54
Par edouard-le-canard / samedi 24 juillet 2010 21:56 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Il s'est prit pour Bob l'éponge à la pêche aux méduses... Tu as grésillé avec un halo bleu électrique autour de toi (et on voyait ton squelette) ?

Commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Personnellement je reste pas a coté des enfants à la plage, je me sens pas en sécurité, il peuvent faire n'importe qu'elle bêtise dès qu eleur mère à le dos tourné un instant.

Répondre

Je pense que #1 devait être l'enfant en question et qu'il se venge sur VDM de la claque qu'il a dû se prendre par sa mère  j'rigoule

Répondre

Tu sais CacaLove, tu ne devrais surtout pas sortir de chez toi, tu risquerait de te faire écraser par une voiture, ou pire, cracher dessus par un bébé, on ne se rend pas compte des dangers que véhiculent des gamins de quelques mois... Reste chez toi et laisse la plage aux enfants, c'est leur territoire attitré !

Répondre

Il s'est prit pour Bob l'éponge à la pêche aux méduses... Tu as grésillé avec un halo bleu électrique autour de toi (et on voyait ton squelette) ?

Répondre

S'il est petit, il ne savait pas forcément que c'est dangereux et voulait peut-être juste être gentil avec le monsieur...

Je trouve quand même abusé que la maman n'ait pas expliqué à son petit le danger des méduses à la plage...et donc de pas s'en approcher. ça aurait peut être évité des dégats.

et alors c est pas la mort pour info tu peux les choper sans problème la tete a l envers faut pas toucher les filaments ou le rebord je n au jamais été "brule"

Répondre

De un, les méduses n'ont pas de tête, il s'agit d'un dôme protecteur qui abrite leurs organes internes. De deux les filaments ne brûlent pas mais injectent un venin plus ou moins puissant qui a pour but premier de paralyser la proie (la douleur ça peut paralyser oui oui) malgré la sensation de brûle. Cependant, selon l'espèce et la quantité de venin libéré, ce dernier peut littéralement brûler la peau, voir les tendons ou même les nerfs (se masse l'arrière du genoux à l'évocation d'un souvenir d

Par  viedeN

Dans la cas où cette situation me serait arrivé, elle se serait cependant déroulé différemment. J'aurais vu la ... brrrr... méduse devant moi ce qui aurait entraîné une crise phobique aigüe qui m'aurait poussé à sauter sur mes deux jambes et à courir dans touts les sens en criant à la fin du monde, bousculant par la même occasion le petit garçon qui se serait retrouvé les quatre fers en l'air, sa capture voltigeant à la verticale avant de retomber, comme au ralentit sur sa tête, les tentacules

Chargement…