95
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Gloomi  |  37

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre
  Gloomi  |  66

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Glossy-girl  |  66

Ceci expliquerait tout ! :D

Répondre
  gadlu419  |  66

#77 Moi je pensais plutôt au Dracula de Coppola interprété par Gary Oldman dont est tirée cette réplique mais bon pourquoi pas, Naheulbeuk c'est bien aussi :D

Par  Gloomi  |  37

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Thizbel  |  37

C'est toujours rigolo les gens qui te disent "pas la peine de fliper" face à ta phobie, un peu comme si on décidait quoi. Je peux te dire que tous les mois pour mon inévitable prise de sang toxoplasmose, je dois me répéter que je le fais pour le bien de ma fille en regardant bien ailleurs pour que ça se passe bien, ce qui ne m'empêche pas de sentir l'aiguille. Et j'ai la chance d'avoir à faire à un bon labo parce que si la personne ne me pique pas correctement au premier essai je tombe dans les vappes direct.

Répondre
  Gloomi  |  37

#26 Il y a une énorme différence entre appréhension (voire même peur) et phobie. Évidement que ce n'est pas la peine d'essayer de rassurer un phobique, mais il est possible de rassurer les gens "normaux" (entre guillemet, cherchez pas la petite bête) qui n'ont qu'une simple appréhension.

Répondre
  Glossy-girl  |  37

Bien sûr qu'on sait si l'aiguille est toujours là ou pas ! Avant de la retirer, l'infirmière place un coton à l'endroit de la piqûre. Déjà tu sens forcément le coton quand elle le met. Ensuite au moment où elle retire l'aiguille, il n'est pas rare que ça fasse un peu mal (en tout cas chez moi) et après elle appuie bien fort avec le coton. A moins d'être complètement dans les vappes, je vois pas comment on peut ne pas se rendre compte que l'aiguille vient d'être retirée !

Répondre
  Oh_punaise  |  37

Malheureusement, une phobie, peur, appréhension est autres sont toujours présentes même si on a beau se rassurer que ce n'est rien.. j'ai fais une prise de sang la semaine derniere : à peine rentrée dans le labo,, j'avais chaud /froid/tremblements/vertiges. J'ai expliqué àl'infirmiere que je n'étais pas du tout à l'aise avec les aiguilles, et sans m'en rendre compte, les larmes me montaient aux yeux. Toujours est il que l'infirmiere a était super, elle m'a allongé, parlé et rassuré. Quand elle a retiré l'aiguille, j'ai failli lui dire déjà ?! Et donc, pour terminer mon monologue, c'est dans la tête, et on y peut rien, il suffit d'être courageux et courageuse pour passer ce tout petit mauvais moment (je parle bien sûr pour les prises de sang occasionnelles) ! :)

Chargement…