223
Par Anonyme - / lundi 11 mars 2013 00:32 / France - Paris
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Soda  |  71

- Et alors co**ard, t'as de la m***e dans les yeux, j'vais t'péter la g........ Ah coucou mon coeur, ça va tu n'as mal nulle part j'espère. Mais non, je ne suis pas fâché, voyons.........

Commentaires
Par  Quitte le !  |  23

Là le constate à l'amiable ...

Répondre
  Quitte le !  |  23

Ayant avecques lui toujours fait bon ménage J'eusse aimé célébrer sans être inconvenant Tendre corps féminin ton plus bel apanage Que tous ceux qui l'ont vu disent hallucinant. Ceût été mon ultime chant mon chant du cygne Mon dernier billet doux mon message d'adieu Or malheureusement les mots qui le désignent Le disputent à l'exécrable à l'odieux. C'est la grande pitié de la langue française C'est son talon d'Achille et c'est son déshonneur De n'offrir que des mots entachés de bassesse A cette incomparable instrument de bonheur. Alors que tant de fleurs ont des noms poétiques Tendre corps féminin' c'est fort malencontreux Que la fleur la plus douce la plus érotique Et la plus enivrante en ait de plus scabreux. Mais le pire de tous est un petit vocable De trois lettres pas plus familier coutumier Il est inexplicable il est irrévocable Honte à celui-là qui l'employa le premier Honte à celui-là qui par dépit par gageure Dota de même terme en son fiel venimeux Ce grand ami de l'homme et la cinglante injure Celui-là c'est probable en était un fameux. Misogyne à coup sûr asexué sans doute Au charmes de Vénus absolument rétif Etait ce bougre qui toute honte bue toute Fit ce rapprochement d'ailleurs intempestif. La malpeste soit de cette homonymie C'est injuste madame et c'est désobligeant Que ce morceau de roi de votre anatomie Porte le même nom qu'une foule de gens. Fasse le ciel qu'un jour, dans un trait de génie Un poète inspiré que Pégase soutient Donne en effaçant d'un coup des siècles d'avanie A cette vraie merveille un joli nom chrétien En attendant madame il semblerait dommage Et vos adorateurs en seraient tous peinés D'aller perdre de vue que pour lui rendre hommage Il est d'autre moyen et que je les connais Et que je les connais. Paroles et Musique: Georges Brassens 1972 ©

Répondre
  Ball666  |  12

J'ai meme pas lu, j'ai direct mis un -1 :)

Répondre
  Quitte le !  |  23

Certes. Mais des commentaires à rallonge on en voit très souvent. C'est bien la première fois que je vois invoquée comme raison de leur suppression, les mobiles. Sinon autant imposer une limite sur la longueur des commentaires.

Répondre
  cupcake89  |  18

Quitte le ! Si j'ai bien tout compris tu peux faire des coms à rallonge qui peuvent prendre 2 pages de portable.. Tu peux aussi cc des génériques de chanson comme 5 little monsters (cf VDM par E.T), tu peux cc aussi des blagues.. par contre tu peux pas reprendre des paroles de Brassens même si c'est pertinent et directement lié à ton com. Julien je comprends pas que tu lui ai sorti l'excuse de la longueur du texte! :/

Répondre
  Julien  |  36

C'était effectivement un simple copier-coller, comme je l'ai dit dans mon premier commentaire. Le fait que ça prenne 5 kilomètres de haut sur mobile n'est pas la seule raison. Ce n'était pas un commentaire à proprement parler. cupcake89 : Ça ne sert à rien de retourner la chose dans tous les sens. C'est modéré, point final.

Répondre
  rwwaarrx  |  21

Je n'ai jamais vu autant de +1 pour un commentaire. Félicitation !

Par  Liisasou  |  12

Et tu ne reconnais pas la voiture de ta femme ?

Répondre
  tijul974  |  25

Ben des fois dans l'action, tu vas pas forcément faire le lien tout de suite, et puis à moins que sa femme ait une ferrari, avec une clio ou 206 blanche, tu vas pas forcément penser à la voiture de ta femme tout de suite!

Par  CrazyFunPiano  |  22

On imagine les insultes : Bécasse, Dinde, Femme au volant... Une femme qui conduit comme une patate : les matchos vont se régaler !

Répondre
  freelancer0  |  37

bécasse et dinde sont effectivement des nom d'oiseau, mais pas ceux en question :p

Par  dyabless  |  41

Toujours tourner 7 fois la langue dans sa bouche avant de commencer à insulter... Quand même grosse VDM et bonjour l'ambiance à la maison après du coup ^^

Par  Soda  |  71

- Et alors co**ard, t'as de la m***e dans les yeux, j'vais t'péter la g........ Ah coucou mon coeur, ça va tu n'as mal nulle part j'espère. Mais non, je ne suis pas fâché, voyons.........

Répondre
  Atia  |  54

Je ne sais pas trop qui porte la responsabilité de l'accident, mais à voir le changement total d'attitude quand il s'est rendu compte qu'il s'agissait bien de sa femme, j'ai de petits doutes concernant la personne qui porte la culotte à la maison. ^^

Répondre
  Atia  |  54

C'est cool, Epyre. Et t'es tellement épanoui dans ta vie que tu éprouves le besoin de militer en faveur de ce choix sur VDM ? C'est beau.

Répondre
  chocobelle  |  17

Epyre, en même temps si le mec décide de laisser tomber sa virilité pour pouvoir "tremper sa nouille", comme tu dis, c'est un choix si sa copine est un genre de harpie castratrice mais il n'est pas obligé d'être avec ce genre de filles... Si c'était moi qui avais accidenté la voiture de mon mec il ne se serait pas gêné pour me gueuler dessus même en voyant que c'était moi. C'est d'ailleurs pour ça que je l'aime, il ne s'aplatit jamais devant moi (Mais il admet avoir tort quand c'est le cas. Être viril ne veut pas dire être obstiné). Et je ne suis pas non plus une soumise. C'est juste que nous sommes deux adultes qui savent reconnaitre leurs torts quand ils en ont. Alors tes clichés de mec aigri, tu peux te les garder...

Répondre
  chocobelle  |  17

Si par "virilité" tu entends pouvoir coucher avec qui tu veux, traiter ta femme comme ta bonniche et lui taper dessus quand bon te semble car tu lui es "supérieur" alors oui, le couple nuit gravement à la "virilité"... Mais sinon faut que tu m'expliques ce que tu entends par là. La fin de ton commentaire signifie que le fait d'être égaux empêche l'homme d'être viril... C'est affolant comme manière de penser.

Répondre
  Yslin  |  11

Pourquoi tant de haine, Epyre ? J'avoue que j'ai également du mal à bien cerner ta pensée. Si l'égalité met en danger la virilité de l'homme, c'est bien parce que celui-ci ne se satisfait pas d'une simple moitié de pouvoir au sein du couple ? Sinon il n'y a pas de problème (à moins que tu ne penses que si l'on donne la moitié du pouvoir aux femmes elles en voudront toujours plus, ce qui est assez pessimiste)... J'aimerais bien savoir ce que tu mets derrière ce terme de "virilité", d'ailleurs.

Répondre
  chocobelle  |  17

J'ajouterais que l'homme viril devrait bien peu se soucier de la manière dont la société le voit... C'est pas parce que les gens disent "han il fait la vaisselle il est pas viril !" que le mec n'est effectivement pas viril...

Répondre
  chocobelle  |  17

Après c'est vrai que certains mouvements féministes semblent considérer que les femmes sont supérieures aux hommes, au lieu de prôner l'égalité on a affaire à une sorte de mouvement vengeur qui veut réparer une injustice en engendrant d'autres injustices... Mais ça n'a rien à voir avec le fait de se mettre ou non en couple...

Répondre
  maraudeur  |  18

epyre virilé = Ensemble des caractéristiques physiques masculines, chez l'homme adulte. Synonyme solidité je n est pas vue , le terme de domination Caractère propre au sexe masculin ; courage, fermeté, énergie [Littéraire].

Répondre
  chocobelle  |  17

Epyre, si pour toi c'est mieux de ne pas avoir à composer avec une femme tu as parfaitement le droit de vivre seul. Mais ta définition de la "virilité" t'es propre, ça n'est pas celle de tout le monde.

Répondre
  chocobelle  |  17

Disons que tu as plus ou moins traité tous les mecs en couple de "fiottes". Pas explicitement mais le ton péremptoire de tes propos le sous-entendait : "se mettre en couple aujourd'hui, c'est s'aplatir, se compromettre...".

Répondre
  chocobelle  |  17

C'était moi ^^ J'avoue que ton mode de pensée n'est pas bien clair dans ma tête mais si je comprends bien tu exclues toute idée de virilité (dans le sens de dominer) dans le couple. Et ensuite tu as dit que ça n'avait rien â voir avec le mode de fonctionnement du couple mais avec la société. Il me semble qu'on peut fonctionner de manière à laisser à l'homme les rênes (par exemple je laisse mon mec diriger dans pas mal de situations, je ne vais pas exiger de lire la carte pour nous orienter alors que je sais que je suis une quiche pour lire les cartes) et donc lui laisser sa virilité. Pour les tâches ménagères, je fais presque tout à condition qu'il ne me traite pas comme sa bonne , bien sûr. Je trouve ça stupide d'engueuler un mec juste pour le principe alors que faire les tâches ménagères ne me dérange pas (traitez-moi de soumise, ça m'est bien égal). Réponds-moi en mp si tu veux.

Répondre
  brhd  |  39

Epyre : je trouve ton raisonnement pas inintéressant, même si je ne le partage pas, dommage que quand on ose émettre ce type de raisonnement, tu te fais foutre de toi... (je ne parle pas de toi chocobelle, tu es la seule qui aies continué dans le débat...) L'égalité que cherche à nous imposer la société, c'est à toi d'en prendre ce que tu veux. La société nous donne des concepts d'égalité, de partage des tâches ménagères, et compagnie. On est encore libre (pour combien de temps ?) de façonner son couple de la manière que l'on souhaite. Et tu es donc encore libre d'assumer pleinement ta virilité, sans y voir de côté macho, même en couple. Certains hommes le font, parce qu'ils ont trouvé en leur femme quelqu'un qui admet et aime ce type d'homme (en partant du principe que tu considères la virilité comme une domination) Tous les gouts sont dans la nature, et je trouve dommage, mais peut être que tu le vis bien ^^, que tu te restreignes de te mettre en couple sous prétexte que la société t'impose une manière de vivre à laquelle tu te soumets ou non. Je sais pas si j'suis clair, ou si j'ai bien compris ton concept...

Répondre
  chocobelle  |  17

Je suis d'accord. Mon homme m'a dit peu après qu'on se soit mis ensemble "moi, je ne fais ni le ménage ni la cuisine et si ça ne te convient pas tu te prendras une femme de ménage". Je suis encore avec lui parce que ça me convient parfaitement comme manière de fonctionner et ça ne fait pas de lui un connard. La vraie liberté ça n'est pas de fonctionner de telle ou telle manière, c'est d'avoir le choix. C'est vrai que la société a tendance aujourd'hui a nous dicter nos actes, par exemple les hommes "doivent" participer aux tâches ménagères, donner le biberon et changer les couches des petits... Mais au niveau des individus chacun fait ce qui lui plait.

Répondre
  chocobelle  |  17

Je commence à mieux saisir ce que nous dit Epyre. Mais si les deux membres du couple savent se débrouiller seuls, ça n'est pas une "inter-dépendance" car en cas de séparation définitive ou temporaire (voyage...) ils n'auront aucun problème pour retomber sur leurs pattes et vivre seuls. Vivre en couple ne signifie pas forcément ne pas pouvoir se passer de l'autre. C'est se rendre mutuellement des services et se rendre la vie plus agréable, même si on est capable de vivre seul on peut trouver la vie à deux moins fatigante car cela divise par deux le temps passé à s'occuper de la maison etc... J'ajouterai a qu'il n'est pas nécessaire de vivre ensemble même en étant en couple depuis longtemps. Ma mère et mon beau père sont ensemble depuis plus de 10 ans et ne vivent ensemble que depuis l'an dernier. Ça peut être une très belle manière de vivre le couple, on ne se voit que lorsqu'on en a envie, ce qui fait qu'on ne "subit" pas la présence de l'autre quand on ne le veut pas.

Répondre
  Atia  |  54

Epyre, penses-tu vraiment que l'indépendance totale puisse exister ? Même sans vivre en couple, ne te retrouves-tu pas parfois dans un besoin de contact, qu'il soit simplement social, affectif, ou sexuel ? Avec une femme ou un homme, d'ailleurs. Peut-être t'ai-je mal lu - et tu ne manqueras pas de me le dire le cas échéant - mais j'ai l'impression que tu associes nécessairement "relation" avec "aveu de faiblesse". Pourquoi ?

Répondre
  chocobelle  |  17

Epyre, il me semble qu'au début de la conversation tu parlais du simple fait d'être en couple, je n'avais pas saisi que ça impliquait le fait de vivre en couple. Et justement dans mon com je dis qu'on peut choisir de vivre en couple même en étant capable de vivre seul. Après c'est vrai qu'il y a une inter-dépendance affective (je comprends ton point de vue à ce niveau-là) mais pas pour le reste, si chacun est capable de se gérer seul...

Répondre
  Atia  |  54

Mais toute relation humaine, dès lors qu'elle s'accompagne d'un minimum d'estime et d'affection, ne se base-t-elle pas sur une forme d'inter-dépendance ? Ne peut-on pas dire que l'on est, d'une certaine façon, dépendant de ses amis, si l'on souhaite garder contact avec eux, que l'on prend plaisir à être en leur compagnie, et que l'idée de les perdre semble, sinon terrible, au moins dommageable ?

Répondre
  chocobelle  |  17

Peut-être est-ce le "syndrome de Don Juan" (je ne sais même pas si ça se dit mais ça sonne bien), Epyre doit sans doute apprécier la rencontre avec une femme et les plaisirs que cela procure. Mais être en couple c'est, en quelque sorte, être "emprisonné" dans une relation et ne pas pouvoir découvrir autre chose. Peut-être préfère-t-il la découverte de nouvelles femmes avec chacune sa personnalité et ses caractéristiques plutôt que le fait d'être toujours avec la même sans possibilité de découvrir autre chose. Ce qu'il doit apprécier dans la rencontre amoureuse, c'est la découverte de l'autre et pas le fait de s'habituer à lui, et, de fait, d'en devenir dépendant. Désolée si je dis n'importe quoi, sa manière de penser me fascine et j'essaie de comprendre :p

Répondre
  chocobelle  |  17

Loulie, on est pas des mecs... Cette notion de virilité doit être mieux comprise par les mecs car après tout nous n'avons pas de testicules, nous ^^ Tout comme il doit être plus difficile pour un mec de comprendre une femme qui fait le choix de se faire refaire la poitrine car elle se trouve trop plate (je sens que je vais me faire enterrer ^^). On peut comprendre à peu près, mais jamais pleinement ce genre de choses qui a trait au sexe opposé au notre ("autre sexe" serait mieux approprié mais bon). Si Epyre se sent castré en étant en couple ou s'il sait qu'il le vivrait ainsi s'il l'était, on peut difficilement remettre en doute sa manière de ressentir les choses. Ça n'a rien à voir avec la logique.

Répondre
  chocobelle  |  17

Bien sûr que tu as le droit de donner ton avis. Mais ce genre de notion est difficile à définir, chacun a sa propre idée de la virilité. Pour les intéressés, il ne s'agit plus d'un simple mot mais aussi d'un sentiment et il est vain d'expliquer à quelqu'un pourquoi il devrait ou ne devrait pas se sentir de telle ou telle façon. Tu ne vas pas me dire que tu sais ce que c'est que de te "sentir" viril ou non? On peut mettre une définition sur le mot mais dans certains cas on ne peut pleinement l'appréhender, le comprendre et le ressentir que si on est concerné.

Répondre

La virilité et la féminité sont des notions culturelles changeantes. A une époque, le rose était une couleur virile et les vrais hommes étaient efféminés selon nos critères actuels. De même que les hommes (sous entendu : l'idéal masculin) de nos jours sont plus efféminés qu'à une époque. Les critères de féminité sont toujours un peu les mêmes moralement, mais physiquement il y a des variations. Se faire refaire la poitrine est un complexe culturel et non naturel, ce n'est pas lié à ton sexe biologique. D'ailleurs, je rappelle qu'il y a des personnes qui ne naissent pas avec les organes génitaux correspondant à leur genre, donc les testicules et les seins comme exemple c'est bancal.

Répondre
  chocobelle  |  17

Vous retenez la seule phrase de mon commentaire qui n'était pas importante. Bien sur qu'on peut avoir une identité sexuelle qui n'est pas en adéquation avec nos chromosomes. Mais si l'on se sent femme, comment savoir comment se sentent ceux qui se sentent hommes? Le débat n'a rien à voir avec de quelconques "critères" de virilité ou de féminité selon les époques mais selon les personnes. Il y a des critères "communément admis" mais la virilité (tout comme la féminité) est bien plus qu'un simple mot avec sa définition dans le dictionnaire...

Répondre
  chocobelle  |  17

Il parlait de dépendance, pas de responsabilité. Il ne souhaite pas dépendre matériellement ou affectivement de quelqu'un d'autre. Ce que je ne comprends pas c'est en quoi c'était différent avant vu qu'au début il a dit que dans la société "d'aujourd'hui" couple et virilité s'accordent mal selon lui. Mais avant, ils étaient encore plus dépendants... Bref, je ne pense pas que ce débat nous mène quelque part étant donné que s'il se sent castré en étant en couple (il a sûrement déjà testé, d'ailleurs) c'est lui que ça regarde ^^

Répondre
  chocobelle  |  17

Et Epyre a au moins la décence de ne pas se mettre en couple sachant qu'il ne veut pas en assumer les responsabilités. Certains mecs moins scrupuleux s'imaginent pouvoir profiter des avantages du couple sans les inconvénients... C'est largement plus noble de dire "je ne veux pas assumer les responsabilités du couple donc je ne me mets pas en couple" plutôt que "j'ai envie de tirer mon coup régulièrement donc je me met avec une fille même si j'en ai rien à faire d'elle"...

Répondre

Chocobelle, ce que je voulais dire c'est que, en soi, la féminité et la virlité sont des ressentis liés purementà notre culture qu'on soit homme ou femme (biologiquement ou non). Et pour info, tous les transgenres ne se sentent pas du genre opposé dès leur naissance, certains ne se sentent même d'aucun genre et il est connu que l'étape qui fait passer culturellement de femme à homme ou d'homme à femme peut être difficile à vivre et nécessité une thérapie, surtout pour les transexuelles (MTF) car c'est en grosse partie le regard de la société et le traitement qu'elle tient à notre égard qui modifie le sentiment qu'on a vis à vis de nous-même et de nos attribus. Bref, tout cela pour dire que la virilité et la féminité ne sont pas suffisamment concrètes et biologiques pour réellement être liée au sexe/genre ou pour être définies correctement. Par habitude, on considère que la virilité c'est l'action et la féminité, la passivité, alors forcément la femme "classique" sera plus dépendante, plus émotionnelle et plus soumise que l'homme "classique", mais en pratique, on sait que, au final, ces traits sont encouragés plus ou ou moins par l'éducation et ne sont pas réellement liés à la virilité ou la féminité. Par conséquent, l'idée qu'un homme viril n'est pas un homme casé n'est pas à côté de la plaque par rapport à la culture (surtout ces dernières années), puisque l'homme définit bien souvent sa virilité par ses conquêtes sexuelles (contrairement à la femme qui doit être plus chaste ou rêver de mariage), mais elle est à côté de la plaque par rapport à la grande variation qui existe chez les êtres humains. Et pour finir : une femme peut se pencher sur la question de virilité ou de féminité.

Par  MFM  |  26

femme au volant, danger au tournant !

Répondre
  Frakasat  |  25

Femme au volant, quand t'as bu t'es content. =P

Répondre
  Frakasat  |  25

C'est bien possible, mais dans ce cas ne les lis pas. ;)

Par  moka29  |  3

ca me rapelle un episode de scene de menage avec jose et liliane.

Chargement…