21

Elle tente de percer un bouton, vit un enfer et frôle la mort (et c'est pas une vanne)

Par VDM / mercredi 16 août 2017 12:06
Une jeune femme a tenté de percer un gros bouton apparu soudainement sur son sourcil... sans réaliser que cet acte, pourtant d'une extrême banalité, aurait pu lui être fatal. Décidément, les VDM sont partout.

Soyons honnêtes cinq minutes, on l'a tous déjà fait. Mais oui, vous le connaissez, ce gros bouton de la mort, sorti de nulle part, qui défigure votre visage et que vous tentez de retirer par tous les moyens. Certains en font même une telle obsession que de nombreuses vidéos sur le thème des boutons pullulent - sans aucun jeu de mots - sur Youtube.

Katie Wright, une jeune américaine âgée de 21 ans, s'est retrouvée, comme beaucoup d'autres personnes avant elle, avec un gros bouton localisé sur son sourcil. Passablement dégoûtée par cette apparition inattendue, elle décide de le percer, sans se poser davantage de questions.

Le front gonflé, Katie se rend immédiatement aux urgences

Mais au beau milieu de la nuit, les choses se gâtent : de fortes douleurs la réveillent en trombe. C'est donc paniquée et le front gonflé que la jeune femme se rend aux urgences de l'hôpital le plus proche de chez elle. Elle évoque une forte sensation de brûlure au niveau de son front, semblable à une "braise très chaude". Bref, ça pourrait aller mieux, quoi.

Après une oscultation approfondie, les médecins révèlent à la jeune femme qu'il ne s'agit pas d'un bouton et qu'elle vient en réalité de développer une grave infection, une forme de staphylocoque, que l'on appele "cellulite". Mais ce n'est pas tout : si l'infection était amenée à traverser les tissus de la peau, les choses peuvent prendre une tournure bien plus dramatique. Localisée sur le visage, l'infection aurait pu tout à fait atteindre le cerveau et les yeux, rendant ainsi Katie aveugle, ou pire, l'entraîner vers une mort certaine.  

Mais fort heureusement, ce n'est pas ce qui s'est produit. Katie a échappé de justesse à un destin tragique à cause d'un vilain bouton, qui aurait pu lui valoir un prix d'exception aux Darwin Awards.

Et pour que cela ne se reproduise pas, la jeune femme a souhaité partager une publication sur une page Facebook dédiée au maquillage afin de faire passer le message au plus grand nombre.

"S’il vous plaît, faites passer le mot pour que plus personne ne vive ça !"

Il aura tout de même fallu quatre jours de traitement pour que Katie puisse être définitivement sortie d'affaire. Et vous, avez-vous vécu des mésaventures avec vos boutons ? Dites-nous tout en commentaires !

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Jubilee  |  55

Et la partie la plus importante est la seule qui n'a pas été traduite : l'auteur suppose que l'infection est dû au fait qu'elle ne prenait pas la peine de nettoyer son pinceau à sourcil, et elle insiste donc sur le fait de toujours bien désinfecter/nettoyer son matériel make-up et de respecter les dates de "péremption" de celui-ci. Et ça vaut aussi pour les mecs, même s'ils ne portent pas de make-up : une bonne hygiène, c'est la base pour éviter les emmerdes ;)

Commentaires
Par  Jubilee  |  55

Et la partie la plus importante est la seule qui n'a pas été traduite : l'auteur suppose que l'infection est dû au fait qu'elle ne prenait pas la peine de nettoyer son pinceau à sourcil, et elle insiste donc sur le fait de toujours bien désinfecter/nettoyer son matériel make-up et de respecter les dates de "péremption" de celui-ci. Et ça vaut aussi pour les mecs, même s'ils ne portent pas de make-up : une bonne hygiène, c'est la base pour éviter les emmerdes ;)

Similaires
Chargement…