatif français.
C'est une année «pionnière» et il est difficile de contenter tout le monde. Une majorité des lycéens voient dans ce nouveau passage un "spectre" de la sélection à l'Université. Et d'une certaine manière, oui. Mais est-ce un mal ?
L'enseignement supérieur en France manque de moyen et accepter tout le monde n'importe où n'est plus possible. Ou alors il faut accepter de payer beaucoup plus cher vos frais d'inscription.
L'accès à l'éducation est un droit inaliénable. Cependant il faut se donner les moyens de réussir. Je ne critique pas les filières technologiques ou professionnelles; que je trouve formidable, et de nos jours elles sont beaucoup plus complètes et efficaces pour trouver du travail.
Ma pensée est qu'il faut pouvoir être cohérent dans ses choix. Être dans une filière technologique et demander à entrer dans une Licence de Sciences Humaines, est-ce le bon choix ? Est-ce cohérent avec vos études ou vos passions ? Avez-vous le désir de changer ? Oui ? Pourquoi ?
Autant de questions et de réponses légitimes à avoir pour ne pas encombrer un système déjà plus qu'encombré. D'où l’intérêt des lettres de motivation et d'un C.V. Et les mêmes questions peuvent se poser pour un lycéen issu d'une filière littéraire et qui aimerait entrer dans un DUT / BTS spécialisé. Pourquoi ? A t'il réellement les compétences pour ? Ne va t'il pas louper une année ?
Un C.V. à 17-18 ans, vous vous doutez bien qu'ils ne demandent pas un C.V. comme pour du travail. Réfléchissez. C'est un C.V. de compétences. Et j'en suis désolé, mais si à 17-18 ans vous ne savez pas synthétiser un minimum vos pensées dans une petite lettre de motivation, c'est qu'il y a un problème.
Et vous restez libre de vos choix. Ce n'est pas si mauvais, non ?

Par  Grain de sel  |  11

Hou eh bien je suis contente d'avoir échappé à ce capharnaüm ! Déjà que je déteste rédiger CV, lettre de motivation et tout le toutim (non ce n'est pas donné à tout le monde et encore moins à des gamins de 17/18 ans !)... Sinon, concernant la problématique, je trouve ça dommage. J'ai bien une cousine qui a réussi à faire une prépa et devenir ingénieure alors qu'elle avait un bac technologique !

Répondre
  Ethso  |  16

Hum. J'ai échoué à un bac ES, passé un bac pro, et suis en dernière année de thèse... Maintenant, mon cas est ultra rare, mais non : quelqu'un qui échoue au lycée n'est pas automatiquement quelqu'un qui est "stupide" ou qui ne réussira pas en fac.

Répondre
  Otsuki  |  27

On ne dit pas que ton cas n'existe pas Ethso, juste qu'il est particulièrement rare. Et soyons honnête, pour aller en thèse, tu étais sacrément motivé(e). Est-ce qu'un petit mail t'aurais empêché(e)? Je ne crois pas (on ne va pas en thèse parce qu'on a vu de la lumière et qu'on est entré). Alors oui, je pense que tester la motivation de l'étudiant avec ce genre de mail est une bonne chose. S'il est vraiment motivé, il s'en moquera, et au pire il aura au moins été prévenu.

Par  Ethso  |  16

Juste pour info : s'ils existent (et ce sera rare), les "oui, si" seront en gros des adaptations des semestres rebonds (en gros des licences en 4 ans). Sinon l'acceptation sera automatique, sauf soucis de capacité (mais alors... Mieux vaut sélectionner par tirage au sort ou par note ?). Enfin, ce mail n'est pas si stupide : les bacheliers pros ne sont pas plus de 4% des inscrits en licence à décrocher une L1 ; on parle de moins de 15% des bacs technos. Ceux qui n'ont pas de (très) bonnes bases ont une probabilité tellement faible de réussir que de décourager les moins opiniâtre me semble être une bonne stratégie...

Par  Sakinomiya  |  14

Hum... j'ai du inscrire mes voeux et je peux vous dire que 1500 caractère, c'est peu. Entre les faux sites Parcoursup qui t'arnaquent en te volant ton fric, la galère de l'inscription qui te demande tes bulletins jusqu'en 4ème, c'est à se demander si ils veulent qu'on réussisse. De plus, comme quelques personnes de mon lycée, j'ai du entièrement reformuler mes vœux en panique à quelque jours de la date butoir vu qu'ils n'avaient pas été enregistrés ! Si on oublie les élèves qui N'EXISTENT PAS aux yeux de Parcoursup et les écoles qui n'y sont pas inscrites, on est quand même sur un sacré level de connerie. Espérons que ça va s'améliorer avec le temps.

Par  Ben Imad  |  6

Bah ils exagèrent concernant la lettre de motivation et cv. je devais rédiger une lettre de motivation en anglais français et néerlandais à l'âge de 16 ans pour trouver des stages. c'est pas la mort non plus

Similaires
Chargement…