2

Elle fait un selfie au musée… et détruit près de 177.000 € d’œuvres d’art : dur !

Par Pablo Botticelli / lundi 17 juillet 2017 09:30
Elle a voulu montrer à ses followers qu’elle était sensible à l’art et qu’elle avait le temps d’écumer les musées pendant que vous êtes en train de brainstormer avec vos collègues de bureau. Mais c’était sans compter le karma, qui, une fois de plus, a mis son grain de sel dans la petite affaire. Une belle VDM en perspective, immortalisée en vidéo, sinon c’est pas drôle.

La scène se passe à Los Angeles, dans la galerie d’art éphémère collaborative, multimédia et engagée 14th Factory. Quelques visiteurs contemplent silencieusement une œuvre appelée « Hypercaïne » dans une salle composée de socles recouverts de somptueuses couronnes.

Lorsqu’une jeune femme fait irruption dans la pièce, armée de son smartphone, dans le but de réaliser un selfie avec l’œuvre en arrière-plan. Et bim. Fail intersidéral. Un drame se produit, sous les yeux ébahis des quelques témoins.


En effet, la jeune femme au smartphone, à la recherche de l’angle parfait pour réaliser LE selfie, a malencontreusement percuté un socle, qui dans sa chute, a fait tomber toute la rangée de présentoirs, comme le témoigne cette vidéo de surveillance ci-dessus, diffusée sur le site LiveLeak.

Et si vous pensez qu’il suffit de relever les socles pour régler le problème, vous vous mettez le doigt dans l'œil : le musée affirme que trois sculptures sur les présentoirs ont été définitivement endommagées, ce qui représente plus de 170.000 € de dégâts.

On valide cette VDM qui vaut de l'or, au sens propre comme au sens figuré, du coup.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  sarensour  |  16

Facile d'accusé le photographe. Mais à peine vu la première image, on pense tout de suite à l'effet domino. Si les sculptures valent tant, on ne les pose pas sur des socles en carton repeint en blanc cote à cote sans un minimum de sécurité. Ca aurait été un petit vieux (ou une jeune femme) qui se retourne parce que quelqu'un l'appelle, on n'en aurait pas entendu parler.

Commentaires
Par  sarensour  |  16

Facile d'accusé le photographe. Mais à peine vu la première image, on pense tout de suite à l'effet domino. Si les sculptures valent tant, on ne les pose pas sur des socles en carton repeint en blanc cote à cote sans un minimum de sécurité. Ca aurait été un petit vieux (ou une jeune femme) qui se retourne parce que quelqu'un l'appelle, on n'en aurait pas entendu parler.

Similaires
Chargement…