États-Unis : Maintenant, les animaux peuvent aussi consommer du cannabis

Par La reine de l'info / mercredi 21 juin 2017 04:11
Franck, Men in Black - © Capture d'écran, Youtube
Le cannabis à usage médical est aujourd’hui légal dans 29 États américains. Et ça ne fait pas du bien qu’aux humains. Aux animaux aussi.

La marijuana est réputée pour ses vertus médicales multiples sur les hommes comme réduire le stress, lutter contre l’anxiété, traiter des maladies comme le cancer, les troubles cardiaques, l’arthrite… Il semblerait que ça fonctionne aussi sur nos animaux de compagnie. De plus en plus de propriétaires d’animaux utilisent le cannabis pour leurs chiens, chats, tortues, lézards, chevaux, hamster, cochons, chèvres…

Le secteur de la marijuana médicale pèse plusieurs milliards de dollars aux États-Unis et les animaux ont maintenant accès à cette thérapie planante. D’après Alision Ettel, fondatrice de TreatWell, une société californienne spécialisée dans les produits non-psychoactifs à base de cannabis pour les animaux et leurs maîtres, les résultats sont très encourageants et le cannabis permettrait d’augmenter l’espérance de vie de nos amis à quatre pattes, ainsi que la nôtre. Le marché se porte vraiment bien puisque les ventes de TreatWell augmentent de 20% chaque mois, aidant ainsi plusieurs milliers d’animaux à travers le pays.

Des doses précises

Évidemment, toute dose de CBD (cannabibiol, un extrait de marijuana) administrée aux animaux est scrupuleusement contrôlée. Chaque animal doit trouver sa dose parfaite pour guérir sa maladie ou son mal-être. Ainsi, les premières doses sont très faibles et sont par la suite ajustées, si besoin. La dernière chose que l’on souhaite, c’est de voir son animal ne pas se sentir bien. Les partisans de cette nouvelle forme de soins pour animaux s’accordent à dire que, le cannabis a de nombreux avantages sur leurs animaux malades par rapport aux antalgiques ou autres médicaments traditionnels. Les plus souvent cités sont que le CBD, correctement utilisé, n’a pas d’effets secondaires, n’abîme pas les reins, le foie ou d’autres organes et est moins cher.

Un lézard malgré tout

Une petite complication pointe malgré tout le bout de son nez. Le cannabis reste illégal au niveau fédéral et les États l’ayant légalisé n’ont pas appliqué la légalisation aux animaux. Ainsi, les propriétaires d’animaux doivent obtenir des cartes de marijuana médicale à leur nom pour pouvoir en acheter et en donner à leur animal. Les vétérinaires sont aussi incapables de prescrire du cannabis dans leur cabinet. Cette zone trouble juridique et le manque de réelles études vétérinaires quant à l’utilisation du cannabis sur animaux encouragent donc vivement à la prudence concernant le dosage. Certains vétérinaires restent sceptiques quant à cette utilisation avançant l’argument que le cannabis peut soigner ou masquer les symptômes mais pas guérir la maladie en profondeur.

 

Source : Le Point
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Chargement…