177
Par BonjourAuRevoir - / jeudi 18 février 2016 11:12 / France - Toulouse
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre

l'education n'est pas forcement la cause de tout... surtout a 13ans.... j'ai un copain qui a eté élevé a la dure et ca ne l'a pas empeché d'insulter un prof a une reunion parents/profs... ses parents ont exigé des excuses en direct, des heures de colle et quil fasse une espece de dissertation sur pourquoi il faut respecter les gens.... maintenant il a 30 ans et iL s'en souvient encore, et ca l'a marqué plus qu'une paire de baffe .....

Répondre

Il n'empêche que dans un cas comme celui-là, l'éducation influe beaucoup sur la suite. Si ton copain avait eu des parents permissifs qui lui avaient donné raison et avaient également insulté le prof, il y a de fortes chances qu'il aurait récidivé et n'aurait jamais changé.

Répondre

Je pense que la question n'est pas de juger l'éducation qu'ils donnent à leur enfant.Ce petit as sûrement répété des mots qu'il entend au quotidien malheureusement, tandis que ses parents essayent de l'en empêcher. Bref ce débat n'a pas lieu d'être à mon sens. A bon entendeur.

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

C'est pas qu'ils apprennent les gros mots de plus en plus jeune, nous on les connaissait aussi à 13ans, c'est juste qu'à l'époque (pour moi en tout cas) quand on disait un gros mot on se prennait une gifle qui nous retournait la tête, ça dissuadait ^^

Répondre

ça ne se fait toujours pas... enfin de mon point de vue de jeune de 23 ans en tout cas... Apparemment c'est une ado pré-pubère et "rebelle" ... Mais ça ne l'excuse pas; moi je dis le meilleur moyen c'est si elle a de l'argent de poche de lui faire payer le billet avec son argent (en+ de s'excuser auprès de la dame évidemment)... Et pourquoi pas les prochaines fois, que ce soit elle qui paie et si le/la guichetier(e) pense lui faire payer le tarif - de 12 ans et qu'elle espère donc fair

Répondre

Mon fils en petite section de maternelle est rentré un soir à la maison en sortant "Putain !" et en faisant des doigts d'honneur à tout le monde. J'ai clairement expliqué les choses et depuis il sait qu'il n'a pas intérêt à recommencer. Donc bon... ça débute tôt l'apprentissage des conneries.

Répondre

Oui, c'est bien d'être honnête, enfin ma fille de 9 ans est honnête, franche ET polie... Quand la postière lui parle lentement avec une voie stridente elle lui dit pas " ta gueule connasse je sais lire, écrire et compter parle moi mieux", non elle lui dit "Vous pouvez me parler comme à une adulte je comprends presque tout les mots" Et pourtant c'est pas faute de lui répéter chaque semaine.

Répondre

Je sais ce que c'est ; à 23 ans on me demande encore ma carte d'identité pour entrer dans des bars. Je comprend que à 13 ans on veut pas avoir l'air d'avoir 10 ans, mais c'est pas une raison pour se comporter ainsi... si j'engueulai tous les videurs qui me demandent une pièce d'identité en laissant entrer mes potes, je crois que je ne ferai plus de soirée en dehors de chez moi ;)

Répondre

Ya des enfants qui restent insupportables et ce même avec une "bonne éducation". Inversement, y'en a qui ont toujours tout eu et qui pourtant ne sont pas des gros capricieux chiants. Ah puis non la violence, surtout une baffe en pleine poire, mais non. Ça traumatise et franchement ça aboutit à rien. Ya d'autres façons de punir et de faire comprendre l'irrespect que de frapper.

Répondre

Parfois la diplomatie ne marche pas. toujours. Tandis qu'une bonne fessée ... Au moins le môme s'en souviendra et s'abstiendra la prochaine fois. Faut arrêté de proscrire la fessée, ont en à tous pris, et personne n'en est mort :) ( J'ai bien dit fessée hein, pas grosse mandale qui arrache la tête. À ne pas confondre. )

Répondre

Si un mec te frappe dans la rue, tu vas pas en mourir non plus mais pas sûre que tu l'acceptes ! Pourquoi serais ce acceptable pour un enfant ? Si t'en arrives à frapper (même une fessée) ton enfant, c'est pas le gosse qui a un problème c'est clairement toi ...

Répondre

Personnellement, une correction physique ne m'a jamais "insufflé" du respect ou de l'obéissance, bien au contraire... je me faisais un objectif d'accomplir ce que je voulais plus discrètement et avec une satisfaction d'autant plus grande. Et si j'étais quand même punie, et bien je voyais la punition comme une mise à l'épreuve de mon courage face à l'ennemi, et une preuve de plus que l'ennemi est plutôt bête et devrait réfléchir un peu au lieu de taper d'abord. C'est dommage pour les pa

Répondre

#98 Les châtiments corporels sont encore considérés comme faisant partie de l'éducation... ça n'a rien à voir avec une agression dans la rue... Oui, il est vrai que dans l'idéal, il est préférable d'éduquer sans coup mais les parents ne sont pas parfaits et il arrive parfois que les nerfs lâchent... Oui bien sûr, il faut privilégier la parole aux coups mais parfois, la parole est vaine et je me répète, une gifle permet de montrer à l'enfant que tu as dépassé les bornes. Et c'est justement lors

Répondre

#104 Disons que mes parents, convaincus qu'ils étaient que leur façon de m'éduquer était la bonne, donnaient soit peu d'explications soit des explications que je ne reconnaissais pas comme pertinentes. Eh oui, un enfant est capable de réfléchir, et de porter un jugement, c'est incroyable non ? ^^ Bref, aujourd'hui je leur en veux beaucoup mais pas pour cette seule raison.

Répondre

#108 D'accord je vois ^^' Ah c'est vrai que des parents qui ne de remettent pas en question c'est ennuyeux... Bah moi, j'ai été élevée à l'Antillaise.... avec quelques nuances quand même... Mais aux Antilles, les coups font partie intégrante de l'éducation... et le pire c'est que ça n'a jamais dérangé ni traumatisé personne ??? !!!! C'est pour ça que moi, je n'ai même pas intérêt à hausser le ton face à ma mère sinon je suis très mal... et encore, j'a reçu très peu de gifles dans mon enfance.

Répondre

Personnellement, ma mère n'a levé la main que très rarement sur moi (2 ou 3 fois), disons qu'elle préférait le "dialogue" mais c'est le genre de personne qui pense avoir toujours raison... Et nombreuses sont les fois ou quand j'avais "dépassé les bornes" je pense que avec du recul j'aurais largement préféré me prendre une bonne claque dans la gueule plutôt que de me faire critiquer ou rabaisser...

Répondre

Chez moi ce comportement entraîneraid la claque direct. je me poserais meme pas la question à dire vrai. Autant frapper ne résout rien c'est clair. Autant des fois c'est un réflexe que tu regrettes un peu après. je vais pas dire que la gamine manque d éducation car on n'en sait pas plus mais en plus de la claquée, je l'aurai sûrement puni en rentrant..

Répondre

Quand je dis que la violence ne résout rien, c'est en connaissance de cause. J'ai reçu plus de volées que je n'en méritais et j'en veux encore à mon père, surtout maintenant que je suis maman d'un super petit bonhomme de 8 ans. Je n'ai jamais eu à lever la main sur lui, même lorsque la fatigue me rend beaucoup moins tolérante. Dans ces moments là, c'est sur moi que je travaille et je privilégie le dialogue plutôt que la violence. Il sait depuis très longtemps qu'il a le droit d'être en colère ou

Répondre

#124 Je peux comprendre ce genre de réflexe. Vraiment. Mais si je m'y laissais aller, je m'en excuserais, sincèrement, et prendrais garde à ce que cela ne se reproduise plus (mais la punition aurait bien lieu).

Répondre

Voilà en général je m'excuse quand ça arrive. Par contre je m'explique sur le pourquoi du pardon. A savoir "c'est parti tout seul mais tu as abuser sur ce coup là et ce n'est pas parce que je suis désolé de t'avoir claquer que ce n'était pas mériter ou que tu as le droit de recommencer." Mais bien souvent on a pas besoin de violence avec les gamins. le ton, le regard et l'éducation bien cadrée (mais pas abusive) suffisent, fort heureusement.

Répondre

C'est tout à votre honneur, vous les parents de vouloir reconnaître vos torts... Peu de parents le font... Dans mon cas, ma mère ne s'est jamais excusée lorsqu'elle me giflait... Pour elle, un parent n'a pas à s'abaisser au même niveau que l'enfant... Autant je trouve que demander pardon montre que l'adulte sait réfléchir, autant je pense qu'un parent ne doit pas non plus "rendre des comptes" sur le pourquoi du comment de ses agissements. On parle quand même d'éducation, et je trouve

Répondre

#139 Les parents antillais ont la main bien trop leste et l'orgueil bien mal placé. C'est pour cette raison que je refuse de reproduire le modèle paternel avec mon fils. Je sais qu'il est totalement inutile d'élever la voix ou la main outre mesure. Un enfant n'est pas stupide et plus tôt on lui explique la valeur du NON, plus vite il fait la part des choses de lui même. Il faut l'amener à réfléchir sur ses actes et le considérer comme un être à part entière. C'est plus valorisant pour lui. L'enf

Répondre

Pas besoin de polemiquer avec 25 messages, evidemment je suis aussi contre la maltraitance des enfants, la n est pas la question. mais pour moi une claque meritee ca vaut tous les discours de morale possibles. on voit bien qu il y a des lacunes cote parental au niveau de l education et en plus la fille a 13 ans elle sait tout a fait ce qu elle fait et dit donc si elle s en prend une elle comprendra pourquoi voila mon avis parce qu on peut aussi penser la femme a la caisse qui se prend un "c

Répondre

#140: Ton père est antillais ? Après oui, moi aussi je trouve qu'ils abusent au niveau des coups mais enfin bon... c'est leur mentalité ^^' ! Mais encore une fois, moi, j'au certes été élevée à l'antillaise mais j'ai vraiment été peu frappée... Ma mère a toujours préféré le dialogue... il faut juste pas commencer à lui parler comme à ta pote sinon elle te fait bien vite redescendre sur Terre ^^' Pour ce qui est de la fierté mal placée, je ne peux pas juger vu que je n'ai pas grandi là-bas... Ma

Répondre

#145 J'espère pouvoir toujours avoir cette relation de confiance avec lui. Je préfère être un guide pour lui dans ce monde de dingues. Je n'aimerais pas qu'il ait quelque ressentiment vis à vis de moi. Je sais trop ce que ça fait d'en avoir pour un parent. Ce n'est bon pour personne. Je sais que rien n'est acquis et qu'il faudra peut-être s'adapter au moment de l'adolescence. Je suis prête...

Répondre

Le but recherché n'est pas la violence mais la honte je pense. Une fessée marche mieux qu'une claque pour cela et c'est pas avec ça que l'on traumatisera quelqu'un. Il faut arrêter à un moment donné les "non violence" on parle pas de frapper quelqu'un mais de le corriger. J'appelle pas vraiment ça de la violence. Y a une différence. Et puis c'est comme cela que l'on se rappelle des erreurs à ne pas reproduire lorsque l'on est enfant et souvent c'est pour notre bien!! Je peux vous donn

Répondre

L'humiliation n'est pas mieux et il s'agit bien de violences. Je pense que certain(e)s devrait être adultes et parents avant de parler. Ce n'est pas parce qu'on a survécu à des fessées que c'est bon pour nous. Tout dépend de l'équilibre psychologique de l'enfant. À partir du moment où ce n'est pas nécessaire autant s'en passer. Par contre, il est évident que, dans le cas précis de la VDM, il est plus qu'urgent d'exiger des excuses immédiates de la part de l'adolescente envers l'adulte offensée

Répondre

Il n'y à malheureusement pas de guide pour être parents et aider à éduquer les enfants. Après, n'étant pas maman, je ne sais pas comment je réagirais. J'ai eu une mère basée elle aussi sur le dialogue. Elle m'expliquait le pourquoi du Non, le pourquoi de la punition. Quand je dépassait la limite, j'avais le droit à la fessée. Je suis réellement contre le fait de frapper un enfant, ou même de le gifler, mais une fessée ça n'a pas pour but de faire mal, mais le geste à beaucoup de signific

Par  Brasi3r

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#33 Je ne sais pas si j'aurais pu attendre quelques minutes pour la baffe. Certains parlent de violence plus haut, mais je crois que cela n'a jamais tué personne et à cet âge avec autant d'insolence et d'impolitesse ça permet de remettre les points sur les "i". L'auteure a dû être mal à l'aise car dans ce genre de situation on pense automatiquement que cela vient des parents.

Répondre

il est conseiller de claquer sur les fesses plutôt que sur la joue pour ça d'ailleurs je crois. Enfin non pas que le "claquage d'enfant" soit forcément la chose à faire mais voilà.

Chargement…