150

Aujourd'hui, mon patron m'a appelée et m'a demandé une justification pour ne pas être allée travailler. Apparemment, être enceinte et proche de l'accouchement était une raison suffisante de licenciement. VDM

Par chômage-baby / lundi 4 avril 2016 22:06 / France - Bouchemaine
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Si tu es enceinte et que tu ne peux pas venir travailler, tu dois contacter ton employeur pour le prévenir. Enceinte où pas enceinte, ça reste un abandon de poste. Pour rappel, il est possible de te mettre en congé maternité 6 semaines avant la date prévue de l'accouchement. Il y a donc bien des solutions "légales" pour ne pas venir travailler. Après, oui, si tu as manqué une fois et que tu as été licenciée dans la foulée, attaque le au prud'homme. Dans tout les cas, ce n'est pas l'e

Commentaires
Par  Ermini

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Pep'

Enceinte ou malade (ou autre), tu préviens toujours ton patron de ton absence et tu la justifies, c'est normal non? Après oui c'est abusé de te licencier juste avant l'accouchement.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

On attend la suite de l'anecdote pour mieux comprendre, car moi j'ai l'impression qu'elle a abandoné son poste sans prévenir l'entreprise. Enceinte ou pas, c'est une faute, sauf si elle avait bien demandé son congé maternité.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

elle doit prévenir son patron de sa grossesse.... poser son congé mat.....mais si ça arrive plus tôt elle doit en effet prévenir de son abandon de poste si c'était en plein taf......sauf force majeure facilemznt identifiable ici.. apres je vois pas pourquoi on ne pourrait pas être liczncié en étant enceinte.....tant que ça n'a rien a voir avec cet état.....

Répondre

manux2000 Même si elle n'est pas en congé maternité, à partir du moment où l'employeur est prévenu de la grosse la femme est protégé du licenciement sauf si il y a risque pour la grosse ou faute grave non causée par la grossesse (cf https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2873)

Répondre

Ouais, enfin c'est pas parce quelque chose est illégal, que c'est pas fait . J'ai deux exemples de licenciement illégal ou de menace de licenciement illégal (une travaillait en supermarché elle a été licencié , et ils ont menti dans la lettre de licenciement pour pouvoir la virer , la deuxième,travaille en fast-food , et est obligé d'utiliser des produits auxquels elle est allergique, (et diagnostiqué, pas inventé) parce que "sinon, on te renvoie" ( la 1e a contacté les prudhommes

Répondre

sceptique sinon tu es une fosse ou en putréfaction :-D! C'est moins glamour^^. Sinon tout à fait d'accord avec ton comm'. Y'a bien un moment où il y a eu des rdv et controles medicaux et où l'auteur a bien dû prévenir son employeur ou la sécurité sociale?Sceptique aussi.

Répondre

Cela peut parfois se faire, bien que ce soit illégal. J'ai eu a le faire pour une femme recrutée sur un poste extrêmement important, après plusieurs entretiens durant lesquels j'ai bien insistés sur le fait que les premiers 12-18 mois seraient très chargés et demanderaient une forme d'abnégation sur la periode. Suite a tous ces oui oui, j'embauche cette personne qui m'amène un certificat de grossesse lors de sa première semaine et se fait mettre en arrêt dans la foulée !!! Tant pis pour les 30 o

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

"Se faire mettre en cloque et hop cdi"? Ca choque que de moi de croire qu'une femme est prête à avoir un enfant juste pour choper un cdi? C'est comme ceux qui pensent que ceux qui ont plein d'enfant c'est pour toucher les allocations alors que tu dépenses plus dans leur besoin que ce qu'on te donne mais bon...

Répondre

Ce sont des fausses croyances. J'ai été licenciée alors que j'étais enceinte et ai pu découvrir à mes dépends que l'interdiction de licencier une femme enceinte est en fait soumise à conditions, très facilement "détournables". En gros, le motif du licenciement ne peut pas être la grossesse elle-même, mais s'ils inventent n'importe quelle autre raison, ils peuvent...

Répondre

n'importe quoi....être enceinte te donnes pas droit à un cdi dans la fonction publique automatiquement...... si ton cdd se termine tu as un droit au renouvellement.....qui peut être refusé par l employeur......donc si tu es toujours enceinte a la fin du cdd.....ou en congé mat.....tu auras un nouveau cdd.....mais pas un cdi..... il y a des règles tres strictes pour avoir droit a se faire proposer un cdi......dont une durée de 6 ans..... ou un nombre maxi de cdd d'affilé sur le même poste.....

Répondre

Oui bah renseigne toi un minimum. il y a beaucoup de femme qui avec 4/5 gosses, ne pays pas de loyer et touche entre 1700 et 2000 par mois.... est oui tu vie même à 6 quand tu as pas de loyer à payer.....

Répondre

C'est dégueulasse ce qu'elle a fait, limite elle a fait exprès mais tu peux la licencier comme quoi elle est en manque de motivation et elle ne s'engage pas à faire sa mission si elle a fait un bébé alors qu'elle savait que le travail lui allait donner beaucoup de temps et d'investissement. Quand j'étais enceinte en 2014 et qu'on m'avait proposé un CDI, j'ai décliné par respect parce que je savais que je n'allais pas avoir une nounou directement après l'accouchement, j'ai dû attendre 1 an pour

Répondre

beh moi j'ai juste pris un exemple au travail à la région, je sais pas si c'est partout comme ça mais moi je ne fait que répéter ce que j'ai pu voir et entendre, une nana était en CDD est tombé enceinte pendant le CDD (elle n'a pas prévu quoi que ce soit), une collègue lui a affirmé qu'elle devait le dire au directeur et qu'elle obtiendra un CDI car ça se passe comme ça dans la fonction publique, effectivement elle à eu accès à un CDI par la suite. Alors peut-être la collègue à eu tort mais ell

Par  ASquare

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Si on ne ne previent pas il ne peut pas deviner. Et la quantité de femme qui abusent de la situation, en ne venant pas quand ca les chantes, sans prevenir, est par expérience non négligeable. Commentaire idiot.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Je ne vois pas pourquoi le fait d'être enceinte changerait les façons de procéder habituelles des personnes concernées. Quelqu'un qui a tendance à ne pas respecter les règles (prévenir, arrêt maladie...) a toutes les chances de continuer enceinte. A l'inverse, je ne vois pas pourquoi celle qui les respecte habituellement cesserait subitement parce qu'elle est enceinte. Hum... Comment (faire) taire (un) idiot?

Par  coach68

Quand on est enceinte et proche de l'accouchement on est en congé maternité. Avant le congé maternité on peut avoir un congé pathologique, assez souvent utilisé. Avant ça, des doutes ou des complications peuvent justifier d'un arrêt de travail. Quoi qu'il en soit, une femme enceinte dispose d'un statut protecteur quant à son employeur. Il ne peut pas licencier comme ça...

Dans tous les cas c'est illégal de renvoyer une femme enceinte, de plus, si tu es proche d'accoucher alors tu devrais avoir un congé maternité non ? Il ne commence pas quand tes eaux se rompent selon mes souvenirs. Quoiqu'il en soit un coup de fil à un avocat et tu gagneras plus qu'un bébé ;)

Répondre

Ah tiens, en Belgique, le congé de maternité commence une semaine avant l'accouchement (et c'est obligatoire) (en tout cas, il y a six ans, mais je doute que ça ait changé depuis).

Répondre

@55 en Belgique on a droit à maximum 6 semaines avant mais dont une semaine est à prendre obligatoirement avant la date prévue pour la naissance, on a droit à 15 semaine en tout pré et post accouchement. donc beaucoup n'arrête qu'une semaine avant quitte à perdre un ou deux jours pour avoir un maximum de semaines après.

Répondre

15 semaines peut paraître peu mais c'est seulement 1 semaine de moins qu'en France, lorsque c'est la première grossesse (et non gémellaire). En revanche, l'arrêt obligatoire de travail à respecter au minimum est de 3 semaines dans ce cas. Les 3 autres semaines pouvant être reportées sur la période post-natale.

Chargement…