285
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Aspirateeeeeeeur  |  37

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre
  zik93  |  27

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Pibleu  |  28

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  doc59  |  6

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Aspirateeeeeeeur  |  37

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Zolken  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  TomdArgenT  |  32

C'est pas vraiment du sexisme parce que personne n'a obligé personne à choisir telle ou telle filière. Encourager les gens a en choisir une autre pour équilibrer ce serait là par contre supposer qu'il y a une différence, et donc la répartition de fait naturellement

Répondre
  Vincesupras18  |  44

Pourquoi vous plaignez vous? Quand j'étais dans mes dernières années d'études, il y avait moins de 20 filles........ pour 800 élèves au total. Et des alentours digne d'une scène de "28 jours plus tard" (la Creuse)

Répondre
  Lenne  |  27

Il y a une part de sexisme dans le fait qu'on retrouve surtout des mecs en maths sup, oui. Parce que la société est toujours sexiste, malheureusement, et que même si des progrès ont été faits, il en reste à faire. Beaucoup. On encourage plus les mecs à faire des maths, et plus généralement à faire des métiers considérés comme "de mecs". Et on encourage plus les filles à faire des métiers "de filles" où elles pourront exprimer le fait qu'elles sont douces et gentilles (instit en maternelle (rien que ce terme...), infirmière, etc.) Souvent ça sera plus subtil que le prof gros sexiste de base qui dit à l'élève fille "la prépa pour une fille c'est pas bien" (j'ai déjà vu ce cas... mais ça reste heureusement extrêmement rare), mais à résultats égaux le garçon risque d'être plus encouragé à aller en prépa, même inconsciemment. Au passage, si on regarde les résultats des filles et des garçons en maths au test PISA (test donné à des collégiens de différents pays), plus les pays sont égalitaires, plus les filles réussissent bien en maths... en Islande, les filles ont de meilleurs résultats en maths que les garçons par exemple ;)

Répondre
  crok1  |  14

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Iphis  |  23

#134 Sauf que ce n'est pas vrai que les garçons sont meilleurs en Maths ! Mon expérience de prof de Maths me fait plutôt penser que les filles sont meilleures en Maths.

Répondre
  TomdArgenT  |  32

Après on peut pas nier que les femmes sont différentes des hommes. Physiquement comme mentalement. Et que c'est différences influent sur le choix du métier/des études. Et c'est pas uniquement une question de "société sexiste". Il y a une part de naturel la dedans.

Répondre
  Wark  |  9

j'espère que les filles qui combattent si férocement les statistiques en tout genre le font aussi lorsque les femmes sont surepresentees dans des branches dites "à haut potentiel". J'ose espérer également que le fait d'avoir 100% de maman femme qui accouchent et 0% de papa homme ne vous empêche pas de dormir.

Répondre
  Lenne  |  27

Et c'est sur que le fait de pouvoir accoucher empêche de faire des maths -_- Pour les différences physiques, personne ne nie la différences des organes génitaux... Par contre, les différences "mentales" sont extrêmement contestables... lisez Catherine Vidal, neurobiologiste, les différences h/f sur le cerveau sont très, très loin d'être prouvées.

Répondre
  Wark  |  9

Lenne, tes raccourcis sont hors sujet. tu deformes mes propos... je parle de raisonnement et de stats. et toi, tu reviens avec une implication foireuse.

Répondre
  Lenne  |  27

Quel raccourci ? J'ai fait une remarque un poil sarcastique parce que je ne vois pas ce que les différences biologiques évidentes ont à voir là-dedans -_- Le fait de parler d'accouchement quand on parle de société qui pousse plus les garçons à aller en prépa maths, ça arrivait un peu comme un cheveu sur la soupe. Quant aux prétendues différences "mentales", ce n'est pas toi qui en parlait, mais #203.

Répondre
  TomdArgenT  |  32

Lenne, les différences mentales viennent aussi des différences physiques. Comme certains l'on dis précédemment, la femme, tombera enceinte et sera plus fragile. L'homme sera alors "protecteur". D'autant plus qu'il a une supériorité physique. Et cela n'est qu'un exemple parmi d'autres

Répondre
  Talis  |  53

Etre enceinte ne dure que quelques mois, la force est aussi mentale, la force physique masculine n'est qu'en moyenne supérieure à celle des femmes. Voyons les personnes comme elles sont, sans dire "Elle est fragile... parce que c'est une femme".

Répondre
  Lenne  |  27

La supériorité physique, c'est douteux. À quel point ? inné ou acquis ? on n'a pas les réponses ! Quant à "la femme tombera enceinte, sera plus fragile", on se rapproche un peu de la psychologie de comptoir, en fait. On ne vit plus dans des cavernes. Les femmes ont accès, du moins en France, à la contraception. Et étant donné que peu de bêtes sauvages menacent de nous bouffer, on n'est pas franchement plus vulnérables quand on est enceinte que quand on ne l'est pas, en fait...

Répondre
  TomdArgenT  |  32

Supériorité physique, dans le sens ou dans le choix du métier, la supériorité physique des hommes (plus fort, plus rapide etc)sera primordiale. Par exemple, je vois mal une femme pompier me sauver d'un incendie, et je préfère que ce soit des policiers hommes qui nous protèges. Ce genre de différence influencera inconsciemment les gens dans le choix de leurs études.

Répondre
  HardGabber  |  44

J'ai lue dans un livres de musculation que la différence musculaire entre homme et femmes,est que l'homme du fait de la testostérone as une force instantanée donc plus vive,quand à la femme c'est une force d'endurance,la musculature féminine permet d'encaisser plus d'efforts donc la supposée.supériorité masculine qui dure moins longtemps dans l'effort que la femme.

Répondre

C'est en fait faux, cette différence sur l'endurance si tu fais porter à un homme un poids maximal, il le portera peu de temps, si tu fais porter un poids maximal à la femme, elle le portera peu de temps, et si tu donnes ce poids maximal de la femme à l'homme, il le portera plus longtemps, car plus léger que son poids maximal à lui, et ainsi de suite l'homme à une supériorité physique car il est ainsi fait, il n'y a aucune fierté ou honte à avoir de nos différences entre hommes et femmes, vouloir à tout prix nier ces différences est ridicule au moins autant qu'affirmer que l'homme ou la femmes doit avoir le pouvoir parce que ci ou ça

Par  egalamonego  |  32

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Stella_15  |  21

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  egalamonego  |  32

Sans parler de choix, quand on est jeune, on peut se permettre d'essayer... Et je ne parle pas que de mon expérience personnelle. J'en connais quelques uns qui ont fait le chemin dans les deux sens avant d'être affirmatif quand à leur sexualité.

Répondre
  Cetais  |  18

Ça c'est juste quand une personne trouve le besoin de s'identifier sexuellement, sans qu'elle ne s'est complètement découverte. ;) (Ou un truc comme ça) Il existe plusieurs dégrée d'homosexualité, c qui pour certains met difficile de trouver sa propre sexualité. Personnellement, j'ai commencé en me disant bisexuel; alors que bien, je ne considère homosexuel maintenant. :)

Par  gnonf  |  23

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  LSDOFFMAN  |  21

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  MordraaI  |  41

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  MordraaI  |  41

Je ne généralise pas, j'ai juste dit que je n'en avais jamais connu. Ce qui est logique, puisque je ne crois pas connaître de mec qui fasse des études de lettres :) Il ne faut pas tout prendre au pied de la...

Par  Chooupiii  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  superbolo  |  9

Ce serait quand même plus agréable pour elle si elle peut avoir de simples "amies" filles dans sa classe. Pour peu que les 2 autres soient un peu homophobes (ou un peu réticentes à l'idée de fréquenter une lesbienne) ou n'aient d'autres sujets de conversation que les mecs, son année va être looooongue. Et même en dehors des amitiés, regarder les autres filles (sans mater honteusement non plus), ça donne du baume au coeur.

Chargement…