172
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  kristoker  |  3

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  qwe  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  OLll--  |  8

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  ghostssj  |  9

Elle considère, peut-être, quelque chose comme non protégé alors que lui considère que cela l'est pour lui. Par exemple, lors d'une fellation (sans préservatif), le rapport n'est pas protégé uniquement pour la femme...

Répondre
  LaMineur  |  40

Exact. Même chose pour un cunilingus ; ce n'est pas un rapport protégé. Faut-il comprendre que tu n'en as fait aucun à ta copine depuis 3 mois ? C'est pas très gentil de ta part !

Par  Mikey  |  5

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Unmercy  |  19

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Peut être que c'est lui qui veut se protéger... Et qu'elle s'en fout... Peut être que quelques semaines plus tard, ils auraient arrêté la capote... Ça me semblerait plus logique qu'elle se protège avec ses non réguliers, pour préserver son régulier justement... Quoique avoir plusieurs relations en même temps, ça se fait de nos jours... VDM en tout cas, mais à discuter je dirais, on dit pas toujours les choses comme on devrait et on sait jamais vraiment ce qu'il en est... De là à dire que le toubib ment ou se soit mal exprimé, c'est peut être un peu exagéré, mais bon, on sait jamais...

Répondre

"Donc, a priori, au sein du couple, ils se protègent, mais la fille ne se protègerait pas à côté." C'est ça, c'est bien ce qui ressort dans la VDM. Quand je dis "plus logique", je parle au sein du couple, d'une façon, pas par rapport à la cohérence de la VDM

Répondre
  Talis  |  53

Il y a beaucoup d’hypothèses (certaines exposées avec talent un peu plus loin) et j’en ai encore une autre. Le médecin pensait qu’il y avait un risque non déclaré dans ce couple et là, il avait le choix : - soit il respectait le secret professionnel, en mettant (peut-être) en danger l’homme qui allait éventuellement enlever la protection avec sa petite amie, prenant un risque inconnu, - soit il respectait son obligation de protéger ses patients, en révélant à l’homme qu’il pouvait se mettre dans une situation risquée. Entre le respect du secret professionnel et le respect de la santé, il faut choisir, il a choisi la 2nde solution.

Répondre
  Talis  |  53

Ce n'est pas la porte ouverte à tout, c'est la porte ouverte à la protection de la santé d'autrui. Il est possible que le médecin n'eut pas fait exprès, mais je pense qu'au contraire, il doit avoir l'habitude de ce genre de situation, et que c'est une manière subtile de faire passer un message (tellement subtile que beaucoup penseront qu'il n'a pas fait exprès).

Répondre
  sdemon  |  10

l'information que le médecin a laissé passer avec ce commentaire n'est pas vraiment un secret médical. Il n'a pas révélé un traitement qu'elle prendrait (genre si elle prenait la pilule à l'insu de son copain, ou autre chose), ni d'un diagnostic quelconque. Au pire il lui a fait savoir que sa copine a des comportements à risques avec d'autres partenaires que son copain, sans savoir si elle souffre de conséquences de ses comportements en question. Je pense que pour la santé de l'auteur, mieux vaut le savoir. Je dirais TLBM pour sa copine, de s'être fait avoir indirectement de la sorte. Elle ne l'avait certainement pas vu venir, celle là! owned !

Répondre
  Namrog  |  32

20 : justement, quand on va voir un médecin, on se dit que l'on peut avoir confiance. On peut lui faire certaines confidences (par ex en cas de dépression). Si ce dernier se permet de raconter certaines choses concernant un autre patient, on peut se demander si la confiance est légitime.

Répondre
  vae  |  5

#20 (sdemon) : Le médecin a donné des informations sur la patiente tout en énonçant clairement son identité, à partir de là il y a violation du secret professionnel, point. ^^

Répondre
  Ereold  |  24

Je plussoie #83. De plus, comme certains autres à la base j'avais compris la VDM comme "j'ai dit qu'on se protégeait alors qu'en fait pas toujours et comme ma copine l'a dit au médecin juste avant j'me suis fait griller". (Puis j'ai compris.) Le fait est que le médecin peut très bien avoir cru que la situation était celle-là, et comme il avait eu l'info avec sa copine juste avant, il valait mieux pour les dons de sang qu'ils n'aient pas eu de relations à risque (et donc que le gars rétablisse la vérité). ... Je sais pas si mon explication est très claire, mais pour ceux qui auront compris, voilà ma façon de voir les choses.

Répondre
  Bronto-JR  |  0

Le secret médical comprend TOUS les éléments, quels qu'ils soient, qui viennent à la connaissance du médecin dans le cadre de son exercice, qu'ils soient dits explicitement par le patient ou compris, déduits par le médecin. Ce cas est un problème éthique classique, le choix entre la protection du patient ou du secret médical. Il n'y a pas de règle, s'agissant d'éthique, donc pas de "non assistance à personne en danger".

Répondre
  Boubouuuune  |  22

#20 bien sur que si que ca relève du secret médical! Ca ne concerne pas seulement la prise de médicaments ou un diagnostic ca concerne tout, tout ce qui peut être dis devant un médecin reste chez le médecin et ne doit (normalement) jamais en sortir ! :)

Par  trottel33  |  0

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  ckim77  |  0

Il y en a qui ne capte pas. Explication : Le gars a des relations protégées avec sa copine, et sa copine a dit qu'elle avait eu des relations non-protégées... avec qui alors ?? Sa copine le trompe.... CQFD

Répondre
  Aricia  |  17

Ou, autre interprétation (qu'a eu quelqu'un plus haut) : le médecin pense "pourquoi avoir des rapports protégés si vous êtes en couple ?"... Ce qu'il devrait s'abstenir de dire.

Répondre
  moi404  |  0

D'accord avec #13, mais pas avec #18. Si la copine avait répondu "non" à la question, le médecin n'aurait pas fait cette remarque. Il aurait éventuellement dit à la copine "ah ? vous n'avez pas de petit ami ?" ou un truc du genre. Comme fait cette remarque juste après avoir entendu la réponse à cette fameuse question, ça implique forcément que la copine a donné une réponse différente, ce qui fait croire aux médecin qu'ils ne sont pas ensemble (l'une a des rapports non protégés, l'autre non...). Après, reste à savoir si la copine le trompe ou si elle a mal compris la question et répondu de travers... En tout cas VDM !

Similaires
Chargement…