135
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Solidusrex  |  37

Heureusement qu'elle n'a jamais vidé ton mari. Ça serait atroce.

Répondre
  S_Ramstrom  |  26

Hum, soit. Merci du commentaire.

Répondre
  kwalish  |  49

(petite précision en passant: c'est une citation de Bruno Gaccio (les guignols de l'info), et non de Daniel Pennac (ce qui me surprenait) d'apres goog... mon énorme culture ahem)

Répondre
  S_Ramstrom  |  26

Il y a même des compagnons très bien ! Mes collocs sont tous les deux des hommes et ils font la vaisselle, le ménage, mettent la table... Il n'y a que les repas que je suis la seule à faire, car ils ne savent paq faire cuire un steak !

Répondre
  kwalish  |  49

Il pourra demander à sa fille, qui en plus leur commandera leurs pizzas, leur décapsulera leurs bières ... et qui ira se coucher toute seule, après avoir pris sa douche, brosser ses dents et lu une histoire pour ne pas les déranger ... elle se lèvera tôt le lendemain pour tout ranger et ... bon j’arrête je vais me faire chialer tout seul ;(

Répondre
  Heartspade  |  47

#18: il manquait une petite musique triste au violon à ton commentaire :'( Mais d'après mon expérience Disney, si elle continue comme ça, dans 16 ans elle se trouve un beau prince riche! Alors ça va!

Répondre
  kwalish  |  49

Et entre temps elle va devenir amie avec la vaisselle, et chanter avec les fourchettes et les assiettes, et sa meilleure copine sera une petite cuillère? Bon ça va alors, j’espère qu'à la fin le méchant papa sera puni et transformer en lave vaisselle et que le prince, chevauchant son aspirateur blanc, fera le ménage ! :P (oula il faut que je dorme moi!)

Répondre
  kwalish  |  49

Pour le plot twist j'ai pensé que le papa au bois dormant, affalé sur son canapé était sous le charme d'une méchante sorcière (sa maitresse?). La petite fille le délivrera et à la fin, il redevient un roi aimant et attentionné, et qui fait le ménage :P. Il devient super pote avec le prince de sa fille, la petite cuillere, tout le monde chante, vive disney, rideaux ... T'en pense quoi?

Répondre
  Heartspade  |  47

D'accord mais il faut une mort exemplaire pour la vilaine sorcière! Le papa, une fois libéré de son mauvais sort, attrappe la sorcière et la passe au lave vaisselle. La famille peut alors se réunir en chantant une jolie chanson!

Répondre
  kwalish  |  49

Heartspade: Ou sinon, au lieu de la tuer: elle ressort toute gentille du lave vaisselle magique? Belle a la place de moche? Des habits blancs a la place de noir? Avec un aspirateur à la place du balai? Avec une chanson pour expliquer? ("avant j'etais mechante! Mais gentil c'est quand meme bien mieux! Et en plus on sent bon le savon!") ... tres disney ... j'adore, je les contacte immediatement ^^

Par  Skol  |  20

Et on parle encore de sexisme en disant que certaines choses sont innés à chaque sexe... ^^

Répondre
  Kimyona  |  15

Parce que c'est vraiment du sexisme, y'a rien d'inné il est question de conditionnement. Si des parents éduquent leurs enfants à tenir des rôles stéréotypé il y a de grande chance qu'ils y adhèrent. Pas que les parents d'ailleurs, la société aussi. Prenons l'exemple de marie, 6 ans, qui voit des pubs de jouets pour faire la cuisine en y voyant plein de petite filles qui s'y amusent, c'est certain qu'elle se dira "oh ça a l'air amusant". C'est là qu'elle en vient a le réclamer (si le parent ne le lui a pas imposé). Mais pour théo, 6 ans également, il ne s'identifie pas aux actrice car c'est vers 3 ans que les enfants reconnait la différence physique et généralement vocal entre une fille et un garçon. C'est pourquoi il va s'orienter vers les jeux de guerres que semblent adorer tout les garçons à la télé. En faite il n'y aucun problème pour tel ou tel sexe de préféré des choses "genré féminin ou masculin", le problème c'est d'inciter les enfants vers tel ou tel activité pour le formater. C'est pourquoi il est important de dire aux enfants qu'ils peuvent aimer et faire ce qu'ils veulent, et qu'il n'y a en réalité pas de truc réservé aux filles et aux garçon. Parce que quand je fais un gâteau avec ma petite soeur et que je vois mon petit cousin nous regarder avec intéressement, me répondre "bah je suis un garçon je sais pas cuisiner" quand je lui ai proposé de participer c'est triste. Haha mais non petit tout s'apprend rien n'est inné.

Répondre
  Coryferus  |  18

#74 Je suis d'accord, dans les rôles genrés il y a une bonne part de prophétie auto-réalisatrice, notamment visible dans les choix de jeux des jeunes enfants (alors qu'avant la puberté, les différences biologiques entre garçons et filles sont négligeable et ne peuvent donc pas à elle seules expliquer les différences observées). La société et les media répètent encore et toujours que les garçons aiment la violence tandis que les filles aiment les poupées (je ne vais pas faire la liste entière), donc on donne préférentiellement aux enfants des jouets destinés "au bon sexe" d'une part, et d'autre part la plupart des enfants finissent par réellement préférer les jouets et activités qu'on leur dit de préférer. Car il n'y a rien de plus influençable qu'un enfant. C'est normal, les enfants sont très influençables afin de faciliter leur éducation. Donc quand un enfant n'arrête pas de voir à la télé et un peu partout que les autres enfants de son sexe préfèrent ceci cela, puis qu'à l'école il voit concrètement les autres enfants de son sexe jouer à ceci cela mais pas les enfants de l'autre sexe, à moins de faire partie de la minorité anti-conformiste, il va tout simplement se fondre dans la masse et lui aussi préférer ceci-cela. Les magasins de jouet en rajoutent une couche puisque pour des raisons de marketing, la plupart des catalogues ont une moitié bleue avec des robots, des voitures, des jeux de construction ou des jeux de guerre catégorisés "pour garçon", et une moitié rose avec des poupées, des princesses et des cuisines/maisons en plastique catégorisées "pour fille". Ce qui implicitement véhicule l'idée qu'il ne faut pas jouer avec des jouets destinés à l'autre sexe. Là où pour moi ça commence à coincer, c'est que les jouets "pour fille" tendent à se focaliser sur la beauté et les tâches ménagères, tandis que les jouets pour garçon se focalisent sur l'action, la créativité et l'indépendance. Véhiculant par là que ces différentes valeurs sont réservées à un sexe. Pour ma part, j'estime que les taches ménagères, l'action, la créativité, l'indépendance doivent être enseignées à tout le monde et qu'il serait tant d'arrêter de considérer l'un ou l'autre comme un "truc de fille"/"truc de mec". Sur la beauté je ne dirai rien. Là où ça coince encore plus, c'est que de tels stéréotypes finissent par limiter les capacités des individus. Comme l'a montré l'exemple de #74 avec le garçon qui a tellement bien intégré les stéréotypes qu'il part du principe qu'il est incapable de faire la cuisine. Combien de fois je vois des filles qui partent du principe qu'elles sont incapables de réaliser une tache manuelle pourtant facile car dans leur esprit, c'est un truc de mec et elles sont donc incapables de le faire, alors qu'en réalité aucune loi de la physique ne leur en empêche. Plus préoccupant encore, la stigmatisation et/ou le malaise des individus qui ne rentrent pas dans la moule. Qu'une fille qui aime des choses considérées comme "pour garçon" soit appelée garçon "manqué" n'est pour moi pas innocent, d'une part cela suggère que puisque la fille ne respecte pas les stéréotypes en vigueur, on considère qu'elle n'en est plus vraiment une, et d'autre part le terme "manqué" suggère qu'il y a eu un échec quelque part. Quant aux garçons qui aiment des activités "pour fille", c'est encore pire, ils sont généralement rabaissés et la risée de tous, sans compter les hordes de conservateurs qui en les voyant tirent les sonnette d'alarme et dénoncent une "féminisation de la société". Une fois j'ai connu une fille qui aimait les jeux vidéo et d'autres activités considérées comme "pour garçon", et qui se demandait très sérieusement si ses goûts étaient liés à un problème médical, car comme elle sortait des stéréotypes elle pensait qu'il y avait forcément un problème. J'ai trouvé ça vraiment triste qu'elle en vienne à penser ça, bien que peu surprenant.

Similaires
Chargement…