470
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  storczyk  |  11

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Ceiht-el  |  26

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Par  Tpower  |  6

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  gros_bb  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Ceiht-el  |  26

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  raffixxx76  |  10

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  poumboss  |  4

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Myrrha555  |  6

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Répondre
  heribionix  |  0

personnellement je m'épile^^ mais chacun est libre. ça dépend du couple. il y a des hommes que ça ne gène pas spécialement. il y a des pays dans lesquels les femmes ne s'épilent pas et personne n'en est mort pour autant. c'est subjectif.

Répondre
  storczyk  |  11

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  myzicri  |  13

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  lologerrard  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Sunny28  |  25

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  deuxhistoires  |  9

Ah tient il y a une VDM qui disait qu'une fille voulait voir son mec épilé, elle a vu le résultat elle a pas du tout aimé... Bref alors on s'épile ou pas ? Moi ya des filles qui me disent que c'est viril, d'autre crade... Pfff faudrait savoir quand meme alors que nous, jusqu'à preuve du contraire entre une fille épilé et une fille pas épilé, le choix des garçon est deja fait, sauf exception bien sur...

Répondre
  Bevet Breizh  |  35

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  _miki_  |  8

Moi aussi je me demande quel est le rapport entre le féminisme et les poils. Parce qu'un mec qui s'épile c'est un féministe ? Un qui ne s'épile pas un machiste ? Ou l'inverse ? Il y a des féministes qui s'épilent et des non féministes qui ne s'épilent pas... C'est comme dire "Je suis féministe donc je ne me coupe plus les cheveux" ^^'. Après oui chacun fait ce qu'il veut de son corps, mais pas la peine de prendre des excuses aussi bidons, les vraies féministes ont des luttes bien plus importantes que ça à mener (égalité des salaires, lutte contre la fermeture les uns après les autres des services hospitaliers qui géraient les IVG, contre les violences conjugales, les agressions sexuelles, etc etc la liste est trèèès longue...).

Répondre
  lilylanaa  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  zinvoi  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  neverbeen  |  7

cdsl mais c'est pas très beau je comprend la démarche mais i a des fois ou vaut mieux suivre tout le monde c'est comme si on arreter de mettre des tampon ( ou des serviettes) c'est naturel mais pas tres beau

Répondre

Les tampons/serviettes et surtout mooncup (qui allie confort et hygiène), c'est une histoire bien plus compliquée que les poils. Tout d'abord, le sang qui coule naturellement sur soi, colle dans les vêtements, s'incruste sur les tissus, sèche sur la peau est assez désagréable. Ensuite, perdre une certaine quantité de sang en public, si nous imaginons une créature nue se promenant dans la rue, en partie du fait de notre bipédie qui facilite encore plus l'effet de chute, est aussi irrespectueux que de pisser sur le trottoir. En particulier pour des questions d'hygiène, si tout le monde laissait les déchets provenant de notre corps s'accumuler sur la voie publique, les bactéries se multiplieraient bien facilement (pas que ce soit infesté dès le départ, n’interprétez pas ce que je dis). Quoi qu'il en soit, le sang pose des soucis de nettoyage (vêtements), ce n'est donc pas économique ni écologique à la longue de laisser s'écouler les règles sur le linge. Les poils, en revanche, ne dérangent personnes. Les poils ne salissent pas la voie publique. Les poils ne s’incrustent pas dans tes vêtements (encore moins de là à les bousiller), les poils ne sont généralement pas inconfortables (même si cet avis est personnel) et j'en passe. Suivre le mouvement est bon parfois, genre pour les poils ? Sous quel prétexte ? L'esthétique que tu cites est culturelle, elle varie selon les époques et les lieux. Les poils ont un rôle naturel qui n'est pas de : faire puer, macérer dans sa crasse et être moche. Ils servent à réguler la transpiration, produire des phéromones sexuels, protéger la vulve des bactéries. (Et sont un caractère sexuel secondaire qui a survécu à la sélection naturelle, à savoir : les singes souvent cités ici n'ont pas de poils au niveau des organes génitaux). Les règles ne sont pas liées à une question esthétique même s'il y avait une question de pureté sanitaire et de tabou du corps derrière le fait qu'on cachait le sang menstruel à la base. Si tu veux taper sur la norme liée aux menstruations, choisi la bonne.

Répondre
  bloodsugar  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Jeiza  |  32

deuxhistoire : c'est une question de goût comme la couleur des yeux ... Moi j'aime les hommes avec plein de poils, c'est mon droit et j'assume. Un mec épilé ça ne m'attire pas et un mec naturellement imberbe, ce n'est pas de sa faute mais je n'aime pas non plus. Mon inconscient associe les poils à la virilité et j'aime les hommes très viril.... ça en dégoute certaines, chacun son truc. Mais les poils sur mon corps je ne supporte pas mais alors pas du tout. Point barre et personne n'a rien à y redire.

Répondre
  zinvoi  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

On se passera volontiers de ta propagande. Très manichéenne avec des chiffres dont on peut chercher la source et la pertinence pendant des heures. Si l'homme et la femme sont bien distincts à l'état naturel, tu ne peux en rien dire la même chose de leurs représentations respectives dans la société, c'est ça dont il est question.

Par  Ulixes  |  24

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Togno  |  7

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Jupsi  |  21

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Wortarf  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Jupsi  |  21

Allez, Wikipedia à la rescousse des gens pas aidés qui font des amalgames ineptes. "Le féminisme est un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à promouvoir les droits des femmes et leurs intérêts dans la société civile. Il s'incarne dans des organisations dont les objectifs sont d'abolir les inégalités sociales, politiques, juridiques, économiques et culturelles dont les femmes sont victimes." "Le machisme, avec ses dérivés « machiste » et « macho », désigne la tendance de certains hommes ou femmes à mettre en avant de manière exacerbée et exclusive la virilité des hommes et de croire que les femmes leur seraient inférieures dans tous les domaines ou dans les domaines prestigieux, pensant ainsi qu'il est logique qu'elles soient cantonnées aux tâches subalternes. Le machisme implique souvent la phallocratie (seuls les hommes décident ou ont le pouvoir de décider dans les domaines les plus importants) et peut impliquer la misogynie." Inutile de rapprocher deux mots qui n'ont rien à voir. Éventuellement, parle de "masculinisme", mais pour ça faudrait être un peu moins obtus.

Répondre

Le féminisme de nos jours regroupe aussi bien des mouvements égalitaristes que des mouvements extrémistes qui cherchent à imposer une matriarchie. Dans le contexte de la VDM, on dirait plutôt qu'il s'agit d'une conception populaire un peu superficielle du féminisme, on ne peut donc rien en déduire de ses opinions politiques (car on est vite taxé d'ultra-féministe pour rien depuis que les femmes ont gagné pas mal de droits). On peut très bien parler d'une femme dominante qui réclame des droits et s'oppose aux hommes ou d'une femme qui défend très activement les droits des femmes. Le fait qu'elle décide de ne pas s'épiler est plus symptomatique d'un "ras le bol" contre la conception culturelle du corps féminin qu'autre chose, ça ne veut pas dire qu'elle est sale, fainéante ou une "féministe casse-couille" de type "machiste au féminin".

Répondre
  eryahia  |  9

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Ganaprout  |  8

Le problème c'est différencier les vraies féministes, celles qui veulent l'égalité des sexes, des pseudo féministes qui veulent uniquement prendre l'ascendant sur les hommes. Ma mère à des amies officiellement féministes qui m'ont donc annoncé que je serais un mauvais cuisinier, mauvais père et mauvais mari (puisque trop passionné par mon travail, le foot et la bière), ne saurais jamais faire la vaisselle ni la lessive, ... Elles l'ont fait en plusieurs fois, mais assez souvent et assez sèchement pour que je puisse être certain que ce n'est pas de l'humour. Il y a un certain temps, une association féminine avait voulu faire passer un projet de loi: en cas de divorce, la mère devrait avoir automatiquement la garde de l'enfant, pas d'exception. Ca c'est pas de l'égalité mais de la supériorité. A côté de ça, il y a des femmes qui sous le couvert du féminismes veulent promouvoir LEUR idéal féminin uniquement (suppression du terme mademoiselle au profit de madame, refus d'encadrer les prostituées parce qu'elles ne devraient pas exister, ...) en ignorant tous les autres (pourquoi madame au lieu de mademoiselle, pourquoi refuser un encadrement et la couverture sociale aux femmes qui choisissent de se prostituer ?) . Bref, le féminisme n'est pas mauvais en lui même. Mais il y a tellement de dérives et d'usurpations du terme que ça a une très mauvaise image.

Répondre
  bouhwarzate  |  5

/troll Vous voulez être notre égal, on en reparle quand il faudra porter quelque chose de lourd. /troll Bon et au cas ou les bannières suffiraient pas, j'annonce que je plaisante, je ne suis pas le seul a avoir rit devant OSS117...

Répondre
  zetsubou  |  8

personnellement je respecterai la féministe qui demandera l’allongement des congés paternités et des chances de gardes des enfants égales parce que bon on a pas non plus toujours la meilleur image non plus je me suis baladé sur le VDM feministe et j'ai vu as quelques jours d'intervalle : - sur le carton d'un aspirateur il y a une image de femme c'est une honte on est pas des boniches -sur le carton d'un aspirateur il y a un homme c'est une honte on est trop conne pour savoir s'en servir! le plus beau c'est la demande de quotas de femme dans les partis politiques si on en a des competantes a un moment donné qu'elles se présentent c'est pas comme si on parlait d'une minorité opprimée la! bref je suis pour le féminisme mais je peut pas me retrouver dans une idéologie qui sait pas faire le tri entre les incapables et les gens rationnels (qui d’ailleurs arrivent souvent assez bien a s’intégrer pour ne pas avoir a se dire féministe)

Répondre

"personnellement je respecterai la féministe qui demandera l’allongement des congés paternités et des chances de gardes des enfants égales parce que bon on a pas non plus toujours la meilleur image non plus" Je suis féministe et je demande ces droits (et je ne suis pas du tout la seule), justement parce que je connais des femmes incapables d'élever un enfant qui ont mis leur statut de femme en avant pour en avoir la garde et je trouve cela honteux. De même, certains pays proposent une égalité devant les congés parentaux que je trouve tout à fait justifiée. Si tu lis les VDM féministes, tu lis à la fois les soucis de vraies féministes et les conneries de certaines femmes pour qui le féminisme c'est uniquement de râler pour le statut des femmes. Fondamentalement, oui. Elles vont parler des femmes, mais pas que. Je te l'accorde, tu en as des bornées, tu as les chiennes de garde et autre. Bon, il faut aussi comprendre le raisonnement du mouvement féministe envers les femmes : il est né à une époque où les femmes n'avaient réellement aucun droit. Les congés parentaux sont encore très stéréotypés, c'est même amusant qu'on n'en parle pas plus que ça dans un pays qui défend l'accès à la parité, et surtout quand on pense à un mouvement qui défend la femme comme autre chose qu'une mère. (Parce que les congés paternités sont sous estimés à la fois par certaines femmes ET par une politique patriarcale de base) Mais que veux-tu ? On a un peu de tout et de rien dans les mouvements féministes. C'est pas pour rien qu'on est assez nombreuses à se définir également comme égalitaristes pour rappeler à quelle branche nous appartenons réellement et ce que le mouvement défend à la base.

Répondre
  Lenne  |  27

Ça n'implique pas ! On peut être féministe et s'épiler ou pas ! Mais on peut arrêter de s'épiler par féminisme. Je m'explique : l'épilation est une norme sociale contraignante. Qui n'a pas vraiment de raison d'être. Le poil est utile à la peau. Et des poils, ce n'est pas plus sale que de la peau, TANT QU'ON SE LAVE, évidemment. Personnellement, j'ai arrêté de m'épiler car cela abime pas mal ma peau. Du genre au point d'avoir des plaques d'irritation et compagnie, ou de la peau ultra ultra sèche. Je préfère mes poils, franchement. Autre avantage : je transpire beaucoup moins sous les bras l'été (ça, ça dépend des gens). Des poils plutôt que des auréoles sous les bras, c'est sympa aussi. En plus, c'est plutôt doux, et quand on est habituée, c'est pas si moche (monsieur trouve ça joli, en tout cas).

Répondre
  Wortarf  |  12

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

On peut s'opposer à la norme esthétique sociale. S'opposer à l'épilation (qui est assez contraignante suivant les pilosités et le milieu social), c'est comme s'opposer à la sexualisation du corps féminin ou à une norme vestimentaire. C'est symbolique. Il y a aussi des gens qui s'opposent à l'épilation par naturalisme ou écologisme. Ce n'est pas spécifique au féminisme, mais c'est une protestation qui n'est pas si dénuée de sens. Il faut voir que certaines choses nous semblent esthétiques ou peu contraignantes car nous y sommes habitués.

Répondre

Et si la personne qui s'épile ne trouve pas ça agréable parce que, je ne sais pas moi, la repousse gratte, elle a des poils incarnés, une peau très sensible, elle ne trouve pas ça beau esthétiquement et j'en passe ? Ca ne compte pas ?

Répondre
  Ganaprout  |  8

Répondre
  Malou_Mistigri  |  15

Beaucoup de personnes disent qu'on est contraintes de s'épiler par la société, les hommes etc mais personnellement je m'épile pour moi même, mon copain ne m'impose rien mais moi je préfère. Je peux rester des semaines sans m'épiler mais à un certain moment je finis toujours par le faire et je ne suis forcée par personne. Et je suis une féministe pure souche si l'on peut dire. J'ai entendu des personnes associer le fait de ne pas s'épiler à la liberté de la femme, limite ces personnes nous mettent la pression nous faisant comprendre que si on s'épile on est soumise et pas solidaire. Personnellement ma liberté c'est de m'épiler quand je le veux et de garder mes poils quand je le veux.

Par  pyb38  |  13

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Chargement…