32
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  lilibb  |  19

non, malheureusement, les tarifs sont cassés et beaucoup plus bas, peu de gens peuvent faire 50 euros de l'heure (et avec un tel palmarès/retour clientèle que ça m'étonnerait que ce genre de chose arrive). Les professionnels sont mélangés avec tous les étudiants, dont beaucoup au noir. Si tu bosses pour une entreprise, t'es rarement payé plus de 15 euros de l'heure.... Si tu bosses seul, tu commences plutôt autour de 20/25 euros.

Répondre
  lilibb  |  19

En fait 50 euros c'est le tarifs du super expert réputé que tout le monde s'arrache (en pro). Pas de l'étudiant, aussi haut niveau soit-il :D Par contre, en passant par une entreprise, les parents payent je crois environ 40 euros/h (mais 50% est remboursé par l'état).

Par  Dimitri Gallois  |  3

Je suis déjà en colère contre les profs de maths qui doivent "réviser" les exercices pour les résoudre en classe, dû au très très faible niveau du CAPES... mais alors ne pas connaître ses formules... ça sent l'étudiant qui veut se faire un peu d'argent mais quand je vois le niveau des dits étudiants... à éviter. TLBM.

Répondre

Je ne pense pas que les profs "révisent" les exos, du moins pour la plupart. Faire l'exercice rapidement pour voir s'il n'y a pas de question trop difficile à ce stade du cours ou avoir la réponse directement peut en revanche permettre d'avancer plus vite. En ce qui concerne le niveau du CAPES, je ne le connais pas, mais il y a de très bons étudiants qui peuvent donner des cours... En général, ils connaissent leurs formules, puisqu'ils sont en pleines études et l'apprentissage de ces formules est souvent récent. Bien sûr, pour le cas de la VDM ce n'est clairement pas pro, peu importe le statut de la personne, mais il faudrait éviter de mettre tout le monde dans le même sac...

Répondre
  lilibb  |  19

Le niveau du CAPES est au contraire très élevé, beaucoup trop élevé par rapport au niveau où ça permet d'enseigner (collège, et c'est du niveau spé/master). Si bien que bcp qui ont la vocation et sont doués sur le terrain vont rater l'examen, tandis qu'à l'inverse quelqu'un qui a le profil pour le réussir ne sera pas forcément bon professeur.... Le coup de "réviser" des exercices, c'est au contraire gage de sérieux : - avoir toujours bien en tête le programme qui change tout le temps (et oui, l'exercice tu dois le résoudre avec des techniques particulières à chaque classe) - avoir déjà fait les calculs et vu les difficultés pour ne pas "chercher" en cours (aussi bon soit-on, résoudre un exercice prend du temps....) et pouvoir être concentré sur l'élève - sélectionner bien le bon exercice, optimisé pour ce qu'on veut faire (bien cibler les thèmes qu'on veut faire travailler, optimiser le rapport temps passé/apprentissage de l'élève). Après, à l'inverse, par rapport à d'autres commentaires incendiaires : ça veut pas dire que l'auteur est nul en maths, les formules, ça s'oublie vite (et la différence c'est que le prof se rappelle vite, contrairement à l'élève qui lui n'a pas compris). Dans ce cas, toujours avoir de quoi réviser rapidement pour le cours. Si c'est un étudiant, franchement même si ça fait pas sérieux, vu qu'il doit être payé au lance pierre 15 euros/h avec des conditions de travail merdique (ça m'est arrivé qu'en bossant pour une boite ce que me paye la boite me rembourse même pas le transport), on peut pas lui en vouloir. Si en tant que parent vous ne voulez pas ça, prenez un vrai pro, pas un étudiant au black ou une entreprise usine.

Répondre

Beaucoup d'étudiants ne connaissent pas les formules du lycée, même s'ils voient des choses compliquées ce sont souvent des choses différentes ! On fait très peu de géométrie plane dans les premières années universitaires, et il a fallu attendre un moment pour trouver des probabilités en CPGE.

Répondre

Je suis d'accord avec toi pour la méthode, mais les subtilités du programme sont souvent logiques et articulées, on n'a pas besoin de faire méthodiquement tout l'exercice pour se rendre compte des méthodes employées et des réactions plausibles dans la classe, mais si ça peut rassurer certains profs sceptiques je préfère dans ce sens là. Pour le niveau du CAPES, master ? Sérieusement ? Non le CAPES a un niveau MPSI, plus de maîtrise sur les cours et les preuves mais un peu moins de contenu. On est très loin d'un niveau Master. Même l'agrégation correspond plus à une maîtrise qu'un Master. Certes savoir étudier un prolongement analytique réel n'a pas d'incidence au collège mais avec un CAPES on enseigne au Lycée et j'ai même vu un certifié stagiaire qui a commencé en BTS ! Les professeurs manquent de rigueur, mon prof de 3ième nous a montré une preuve de 2=3 en simplifiant des infinis. D'un autre côté c'est déjà très lacunaire les candidats au concours, si le niveau d'exigence mathématiques monte...yaura pu personne. Enfin, la pédagogie, c'est le CAPES a aussi une base sur ça, c'est une bonne idée mais souvent un bon prof l'est bien avant le concours et même chose dans l'autre sens. Il en faut mais actuellement ça ressemble à de la masturbation intellectuelle, pire parfois c'est de l'expérimentation avec une génération entière d'élèves comme cobaye "parce que ça a marché dans UNE classe". Mais bien que je trouve beaucoup de professeurs qui devraient avoir honte de leurs connaissances et leur rigueur je les salue pour le travail pas si facile qu'ils font : un travail social avant tout où on apprend tel un politicien à ne pas se faire détruire sous les yeux foudroyants des parents, seul réel moteur de l'éducation nationale, l'élève lui on en a rien à battre.

Chargement…