21
Par Aldo-la-classe - / mardi 5 septembre 2017 11:28 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  Jean Valjean  |  15

Parles en tranquillement pour lui faire di comprendre don jeu ffr mot mémer dip liui onsidère que c'est dre'humour reste blessant pour celui ou celle qui en est la.victime, Selon sa rection et don attitude à venir excusés ou au contraire . il te faut en parler soit a un syndicat soit directement à ton superieur hiérarchique À partir du moment où il cause une gêne il faut que cela cesse

Par  AlcorBo  |  52

C'est fini l'époque des gros cons machos qui se permettent ce genre de comportement, la loi est de ton côté. Avant la prochaine réunion parle lui de : - l'article L. 1153-1 du code du travail : aucun salarié ne doit subir des faits de harcèlement sexuel, constitué par des propos ou comportements à connotation sexuelle répétés qui portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, ou qui créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante. - l'article L.1142-2-1 : nul ne doit subir d'agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d'une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.

Par  TataMama  |  10

Je ne suis pas d'accord avec ceux qui conseillent de le lui faire remarquer. Je pense au contraire que ça se traite par le mépris. Après tout ce type est juste minable. Je n'appelle même pas ça de la drague... Que c'est nul. Pitié, mais il a quoi dans le crâne ?

Répondre
  AlcorBo  |  52

Mais bien sûr... Et du coup on fait pareil avec tous les comportements agressifs et sexistes, et on continue comme depuis des siècles. Baisse les yeux ma fille, ne réagis pas !

Répondre
  Nightbird83  |  10

Je suis pas complètement contre ce que raconte TataMama. Porter plainte contre cet abruti risquerait de mal tourner. La loi est définitivement du côté de l'auteur et elle ne doit pas se laisser faire, mais compte tenu de leur métier et de son nom de famille, il n'est pas impossible que l'autre lourd n'ait au final qu'une tape sur les doigts en jouant la carte de la blague ou du jeu de mot involontaire, connerie du genre. Ce qui au final ne ferait qu'aggraver leur relation à l'un comme à l'autre. C'est malheureux mais bon... Enfin, il y a toujours quelque chose qui me crispe un peu les nerfs. TataMama parle de contrer ce genre de comportement par le mépris, toi tu parles de baisser les yeux. C'est complètement différent ! Au contraire, le mépris c'est de regarder le mec dans les yeux et lui dire (ou faire comprendre) que t'en as rien à carrer de ce qu'il peut raconter, qu'il fait juste pitié. Ce genre de chose blesse leur égo bien plus que n'importe quel plainte. Les plaintes et recours à la loi, en général hein, gonflent leur égo parce que ça leur donne l'impression (à raison dans un sens) qu'ils ont réussi à toucher l'autre.

Répondre
  AlcorBo  |  52

Méthode Pierre Richard dans "La chèvre", donc. Se faire traiter de merde en regardant l'autre dans les yeux et en lui disant qu'on ne fera rien mais qu'il a beaucoup de chance ! Si on extrapole ton raisonnement et qu'on considère que c'est donner trop d'importance aux gros porcs que d'essayer de les faire sanctionner, ceci dit, ça va désengorger les tribunaux...

Par  JessPsylo  |  16

Je pense qu'il vaut mieux ignorer, ou tout simplement le remettre à sa place ( après tout dépends du caractère du patron ) Ca ne doit pas être évident, j'aimerais pas être à ta place ?

Par  nanette29200  |  13

le soucis est de prouver le harcèlement, car si elle porte plainte, ou en parle au RH, il faut qu'elle es une preuve, ou en tous cas un témoin qui atteste des faits, car sinon c'est sa parole contre la sienne et de nos jour les paroles de victimes ne sont pas pris au sérieux! surtout si au niveau hiérarchique il es sont supérieur

Chargement…