80

Aujourd'hui, un peu frustré, je demande à ma copine pourquoi elle n'a pas réagi à mes caresses nocturnes. "Ah, c'était toi ?" VDM

Par alain connu / mercredi 26 octobre 2016 01:14 / France - La Rochelle
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Alexby_13  |  10

Préviens-la que c'est bien toi ce soir quand tu te couche à côté d'elle, tant un coup de pression elle te reconnaît pas elle se met à crier elle te gifle ... À pardon c'était toi

Par  pasmafot13  |  25

Ca peut être perturbant de se faire caresser dans son sommeil, on n'a pas forcement envie, et on n'est pas toujours assez "présent" pour faire le lien entre la personne qui dort avec nous et celui qui nous touche. Donc peut-être qu'elle avait envie de dire que ca l'avait ennuyée, mais que finallement, c'était plus simple d'utiliser un peu d'humour !

Répondre
  lips33370  |  34

Une agression ? C'est sa copine, faut pas exagérer non plus ... meme si elle n'exprime pas son consentement directement, puisqu'elle dort, on peut quand même supposer qu'elle est d'accord pour qu'il la touche. Au pire, si elle n'en a pas envie, elle lui dit quand elle se réveille ! Et puis, qui n'a jamais réveillé son compagnon - sa compagne pour un câlin nocturne ....?

Répondre
  lips33370  |  34

#19, je suis d'accord ... mais une "agression"... Il l'a caressée dans la nuit, ou quand il est allé se coucher, ou en se réveillant un peu plus tôt qu'elle. Peut être que c'est quelque chose qu'ils pratiquent fréquemment ? Ou qu'il a eu envie d'elle simplement à ce moment là? C'était pas un inconnu dans le bus ou dans la rue non plus... et il ne l'a pas réveillée et forcée à quoi que ce soit .

Répondre
  Zolag  |  34

Et voilà comment on banalise une agression ou un viol parce que "c'est sa copine" Si elle n'avait pas envie, bah... Si un homme force sa compagne à passer à l'acte, qu'elle refuse et qu'il le fait quand même c'est un viol. Là, elle n'a pas pu dire non parce qu'elle dormait. Ça partait pas d'une mauvaise intention mais voilà. Il reste à attendre le com' de l'auteur pour savoir si elle l'a autorisé ou pas ^^ Après si elle lui dit après qu'elle ne voulait pas le mal est fait. Ça reste une agression, même si c'est pendant la nuit ou qu'elle est sa copine.

Répondre
  pasmafot13  |  25

Je n'ai pas affirmé qu'il y avait eu agression dans cette histoire. Mais si le gars a insisté comme un gros lourd en écoutant sa frustration sans faire attention que sa copine grognait en se tournant vers le mur, ca s'en approche quand meme.

Répondre
  lips33370  |  34

Nan mais franchement... tu penses sérieusement que le type qui viole sa compagne, va aller le poster sur VDM ? Et puis, faut arrêter de voir le mal partout. Tous les hommes, ou les femmes qui câlinent leur compagnon la nuit ne sont pas des violeurs en puissance. Je serai déjà en prison et mes différents partenaires le seraient aussi ... c'est d'une absurdité... Et non, je ne banalise pas les viols conjugaux, mais heureusement, ce n'est pas le cas général dans tous les couples. La plupart des couples ont une vie sexuelle épanouie. Imaginons que l'auteur rentre quotidiennement du travail tard, ils ont peut être pris l'habitude de faire l'amour ainsi ... on ne le sait pas. Alors avant de juger, attendons un peu.

Répondre
  tombparterre  |  17

Waouh, j'ai quand même un peu de mal avec ce que je lis ? Une agression ? Je suis d'accord qu'il ne faut pas banaliser ce qui peut se passer au sein d'un couple. Tu n'as pas tous les droits parce que c'est ton copain/ta copine. Mais quand même, combien de fois j'ai réveillé mon homme qui dormait par des caresses... j'ai jamais eu l'impression de l'agresser ! Et les fois ou il réagit pas ou qu'il marmonne "pas envie, fatigué", j'arrête et puis c'est tout. Sur la VDM l'auteur dit juste qu'il l'a "caressé", on ne sait pas ce qu'il veut dire exactement et rien ne dit qu'il a persisté quand il a vu qu'elle ne "réagissait pas". Ne pas réagir c'est justement ne pas donner son consentement, donc il s'est surement arrêté là (d'où la frustration). Par contre, même s'il est frustré, elle n'a pas de compte à rendre si elle préférait dormir. La réponse à sa question me paraît assez évidente : "j'avais pas envie"ou "j'étais fatigué".

Répondre
  lips33370  |  34

#31 .... MERCI ! J'avais l'impression d' être un monstre ou d'avoir été agressée dans mon sommeil à de nombreuses reprises. Il lui en parle au réveil, ça confirme qu'il n'a pas insisté !

Répondre
  ebu  |  23

franchement a chaque fois qu il y a des vdm sur un couple ca part dans des debats insensés. je precise que je suis une femme, que tous les types de viol, agressions ou harcelement sexuel me révoltent, tout comme la violence conjugale mais quand j ai lu la vdm a aucun moment je n ai pense de pres ou de loin a une agression

Répondre
  Dhuoda  |  29

Ça dépend aussi du type de caresses, non ? Parce que personne ne va se sentir agressé en recevant de chastes caresses dans son sommeil (à la limite, juste dérangé si ça réveille alors qu'on a envie de dormir). Mais si ce sont des caresses sexuelles, alors oui ça peut relever de l'agression, même venant d'un conjoint. C'est une question de ressenti, et ça serait bien de cesser d'imposer son ressenti aux autres : "je ne me sens pas agressé par ça, alors ça n'est pas une agression" n'est pas un raisonnement valable. Le seul raisonnement valable est celui du consentement, et c'est là que le discours de #18 me dérange : "meme si elle n'exprime pas son consentement directement, puisqu'elle dort, on peut quand même supposer qu'elle est d'accord pour qu'il la touche". Non. En matière de consentement, il n'y a pas de place pour la supposition. Ça ne signifie pas qu'il faut à chaque fois veiller à ce que l'autre soit éveillé et verbalement consentant (bonjour la mort de la spontanéité ^^) : dans ce cas de figure par exemple, il faut juste avoir établi une fois pour toutes si l'autre est d'accord pour se faire réveiller par des caresses sexuelles. Chaque couple met en place ses règles et ses limites, grâce à la connaissance de l'autre et au dialogue.

Répondre
  lips33370  |  34

#41 c'est exactement ce que je dis, et je le répète ils sont peut être habitués à faire ce genre de réveils nocturnes... d'où mon "on peut supposer son consentement". On peut aussi imaginer qu'un couple s'aime suffisamment pour avoir envie (ou non) de l'autre au beau milieu de la nuit, sans l'imposer. Je n'ai jamais dit qu'il avait tous les droits sur elle, dont celui de lui imposer des relations sexuelles forcées la nuit. A en lire certains, l'auteur l'avait abusée en pleine nuit. Alors qu'on ne sait rien ... Je suis aussi une femme, libérée, qui milite pour le droit des femmes, mais il faut arrêter de penser que toutes les femmes sont violentées par les hommes. Oui, certaines le sont,et beaucoup trop. Mais là, il lui en parle au réveil. La VDM n'est pas liée à sa frustration mais, à la réponse de sa copine ...

Répondre
  BatfIy  |  37

Un viol/agression conjugal, c'est bien plus grave que ça. Un BD l'avait expliqué, "Projet crocodile", j'ai trouvé le lien, mais le site n'accepte pas que je le poste, alors je donne que quelques mot-clef à mettre sur google (attention, sujet sensible, mais néanmoins important pour que certains en savent plus sur ce sujet, donc si les modo ne sont pas d'accord, libre à eux d'éditer mon texte): "projetcrocodiles", "vous-pouvez-lire-le-témoignage-complet" Sur cette VDM, ça part d'une bonne intention, c'est affectueux et il n'y a pas eu de douleurs. Un couple au lit qui dorment enlacés est courant, alors relax max! Si faire des bisous à un proche pendant son sommeil est vue comme une agression, alors les parents violents envers leur enfants doivent être nombreux de votre point de vus xD .

Répondre
  ebu  |  23

tout a fait d accord un viol ou une agression supposent usage de la violence et de contraintes physiques ou morales dire que ceci releve d une agression pour moi cest une insulte aux victimes d agression ou de viol.

Répondre
  JustinePh  |  28

Une fausse accusation d'agression peut-être grave aussi. Fais gaffe à ce que tu dis, c'est pas parce-que tu mènes tous tes discours féministes avec bienveillance que tu ne racontes pas d'énorme bétise. Tu ne les connais pas, tu n'as pas assez d'éléments du contexte, entre autres tu parles de quelque chose sans trop avoir d'information dessus. Oui, ok, la banalisation, la culture du viol, je sais de quoi tu parles, je suis totalement d'accord avec toi, et d'ailleurs cette VDM m'a dérangée aussi du fait que le gars se dise "frustré" : ça va, ta copine dormait tu ne vas pas lui faite une histoire parce-qu'elle s'est pas réveillée pour toi. Mais on ne peut pas se permettre de juger à partir de ces seules informations s'il s'agit d'une agression, et c'est là que tu vas trop loin. Y'a le viol conjugal qui est très grave et pas toujours pris en conscience, et y'a ces moments d'intimité, quand ton copain/ ta copine a soudainement envie de toi (dans la nuit, ou en plein milieu de la journée) et essaie de te le faire comprendre à sa manière, soit tu dis oui, soit tu dis non mais tu lui colles pas cash un procès pour agression. Tu peux toujours rédiger un contrat pour ton conjoint, sur quand comment et où il a le droit de te toucher, mais ça manque terriblement de sensualité. Ou alors t'as jamais vécu ça, un réveil sensuel en pleine nuit pour un câlin, et que pour toi le coït c'est seulement le soir, dans le lit, avant une certaine heure, voire peut-être limité à certaine dates ? J'exagère un peu parce-que je te trouve carrément excessive dans tes propos, mais franchement, si tu ne te permet pas un peu de hasard et de laisser faire dans ta vie sexuelle sous prétexte d'agression, tu rates quelque chose... Mais libre à toi, après tout. Si tu persistes à vouloir à tout pris appeler ça une agression, et bien moi, j'aime bien que mon homme m'agresse. Tout ça pour dire que tu ne peux pas juger une agression SANS l'avis de la "victime". Si cette dernière ne se sent pas agressée, même après lui avoir fait prendre en conscience ce qu'elle a subit, tu ne peux rien faire.

Répondre
  pasmafot13  |  25

#53 Le viol n'est pas toujours réalisé avec violence. Tiens, si tu essaie de faire jouer un gamin avec ta bite, il est très possible que l'enfant accepte, parce qu'il ne voit pas le mal. Le fait qu'il accepte n'enlevera rien à la gravité du geste, au possible séquelles, ni au fait que c'est de la pédophilie. Ici, tout le monde part du principe qu'elle dormait. Or vu le dialogue du matin, tout le monde était réveillé et le savait ! Lui ralant qu'elle fasse semblant de dormir, elle faisant semblant d'avoir cru que c'était quelqu'un d'autre. Il y a une possibilité que la demoiselle ai bcp de mal à verbaliser le "non" (peut etre qu'elle n'a pas pu le faire dans le passé?), d'où sa réaction. Je ne juge pas cette histoire comme un viol, car il me manque des éléments, mais en tant que victime, je trouve ca TRES SAIN que certains rappellent ce qu'est une agression, un viol, etc, surtout ceux qui ne jugent pas l'auteur. Je me sens pas insultée, merci ! :D

Répondre
  souris67  |  28

Vous êtes sérieux ? Ça c est un viol. Il l a juste caressé alors qu'elle dormais à moitié, elle n'a pas réagit donc il a arrêté. Il lui a pas grimpé dessus non plus. C est un comportement tout à fait normal. Sinon mon copain me viole régulièrement sans que je le sache ! Si j ai envie de coucher avec mon copain je vais pas lui dire à chaque fois: "est ce que tu es consentant pour que l on couche ensemble?". Ça enleve toute la spontanéité ! A la place, on commence à le caressée et s il rentre dans le jeu on continu, s il dit non on arrête. Bon, bien sûr, on ne procède pas comme ça avec un inconnu dans le train mais là c est un couple. Là ça n avait rien d un viol puisqu'il a arrêté de la caresser voyant qu'elle n était pas réceptive. Et en plus, elle ne dormait pas puisque le lendemain elle s en souvenais.

Répondre
  lyza77  |  50

Je trouve qu'il va trop loin le débat. Pour une fois que le peu de caractère ne laisse pas d'ambiguité, je ne comprends pas la réaction excessive des personnes qui disent qu'il y a agression. Elle dormait, il l'a caressé (peu importe où, ils sont en couple, dorment ensemble, donc ils se touchent), elle n'a pas réagi, il a arrêté. Où est l'agression ? Il a tenté une approche et sans réponse de sa part, il n'a pas poussé plus loin. On aurait pu parler d'agression si la VDM avait précisé "pourquoi tu as fait l'étoile de mer alors que d'habitude tu es plus active au lit ?", mais là non. Chacun et chacune a son propre vécu et son propre stade de tolérance, que l'on se soit fait agresser ou pas par le passé, on peut tous réagir ensuite différemment avec son conjoint, il n'y a pas une règle qui dit "j'ai été violée, donc maintenant, dès qu'on me touche, je me sens agressée", alors d'autant plus sur un site comme VDM, évitons de partir dans des discours aussi moralisateurs que déplacés sur le comportement de l'auteur, surtout que l'intérêt de la VDM reste la conclusion de la jeune femme "ah c'était toi ?". Franchement, comment ne pas en rire, ou plutôt, comment réussir à plomber l'ambiance en quelques coms... Amusons-nous, il pleut, il caille, on vient sur VDM pour se détendre...

Similaires
Chargement…