9

Énervé, il se retranche toute la nuit dans un arbre et chante « au feu les pompiers » pour « faire chier le monde »

Par VDM / vendredi 16 février 2018 05:00
À Limoges, un homme décide de tout plaquer pour se réfugier dans un grand séquoia. Selon les pompiers, témoins de la scène, l’homme n’aurait cessé de chanter « au feu les pompiers » et de hurler inlassablement « vous avez demandé la police, ne quittez pas ». Où est la logique ? Pour commencer, ne cherchez aucune logique.

« Bien équipé », il chante « au feu les pompiers »


Ce mercredi 14 février, les pompiers limogeauds ont dû faire face à une intervention hors du commun. Pour la Saint-Valentin, Dieu merci, aucun chat n’était coincé en haut d’un arbre. Par contre, un curieux hurluberlu – humain, cette fois – a été retrouvé retranché en haut d’un séquoia.

« Bien équipé », l’homme refuse de communiquer avec le monde extérieur et chante « au feu les pompiers », puis crie le répondeur de la police nationale : « vous avez demandé la police… ne quittez pas » selon le quotidien régional Le Populaire.

 

Ce quadragénaire, perché sur son arbre sur la place de la mairie, refuse fermement de descendre de son piédestal. Si bien que les pompiers décident d’installer un dispositif à 22h… avant de le lever à 2h du matin, face à l’absence de réaction du principal intéressé, bien résigné à rester là où il est. La police municipale et la police nationale mettent alors en place un périmètre de sécurité.

Il menace les pompiers de sauter et de les attaquer


Le jour d’après, les pompiers tentent une nouvelle fois de faire redescendre notre maître corbeau sur son arbre perché avec une échelle. Seulement, face aux invectives des professionnels, l’homme menace de sauter ou d'attaquer. La situation, devenant franchement catastrophique, les pompiers font finalement appel à une psychiatre sur les lieux pour tenter de raisonner monsieur depuis leur nacelle.


Que fait-il là, et dans quel but ? Impossible de vraiment savoir sur le moment. Pendant son retranchement en haut du séquoia, l’homme ne communiquait pas beaucoup avec le monde extérieur. « Il a un discours assez décousu. Il n'est pas très bavard » raconte Vincent Léonie, élu de Limoges, toujours au quotidien régional.

Finalement, il décide de descendre... le lendemain matin


De fil en aiguille, on apprend que l’homme s'est réfugié sur l’arbre pour une histoire de jugement au tribunal liée à une condamnation à deux mois ferme de prison, pour du « cannabis ». La psychiatre, redescendue de la nacelle, précise également que l'homme serait « malade ».

Et, finalement, un miracle se produit : notre homme décide de descendre, dans les alentours de 11 heures du matin, après de longues heures de négociation, selon le journal régional. Le retranché jette ses vêtements avant d’être pris en charge par une équipe médicale, dans les locaux de l’hôtel de ville.

Tout est bien qui finit bien, enfin presque. On ne sait pas encore comment se présente l'avenir pour ce monsieur bien remonté (vous l'avez ?) mais encore une fois, nos chers pompiers ont fait preuve d'une efficacité et d'une patience exemplaires, merci à eux !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Iantaiob  |  40

J'espère que les pompiers ne sont pas limogeais alors qu'ils ont voulu faire leur taff ! (merci pour cette barre de rire en tout cas mais les gars, faut chercher avant d'inventer le gentilé ^^)

Similaires
Chargement…