News

Chine : Cette entreprise de location de parapluies s’en fait voler 300 000... en quelques semaines !

Par Alan / jeudi 13 juillet 2017 07:15
- ©
Les services d'échange de vélos comme Mobike gagnent en popularité en Chine, et le succès de celles-ci ont donné envie à d'autres de proposer d'échanger des parapluies. Les baleines ont échoué.

Lancer une start up c'est sooooo 2008. Certains persistent.

En Chine, tout se développe à une vitesse incroyable. On ne fait de chichis quand il s'agit de flairer le bon filon et de l'exploiter au maximum. C'est qui veut dire aussi que quand quelque chose part en sucette, les chiffres sont rapidement catastrophiques. Le marché du partage de services est une mode récente en Chine, les habitants pouvant, via leur smartphone, réserver et louer un peu tout et n'importe quoi, que ce soit des bicyclettes, des ballons de basket et même des chargeurs de téléphone.


"Non seulement il pleut, mais en plus on a volé mon parapluie. VDM"

E Umbrella, le service de partage de parapluies, a été lancé dans 11 villes chinoises. Mais les créateurs du fameux service ont, au bout de quelques semaines, presque déclaré forfait, et pour cause : ils ont perdu... quelques 300 000 parapluies.

Il faut dire que les choses s'annonçaient mal dès les premiers instants. En effet, lorsqu'un business n'est rentable qu'en cas de pluie, pas sûr que ce soit annonciateur d'un succès fulgurant. Et force est de constater que les parapluies sont beaucoup plus faciles à voler que des vélos ou des chauffeurs Uber.

Chaque parapluie coûte 60 yuan a remplacer (l'équivalent de 7,80€), et la première fournée n'a pas été retournée après avoir été distribuée dans les gares. Mais Shao Shuping, le PDG d'E Umbrella, ne perd pas espoir, et compte mettre à disposition encore 30 millions de parapluies. On prend les paris sur combien il va en récupérer au bout d'un mois ?


(Photo obligatoire de la série Friends dès qu'on parle de parapluies)


Encore un coup de Rihanna ?

Non, et cette chanson commence à dater. Même les vélos partagés se font chourraver sans vergogne, Wukong Bicycles faisant faillite au bout de six mois à cause de tous les vols qu'ils ont subi. Malheureusement, les compagnies qui basent leur business sur le partage entre les utilisateurs et le système D vont toutes péricliter si elles ne sont pas un peu plus rigoureuses dans le suivi de leurs outils, parce qu'il ne faut pas compter sur les gens pour oublier d'être égoïstes, voleurs ou malhonnêtes.

Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Pas encore de commentaires
Commentaires
No comments yet.
Chargement…