Il apprend sa propre mort en lisant le journal, alors qu’il pète la forme

Par Alan / jeudi 28 décembre 2017 05:00
L'état civil avait dérapé, sans doute des suites d'une fête de fin d'année un peu arrosée. Pas qu'on accuse les fonctionnaires d'être des alcooliques, mais confondre un mort et un marié, on dirait le genre de blague lourdingue que Tonton Francis sortirait lors d'un mariage.

Tiens, il paraît que j'suis mort

Patrice Leroy, un habitant de La Ferté-Bernard, a eu la surprise de découvrir son nom dans la rubrique "État Civil" du journal Le Maine Libre. Il est d'ailleurs présent deux fois, la première n'étant pas une surprise car il s'était marié quelques jours plus tôt. La seconde fois, un peu plus macabre, dans la rubrique nécrologique.

Je lis, donc je suis

Bien conscient de ne pas être mort, puisqu'il arrivait à tenir un journal et à le lire, il a quand même dû rassurer ses amis qui étaient tombés sur la même annonce. Nos confrères de 20 Minutes relatent les propos de sa femme Martine : "Au début, nous n’y avons pas pris garde, raconte sa femme Martine au journal. Puis ce même état civil est passé deux jours de suite dans deux journaux différents et les clients de mon mari ont commencé à lui en parler. Nous avons téléphoné à la famille pour la rassurer, mais beaucoup de nos amis n’ont pas osé me téléphoner et ont passé un très mauvais Noël. Certains ont même passé un coup de téléphone aux Pompes funèbres."

95% des erreurs sont humaines

La Mairie de la ville avait fait une erreur en transmettant l'état civil. On pourrait s'en amuser, mais Patrice Leroy a "passé un mauvais Noël, il a mal dormi" selon sa femme. C'est certainement dû au fait qu'il a été confronté à sa propre mortalité, et qu'un jour cette annonce dans la rubrique nécrologique sera correcte.

Tout comme une horloge en panne indique l'heure exacte deux fois par jour, une rubrique nécrologique un peu précipitée sera vraie un jour. Pour nous tous.

D'ici là, profitons de la vie et de ses mille délices !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Similaires
Chargement…