119
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  kisaitou  |  20

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre
  Sam_iya  |  21

Répondre
  Imlarik  |  33

La proximité, le fait de partager beaucoup et peut-être également l'envie d'être en couple peuvent donner l'impression d'amour, même quand ce n'est pas ça. La situation est ici assez glauque, et je pense que si l'auteur change de Coloc, il va assez vite réussir à se dire que ce n'était pas de l'amour puis passer à autre chose... Là en restant, c'est consciemment inviter la douleur dans son quotidien (même si je comprends que l'auteur puisse avoir l'espoir qu'à force de partager, un jour il se passera quelque chose...)

Par  GG7inrox  |  16

Par  kisaitou  |  20

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  majestic123  |  19

Répondre
  gwengwen59  |  22

absolument pas, ça m'étonnerait que quand tu mate un porno ce soit la fille que tu considère comme "l'amour de ta vie" que tu vois avec un autre gars. enfin ça peut arriver mais à mon avis c'est très rare quand même XD

Répondre
  Pacifica  |  36

#14 : Euh dans le porno, il y a un consentement des acteurs quand ils tournent ce genre de films et ils savent très bien à quoi ça va servir. Perso je ne kifferais pas du tout que mon coloc se masturbe pendant que je sexe avec mon copain. O.O Oui je trouve ça super malsain.

Répondre
  Tardian  |  65

Il me semble important de remarquer que : 1) Même si c'est peu probable, rien n'est dit sur la connaissance ou non de ses sentiments par sa colloc (sans précision, il est même possible d'envisager l'improbable : qu'il soit dans la même pièce qu'eux :P) 2) C'est bien joli de lui reprocher le côté glauque parce qu'il se masturbe pendant les ébats des autres, mais il ne faudrait pas oublier que s'il peut affirmer qu'ils ont joui en même temps, à moins que ce soit un pervers qui a collé micros et/ou caméras dans la chambre de sa colloc, c'est qu'il est en mesure au minimum de les entendre distinctement - du coup, c'est pas beaucoup moins glauque que leur manque de discrétion en le sachant à côté. Je veux dire : si tu sais que les murs sont assez fins, que ton colloc est à côté, et que tu y vas quand-même bien bruyamment comme si de rien était, alors tu ne peux pas nier un minimum d'exhibitionnisme - et aucun exhibitionniste ne peut décemment reprocher à un voyeur d'en profiter.

Répondre
  malsain  |  24

Malsain? Triste, au pire. Au mieux c'est inévitable. Le gars est dans sa chambre, il entend sa colloc' gémir, puis ça s'intensifie, donc forcément ça l'excite. Il n'y a pas 36 solutions. Soit tu te barres (il faut avoir envie/quelque chose a faire), soit tu te fous un casques/boules quies/musique, soit tu restes exposé à ses jouissements. Arrivé la, soit tu résistes, et subis ta frustration et ton erection, soit tu craques, et tu te touches. C'est pas glauque. C'est méchanique.

Répondre
  iIZyvY  |  31

Entendre ou voir sa copine (ou du moins la femme que tu aimes) en train de faire l'amour est un fantasme sexuel pour certaines personnes. Glauque vous avez dit ? :P

Répondre
  Cranibalette  |  17

En même temps c'est pas évident d'etre discret à 100% non plus. On a hébergé un ami plusieurs mois chez nous, les deux chambres accolées et il ne sortait jamais. Donc au début c'était ceinture. Et comme cette situation s'est éternisée bah au bout d'un moment tant pis. On avait pas vraiment d'autre endroit pour (on allait pas aller chez nos parents ou payer l'hotel...). Donc on a fait discret mais difficile de ne pas entendre le lit qui grince ou et les petits cris que tu n'arrives pas à contenir (je parle pas de hurlements à la porno m'enfin bon...). A moins d'être très con, je pense qu'il nous a repéré plusieurs fois.

Répondre
  malsain  |  24

#74 Tambourriner la porte? Ça me parait inconcevable. A la limite leur en parler la fois d'apres si c'est vraiment bruyant, mais elle habite la aussi, il faut bien qu'elle en profite. Le plaisir, ça se respecte, surtout si la personne est chez soi. J'ai limite l'inverse. Ma coloc reste parfois enfermée avec son copain dans sa chambre et on entend jamais rien. Je suis limite gené par la possibilité qu'elle se sente mal a l'aise a cause de nous. Apres, la reaction doit etre bizaerre. Il doit y avoir de la tristesse, mais aussi de la jalousie, de l'envie. L'un fini bien par prendre le pas sur l'autre a un moment.

Répondre
  radii  |  57

Répondre
  faenV  |  34

Radil, de façon pragmatique, ça a peu de chance de l'être... Meme si on se dit qu'on ne l'oubliera jamais, au final, on l'oubliera a un moment ou un autre... Normalement. Et je trouve ça triste de se dire que là, il se voit l'attendre pendant le reste de sa vie... (Si non, l'amour de sa vie...)

Chargement…