34

Aujourd'hui, notre boss nous annonce que pour nous remercier de notre travail, nous pourrons exceptionnellement sortir plus tôt du bureau ce vendredi. Il nous l'a compté comme un demi-jour de congé payé. VDM

Par sfrutata - / dimanche 16 avril 2017 12:00 / Italy - Florence
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  shaarotto  |  27

J'ai fait une petite recherche, je suis tombée sur ça: "Les jours de repos accordés au titre de l’accord collectif conclu en application de l’article L. 3122-2 du Code du travail (sur l’objet de ces accords, voir précisions ci-dessus) sont considérés comme périodes de travail effectif pour la détermination de la durée du congé." Après, je m'y connais pas assez.

Par  angemaev  |  22

J'ai eu une patronne qui me laissait partir plutôt car il n'y avait pas de travail (13h au lieu de 17h) et me demandait de rattraper sur mon jour de repos une après midi entière (12h/19h). Ça doit surement être une cousine à ton patron ;)

Par  RJV  |  36

Il n'a pas le droit de le faire ! Les droits à CP sont individuels et à l'usage exclusif du salarié. Sauf accord d'entreprise ou accord du salarié. Un bon rappel du Code du Travail s'impose (tant qu'il existe encore ! )

Répondre
  Maellen  |  18

C'est l'inverse, hein : l'employeur décide des dates des congés payés. Dans la pratique, les entreprises demandent l'avis des salariés, mais ce n'est pas illégal de les imposer. En revanche il y a une procédure et un délai à respecter... ce qui semble-t-il n'a pas été le cas !

Répondre
  ultis  |  11

Heu non, l'employeur a la possibilité d'imposer 4 semaines sur 5 de congés payés. Cependant il aurait dû prévenir du fait qu'il allait enlever des heures pour ça

Répondre
  RJV  |  36

Je t'adore mais: Ce n'est pas l'inverse : c'est bien le salarié qui pose la demande sauf exceptions (fermeture annuelle ou accord). Le cas où l'employeur impose est une exception au sens du Code du Travail, même s'il n'est pas exceptionnel que des entreprises ferment totalement en été. Il y a une obligation pour le salarié de poser une partie de ses CP pendant la période dite d'été. Et c'est seulement après demande du salarié que l'employeur a le droit de refuser mais avec un délai limite. Le cas d'espèce ne relève pas de ces dispositions ! Il a volontairement laissé pensé à ses salariés qu'il leur donnait la demi journée, "oubliant" de leur dire que ce serait pris sur leurs CP ! Le corbeau, jura, mais un peu tard....

Répondre
  RJV  |  36

Ça dépend des conventions collectives et des accords d'entreprise, le cas général (et minimum est régi par les dispositions du CdT, voir ma réponse au premier commentaire. De toute façon, le patron a grugé ses salariés dans cette VDM.

Répondre
  ultis  |  11

J'espère que tu n'es pas DP... La période de prise des congés payés est fixée : par accord d'entreprise ou d'établissement ou, à défaut, par convention ou accord de branche. en l'absence d'accord ou de convention, ils sont fixés par l'employeur (après avis, s'ils existent, du comité d'entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel). Le plus souvent, le salarié informe l'employeur des dates de congés qu'il souhaite prendre. Cependant, l'employeur peut refuser de les lui accorder. Le congé est alors pris à une autre date. L'employeur peut aussi imposer au salarié de prendre des jours de congés. Cependant dans son cas, Les dates et l'ordre des départs auraient dû être communiqués à chaque salarié et affichés au moins 1 mois à l'avance, dans les locaux normalement accessibles aux salariés. Du coup c'est pas dans les clous pour le retrait de jour de congés sur leur quota.

Répondre
  RJV  |  36

Je ne pense pas avoir dit le contraire ! Relis bien. Tu es simplement plus précis mais tu dis la même chose. Et dans le cas de la vdm, le patron a pris les salariés en traitre. Sûr qu'il y a matière... Et non je ne suis plus DP : je l'ai été, puis CE, CCE, DS, DSC, comité de groupe, secrétaire d'un comité européen, chargé de mission risques industriels majeurs pour ma fédération, chargé de mission pour la mise en place de la directive sur les comités européens pour le syndicat européen de ma brancher d'activité, délégué fédéral pour ma branche d'activité Conseiller du salarié et juridique d'un syndicat maintenant ( place aux jeunes, j'ai fait le job). Voilà pour mon pedigree. Ma conf ? Je le garde pour moi ! Pas d'intérêt pour les lecteurs de Vdm

Par  HallowWest  |  11

ça me rappelle mon stage. je bossais 39h par semaine alors j'avais droit à une journée de RTT et c'était en mai. Mon maître de stage me dit la veille du jeudi de l'Ascension: "Vendredi ça sert à rien que tu viennes il n'y aura personne" du coup je suis pas venu. Et le lundi il me dit:"Ah au fait j'ai mis ta journée de pont en RTT"... Ok... Super comme premier contact avec le patronat...

Répondre
  Maellen  |  18

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Xylane  |  2

Personellement, je comprends la réaction de HallowWestL Le problème est dans la façon dont on lui a présenté la chose. Au lieu de lui dire clairement "tu peux prendre ton jour de RTT pour faire le pont si tu veux" (ce qui aurait été clair), on lui a dit "pas la peine de venir car il n'y aura personne", ce qui fait plutôt penser à une information qu'on lui donne sur le fait qu'il ne DEVRA pas venir (et que l'entrepise sera fermée ce jour, par exemple). Et en effet, ça prête à confusion et peut être mal compris, surtout si il s'agit d'une personne avec peu ou pas d'expérience professionnelle (HallowWest parle d'un stage, ce qui me fait penser qu'il n'était pas forcément familier avec le fonctionnement interne des entreprise). La preuve est que le maître de stage à cru bon de lui mentionner après coup qu'il avait déduit cette journée de ces RTT, ce qui prouve que la situation n'était pas si claire - Si la question initiale avait était correctement posée, il n'aurait pas eu besoin de mentionner ce point par la suite. Mais bon, après je ne dis pas que la personne était de mauvaise foi. De bonne foi, il arrive de mal s'exprimer ou de simplement penser que c'est évident et donc ne pas mentionner ce qu'on pense être acquis. :)

Similaires
Chargement…