413
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Saint_Bleu  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  celiaenzo  |  13

Le gars s'est juste trompé de vdm

Par  lycanthrope  |  30

On échange?

Répondre
  dindodu  |  20

Ah tu t'es trompé de version, ici c'est pas FML mais bien VDM. ^_^

Par  judelawson  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  judelawson  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Bey  |  22

Les personnes surdouées dans la majeur partie des cas, sont des personnes très sensibles, qui ont du mal à s'intégrer, ils s'isolent, ont des difficultés dans la vie professionnel et sentimental... C'est loin d'être un cadeau croyez moi...

Répondre
  Weglow  |  13

#234 Totalement d'accord. Si on devait vous faire choisir entre une intelligence hors du commun et une vie affective, sociale, professionnel stable, que choisiriez-vous ? "bien heureux les simples d'esprit, ils seront les premiers au paradis"

Répondre
  meuffins  |  7

Non je ne suis pas d'accord avec toi, je suis aussi surdouee, ce qui ne m'empeche pas d'avoir une vie sociale bien remplie..

Répondre
  MakiD  |  14

" Intelligence " est un mot vide de sens... Comme l'a dit #234, c'est une vision globale du monde différente, et qui amène la personne précoce à s'isoler, car elle se sent rejetée et incomprise par le monde extérieur. Mais on peut être intelligent, ne pas être précoce, et avoir une vie sociale épanouie. A vrai dire il n'y a pas qu'un seul cas de figure, a peu près tout est possible. Étant moi-même précoce, je sais qu'une prise en charge jeune, et un entourage familial à l'écoute aide beaucoup à se faire une place sans perdre sa vision particulière des choses. Personnellement, j'ai fais du scoutisme, ça aide à apprendre la vie en groupe. :)

Répondre
  Eelys  |  30

Être surdoué est loin d'être facile à vivre...Dur d'avoir une vie sociale normale, de ne pas se sentir en marge..Et être intelligent est souvent synonyme d'échec scolaire car le système d'apprentissage français est inadapté à la logique d'un surdoué donc le travail ben forcément...

Répondre
  MrVicious  |  22

Justement, tout ce qu'on demande n'est pas d'être écarté. On veut (souvent) être "comme les autres". Enfin, on reste humains. Mais pour en revenir à ces futilités, c'est juste que c'est compliqué pour nous d'obtenir tout ça de façon stable. J'ai une amoureuse, qui me comprend et c'est une des raisons qui fait que ça tient. Avant, c'était un néant et un carnage. Enfin, ce que je veux dire, en gros, c'est que : on veut aimer, on veut travailler (non, je plaisante). Mais c'est compliqué car on est assez incompris. Et pas supérieurs ! (Je plaisante aussi ; on vous baise)

Par  tyno49  |  5

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Palmira  |  31

Ça n'a rien à voir ! Faut pas confondre l'intelligence et la culture générale. Un mec avec un QI plus faible peut avoir des troubles de la concentration, une mauvaise mémoire numérique, etc, mais peut être cultivé, s'intéresser au monde qui l'entoure. Faut pas croire que tous ceux-là sont destinés à faire Secret Story. Mais il est vrai que les surdoués sont souvent "incompris" dès le plus jeune âge par leurs camarades, car ils ont une vision du monde différente, ont des capacités intellectuelles nettement supérieures à la moyenne.

Répondre
  rebelbird  |  10

Imagine. Tu te retrouves dans un groupe, tout le monde parle de trucs d'une futilité absolue: de sportifs, de chanteurs, de stars de cinéma, de techniques à 2 balles pour économiser pas grand chose, de grandes idées politiques 100% inapplicables et d'incompréhensions scientifiques et toi, tous ces trucs, tu n'en as rien à faire, tu n'as pas d'opinion, pas d'info à partager, pas envie de déclencher des réactions d'hostilité en montrant aux gens qu'ils se trompent alors assez vite, tu te retrouves à penser à autre chose. Tu n'y peux rien, tu es fait comme ça. Tout le monde discute de choses et d'autres et toi, tu penses à des trucs qui n'ont rien à voir: Et si je devais calculer la rotondité de la terre avec les moyens du 15ème siècle, est-ce que je tenterais de déterminer précisément la distance entre 2 points très éloignés situés sur le même méridien? Évidemment, tu ne vas pas demander à quelqu'un d'autre comment il ferait: tout le monde s'en fout. Tu es là, parmi les autres et concrètement, tu es tout seul. Tu peux te forcer, faire semblant mais ça ne marche jamais vraiment et puis, ce n'est pas satisfaisant. Tu restes prisonnier de tes doutes: est-ce que je suis anormal? Est-ce qu'il y a une place pour moi quelque part? Au final, ce que tu as, c'est un handicap, et c'est nul.

Répondre
  Celinousha  |  25

J'ai connu une nana qui était elle aussi une surdouée au collège, j'ai de bons souvenirs d'elle. Elle n'avait aucun problème pour s'intégrer, s'adapter.. Elle avait des amies, un copain. Elle vivait comme tout le monde. J'ai eu l'occasion de discuter avec elle un jour, et elle m'a avoué que au début c'etait dur, parce que personne la comprenait, ce qui était normale (surtout à cette âge,l'adolescence). Mais elle a compris avec le temps qu'il y avait une solution, (elle a beaucoup fait preuve de maturité) elle ne voulait pas grandir et rester seule, n'avoir aucun lien avec personne. Elle a fait un travaille sur elle-même, elle s'est ouverte aux autres, elle est allée vers les gens, elles s'est interessée aux gens, à leur conversation, à leur vie,... Et elle s'est fait accepter. En retour? Bah les gens se sont aussi interessée à elle. On lui posait des questions, on l'écoutait. Et pour ça je la respecte bcp. Car malgré "son handicap" comme certains disent, elle su surmonter ça, et le transformer à son avantage. Donc j'estime qu'il faut arrêter de ce pitoyer sur son sort. Quant-on sait qu'on a un "problème" faut ce remettre en question, et être réactif. Si c'est pas les gens qui viennent vers toi, bah va vers eux!

Répondre
  Celinousha  |  25

#191: :) Ce que je veux dire, c'est qu'il faut arrêter de ce plaindre lol, à en lire certains messages c'est ça.. "être incompris, se sentent à part, pas comme les autres, que les gens ne s'interessent pas à eux". Quant-on veut que sa change on peut. Sérieux à tout les surdoués, vous n'avez rien de plus que nous, on a rien de plus que vous. Faites en sorte que de vos qualités soit un avantage, un atout! Et non pas un "handicap"...

Répondre
  Sofijka  |  8

#183 Celinousha : j'ai fait le même chemin que la nana de ton collège. J'étais un peu obligée de me corriger car je souffrais d'une sorte de mépris de ma famille. Seulement il ne faut pas s'auto-mutiler, comme disent les psy. Il y a un autre moyen : aimer les autres, les voir comme des frères et des soeurs. C'est un très bon truc pour accepter l'idée d'être "seul" dans son entourage, sans reconnaissance jamais. On n'a pas le choix de tout façon, c'est ça ou finir célibataire aigri. J'ai été inscrite quelques jours dans le forum des surdoués. Je n'ai pas plu aux administrateurs parce que je suis croyante. Un jour, j'ai voulu expliquer que c'est la découverte de l'enseignement de Jésus qui m'a mise sur les rails de la guérison. Parce qu'il était toujours seul au milieu des gens, seul à la fin aussi. Et c'est son modèle d'amour pour nous, êtres imparfaits, bien que nous on le rejette, qui m'a appris qu'aimer les autres était possible même s'ils sont imparfaits. Qu'est-ce que ça peut foutre ? C'est un moyen comme un autre, ce qui compte c'est que j'aie guéri de mes fragilités ! Eh ben eux, très cons. Ils m'ont fait enlever cet extrait sous prétexte que ça aurait pu choquer les autres. En plus, ils ont réservé l'accès aux discussions sur la philo, les religions etc. aux "diagnistiqués surdoués" (= ceux qui ont fait les tests), ce qui est idiot car 1) on peut leur mentir et avoir l'accès, 2) les moins doués peuvent parler aussi de l'intelligence, de religion ou de philosophie, car ils peuvent avoir beaucoup de sagesse ! Ils peuvent même en avoir plus que les surdoués, quand on sait que les surdoués ont du mal à grandir. J'ai donc été gentiment banie, mais j'ai je l'ai accepté car la dictature communiste qui contrôle chaque post avant validation et qui autorise seulement les posts qui critiquent la religion, non merci, c'est NIET pour moi. Et un forum sur la surdouance qui aborde l'intelligence mais ne la montre pas, c'est niet aussi. Je péfère de loin, DE TRES LOIN, le forum VDM : c'est le meilleur forum auquel j'aurais participé. C'est dans ce forum que j'ai vu le plus de personnes intelligentes. Vive VDM.

Répondre
  rebelbird  |  10

Mouais. Pour autant que je m'en souvienne, au collègue, j'ai eu quelques profs géniaux qui donnaient franchement envie d'apprendre, et pour tout le reste, c'était plutôt profil bas, harcèlement, violence scolaire et phobie sociale. Et j'étais dans un collège parfaitement normal peuplé d'enfants de bonne famille. Je me souviens par exemple d'une récré où une bande de petits caïds s'est mise à me bousculer. Avec le recul, je sais que je ne risquais pas grand chose de plus que des coups de genoux dans les cuisses ou d'avoir le souffle coupé après un coup de poing sous le sternum mais des mois d'intimidation avaient fait leur effet et sur le moment, j'étais terrifié. Comme pour toute bagarre, tout le reste de la cour s'est mis en cercle autour en hurlant afin de profiter du spectacle. Pas de surveillant, un sentiment horrible d'avoir la foule contre soi et aucun allié potentiel. J'ai fui le collège et je suis resté dans la rue jusqu'à la fin de la récréation et aucun adulte n'en a jamais rien su. Ce qui m'a le plus frappé, dans cette situation, ce n'était pas le danger, la solitude ou le déferlement de méchanceté. Ce qui m'a frappé, c'est mon incompréhension. Qu'est-ce que j'ai fait? Qu'est-ce que je n'ai pas fait? Qu'est-ce que j'aurais du faire? On ne dénonce pas quand on n'est pas sûr de son droit, et je ne voulais pas cumuler à tout le reste l'opprobre du délateur. Aller vers les gens? Ce n'est pas l'envie qui manquait mais mon instinct de conservation ne voyais pas les choses comme ça. Et puis personne ne veux se compromettre avec un vrai pur looser.

Répondre
  Melle_zaza  |  31

rebelbird, J'ai des amis, une vie sociale, rien que mardi je suis allée à 2 cocktails de suite. Je suis drôle, sympa, mes collègues m'aiment bien... C'est le fruit d'un grand travail d'observation. Mais je m'adapte tout le temps, je ne parle jamais comme je le fais ici. très peu de gens savent qui je suis vraiment. Je n'avouerais jamais cela dans la vraie vie ! ^^ Avant les gens me reprochaient d'avoir l'impression d'être bêtes quand ils sont avec moi.

Répondre
  Samaelle  |  4

Heu...Sur quel forum tu étais? Chez nous (voir mon commentaire précédent), il y a un salon privé pour les "zèbres" croyants... Bon je n'ai pas eu le temps d'y aler depuis plusieurs semaines, mais je serai bien surprise qu'ils aient changé à ce point-là !

Répondre
  HNoah  |  19

Les personnes à haut potentiel... Heureusement qu'on est pas tous prétentieux simplement parce qu'on a un QI élevé. Le mien l'est, et je ne vais pas me considérer comme supérieure aux " normaux ". Le QI n'est pas très significatif d'ailleurs. La plupart des gens qui affichent leur QI ne sont pas des vrais surdoués. Ils ne savent que se vanter et se revendiquer comme des génies et s'étonnent ensuite d'être isolés, sans pour autant faire preuve d'une intelligence hors norme au final. Donc, je ne me considère personnellement pas comme surdouée, mais je sais ce que c'est de se sentir en décalage avec les autres, mais en faisant des efforts pour les comprendre, ils en viennent eux aussi à nous comprendre. C'est en s'enfermant dans son image de surdoué qu'on s'isole encore plus. C'est bien beau d'avoir du potentiel mais c'est bien mieux de savoir l'utiliser et ce n'est pas en renforçant la frontière entre surdoués et personnes " normales " que l'on y parvient. Mon frère ( qui lui a un QI de 150 ) m'a d'ailleurs fait remarquer que sans des personnes doués pour socialiser, les inventions des grands génies ne seraient pas parvenus jusqu'au public puisque ceux-ci n'auraient pas su la vendre. Il a du bien comprendre cela d'ailleurs puisqu'il est TRES social, tellement qu'il me déprime presque. Bref, utilise ton intelligence mais ne te sens pas différent des autres pour autant. En cherchant un peu tu trouveras des gens avec lesquels tu te sentiras bien et qui t'accepteront tel que tu es, et pas nécessairement parmi tes " semblables ". La personne avec laquelle je me sens le mieux est très impulsive et bien qu'elle ne soit pas bête elle n'est pas du genre à réfléchir avant d'agir, du coup on se complète à la perfection.

Répondre
  Unlight  |  8

J'ai l'impression que le %age de surdoués sur vdm est nettement supérieur à celui de la population totale... Ça me rappelle les "moi je travaille pas j'ai des bonnes notes", comme si les gens souffraient d'un complexe de pas être des génies.

Répondre

Le pourcentage de personnes touchées plus ou moins directement par un problème sur une VDM en parlant est toujours plus élevé que la moyenne, tu n'as qu'à voir les VDM concernant les prépa ou autre. Il était prévisible que les personnes ayant un QI élevé et/ou ayant des difficultés dans leur vie se retrouvent dans les commentaires. Et pour le "j'ai des bonnes notes sans travailler", c'est pas de la douance, c'est une autre méthode de travail (basée sur une bonne mémoire et le besoin d'être sous pression) en général. Parce que chacun a un cerveau qui fonctionne à sa manière. Faut pas se sentir menacé sur tout. Si tu retiens plus que la majorité des commentaires sont postés par des surdoués et non par des personnes en difficultés sociale ou professionnelle, c'est que tu as une lecture très sélective.

Répondre
  Unlight  |  8

C'est pas impossible, mais je voulais juste dire que certains messages montrent plus un besoin de reconnaissance, ou un manque d'attention. Tout le monde a ses merdes à l'adolescence, et je comprends que ça fasse du bien de les justifier par le fait d'être "positivement différent", mais en général les personnes avec un haut qi restent humbles et n'exposent pas leur vie sur internet, du moins ceux que j'connais.

Répondre
  Tatoo10  |  2

J'aimerais savoir ce que font sur VDM les personnes "à haut potentiel" dans leur vie? Parceque je ne sais pas si je suis surdoué, en tout cas je comprends très vite les choses même si je n'en ai jamais souffert. Bref j'ai personnellement continué des études ( je sais il ne faut confondre éducation et intelligence ) et étant globalement entouré de gens brillant, je ne me sens pas "bizarre"!!

Répondre
  Mello09  |  29

#183 : Oui, facile à dire ;) parce que souvent les personnes avec un QI supérieur à la normale sont introverties. C'est vraiment paS facile d essayer de leur parler quand on s intéresse pas du tout à leur conversation, centres d intérêt ( comme précisé un peu plus haut) et donc on reste dans notre bulle, ou on est bien selon les moments. Oui on souffre de la solitude comme le gars de la VDM mais on ne la choisis pas a c'est vraiment très difficile de justement faire éclater cette bulle. (Oui, je parle en connaissance de cause)

Répondre
  HNoah  |  19

Mettre en évidence sa prétendue supériorité est bel et bien de la vantardise. Et je ne vois pas réellement l'utilité de trouver de nouveaux termes histoire de marquer un peu plus la différence. Oui il est nécessaire de posséder un terme pour désigner les personnes possédant des capacités intellectuelles supérieures, mais de là à défendre la différence comme tu le fais... Les personnes peu sociales marquent l'histoire grâce aux personnes possédant une capacité à socialiser. Et pour être social nul besoin d'un QI élevé. Il s'agit d'une forme d'intelligence différente, nul besoin d'être surdoué, le cerveau n'en est pas moins stimulé. Une personne ayant peu d'activité sociale voit d'ailleurs certaines zones de son cerveau se dégrader, il me semble. Bref, nulle envie d'être " grincheuse " mais je te trouve bien hautaine dans la façon que tu as de présenter les choses, en parlant du " peuple " qui ne comprendra pas ce dont tu parles. Bref, j'ai un QI de 145, je n'en ai rien à foutre, je réussis parfaitement mes études et je m'épanouis dans ma vie sociale certes limitée mais qui me suffit largement. Et je n'éprouve pas le besoin de me réunir avec d'autres "surdoués" pour discuter des difficultés que l'on peut avoir avec notre " intelligence supérieure ". Prendre sa vie en main plutôt que de s'apitoyer sur son sort " oh je suis intelligent c'est dur à vivre ", cela marche très bien. ( Cependant je sais que certaines personnes peuvent être cruelles :) ) Bon courage à toi et à ton haut potentiel. Utilise le pour sauver des vies plutôt que pour tenter de te démarquer du peuple.

Répondre
  Tatoo10  |  2

Ah nous y voilà, Will Hunting! Le gosse de la banlieue qui fait fermer son clapet à la haute société bien éduqué parcequ'il se rappelle mieux des livres qu'il a lu et surtout que lui l'a fait de façon autonome! Ça t'as fait fantasmer? Je comprends mieux pourquoi vous ressentez dans ce cas le besoin de vous rassembler "entre vous"! Vouloir imposer SA vérité parce que l'on a plus de connaissance et qu'on les manipulent mieux, alors que toute vérité est relative, horripilant!

Répondre
  HNoah  |  19

Oh il me semble qu'il y a des liens démontrés entre le manque de sociabilité et le développement de certaines maladies cérébrales dégénérantes, mais je ne vais pas m'avancer dans le domaine, mon frère m'avait juste donné x exemples pour me pousser à être sociale, la médecine c'est son domaine pas le mien. Excuse moi si tu n'as pas dit l'être mais la façon dont tu en parles m'en donne plutôt l'impression. Notamment le " les gens normaux ne comprendront pas " Pour ce qui est de la réussite etc, je ne dis pas ça dans le sens " je viens d'entrer dans une école très réputée et je vais dominer le monde ( ironie hein ) " , je n'en suis qu'au commencement, mais il s'agit de montrer aux quelques personnes s'estimant surdoués suite aux résultats de tests de QI que cela n'empêche absolument d'être une personne comme les autres et de s'épanouir. J'ai l'impression que le sujet virait un peu trop au " les surdoués sont différents et vont avoir un mal fou à réussir leurs études et leur vie relationnelle ". Et je crois que ma petite parenthèse suffisait à préciser que je ne niais pas les difficultés possibles, mais je pense que l'intelligence seule n'est pas un obstacle à l'intégration sociale. Et que j'ai raison ou non je m'en fiche, je souhaite juste bien du courage à l'auteur de la VDM :) Bref je vais arrêter ce débat ici, je n'ai pas spécialement envie d'en apprendre plus sur le sujet, et je persiste à penser que les tests de QI ne doivent pas être pris trop au sérieux. Et non heureusement que toutes les personnes peu sociales ne sont pas surdouées en effet ;).

Répondre
  flubdu  |  14

bon,j'ai pas tout lu,mais je vais me jeter dans l'arène:apparament,je fais partie de cette catégorie de gens "doués" avec les histoires de QI,et tout le bastringue,là.et quand je vois tout les témoignages d'intégrés,ça me fous en rogne,parce que moi j'en

Répondre
  flubdu  |  14

(gnia,laissez-moi m'exprimer!)suis pas capable,et quand j'arrive à me faire des amis,ils ont tendance à me gonfler assez rapidement,c'est l'enfer depuis la maternelle perso.donc est-ce que ça dépend pas aussi du caractère des gens?

Répondre
  phobias  |  16

En toute objectivité, je trouve que les commentaires de Misstik sont très pertinents. Ils ne semblent pas avoir pour but de se mettre en avant mais bien d'apporter un complément d'information sur le sujet. N'est-ce pas le but des commentaires ? Il est dommage de constater que certains membres n'aient pas la sensibilité pour percevoir la qualité de ses commentaires.

Répondre
  yuurei  |  30

HNoah concernant ton commentaire sur le forum et l'expression sur le HQI, je ne peut que fortement "plussoyer". Ayant fais plusieurs forums de ce type, ou je me suis toujours très bien intégré, j'ai malheureusement et très rapidement constaté qu'en effet, les deux tiers des membres de ces forums sont aussi intelligents qu'ils sont arrogants et prétentieux. Et comme on sais, ils sont extrêmement intelligents et d’ailleurs le soucis viens souvent de ce point sur ces forums la. Il y a toujours une quête de "celui qui à la plus grosse" et une chasse de "celui qui à la plus petite" qui deviens rapidement triste à voir. Ajouter dessus une dictature de "celui qui à toujours raison car c'est le plus intelligent" qui censure à tout vas des qu'on dit un truc avec lequel il n'est pas d'accord. En gros, le malaise de ces forums a mon sens est sur trois points : - l'Arrogance dût à la prétendue "supériorité" non avouée des membres - L'aspect prétentieux et le manque d'humilité des mêmes membres se trouvant supérieurs à la moyenne "grâce" à leur QI - L’Absolue non-remise en question de la population de ces forums provoquée par les deux points cité juste au dessus.

Répondre
  MakiD  |  14

C'est marrant, les gens qui n'y connaissent absolument rien, qui n'ont que des idées toutes faites sur le sujet, qui ne lisent pas mais interprètent, et tentent de rabaisser ceux qui font partager un savoir concret basé sur une réalité, que tout simplement, vous ne connaissez pas. Si cela ne vous intéresse pas, passez votre chemin, c'est tout. Ou alors intéressez-y vous mieux ! Parce que là, on tombe parfois dans la puérilité, et c'est dommage. (J'ai dis plus haut que j'étais précoce, mais je ne vois pas l'intérêt de donner mon QI, désolée, vous me croirez sur parole !)

Répondre
  toto4160  |  9

Les surdoués sont des personnes normales, ils comprennent juste les choses plus vite et sautent parfois des classes. Étant moi meme surdoués je peux dire que ça ne change pas ma vie pour autant, je suis comme tout le monde, j'ai une vie sociale

Répondre
  MakiD  |  14

Si je n'ai pas dis mon QI, c'est pour ne pas rentrer dans le jeu idiot de " moi mon QI est plus haut que les autres nananeeeereuh ", et pas autre chose, navrée que tu ne l'aies pas prit ainsi, car en effet je ne supporte pas et n'arrive pas a comprendre les personnes dites précoces ou surdouées qui s'en vantent et en tirent du mépris pour les gens dits normaux, et donc inférieurs. Je trouve ça dommage parce que je pense que c'est de l'intolérance, et qu'ils se privent de quelque chose d'important ! Ce que je disais, mais apparemment ce n'était pas clair, c'est que certains ont des a-priori sur la précocité et ils ressortent dans leurs commentaires, ce qui est, quand on s'est beaucoup informé sur le sujet (pour des raisons diverses) assez énervant voir frustrant à la longue, et il y a débat là où il n'y a pas lieu d'être, ce devrait plutôt être question/réponse, un échange... MissTiik fait l'effort de faire des commentaires justes et construits, ainsi que totalement impartiaux, et elle se fait descendre ! Je ne comprend pas. J'ai heurté ta sensibilité en étant un peu brusque, je m'en excuse, mais je pense que niveau remise en question, tu as peut-être également du boulot... Ou peut-être pas, à toi de voir. :)

Répondre
  artlight  |  14

Y a un truc que j'ai remarqué assez vite sur le net, et ce peu importe le site, hein, que personne ne se sente visé. Quand tu donnes un avis et que celui-ci est personnel, tu te fais lyncher. Je ne suis pas surdoué, mais sûrement maso (héhé). Pour moi, un surdoué, c'est quelqu'un qui comprend TOUT très vite, que ce soit des informations qu'on lui apporte, le comportement des gens, les mots cachés derrière les mots, le langage corporel des autres, etc, en se basant sur des capacités d'observations affutées et en se posant les bonnes questions au bon moment. Donc un surdoué perce aussi dans ses rapports avec les autres, il n'est pas exclu de la société parce que celle-ci le rejette. Ceux qui sont rejetés, ce sont ceux qui se montrent plus cultivés ou intelligents que les autres. Eux ne sont pas des surdoués. Mais juste des intellos en mal de reconnaissance.

Répondre
  yuurei  |  30

Ce n'est pas moi qui me suis sentit visé mais toi, et à bon escients d’ailleurs. Car même si le fond est juste, la forme laisse a désirer. Forme que je condamne dans le poste juste avant le tiens. ce qui laisse a croire que tu ne l'as soit pas lu, soit pas compris. Je te cite : "les gens qui n'y connaissent absolument rien, qui n'ont que des idées toutes faites sur le sujet, qui ne lisent pas mais interprètent, et tentent de rabaisser ceux qui font partager un savoir concret basé sur une réalité, que tout simplement, vous ne connaissez pas." Peu importe le font de la phrase, sur la forme uniquement, nous avons donc la : Arrogance (dans un magnifique jugement des autres via des idées reçues), non-remise en questions (ont ils tord? ai-je raison?N'y a t'il pas une troisième option ?) et le sentiment de supériorité dictatrice du "j'ai raison, vous avez tort donc vous vous taisez point.". Donc un parfais exemple de ce que je disait plus haut :)

Répondre
  MakiD  |  14

Je pense que le terme " arrogance " est exagéré, en effet c'était plus l'exaspération qui parlait, mais je peux comprendre, c'est aussi ça, la magie internet, on ne voit pas la personne derrière son ordinateur, on ne connait pas sa façon de penser, la confusion est toujours possible et en vérité ça arrive tout le temps... Discuter par commentaires VDM a ses limites, et il me semble en avoir abuser, mais je suis tout à fait ouverte a la discussion, aussi n'hésite pas à m'envoyer un MP si l'envie t'en prend. :)

Répondre
  Zerbigu  |  13

Alors là, je suis pas d'accord. C'est loin d'être un handicap, et je suis bien placée pour le savoir avec un 149 dont je ne me vente pas. Si c'est détecté assez tôt, on s'intègre bien, & on a une vie normale. Je le sais depuis mes 7ans, et je n'ai jamais eu de problèmes. Ce n'est pas un handicap, c'est juste des capacités inexploitées.

Répondre
  Talis  |  53

S'intéresser à des choses que l'autre ne comprend pas, rire à des blagues qui restent obscurs pour d'autres, employer un vocabulaire (trop) complexe pour le voisin... tout ça n'aide pas à la complicité.

Répondre
  ShaVes  |  24

Ben pas dans ce cas, vu que c'est en étant lui même qu'il est peut être malheureux, et puis c'est pas parce que on ne montre pas la totalité de son intelligence qu'on est forcement quelqu'un d'autres ;)

Par  Haldu  |  37

Avec mes 148 de QI et la même situation, je connais ;) COURAGE CAMARADE. Ça ira forcément mieux un jour ! Au fait, petite question : quelqu'un sait pourquoi sommes-nous appelés "surdoués" ? Nous ne sommes pourtant pas plus intelligents que les autres... Le QI donne surtout l'intelligence ABSTRAITE. Donc, dans la vie pratique, nous ne brillons pas forcément...

Répondre
  FinalVodkaa  |  44

Je suis d'accord avec moi. On m'a diagnostiqué à 9 ans un Haut Potentiel Intellectuel avec un Q.I. de 154 et celui qui dit que les "surdoués" réussissent tous leur vie ou sont capables de jouer les abrutis est un sot. Les HPI (c'est comme ça que ça s'appelle) sont pour la plupart des êtres complexes qui ne se comprennent pas eux-mêmes dans bien des cas, et qui ont du mal à trouver leur place dans une société dans laquelle peu raisonnent comme eux. Ils craignent bien souvent de se montrer sous leur vraie nature par peur d'être rejetés, mais au fond, ils seront toujours différents, avec un raisonnement et une analyse inhabituels. VDM pour toi, je te comprends. Faut se serrer les coudes (même virtuellement) entre personnes de la même espèce étrange ;) @Sowarzki : On parle encore de "surdouance" dans les études de notre pathologie. Il serait stupide de parler d'un adulte "précoce" (du moins dans ces circonstances :P ), donc on parle de H.P.I. (comme dit plus haut : Haut Potentiel Intellectuel) à profil complexe ou laminaire.

Répondre
  ViveMaVDM  |  12

C'est vrai qu'au niveau de l'incompréhension on est servis. Mais il y a quelque chose que vous avez tous oublié: Un précoce, surdoué, HPI ou ce que vous voulez peut éprouver beaucoup de difficultés à résoudre un problème pourtant très simple, et inversement. Je le ressens au collège, où il m'arrive de galérer sur des problèmes très simples. Lors du calcul de mon QI, je ne mettais que quelques secondes sur une série d'exercices prévue pour 2 minutes, alors qu'en cours je peux mettre 5 minutes à trouver une simple réponse. C'est quand même assez gênant quelquefois, et personnellement j'estime que ce n'est pas vraiment une chance d'être précoce/surdoué...

Répondre
  Carabin59  |  7

Bienvenue au club ! C'est sûr qu'après tu peux te mettre en marge avec toi même, tu ne te renies pas forcément mais pour t'intégrer ça reste quand même la meilleure chose à faire, plutôt que de passer pour un ovni auprès des autres...

Répondre
  matiu  |  8

peude gens le savent mais ils existent different types d'intelligence... On connait le QI comme echelle pour representer une certaine forme d'intelligence : l'intelligence abstraite, de logique, intuitive.. Mais il y a l'intelligence de l'analyse, l'intelligence emotionnelle... C'est ces 2 formes d'intelligence que les gens sociaux, les leaders... ont assez developpé... Et c'est pas que t'as une intelligence social elevé que tu vas avoir un fort QI ou vice versa... c'est pourquoi certaine personne trèès intelligente peut se montrer un peu associal, pas à l'aise avec les gens, voir niais alors que leurs QI sont des plus élevés... C'est une version très simplifié de ce que j'ai pu lire bien sur, tout est beaucoup plus develloppé dans les livres sur ça...

Répondre
  psyco_mantis  |  70

#20 je comprend tout, moi aussi je suis précoce, j'ai été rejeté par beaucoup de monde, surtout par ma dernière copine. j'avais pas compris pourquoi elle, maintenant tout s'éclaire :)

Répondre
  Lelldorin  |  13

Parce que la croyance voulait qu'on soit plus qu'eux, d'où le superlatif (employé à tort) de "sur" et "douance" pour le don. Moi je ne dit pas précoce, car précoce signifie seulement être en avance sur, prêt plus rapidement... HPI non plus car mon QI doit tourner autour de 130 et j'en reste pas moi "surdouée". Donc moi j'emploi zippé, je le trouve marrant ce mot (pour eip dit très vite) ou celui de la célèbre psy: un zèbre! Cela représente au mieux, selon moi, les caractéristiques du HPI. L'humanité est un troupeau de cheval, nous sommes des zèbres, nous restons des équidés semblables aux chevaux mais notre seule différence est nos rayures... Bon je l'explique pas bien mais voilà le principe

Répondre
  sasasa98  |  17

Idem pour moi: j'ai 150 de QI et sauté 3 classes et tout le monde dit que je suis une surdouée etc... Je déteste ça.Le pire c'est quand je dis que je vais arrêter les études et tenter de devenir violoniste et qu'on me répond: quel gâchis.

Répondre
  blougi  |  12

C'est moi ou dans les commentaires de la VDM, y'a que les QI tres elevés qui prennent la parole ? Faut pas qu'on slaisse faire nous autres etre quotionellement intellectuel moins elevé ( ca fait drolement intelligent ce mot)

Répondre
  Lily-U  |  22

Pourquoi ce serait un gâchis ? Ils se rendent compte que faire du violon et de la musique en générale (surtout quand on rentre la musicologie pure et dure) c'est un art très évolué ? Autant la pratique instrumentale que l'analyse ? C'pas parce qu'on a un fort QI qu'on est obligé de faire chercheur à la NASA ou philosophe-physicien. Je ne vois pas en quoi être violoniste est moins valorisant qu'autre chose. Que tes proches se renseignent sur l'art d'être violoniste avant de critiquer, et qu'ils écoutent certaines star du violon de ce monde si peu reconnu.

Répondre
  Ryudjinn  |  42

Je crois que tous les gens manifestant une intelligence inhabituelle ont un jour eu droit à leur lot de "c'est dommage, tu as des capacités, exploite-les" ou autre imbécilité du genre.

Répondre
  Pooline  |  28

Je me permet de tiquer un peu quand tu dis "pathologie" #28, parce que je suis moi même une enfant précoce et c'est vrai que de temps on peut-être un peu... hmm disons spéciaux ^^"... mais de là à parler de pathologie y'a un monde!! Il y a bien eu deux trois fois où ça m'a pesé d'être précoce, mais faut pas pousser, je mène une existence tout à fait normale, je suis heureuse dans ma vie de famille, j'ai de bons amis, je réussi mes études etc On va quand même pas se plaindre d'avoir un petit plus! 0o

Répondre
  XIII34  |  11

#20 Ahhh tu viens d'ensoleiller ma journée.. Moi qui pensais que ma femme se moquait de moi quand elle me dit qu'au lit je suis "précoce"... En fait c'est que je suis un surdoué du plumard :-))))

Répondre
  the_boulet  |  21

#171 je suis d'accord en ce qui concerne le mot "pathologie" mais ce "petit plus", comme tu dis, peut conduire à des choses très négatives : j'ai un QI élevé et quand je suis arrivée en CP, je savais déjà lire, ce qui a entrainé la jalousie de beaucoup de mes camarades. Je n'avais aucun amis en CP, mes seuls amis étaient en CM2. Et tous les jours, pendant presque un an (j'ai arrêté mon CP au mois de mars), j'ai reçu des menaces de mort, tout les jours des garçons de ma classe me disaient qu'ils allaient me tuer en me tirant dessus (6000 balles dans le ventre, je me souviens de ce chiffre), que j'allais mourir... Je n'en ai parlé à personne, la maîtresse se moquait de moi parce que je pleurais, je n'osais pas en parler, jusqu'au jour où j'ai dit à mes parents que je préférais mourir plutôt que de retourner à l'école, j'avais alors 6 ans. C'est là qu'ils ont compris que quelque chose n'allait pas, et ils ne m'ont plus obligé à retourner à l'école, j'en ai d'ailleurs changé l'année d'après. Et le pire c'est qu'on avait consulté une psy quelques mois avant la rentrée qui avait déterminé mon QI et avait fait une lettre pour je puisse sauter le CP (je savais déjà lire en maternelle) qui ne m'apporterai rien (et qui ne m'a rien apporté), sauf que l'école à refusé (je ne sais pas exactement comment ça se passe), j'ai donc été obligée de faire un CP, qui a été probablement la pire épreuve de me vie tout ça pour dire que chez certains, un QI élevé est un "petit plus", chez d'autres ça peut être un véritable calvaire

Répondre
  blackskull  |  20

C'est exactement ça, c'est pas nous qui refusons de nous intégrés, le plus souvent on est rejeté par les autres. A l'âge de 7 ans je parlais déjà couramment 4 langues Anglais, Français, Allemand et Néerlandais. J'ai fini mes études à 24ans (bac+7) mais pourtant j'ai du mal a m'intégré socialement car quand j'évoque se que j'ai dis plus haut ça fait peur aux gens, du moins c'est mon ressenti... On a l'impression d'être des "monstres" aux yeux de certains, c'est dommage car on est obligé de pas être nous même pour s'intégrer socialement.

Répondre
  Samaelle  |  4

Précoce n'est employé que pour les enfants... Mais en grandissant, on n'a plus d'appellation officielle autre que "surdoué" qui ne convient pas du tout... Jeanne Siaud-Facchin utilise le terme "zèbre" car ce sont les seuls équidés indomptables, je trouve ça mieux mais pas parfait : je préfère les loups, seuls canidés indomptables mais adoptables et qui savent aussi nous adopter quand ils se sentent compris ...

Répondre

Tout comme l'inverse, exemple: mon chéri à 47 de QI (lol) mais c'est pas pour ça qu'il est autiste... Il est pourtant intelligent, cultivé, instruit, a un super boulot, une vie normale quoi. Bon après ça reste un mec, donc mémoire sélective et partisant du moindre effort ;)

Répondre

"Les HPI (c'est comme ça que ça s'appelle) sont pour la plupart des êtres complexes qui ne se comprennent pas eux-mêmes dans bien des cas, et qui ont du mal à trouver leur place dans une société dans laquelle peu raisonnent comme eux." Je ne sais pas si c'est parce que je suis autiste et que je côtoie des gens particuliers, mais plus je rencontre des gens (même ceux qui ne sont pas mes amis), plus j'ai l'impression que c'est un sentiment général chez l'être humain... et ce n'est pas surprenant, nous ne pouvons pas expérimenter ce que les autres vivent, pensent et ressentent, nous sommes donc tous de grands incompris et de grans incomprenants. D'ailleurs, le sentiment d'incompréhension est un "symptôme" qui se retrouve dans à peu près toutes les pathologies, anomalies et différences mentales ou neurologiques. Je pense qu'une des difficultés est de faire la part des choses et de s'ouvrir aux autres en mettant entre parenthèses son égo pour commencer à mieux appréhender l'être humain et les autres individus et voir qu'on n'est pas le plus incompris, mais un incompris parmis d'autres, et que petit à petit, on peut tenter de comprendre ou d'expliquer, si ce n'est de manière profonde et ressentie, au moins en usant de logique et de raison, ce que l'on vit et ce que les autres vivent. C'est un long travail, et je pense sincèrement qu'on ne peut pas s'entendre avec tout le monde, que se faire des amis n'est pas nécessairement simple, et que certains ne tenteront jamais de s'ouvrir à nous ni aux autres en retour, mais il est gratifiant. #223 n'a absolument aucune idée de ce qu'est l'autisme ni des grandes variations entre les individus autistes.

Répondre

#246 Au contraire, je me suis renseigné justement! :) Je l'ai utilisé en terme "générique", j'ai oublié de mettre des guillemets au mot "tabou" qui n'en est pas un en faite! J'allais tout de même pas mettre un mot tel que "idiot" ou "abruti" qui ne sont pas des pathologies... Je ne voulais en aucun cas te vexer, toi ou quiconque... :/

Répondre
  Marushkaya  |  7

Je m'inscris pour te répondre : j'ai 20 ans, j'ai plus de 160 de QI et mon don à moi (car je pense qu'on est tous doués pour quelque chose) c'est la musique. J'ai vécu mes années de scolarité comme un véritable calvaire. Mais sur les conseils avisés de mes parents j'ai continué jusqu'au bout ; j'ai néanmoins fait ma 1ère et ma terminale par correspondance, de 1) car ce n'était plus vivable pour moi, de 2) car de ce fait j'avais tout le temps qu'il me fallait pour me consacrer à la musique. Puis, avant de me lancer uniquement dans des études musicales, je suis partie à l'étranger pour obtenir un diplôme de thérapeute pour les enfants autistes, histoire de voir un peu le monde et d'avoir un métier au cas où, car la musique, en particulier la musique classique, est un milieu très fermé, difficile d'accès, et avec énormément de demandes pour très peu d'élus. Je suis revenue avec mon diplôme et donc un vrai métier que j'aime en et depuis je suis en hautes études supérieures de musique en violon, et autres instruments. Et même si ça a été TRÈS dur je ne regrette rien, et te conseille vraiment de ne pas abandonner tes études avant d'avoir obtenu un diplôme qui offre un métier au moins alimentaire. Tu as déjà beaucoup d'avance, ça arrivera plus vite que tu ne le crois, et tu vas par la même occasion acquérir de l'expérience, de la maturité (encore plus que maintenant), rencontrer des gens..et tout cela te servira énormément par la suite pour la musique, crois-moi. Je sais combien ça peut être difficile à vivre, combien ça peut paraître long d'être coincé là comme une étrangère au milieu d'un système qui n'est pas fait pour nous et au milieu de gens qui ne comprennent pas que tout ce que l'on veut c'est rentrer chez nous pour aller faire des gammes mais ça vaut la peine, vraiment. Accroche toi. Décroche un diplôme qui te plaît. Aujourd'hui je suis épanouie, socialement et professionnellement, et je n'ai jamais été aussi heureuse. Et je suis sereine car j'ai une porte de sortie pour parer à toute éventualité. (Rien que le fait de se faire mal à un doigt ou un poignet irrémédiablement et pour nous c'est soit un rêve brisé soit la retraite anticipée..sans diplôme, aucune reconversion possible...) Ce ne sont que des conseils bienveillants, et mon humble expérience..je te souhaite et t'envoie plein de courage :) (Désolée d'avoir raconté ma vie, mais c'était trop important pour moi de lui faire partager mon expérience ;))

Répondre
  Parabolik  |  12

Sauf que n'importe quel abrupti aura 150 de QI avec un test de psy. On appelle cela "le commerce". Imaginez le psy que vous payez dire "vous avez 80 de QI, vous êtes débile".

Répondre
  ViveMaVDM  |  12

Je suis en 3eme. Donc à la fin de l'année, je devrai choisir une orientation. Je n'ai absolument aucune idée du métier que je pourrais exercer plus tard. Je trouve tout ennuyeux, et on me dit que j'ai le potentiel d'aller loin, d'être exceptionnelle, et qu'il ne faut pas que je gâche ma chance. Sauf que ce que les gens ne comprennent pas, c'est que je veux pas exceptionnelle. Je veux être normale, ne serait-ce qu'une fois dans ma vie. En dehors des cours, je fais de l'infographisme, et je passe mon temps à chanter. Je ne suis peut-être pas aussi douée que je pourrais l'espérer, mais ce sont les seuls domaines qui m'intéressent un tant soit peu, mais en temps que loisirs et non métiers. Je passe mon temps à poser des questions auxquelles personne ne répond jamais, parce que personne n'est capable d'y répondre dans mon entourage, et de toutes façons cela ne les intéresse pas. Au collège, on me dit que je parle comme un dictionnaire, on m'appelle l'intello, on me méprise. Certains profs me détestent parce que je leur prouve qu'ils ont tort parfois. Tout ça me détruit de l'intérieur, et quand mes parents se sont rendu compte que j'avais des envies de suicide grâce à un texte que j'avais écrit et qu'ils ont trouvé en cherchant quelque chose dans ma chambre, ils m'ont proposé d'aller voir une psy, la même qui m'avait fait le test, j'ai refusé. Résultat, ils ne me laissent jamais seule chez moi. Alors peut-être que certains vont dire que je me vante, d'autres vont dire que je généralise mais je m'en fous. J'estime qu'avoir un QI élevé est un handicap et devrait être considéré comme tel. Et vous n'avez aucunement besoin de savoir mon QI pour pouvoir juger de la véracité de mes propos, et vous exprimer sur la question.

Répondre
  segggg  |  16

Euh... J'ai appris à lire avec mes parents à 5ans, je me rappelle encore à quel point je m'ennuyais en CP quand les autres élèves bafouillaient 5min pour lire une phrase alors que j'avais terminé le livre. J'ai pas été harcelée pour autant, au contraire j'avais plutôt l'impression (surtout les années collège) qu'on me respectait pour mes notes et mes capacités.. Si tu t'es fait embêter c'est peut être juste parce que ces élèves étaient des voyous ou parce que ton attitude envers eux les dérangeait je pense. (Cela dit je ne suis pas surdouée moi, cest peut être différent. Enfin je n'ai jamais fait de test de QI pour vérifier en tout cas).

Répondre
  Blondie92  |  21

Salut toi ! A ce que j'ai compris tu es une fille. Dis-toi bien qu'il ne faut pas te suicider même si tu as envie. Garde précieusement le montant de ton QI pour toi, tu as raison. Je compatis et partage ta douleur. Forge toi une carapace, si ce n'est déjà fais. Bien a toi ! Une autre intello, mais qui n'a pas été tellement persécuté car elle a appris a être une très bonne comédienne. :-) Réponse a #404

Répondre
  lepetitzeste  |  19

Je comprends, je suis dans le meme cas. J'ai passé quelques années très difficiles niveau angoisses et émotions, mais maintenant, je le vis très bien ! Courage, il ne faut pas perdre espoir :)

Similaires
Chargement…