2

Elle s’incruste aux enterrements pour profiter des buffets... elle est démasquée 14 ans plus tard

Par VDM / mercredi 27 septembre 2017 10:30
Il y en a toujours un qui profite des grandes occasions pour se remplir la panse au moment du repas. Mais cette britannique de 65 ans semble exceller dans l’art subtil du parasitage. Pendant 14 ans, madame s’est invitée à tous les enterrements du monde pour dévorer les buffets. Malheureusement pour elle, cette dernière a été finalement démasquée.

Une comédie qui dure depuis des années


C’est pas trop tôt. Pendant 14 ans, Theresa Doyle, une habitante de la ville de Slough, à l’ouest de Londres, s’est adonnée à son sport favori : s’inviter aux funérailles de personnes qu’elle ne connaissait ni d’Ève ni d’Adam dans le but bien précis de déguster les buffets proposés après les cérémonies. Une façon à elle de rendre hommage aux défunts, enfin si on veut.

Et le pire, c'est que cette comédie semble durer depuis des années, selon de nombreuses sources. Theresa adorerait en effet passer ses journées à assister à des cérémonies, vêtue d’une tenue sombre de circonstance en guise de camouflage.

Mais pas d’amalgame pour autant : la britannique ne se déplace que pour le buffet, armée de son fameux Tupperware qu’elle remplit allègrement de petits fours et autres amuse-bouche avant de prendre la poudre d’escampette à vélo.


« elle s’empiffrait comme si c’était la fin du monde »


Des voisins et des témoins, passablement choqués par la façon d’agir de madame, se sont longuement confiés à Metro UK. Margaret Whitehead, la dernière à avoir eu affaire au pique-assiette professionnel, a pris la décision de dénoncer publiquement Theresa lors des funérailles de sa fille : « je pensais que c’était une collègue de ma fille […] elle m’a dit qu’elles travaillaient ensemble en tant que serveuses, mais ma fille n’a jamais fait ça ! » déclare t-elle. Theresa serait donc accessoirement la reine du mytho.

Par ailleurs, Margaret se remémore tous ces instants où elle voyait Theresa manger comme si elle n’avait rien avalé depuis des semaines : « elle s’empiffrait comme si c’était la fin du monde, puis elle est partie en vélo. […] Elle profite des moments où les gens sont tristes ou bien ailleurs pour dérober de la nourriture ».


«Quand elle a compris qu’il n’y aurait pas de buffet après, elle s’est éloignée, l’air dégouté »


Un autre voisin s’exprime également : « Lorsqu’un homme est décédé ici, elle est venue aux funérailles. Elle était dans un coin du crématorium, vêtue de sa robe noire. Quand elle a compris qu’il n’y aurait pas de buffet après, elle a retiré sa robe fissa et s’est éloignée pour rejoindre son vélo, l’air dégouté ».

Le curé du bourg, quant à lui, se sent mal à l’idée de lui interdire d’assister aux cérémonies : « C’est une femme catholique, vous savez. Elle est sans doute convaincue qu’elle doit se rendre à toutes ces messes. Elle fait ça depuis que je suis là. Je ne peux pas lui dire de ne pas venir. »

Sacrée Theresa.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Similaires
Chargement…