171
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  LABAFLE  |  31

Si et même que je me suis fait bannir parce que j'ai fais la même "blague" c'est pour ça que j'ai mis entre parenthèse que je ne me moqué pas.. Maintenant j'ai peur..

Répondre
  aupabo64200  |  6

et je suis heureuse d'apprendre que certains professeurs ne se mettent pas en arrêt maladie des qu'ils le peuvent!

Répondre
  Lessaim  |  33

mais au contraire, les profs sont prêts à tout de nos jours pour se mettre en arrêt maladie à quelques jours des grandes vacances... et ils font de plus en plus preuve d'originalité, là elle devait avoir besoin de témoins

Répondre
  JanBombeur  |  34

Bah heureusement justement! Mais bon le plus souvent ils sont absents dans les meilleures matières...

Répondre
  Benedamour  |  8

Faudrait quand même pas généraliser sur tout un corps de métier, pour une minorité de flemmards opportunistes. Oui, les glandeurs existent chez les profs, mais c'est pareil partout ! Certains ont une conscience professionnelle, d'autres pas... Personnellement, j'ai vu plus d'un prof venir bosser en étant malade (je travaille en collège), alors qu'ils auraient pu demander un arrêt, par exemple. Entre les maladies, les convocations pour corrections d'examen, pour formation, etc, les absences de profs sont fréquentes, mais elles ne sont pas toujours de leur fait. Je trouve assez dingue que les profs soient considérés a priori comme des glandeurs, quand je vois l'investissement quotidien de la plupart de ceux que je connais...

Répondre
  herenthere  |  9

Oh qu'ils sont beaux les clichés ! Vous m'expliquerez comment vous faites pour ne pas être malade en cumulant transports en commun, plus de 600 enfants à l'hygiène souvent très imparfaite et un établissement tantôt surchauffé tantôt sous-chauffé ? Croyez-vous vraiment pouvoir tenir 7 heures souvent debout devant des classes de 30 en ayant de la fièvre (et la fièvre c'est pas un peu de fièvre, hein ?), des vomissements ou pire ? Moi je préfère aller chez mon médecin histoire d'être rétablie le plus vite possible et de ne contaminer personne, et je me passerais bien des nuits passées à gerber parce que j'ai *encore* la gastro. Pour info, toute absence doit être justifiée (arrêt de travail, certificat de décès, certificat médical pour les enfants) voire rattrapée (ce qui est bien normal). Certaines années notre taux d'absentéisme est inférieur à celui du privé (ça dépend souvent du nombre de collègues en congé maternité/paternité en fait). Venez dans un établissement scolaire lambda voir les gens qui y travaillent et constatez pas vous-même quelle est la part de fainéants et quelle est la part de ceux qui ne comptent pas leurs heures et qui prennent leur métier à coeur. Je doute que vous ayez le même discours après.

Répondre
  Bevet Breizh  |  35

C'est vilain les clichés...#7 héhé On considère plus l'enseignement comme un sacerdoce (on se tape pas un bac +5 -et l'agreg parfois- pour la paie). Nombre de collègues, pour ne pas dire tous, viennent assurer les cours alors qu'ils "auraient le droit" de ne pas le faire -fracture, etc... Ce n'est pas comme dans une boite privée où n'importe qui peut reprendre nos dossiers pour dépanner. Là les élèves en pâtissent directement. Et dans les cas où l'on ne peut vraiment pas assurer un cours, malade ou blessé, on a tout préparé avec le collègue qui dépanne... Sinon, dans le genre VDM, je connais une enseignante allergique à la craie...

Répondre
  RoxanneArmand  |  9

En même temps c'est pareil pour tout le monde le cumul "transports en commun/ côtoyer des gens à l'hygiène douteuse/ rester 7h au travail / la salle surchauffée ou pas." et les travailleurs sur les chantiers ? Et les aides soignants? Et les vendeurs ? Les enseignants ont leur vacances scolaires donc à peu près tous les 2 mois une dizaine de jours de repos. C'est pas donné à tout le monde non plus.

Répondre
  herenthere  |  9

Et qui a dit le contraire ? Il ne s'agit pas comparer tel ou tel métier ou de faire un concours pour savoir lequel est le plus difficile. Il s'agit de ne pas croire systématiquement ce qu'on entend à longueur d'année sur telle ou telle profession. Je ne pense pas que tous les plombiers cherchent à nous arnaquer ou autre imbécilité du même genre. Et vous croyez que l'on ne travaille pas pendant les vacances ? Quelle bonne blague.

Répondre
  Fleurflo  |  3

Mais elle n'a jamais dit que c'était trop dur, juste que la plupart des arrêts maladies étaient justifiés. Et je ne vois pas le rapport avec les vacances, que vous avez vous-même fait.

Répondre
  Marie-Lo  |  52

En aucun cas il ne s'agit de se vanter ou de réclamer une "légion d'honneur" (...) , mais juste de stopper les clichés... Bac + 5 (sous payé par rapport aux cadres en entreprise qui ont fait le même nombre d’études) le devoir de faire de vos enfants des citoyens et des gens réfléchis et ouverts sur le monde. Et on ose nous sortir le cliché par excellence "Trop de vacances" oui oui des vacances remplies de copies et de cours à préparer (ah oui ça ne se prépare pas en 1h tout ça...), de recherche de stage parfois pour les élèves en lycée pro... Mais c'est tellement facile quand on ne sait rien d'un métier. Jamais je ne me permettrais de mettre une étiquette sur tel ou tel métier, or ce qu'on peut lire parfois sur les enseignants fait gerber... Je ne sais pas pourquoi il y a un tel acharnement sur eux... Il y a un tel mépris ! Mais en tout cas, tout ce que je viens de lire précédemment me fait un immense bien ! ps: Le salaire annuel d'un enseignant est calculé sur 10 mois et non 12 ;-) Donc, pour info, les vacances d'été ne sont pas payées ;-) Ça calme, hein ?!

Répondre
  aupabo64200  |  6

si tu n'étais pas payé quand tu te mets en arrêt maladie? tu penses que tu le ferai? je suis à mon compte mon mari aussi et je peux te dire que depuis 10 ans nous sommes tombés malade certes mais tout les jours nous sommes allés travailler!

Répondre
  herenthere  |  9

Personne n'a dit que c'était trop dur ou que nous méritions quoi que ce soit de particulier. Notre métier est un métier comme les autres dans le sens où, oui, cela nous arrive d'être absent pour maladie ou autre mais, contrairement aux idées reçues, nous ne nous absentons pas pour un oui ou pour un non. Comme ailleurs. Vous confondez vacances et jours sans travail. Nous n'avons pas dix jours de repos tous les deux mois, contrairement à ce que vous dites. Nous avons des jours sans heures de présence sur notre lieu de travail tous les deux mois. Vacances ne veut pas forcément dire jours de repos (pour nous comme pour d'autres; il y a bien des gens qui travaillent pendant leurs congés). C'est une organisation du travail différente que nous avons choisie ou acceptée car cela fait partie de notre métier. Certaines personnes font du télétravail. Iriez-vous leur dire qu'ils ont plus de jours de repos que les autres et que cela n'est pas donné à tout le monde ?

Répondre
  aupabo64200  |  6

il y a peu être des profs comme toi, mais c'est rare. Souvent ils reprennent leur cours préparé des années précédentes et pendant que des classes sont en contrôle corrigent les autres examens des autres classes! Donc le soir chez eux ils n'ont rien a faire! Je ne dis pas n'importe quoi j'ai vécu chez des professeurs étant gamine et aujourd'hui ma belle sœur est prof!

Répondre
  herenthere  |  9

@ aupabo64200 : oui, je ferais ce métier car je ne l'ai pas choisi parce que nos arrêts maladie nous sont payés (enfin plus le premier jour maintenant). Quelle idée. Je vous invite à poser la question à tous les salariés du privé qui sont payés quand ils sont malades. Ce n'est pas une exclusivité des fonctionnaires. Comme tout métier, le nôtre a des avantages et des inconvénients. Le vôtre aussi j'imagine. Je n'ai pas de 13ème ou 14ème mois de paie comme certains du privé. Vous non plus, si ? Leur reprochez-vous ? Si vous avez à faire votre métier correctement en étant sérieusement malade et sans risquez de contaminer des dizaines de personnes, bien, mais cela n'est pas notre cas ni celui de la plupart des gens il me semble.

Répondre
  herenthere  |  9

aupabo64200 : ton vécu contredit complètement le mien. Pour moi ce que tu dis est très, très minoritaire. La quasi-totalité de mes collègues refont régulièrement leurs cours parce que nos programmes, progressions et manuels évoluent en permanence, et aussi parce qu'il faut sans arrêt s'adapter aux élèves, passent du temps à préparer et mettre en œuvre des projets pédagogiques, à recevoir les parents, discuter des élèves avec les collègues, assister aux divers réunions, etc. et je ne vois pas comment nous aurions assez de temps pour corriger toutes nos copies pendant les évaluations (qui ne durent pas forcément toute une heure et ne sont pas forcément écrites sans parler du fait que je ne vois comment faire pour corriger, surveiller et répondre aux questions efficacement en même temps). Une heure ce n'est pas suffisant pour corriger un seul paquet (ou alors ce sont des mini-interros). Nous on corrige le midi, pendant les heures de trous et les (demi-)journées sans élèves.

Répondre
  Marie-Lo  |  52

Ahah les mêmes gens qui, la tête remplie de stéréotypes sur les profs ou fonctionnaires en général, vont s'engraisser de RTT, partir en juin ou en septembre parce que c'est moins cher avec leur petit ticket restaurant, avec des 13e mois, des primes ou mieux qui vont penser qu'il est tout à fait normal de partir en vacances avec la voiture de fonction ! mais qui ne tiendraient pas 1 semaine devant nos élèves ! D'ailleurs, j'imagine qu "aupabo64200" a dû apprendre à lire, à compter, à écrire, à réfléchir toute seule pour parler ainsi de ses feignasses d'enseignants ! Alala... :)

Répondre
  Benedamour  |  8

aupabo64200 : personne n'a nié qu'il existait des profs glandeurs, mais dans ton expérience, tu en cites trois ou quatre... Après tu juges tous les autres par rapport à quelques individus qui abusent de leurs conditions de travail. Les profs dévoués et investis dans leur métier sont loin d'être rares ! Le métier de prof donne une grande liberté dans l'organisation du travail, du coup, un glandeur peut assez facilement s'y planquer (j'ai bien un souvenir en tête dans mon établissement, de glandeur notoire, mais vraiment, c'est le seul). Le gros problème, c'est qu'on croit connaître le métier de prof, parce qu'on a tous été élèves par exemple. Mais les élèves ne voient pas la moitié du boulot de leurs profs. On a d'ailleurs tous tendance à oublier que ce qu'on ne voit pas existe peut-être quand même. Notamment pour les absences de profs, combien de fois m'a-t-on demandé "Mais attendez ! Pourquoi je justifierais l'absence de mes enfants ? Les profs, eux ils sont tout le temps absents, et ils justifient rien !"... Mais si, ils justifient à la direction, qui transmet TOUT au rectorat, et sans justificatif valable, les heures sont rattrapées. Bref, c'est le problème du métier de prof : une bonne partie du boulot ne se voit pas, à part en établissement ou à domicile, deux endroits où les observateurs extérieurs sont rarissimes...

Répondre
  narnabelle  |  8

Perso, dans mon collège il y a très rarement des professeurs absents, donc quand ils sont pas là c'est la fête :)! Les élèves autorisent les professeurs à être absents même sans raison valable, surtout les jours de contrôle !!!! Nous ne sommes pas compliqués hihi !!!!

Répondre
  Lessaim  |  33

pourquoi prendre autant au sérieux une vanne quand on ne se sent pas concerné ? quand cela ne nous correspond pas ? pourquoi se sentir agressé ? jugé ? autant simplement dire merde aux gens qui ne sont pas contents, chacun vit sa vie selon sa propre conscience. le problème de l'éducation nationale est moins les professeurs et l'absentéisme, mais les iufm, le ministère, les politicards et le fait que les élèves sont mal éduqués aujourd'hui (un prof n'éduque pas, il enseigne, il partage son savoir. l'éducation, ce sont les parents).

Répondre
  deadofcaca  |  2

Je veux pas dire mais les profs font que 18h par semaine, si on compte les devoir et corriger.. Ok ! On peut donner +4 heure ou + mais ça ne vas pas jusqu'à 36h. Après niveau smic, ça gagnent vers les 1500€ ou +. Ils ont les mêmes jours de congés que les écoliers.. Soit tranquille pépère.. Après quand un prof est associé à un niveau ( genre 1ère S ) il rabâché les mêmes cours chaque années... Bon après c'est vrai il y a des élèves qui peuvent les faire chier.. Ok ça j'avoue ça stress et agace.. Mais pour résumer allez pas dire que c'est difficile pour eux.. Parce que les 3/4 sont vraiment science infuses.. Enfin après je donne mon avis :)

Répondre
  RoxanneArmand  |  9

Je lis ici une image des profs que je n'ai jamais connue, et pourtant je sors à peine de l'école . Des absences à répétition depuis le Collège pour des grèves multiples, des devoirs jamais rendus parce que " trop de travail " , des heures de cours perdus , des lacunes qui s'accumulent.. Je n'ai en aucun cas du mépris pour eux puisque j'ai eu quelques bons professeurs, très peu, mais je pense ne pas non plus avoir à les plaindre. Comme dis plus haut, c'est un choix, on sait ou on va quand on décide de rentrer dans l'enseignement.

Répondre
  Benedamour  |  8

Lisez bien, personne n'a dit qu'il fallait plaindre les "pauvres" profs. Mais il faut pas non plus tomber dans l'excès inverse. Tout ce qu'on entend c'est "bah ça va, c'est tranquille d'être prof", et je maintiens que non, ce n'est pas si simple (et en passant, si si, ça peut facilement monter à 36h par semaine).

Répondre
  herenthere  |  9

"Je veux pas dire mais les profs font que 18h par semaine, si on compte les devoir et corriger.. Ok ! On peut donner +4 heure ou + mais ça ne vas pas jusqu'à 36h." XD Rien que la première proposition est fausse ! Quelle ignorance.

Répondre
  deadofcaca  |  2

151# désolé mais c'est aux infos que j'ai vu ça et pas que ! Mon prof de math et mon prof de physique-chimie l'avoue alors avant d'écrire quoi que ce soit renseigne toi ! Merci.

Répondre
  YeaaaahNo  |  19

Il faut savoir aussi que les profs sont souvent obligés de faire des heures supplémentaires à fin d'avoir un salaire correct ! On peut être prof de.lycée, donner des cours en prépa, en fac, ... ma mère par exemple a fait tout cela et maintenant elle donne des cours à l'hôpital aux enfants malades ainsi qu'en prison. Ayant une mère prof, j'ai eu l'occasion de fréquenter énormément de ses collégues. Et il y a de tout ! Ceux qui en ont marre, ceux qui ne sont pas fait pour ce métier, des sadiques, des bons profs, des passionnés.... bref comme chaque métier. Après quand je vois comme ma mère se fait chier à toujours préparer ses cours après 35 ans de carrière et à bosser 37 heures par semaine sans compter ce quel fait chez elle... et bien ça me fait mal au coeur d'entendre tout ça.

Répondre
  herenthere  |  9

@doc: Je suis prof donc je crois que je suis mieux renseignée que toi. 18 heures c'est le nombre d'heures de cours minimum demandées à la majorité des professeurs certifiés du second degré à temps plein. Ce n'est ni le temps de présence ni le temps de travail effectif (ton "estimation" de +4 ne couvre même pas mon temps de présence en dehors des repas les rares semaines où je n'ai aucune autre tâche à effectuer dans mon établissement), ni le nombre d'heures de cours minimum de tous les professeurs : certains font plus, d'autres moins. Cela dépend du type de professeur, de la matière enseignée, des heures sup imposées/acceptées, des heures d'accompagnement éducatif, d'atelier ou de club qu'il peut effectuer et j'en oublie sûrement.

Répondre
  GaGaClara  |  7

Je suis au lycée et très souvent mes profs sont malades mais viennent quand même, bien qu'ils aient la voix cassée à ne plus pouvoir parler, ou tellement de fièvre que quand ils peuvent ils ferment les yeux... De plus mon père enseigne parfois, et je sais qu'il passe énormément de temps a préparer ses cours, la nuit parfois, et même quand il est grippé, fatiguée.. Et il vient en cours, pour pas que ses élèves soient pénalisés par son absence. Les profs sont pas glandeurs, ils sont impliqués dans leur boulot en général. Après je dis bien en général, mais faut pas généraliser ! ;)

Répondre
  artcheese  |  15

Maman tu sais pas quoi ! Aujourd'hui je discutait tranquillement avec mon copain et puis tout d'un coup la maitresse elle a hurlé et elle est tombée par terre ! Je t'avais dit que les sorciéres ont toujours ce qu'elles méritent ! : )

Répondre
  gaby78500  |  5

A je pense pas perso! Moi si jamais sa m'arrivais je serais fiere!

Par  faya91  |  0

Ça t'apprendra a t'enerver pour rien.

Répondre
  tourtinet  |  55

nous les profs nous autorisaient les chuchotements mais si il est entendu au tableau , il devait parler pas mal fort et puis bon ,elle l'a juste semonné (j'en ai eu plein des "arrête de parler) , elle ne lui a même pas donné de lignes ,ni d'exo supplémentaire ,ni même collé . Après selon le collége ou lycée on est plus tolérant ,c'est vrai que dans un bahut où les cours sont quasiment chahutés tous les jours ,on sera plus tolérant sur les bavardages ("parce que sinon on s'en sort pas) que dans les colléges/lycées où les éléves sont super sages .

Répondre
  aupabo64200  |  6

tourtinet, je te rejoins la dessus! Il faut un juste milieu pour que le cours ne soit pas un vrai foutoir ni un dortoir. que le prof soit prêt des élèves tout en sachant se faire respecter c'est la meilleure des choses, et pour ça il faut tolérer les chuchotements mais pas les bavardages qui ne s'arrêtent jamais!

Répondre
  tchoupitchou  |  26

#4 : Il n'y a rien de plus perturbant que des bavardages. Pas tellement parce que ça fait du bruit, mais parce que tu te dis "merde ils ont laché l'affaire, ils ne comprennent pas ? ou alors il s'en foutent ?". C'est pas facile d'être prof quand t'as réellement envie de transmettre, c'est une perpétuelle remise en question.

Répondre
  Mia07  |  14

je sais que je reponds tard mais dans mon collège, il y a un prof (45 ans) qui depuis toujours fait ce métier et il n'a JAMAIS raté un jours de cours (sauf évidemment pour formation...) même lorsqu'il est aphone il vient! C'est un "super" prof en gros!

Par  Nesta30  |  0

Ils on du rigoler :D

Répondre
  Wanabii  |  17

Ils ONT DUT rigoler , je te prit.

Par  BrigadeSud85  |  13

Un arrêt maladie est tellement vite obtenu... Demande à tes amis professeurs, ils seront de bons conseils!

Par  Delphineee  |  9

Je suis cet élève bavard :p :OkJeSort:

Répondre
  lymeabe  |  16

À quoi il te sert le :okjesors: si tu sais à l'avance que ton commentaire va déplaire ? En plus, tu dois savoir que tous les VDMmiens détestent ça ! Réfléchis la prochaine fois, ça t'évitera peut être d'être enterré...

Répondre
  Le_poisson  |  20

82# Mais avant je vais voir la personne de la VDM où il échange 280 € (je sais plus le nombre) contre 3 € (idem) et après j'achète l'iphone auprès du VDMien qui vend à, à peut près, moitié prix.

Chargement…