325
Par Pasdebol / jeudi 24 septembre 2015 19:47 / France - Tassin-la-demi-lune
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Commentaires
Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Harleyquen même si je suis régulièrement emmerdée par des relous, ça ne m'est jamais venu à l'esprit de répondre comme ça tant que la personne est correcte. Un type qui demande l'heure, son chemin ou qui donne un conseil (même si tu as rien demandé), y a pas forcément d'entourloupe, et au pire tu peux toujours le rembarrer si effectivement il insiste lourdement :)

Répondre

#152: tiens, ca me fait penser, on arrive pas à se mettre d'accord quel est le jeu le plus facile avec mes collegues: "spot the vegan" ou "spot the feminist". Quel est le rapport entre une gourdasse qui traverse hors des clous en insultant un agent, et le harcelement (réel je ne nie pas) que subissent les femmes?!!!

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#152: en voyant ton profil VDM, ton commentaire me fait bien rire, je ne nie pas que se faire accoster à longueur de temps ou draguer lourdement, peut être pénible, mais quand je lis un "un couple mais y a moyen" sur ton profil, bah je me dis que tu le cherches peut-être inconsciemment

Répondre

Mesdemoiselles, afin d'éviter les lourdauds des villes, allez habiter a la campagne, plutôt que de se faire coller par des pervers dans le métro, choisissez les grands espaces! Vous n'entendrez plus des sifflements insistants mais écouterez le joli chant d'un rossignol! Plus de regards lubriques si vous vous déplacez dans la rue, vous croiserez juste le regard d'une vache qui rumine.. La campagne, ça vous gagne! Ah les clichés, j'aime pas les clichés, un jour je les prendrais tous et les mett

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Je nie pas le fait que les femmes se font agressée, je suis un homme et je ne connais ce sentiment d'insécurité la, mais au bout d'un moment faut arrêter, a vous entendre chaque fois qu'un homme parle a une femme dans la rue c'est considéré comme du harcèlement.

Répondre

Je tenais à préciser que la demoiselle ne se faisait pas draguer mais a entendu quelqu'un lui rappeler qu'il y avait des passages piétons. Donc pas d'excuse pour la vulgarité. TLBM

Répondre

#197 : à la fois, au moins une partie d'entre nous a été élevée dans la peur de l'homme... c'est mon cas. Je n'ai pas toujours pris la moindre parole masculine dans la rue pour du harcèlement, mais depuis que je subis ce harcèlement je suis en permanence sur la défensive. Il m'est arrivé une fois, à 6:30 du matin, en marche pour aller prendre mon train, de croiser un mec qui me sort le "hé madmoiselle, t'es trop bonne !" et de ne rien dire. Deux minutes après je sens une présence, c

Répondre

#204 Bah au vu de la phrase de l'agent, "Mademoiselle, ça sert à quelque chose les passages piéton." non pas tellement, il lui a pas dit "t'es bonne" ou je ne sais quelle autre remarque de ce style, non il n y a aucune raison d'avoir peur. Surtout que ces puta**s de pitéons qui se croient tout permis (et parfois déboulent devant le parechoc) alors qu'il y a deux passages piétons peu éloignés c'est franchement énervant et désagréable. Après y a toujours les dizaines de totobil

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Harleyquen ou la course à l'enterrement... Je voulais apporter ma petite griffe au débat. Le féministe à tout prix sur tout sujet, c'est comme les beaufs qui draguent sans respect : c'est une insulte faite tout d'abord à son propre sexe. Et désolé mesdemoiselles mais je suis un homme galant car j'ai été éduqué comme ça et il arrive à certaines d'être sur la défensive ou agressives lorsque je tiens une porte ou propose d'aider dans une passe difficile ou délicate (porter des sacs de course, reten

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

221: ça n'a rien de normal d'insulter une personne qui ne t'as absolument rien fait, je ne vois même pas comment on peut faire un lien entre cette vdm et du harcélement. L'auteure ne s'est même pas retournée, ça aurait pû être un voisin, un ami ou même son patron si elle a un job. On insulte pas quelqu'un qui nous a rien fait sous prétexte que d'autres ont été relous!

Répondre

#220 : "Encore moins un mec" ? Belle remarque de feminazi. J'ai connu des hommes féministes qui valaient bien mieux que certaines femmes, donc ce genre de remarque est limite insultante. Genre "T'es un homme, ta gueule". Ne sois pas étonnée si les gens sont agressifs envers toi, vu tes remarques. Pour ma part je fais partie de celles qui se sont déjà pris des remarques d'hommes lourds, mais j'ai su rester digne et simplement les ignorer.

Répondre

Carrément Tictac85, ce n'est pas plus normal d'insulter le premier venu sous prétexte que d'autres ont étés lourds, que de cogner sur son conjoint sous prétexte que tu subis le harcèlement moral de tes supérieurs au taf. C'est pas parce que certains sont désagréables avec toi que tu dois l'être avec les autres, c'est assez gamin comme principe, et c'est un sacré cercle vicieux en plus ^^

Répondre

Harlequeyn alors sois tu nous fais marcher soit, tu es vraiment une (et je vais le mettre à ton niveaux de réflexion) "ordure de la société", je me justifie, ton raisonnement est digne d'un enfant de 5ans pourtant tu en as 17 sur ton profile, en ajout à cela tu trouve ça normal l'infidélité ? (Par exemple ton "mais y-an moyen") ce genre de profile me donne la gerbe en plus de ta mentalité tu es un femme extrémiste qui ne vois pas les liberté est avantage que les femmes ont da

Répondre

Oua mais même moi je me suis déjà fais accoster par des hommes plutôt chiant dans la rue, à l'âge de 16 ans, mais jamais j'ai insulté. Et là comme le dis les gens, l'homme, en l'occurrence, l'agent, a été très poli, donc elle avait pas à répondre comme cela, elle l'a bien mérité, carrément !

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

En fait, Harleyquen, t'es arguments ne sont pas mauvais en soi, c'est ton propos qui, il me semble, est trop tranché et fait peur aux gens. Sous couvert de te battre contre l'intolérance, tu reprends tous les codes verbaux de cette dernière. quelqu'un qui se sait dans son bon droit à un discourt calme et posé et ça doit être ça qui fâché. ta manière d'argumenter fait qu'on se dit que tu n'y crois même pas toi - même. C'est pas sexiste de penser qu'il y a des hommes et des femmes pour une raison

Répondre

Tu t'égares, Harleyquen. Il ne s'agit pas de contre-argumenter la problématique du harcèlement de rue (que je connais bien, contrairement à ce que dit ton commentaire, qui laisse croire que toi seule en est victime et toi seule sait). On disait simplement que la réaction de l'auteure n'est pas adaptée à la situation. Même si elle est régulièrement accostée lourdement, le type en question (un agent qui fait son travail, en l'occurrence) lui donne juste un conseil. Pas de remarque sexiste, pas d'i

Répondre

Et tu ne feras absolument pas évoluer la mentalité des hommes vis-à-vis des femmes si tu n'accepte pas que les hommes ne parlent pas féminisme. C'est une autre forme d'intolérance. Ma coloc' était féministe et nous avons eu ce débat sur le madame/mademoiselle. C'est vrai que dans une époque ou le témoignage et le dépôt de plainte pour viole est une procédure accablante, qui place la femme plus en tant que fautive que victime, c'était le "madame/mademoiselle" qu'il fallait réformer le p

Répondre

"Il n'y aurait pas ce mode de relation si il n'était pas répandu" => Y a un espoir de savoir d'où tu sors ça? Y aura ce genre de relation tant que la planète entière ne sera pas asexué. Et accessoirement, y a moins d'1% de la population française qui est libertine, donc c'est pas tellement "répandu". Entre 0,33 et 0,66%.

Répondre

#290 Oulah, j'avais pas tout vu y semblerait... Madame considère le sexisme comme du spécisme, autrement dit, elle ne considère pas les hommes et les femmes comme étant de la même espèce. Pas besoin d'aller plus loin, bonne à enfermer. Oui, faut se rendre compte des mots que tu utilises. Dire que tous les hommes sont des porcs, spéciste? Faut se faire soigner ma pauvre. Ou au moins ouvrir un dico. Je tiens à m'excuser de la modération pour l expression "bonne à enfermer" que j'ai e

Répondre

Loin de moi l'intention de défendre Harleyquen, mais l'attaquer sur un éventuel libertinage de sa part n'est pas très classe. Si les deux membres d'un couple sont consentants (ce qui a l'air d'être le cas pour elle) ils ont le droit de pratiquer la sexualité qu'ils entendent.

Répondre

Moi je trouve que vous êtes d'une grande mauvaise foi quand même xD Comment auriez vous réagi honnêtement ?? Je ne dis pas que le ta gueule était mérité mais quand même la plupart d'entre vous aurait soit envoyer bouler la personne ou alors l'aurait ignoré puis le soir en aurait parlé à ses proches du genre "y'à un ***** je sais pas pour qui il s'est pris... etc" il y en a très peu (voir zéro ) qui auraient fait preuve d'humilité à mon sens ^^

Répondre

#298: désolée mais perso je me retourne quand on me parle et étant en tort je n'aurais jamais insulté la personne, d'ailleurs même sans être en tort je n'insulterais jamais une personne qui ne me manque pas de respect, question de respect et d'éducation j'imagine...

Répondre

Féminazi... Cette expression est juste ridicule. Comparer les propos d'une féministe à ce qui a été un véritable massacre... Heuresement que le ridicule ne tue pas. Votre argument du Mademoiselle est vraiment pénible, dans 20 ans vous serez encore sur ça. C'est dingue de voir comment tout le monde prétend que ce n'était qu'un détail, pourtant ceux qui disent cela sont mes premiers à remettre le sujet sur la table pour discréditer les féministes. Vous savez, on pouvait très bien demander la supp

Répondre

Désolé, bug du téléphone. Je disais donc que c'est bien trop facile de faire la leçon sur comment réagir face à une oppression quotidienne quand on ne la vit pas soi-même et bénéficie même (malgré nous ou pas) de cette oppression. Donc les commentaires du genre "je suis un homme et ne vis pas le harcèlement de rue mais... franchement celles qui s'en plaignent vous en faitent trop" ou encore "tes arguments sont bons mais tu es trop agressive, cela nuit à ta cause, nous te consei

Répondre

Ça ne change toujours pas le fait que l'on ne devrait pas utiliser ce mot qui désigne une idéologie responsable de la mort de 5 à 6 millions de personnes. C'est horriblement déplacé. Non, les hommes ne sont pas les victimes de féministes comme les juifs l'ont été des nazis. Faut arrêter la victimisation à outrance. Ce qui est idiot et de vouloir mettre au même niveau les conséquences de la misogynie que subissent les femmes et celles que subissent les hommes. Qu'importe le nombre de fois où tu

Répondre

Prince Kodorno, l'homme qui donnait des leçons de féminisme aux homme... Ca devient n'importe quoi ce débat. Et désolé que ta vision des choses soit Moi donnant des leçons de féminisme aux femmes. Désolé pour toi de tes raccourcis et interprétations...

Répondre

Certes Prince-Kodomo, mais étant une femme, et qui plus est régulièrement harcelée par des clients sur mon lieu de travail (au point d'avoir porté plainte) ou abordée de manière peu urbaine dans la rue, je peux donc tout à fait donner mon avis sur le sujet. Quand je lis "lorsqu'on se fait insulter et harceler quelque soit notre tenue ou l'heure de la journée, c'est normal de finir par peter un câble et d'envoyer chier tout ceux qui nous parle" désolée, mais ça ne passe pas. Il m'est ar

Répondre

#296 Utiliser le mot adapté n'est pas vraiment une attaque. Un couple libertin, c'est un couple qui fait ce qu'elle fait, par définition. Et c'est plus rapide que d'utiliser une formule de 3 lignes pour dire la même chose :p

Répondre

Pour moi féminazi se justifie complètement quand on voit le désastre et la destruction intellectuelle à laquelle est associé ce que le mot dénonce. C'est marrant, il semble plutôt adapté dans de telles situations.

Répondre

Vous savez combien on en reçoit quotidiennement des injonctions à base de "mademoiselle vous devriez..." de la part d'hommes qui, au lieu de se mêler de leur affaires, se permettent des injonctions paternalistes? Vous devriez traverser dans les clous, vous devriez sourire, vous ne devriez pas porter votre sac comme ça, vous ne devriez pas vous tenir comme vous le faites, vous devriez attendre que le petit bonhomme soit vert même s'il y a pas de voiture, vous devriez porter un short moi

Répondre

#344, je sens que tu en as gros sur la patate mais même si je comprend bien, et peux te dire désolé au nom des autres hommes (qui contrairement à moi, eux, ne sont pas désolés) mais ça ne changera rien de facto. Tu devrais peut-être faire gaffe à pas trop t'emporter ;-D [me frappe pas, me frappe pas !]

Répondre

Débat super intéressant (Oh non ! J'arrive trop tard !) Je ne peux pas m'empêcher de répondre à #344, tu confonds tout là. Il y a une différence entre "Mademoiselle, vous devriez traversez sur les passages piétons" et "Mademoiselle, vous ne devriez pas porter votre sac comme ça". Et pareil pour "Mademoiselle, ne traversez pas quand le bonhomme est rouge". L'auteur mets sa vie en danger en qu'est-ce que cela aurait été pour le chauffeur si elle s'était faîte renvers

Répondre

Je suis d'accord ! J'ai déjà eu à faire avec des hommes (et même une femme et oui ça existe) assez lourd et flippant et jamais je n'ai été impolie.... Une fois je rentrais tard de la patinoire chez mon copain qui habite dans un quartier avec de petites rues : un homme avec un gros sac à dos vient me voir, je pensais qu'il allait me demander son chemin mais non il me dit "Est ce vous accepteriez de l'argent pour une fellation ?" j'avoue avoir eu peur mais j'ai gentillement répondu non,

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Par  Soda

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Jubilee

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#10 je comprends parfaitement le problème du harcèlement de rue puisque je le subis moi aussi, mais là il était clair qu'il ne s'agissait pas d'une tentative d'approche foireuse puisque dès le début de la phrase on comprend que la personne la reprend sur le fait de traverser la route hors des clous... Aucune remarque sur son physique, aucune demande foireuse ni même une apostrophe ^^ enfin si on se base sur l'anecdote, bien entendu on ne peut pas tout extrapoler sur quelques lignes, c'est pourqu

Répondre

Tout à fait d'accord avec #39 ! L'agent avait sans doute un ton paternaliste (c'est souvent le cas, quel que soit le sexe et l'âge de la personne qu'ils réprimandent), ce qui a pu entraîner la confusion puisque les dragueurs de rue ont souvent ce ton-là. Mais ça ne justifie pas une réponse pareille. Si le harcèlement de rue explique qu'on finisse par manquer de politesse envers certains types lourds (qui abordent souvent eux-mêmes les filles de façon agressive ou insultante), là non, désolée, l'

Répondre

#10 Je comprends le problème sans soucis, et meme la confusion (C'est quand meme pas souvent qu'un flic nous reproche de pas traverser au bon endroit!) Ceci dit, pour moi, meme s'il s'etait agit d'un harceleur, le "ta gueule" ne se justifie pas... On ne dit pas "Ta gueule" a quelqu'un qui ne t'as pas insulté. Encore plus si c'est la première fois qu'on lui adresse la parole. L'autre chose, c'est qu'insulter un harceleur de rue est souvent dangereux. Si le garss le prend mal,

Répondre

#10: donc parceque (et c'est pas dit) elle s'est fait abordée 3 fois avant-hier par 3 mecs différents et se sent donc "harcelée" (ce qui par définition implique une action récurrente de la part du harceleur, ce qui n'est pas le cas dans le contexte puisque les personnes impliquées sont différentes), elle doit traverser hors des clous et insulter des gens qui lui sont inconnus? Faut faire gaffe avec ce genre de logiques parceque comme ça on peut tout justifier. "Ah oui mais le mec

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#6> Ce genre de choses est sanctionné par la loi. C'est une injure (l'outrage est uniquement pour les agents publics). Mais c'est à toi de déposer une plainte. Au commissariat, pas sur vdm. Sinon le conseil d'administration de ton école peut également faire quelque chose.

Par  cvr

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

#24 "mais sa misandrie ne vient pas de nulle part" ah, parce qu a partir du moment qu elle est justifiée, elle devient légitime ? Du coup, ma mysoginie est légitime étant donné que j ai déjà rencontré des femmes ne sachant pas conduire? (Oui oui, j ai pris le plus gros cliché que j avais a l esprit, au moins il est a porté de tous :') )

Répondre

#110 "La misandrie n'est pas reconnue par mon petit système biaisé, alors que le harcèlement de rue est un VRAI problème dont personne ne parle." Arrêtez de vous croire en résistance contre le monde entier. Aujourd'hui, on parle bien plus du harcèlement de rue que de la misandrie, en partie à cause des branches du féminisme qui insistent que les hommes blancs hétéro ont la belle vie sous prétexte qu'historiquement ils l'ont eue.

Par  theclaw

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre

29 : Que dire des gens qui disent bien fort à leurs amis, quand on passe : "celle-là c'est trop une chaudasse t'as vu !". Ou même quand j'étais plus jeune "dans 5 ans, je me la ferais bien, ce sera une vraie salope" Ceux qui miaulent, qui aboient, qui sifflent, qui klaxonnent en te fixant d'un air pervers alors que tu es sur le trottoir et que tu n'as rien demandé... Ceux qui font simplement "Eh toi, mademoiselle !", et, quand on les ignore, crient "salope !&qu

Répondre

#38 D'accord. Donc le problème, c'est que les gens se mettent à assimiler "faut pas traverser hors des clous" à "t'es bonne wesh" ? Désolé, mais la formule consacrée dans ce genre de cas est bien celle que j'ai utilisé en haut. Je ne dis pas que celles qui répondent pas aux "t'es bonne wesh" le sont, je dis que celles qui prennent tout et n'importe quoi comme une tentative de drague le sont. Et prenons l'exemple inverse : Je sors d'un concert, un peu saoul, donc

Répondre

Si les femmes deviennent "parano" c'est parce qu'elles subissent constamment des comportements désagréables et se méfient ^^ J'aime bien cet exemple mais admettons : prenez un paquet de M&M's, sachant qu'il y en a un empoisonné dans le lot, prendrez vous le risque d'en manger ? La comparaison est un peu extrême mais ça peut permettre de comprendre pourquoi les femmes sont parfois désagréables quand on les aborde même poliment :)

Répondre

Je ne vais pas défendre l'auteur de la vdm, parce que je trouve sa réaction tout à fait condamnable. Réagir comme ça, c'est s'abaisser au niveau des harceleurs. C'est difficile, mais il faut réussir à être méfiante sans être parano et garder son amour-propre. Cependant, plutôt que de blâmer les femmes pour leur agressivité envers les hommes qui les abordent parfois juste pour leur demander le chemin ou du feu, il faut plutôt s'en prendre tous ces sites de "conseils en séduction" qui ex

Répondre

Ton histoire du feu, on peut vraiment comprendre qu'elle ait réagit comme ça. Certes toi tu ne venais pas la draguer, mais pour UN honnête, ils sont combien a commencer par "excusez-moi, vous auriez pas du feu ?" Alors vous vous faites avoir une fois en répondant oui et s'ensuit l'inévitable "et tu t'appelles comment ? Tu fais quoi ? Moi je m’appelles****. T'es de ****? Moi je suis d'ici j'habite juste là. Tu veux venir ?" Alors ensuite vous vous dites que vous auriez dû réag

Répondre

#50 Oui, il y des mecs qui veulent sincèrement que du feu ou un simple renseignement, mais pourquoi alors ils vont alors direct demandé à une jeune (et le plus souvent jolie) fille ? le papi du coin n'est pas en mesure de renseigner sur le chemin ou de préter son briquet ?...

Répondre

#121 : je suis d'accord avec toi dans le fond, je me suis moi-même fait draguer plusieurs fois par des gros lourds, sifflée ou insultée dans la rue, mais de là à condamner un mec qui te demande un briquet parce qu'il te trouve jolie et qui en profite pour faire connaissance, je suis pas d'accord. De nos jours, avec les rencontres 2.0, la moindre discussion dans la rue devient une agression et du harcèlement ; comment vous faites pour rencontrer des gens dans ces cas-là ? Le problème, ce ne sont

Répondre

Personnellement, j'ai plus la conviction que la demoiselle n'a pas accepté le conseil plutôt qu'elle ai eût l'impression de se faire draguer. Et par mauvaise foi, elle l'a envoyé promener.

Répondre

#129 Je t'avoue qu'au sortir d'un concert, vers 3h du mat', sous la pluie, en étant myope et sans lunettes, j'ai pas vraiment cherché de "jeune et jolie fille" mais une tâche rouge dans l'obscurité :p

Répondre

#159 oui je suis d'accord, j'ai dit aussi dans mon commentaire qu'elle avait tord. Ce que je veux dire c'est que si a cet endroit là ca lui ai déjà arrivée plusieurs fois, on peut comprendre qu'elle ai réagit comme ça. Comment elle pouvait deviner que celui là avait de bonnes intentions si a chaque fois que quelqu'un lui demande c'est pour ensuite la draguer. Alors effectivement condamner quelqu'un avant meme qu'il ne commence à parler c'est un peu chaud...mais quand c'est répétitif et régulier,

Répondre

#236 Euh non je crois pas m'être mal exprimée :/ ya plus de gens honnêtes que des pas honnêtes, oui. Mais parmis ceux qui demandent du feu à une fille par exemple, malheureusement ce sont bien souvent des "pas honnêtes" :/ generalement les gens "honnêtes" demandent à leur potes avant d'aller chercher l'inconnuE sur l'autre trottoire. Alors bien sur il y en a qui viennent sans arrière pensée comme la personne du précédent commentaire. Mais il y en a qui n'ont pas besoin de feu

Répondre

#294 il faudrait peut-être aussi se calmer.le harcèlement de rue existe sans aucun doute et doit être particulièrement pénible à vivre. Mais demander du feu à une fille, même si on espère entamer une conversation derrière, ce n'est pas du harcèlement. à vous écouter, on a l'impression qu'en fait, il ne faut pas du tout parler aux inconnues. ben désolé, mais moi un monde où je passerais ma vie à regarder mes pieds et à ne parler à personne de peur de heurter tout le monde, ça ne me plaît pas.

Répondre

#299 il ne me semble pas avoir parlé de harcèlement, et encore moins d'avoir dit que des qu'on parle a quelqu'un dans la rue c'est qu'on le harcèle. De plus entre "vouloir du feu et espérer entamer une conversation" et "forcer la conversation en faisant genre que l'on veut du feu" c'est différent. A aucun moment je ne dis que c'est normal de ne pas parler aux gens, ni meme que ce sont les gens qui viennent parler qui sont en tord. Entre s'abstenir de draguer et ne pas parler

Répondre

#302 c'est triste effectivement si ça vous arrive. Mais si vous vous avez peur de nos réactions, admettez que nous puissions avoir peur de certains d'entre vous dans la rue. La peur n'est clairement pas unisexe. Et si on a peur ce n'est pas de notre faute. Et l'agressivite chez certaines est une manière de se protéger. C'est triste mais encore une fois on a pas à payer pour tout le monde. Nous aussi on a le droit de ne pas être aimable. Et puisque visiblement nous avons TOUS peur, pointons du do

Répondre

@laplota effectivement vous n'avez pas parlé de harcèlement, en faut je vous citez vous, mais je pensais aussi aux autres commentaires. il est clair que le problème vient du manque de respect (probablement dû à un manque d'éducation ) de certains. après pour en revenir à la VDM, l'auteur est deux fois coupable. une fois pour avoir traversé en dehors des clous, et une fois pour avoir répondu aussi mal à un type poli, lui faisant remarquer qu'elle est dans son tord. autant l'abîme appelle l'ab

Répondre

#117 : belle société où on trouve normal la misère affective masculine et où on ne comprend pas que le jour où les femmes seront moins exigeantes elles créeront moins de frustration. A bon entendeur.

Répondre

#326 : Ah, tu as bien raison : ces s*lopes qui ne veulent pas coucher, ce sont elles les responsables! Comment est-ce qu'elles peuvent oser se refuser à un homme qui les convoite, alors que c'est leur devoir de pas le frustrer sous peine d'en subir les conséquences ? Et ne me dis pas que tu parlais de "misère affective" et pas de "misère sexuelle", parce que ça voudrait dire que tu n'as rien compris au problème du harcèlement de rue. Ceux qu'on appelle des harceleurs, ce sont

Soit heureuse, il a été bon prince, il t'a épargné les 4€ d'amende pour avoir traversé hors des clous :D Plus sérieusement, mieux vaut respecter le code de la route et surtout, éviter de trop l'ouvrir quand tu es en tort ^^

Chargement…