51
Par Anonyme - / mercredi 19 juillet 2017 06:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  .Livia.  |  25

Oh bon sang! On pourrait presque dire "l'arroseur arrosé" mais en un peu moins cool... Après tout dépend de comment vous le prenez toutes les deux. Du coup tu es adoptée toi aussi?

Répondre
  Myrific  |  30

Pas tant que ça, de nombreux enfants ont cette phrase "De toute façon, vous ne m'aimez pas et je sais que j'ai été adopté.e !" ... ! C'est assez courant de balancer ce genre de trucs. Je me demande bien néanmoins qui peut bien lancer un TBLM ici ...

Répondre

Pour certaines personnes, ça peut l'être, oui... Tout le monde n'est pas capable de se dire que ses parents (adoptifs) sont quand même ses parents, vu que ce sont eux qui les ont élevés. Là, la nana a treize ans (et je pense que l'auteur est jeune lui aussi), donc ce genre de choses peuvent être facilement compréhensibles.

Répondre
  chabouille  |  34

C'est grave dans le sens où tu te sens trahi parce que "pendant toutes ces années" tes parents t'ont menti. Après bien sur ça peut se pardonner, on peut entendre les raisons, les arguments... mais au début ça peut-être sacrément perturbant. Il y a des gens qui peuvent passer une vie entière sans se préoccuper de leur origines, et d'autres pour qui cette question est existentielle.

Répondre
  Antheouche  |  13

BAH OUI C'EST GRAVE ! Il vient d'apprendre que ses parents ne sont pas ses parents biologiques et qu'il(elle) a été adopté c'est un choc perçue un peu comme une trahison

Répondre
  Aki_chan02  |  38

Ahah oui, justement. Si j'avais fait ce genre de blague à mes parents, ils m'auraient sûrement rendu la pareille ! Reste à voir si elle a des parents habituellement plutôt blagueurs ou non ^^

Répondre

J'aurais même tendance à dire qu'au moins ils sont sûrs que leurs parents les voulaient vraiment (je ne parle évidemment pas de leurs géniteurs biologiques), contrairement à certains parents qui élèvent des "accidents" avec toujours un peu de ressentiment

Répondre
  Hannija  |  12

Mais c'est qui est affreux ce n'est pas d'avoir été adopté c'est d'avoir des parents qui ont fait de cette adoption un sujet tabou. Depuis quand est ce que c'est honteux d'avoir été adopté? si la petite soeur n'avait pas fait cette blague, elles n'en auraient peut être jamais rien su. Ce n'est pas normal des parents qui choisissent de contrôler leurs enfants comme ça, même leurs origines!

Répondre
  Manguie  |  10

Je suis tout à fait d'accord, mon cousin a été adopté, sa mère adoptive ne lui a jamais caché ! Je trouve ça horrible de cacher une telle chose à son enfant, ne pas connaître ses vrais parents, ou du moins la vérité par rapport à ça ! Selon la personne, ça peut tout remettre en question : "si ils m'ont menti sur ça, ma vie est elle basée sur plein de mensonges ?"

Par  Nightbird83  |  9

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  doubleK  |  32

Moi je comprendrais jamais les parents qui cachent un truc aussi important à leur enfant. Ça veut dire que l'enfant se construit sur des bases fausses et si on lui a menti (même par omission) sur un truc aussi important que ses origines il va être difficile désormais d'accorder sa confiance... C'est pas le problème qu'ils l'aiment autant mais imagine que toute ton enfance on t'a dit que tu avais les yeux bleus de ton papa et que tu découvre que c'est du flan...

Répondre
  dalmia  |  31

La VDM, telle qu'elle est rédigée, ne fait pas du tout mention d'un sentiment de trahison. Que ce sentiment soit présent ou non, c'est facile de comprendre que cette information soit un choc, avec des millions de questions qui débarquent : mes parents "génétiques" sont-ils en vie ? Ils s'appellent comment, ils ressemblent à quoi, dans quel contexte ont-ils voulu faire adopter leur enfant... Cette VDM n'est peut-être pas une plainte mais seulement le partage d'une "découverte" qui a choqué l'auteur.

Répondre
  YeaaaahNo  |  20

alors... étant postulante à l'adoption, on nous apprend à ne jamais cacher à son enfant qu'il a été adopté, car justement, apprendre ça comme l'auteur l'a appris ou de manière encore plus brutale, ça peut remettre en question toute la vie d'un enfant (son identité certes, mais aussi une énorme difficulté à gérer le fait qu'il ait en plus des parents biologiques), sans parler du fossé que ça peut créer avec ses parents adoptifs. Quand bien même on ne leur cache rien, c'est assez difficile pour eux de se construire, ça se fait sur le long terme et je pense que seuls des personnes adoptées peuvent comprendre ça.

Répondre
  CallOfKtulu  |  10

Et à partir de quand exactement tu es censé leur parler de ca ? Je suis d'accord qu'un enfant adopté doit connaitre la vérité pour qu'il puisse se construire en tenant compte de cette variable (plus ou moins importante selon les personnes), mais à quel moment l'enfant est prêt à connaitre cette vérité ? Si on considère qu'il est préférable d'attendre quelques années pour que l'enfant puisse comprendre, on peut aussi se dire que ca devient de plus en plus difficile pour les parents adoptants de vouloir mettre de potentiel "clash" sur la table. Si tout se passe bien dans la famille, qui à envie de lacher une bombe qui pourrait tout remettre en cause ? Je ne juge pas, je ne sais pas ce qui est bien ou non dans le domaine, je dis juste que c'est tout aussi compréhensible que les parents ne trouvent pas le courage d'expliquer ca à leur enfants adoptés

Répondre
  chuckychups  |  36

nan mais pourquoi ne pas dire a nos enfants qu'on les a adoptes ? adoptés ou pas c'est bien de connaitre nos origines, les histoires de famille, etc. il n'y aucun mal a adopter alors pourquoi ne pas le dire ? mais quels parents n'ont jamais raconte l'arrivee de leurs enfants comment s'est passe leur premiere rencontre (la naissance ou l'adoption) les deux sont pleines d'emotions, ils ont raconte des mensonges a leur enfants pour pas avoir a leur dire qu'ils ont ete adopte ? ce qui est triste c'est pas d'apprendre qu'on a ete adopte mais d'apprendre que nos parents nous ont mentis

Répondre
  Nightbird83  |  9

Vous parlez tous de mensonges, mais ça n'en est pas. Il n'y a aucun mensonge bon sang ! Légalement parlant, affectivement parlant, dans le cas d'une adoption, le couple qui élève l'enfant sont les parents de l'enfant. Il n'y a aucun mensonge ! Et il n'y a pas spécialement de raison de le dire (ou de le cacher) à l'enfant puisque réellement ça ne change rien.

Par  Thizbel  |  28

J'aime bien, tous les VDMien.ne.s, à les entendre, leurs parents leur disent "Ah au fait, t'es adopté.e", ils répondent "ok cool", sans être plus surpris.e ou perturbé.e que ça. Donc c'est dans l'attente d'une pluie d'incompréhension que j'avoue que, sans forcément le prendre mal, ça me ferait un petit choc perso, et que j'aimerais mieux ne pas l'apprendre suite à un canular.

Par  pouet0  |  17

« Je comprends pas, moi ça me ferais rien d'apprendre ça, tant que tes parents t'aiment »... Ben dis-donc, il y a des commentaires qui n'ont pas 2 sous d'empathie ni de réflexion... C'est vrai que ça ne change rien d'apprendre que tout ce qu'on t'a toujours dit est un mensonge, que ta famille n'est pas vraiment ta famille et que du jour au lendemain tu ne sais plus rien sur ton identité ni tes origines, de devoir envisager du jour au lendemain que tu es peut-être né d'un viol ou dans tous les cas d'une situation de détresse, que ta famille biologique est peut-être mort ou encore mille autres hypothèses du même genre.... Et de surcroît apprendre tout ça à 13 ans, c'est-à-dire au début de l'adolescence qui correspond DÉJÀ à une remise en cause de l'identité... Juste pour info, bien que les adoptés ne représentent que 1% des naissances ils correspondent à 20% des patients des services de psychiatrie.

Chargement…