462
Par Auteur - / dimanche 17 mars 2013 13:26 / France - Viroflay
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  champign0n  |  30

S'il fallait être absente à chaque période de règles... !

Commentaires
Répondre
  550382877  |  12

C'est classe de mettre des serviettes hygiéniques usagées dans son sac ?

Répondre
  sparadrah73  |  39

Bah là notre panda élève pas le niveau!

Par  champign0n  |  30

S'il fallait être absente à chaque période de règles... !

Répondre
  Erinachan  |  22

Y'a des filles chez qui c'est impossible d'aller en cours à ce moment-là à cause de la douleur qui est juste insupportable/ des malaises/ des maux de tête. Et si elle avait EPS ce jour-là, sachant que certains profs n'acceptent pas l'excuse "j'ai mes règles", elle a pu être contrainte de rester chez elle. Après, y'en a qui font ça pour pas aller en cours, mais c'est pas la majorité, loin de là.

Répondre
  diaule  |  11

tu m étonnes !! encore un cours de sport mais d histoire....

Répondre
  choupinette_42  |  19

ouais mais bon et quand elle travaillera ? elle loupera une semaine de boulot chaque mois ?

Répondre
  champign0n  |  30

ok ça peut être très douloureux et handicapant... mais rater des cours tous les mois pour ce motif, ce n'est pas du tout valable selon moi.

Répondre
  syloene  |  60

il y a une potion magique qui s'appelle "Ibuprofène".....

Répondre
  Erinachan  |  22

Si c'est si insupportable, doliprane + codéine 2/3 fois par jour ça marche hein. Et sinon bah... elle a qu'à bosser 35h de plus les 3 semaines restantes. Et y'a toujours moyen de prendre la pilule en continu.

Répondre
  Coco666  |  41

Prendre la pilule en continue est plus que déconseillé.

Répondre
  Erinachan  |  22

Je sais, je cherchais juste des solutions ^^ Effectivement, c'est déconseillé, ne pas reproduire à la maison.

Répondre
  Coco666  |  41

Je n'ai JAMAIS loupé de cours à cause de regles douloureuses. je peux te balancer une pierre ? La pilule en continu est dans ce cas micro dosé ou adaptés, et ça ne change pas qu'on a quand même ses règles.

Répondre
  choupinette_42  |  19

moi non plus perso je n ai jamais loupé les cours a cause de mes regles...

Répondre
  typh59  |  7

perso, je n'ai jamais loupé une seule heure de cours parce que j'avais mes règles ! il y a tjs des solutions plus adaptées (médicaments, ...) car loupé les cours n'enlève pas la douleur !!!

Répondre
  typh59  |  7

et alors ? il y a toujours des solutions pour atténué la douleur ! elle va pas être absente 1 semaine par mois toute sa vie !

Répondre
  champign0n  |  30

Je pense que ça va être dure pour certaines nanas d'entrer dans la vie active, et de se rendre compte qu'on ne se met pas en arrêt pour des règles. Je suis d'accord, elles peuvent être tres douloureuses. Et comme ça a déjà été dit, il existe des solutions plutôt miracles pour réussir à bouger et rester debout quand même. Profitez, c'est moins douloureux les fesses posées sur une chaise à écouter un cours, que quand il faut assumer sa journée se boulot !

Répondre
  typh59  |  7

un jour ou une semaine ça ne change pas le fond du problème ! qu'elle profite d'être à l'école car dans la vie active ça se passe pas comme ça !

Répondre
  sakura74  |  10

Pour le vivre régulièrement, je t'assure que parfois tu n'as rien d'autre à faire que de rester allongée en maudissant le sort d'être une femme... Après, si la douleur explique l'absence, rien ne justifie le fait de brandir une serviette usagée : c'est juste sale et irrespectueux.

Répondre
  lilianais  |  22

Pour les personnes qui argumente les absences en cas de règles, des fois même après une orgie de calmant la douleur ne s'amenuise pas ! C'est des contractions, suivie d'une hémorragie interne alors bon on peux pas toujours assurer.

Répondre
  Sphinx1808  |  9

Pas forcément besoin d'être abscente une semaine par mois toute sa vie... Ce n'est pas systématiquement douloureux et pas pendant toute la-dite période. Et ça dépend des personnes... J'ai des amies qui n'ont jamais eu la moindre douleur. Je les envie d'ailleurs ! Et par expérience, je sais que l'on est mieux à se reposer chez soi qu'en cours lorsque l'on a mal. Pourtant, je ne loupe pas les cours à chaque fois que je les ai. Seulement lorsqu'elles sont TRÈS DOULOUREUSES, quand j'ai légèrement mal j'y vais et puis c'est tout. Quant aux cachets, ils ne font pas effet tout de suite alors comprenez qu'il arrive à certaines filles de louper une journée dans l'année lorsque la douleur est trop intense...

Répondre
  typh59  |  7

moi j'ai la chance de n'avoir aucune douleur mais je peux concevoir que d'autres peuvent avoir très mal. mais certaine abusent de cette excuse. ce qui me consterne c'est le manque de respect et d'hygiène dont elle fait preuve !

Répondre
  Nathys  |  13

Ou Antadys ! En tout cas VDM a ce prof.. Le pauvre il subit la misère des filles !

Répondre

Je tiens à participer à ce petit débat médical en tant que migraineuse, comme beaucoup de femmes qui ont des migraines, j'en ai au début de mes règles qui peuvent durer trois jours et elles sont totalement insensibles aux traitements. Je ne peux pas prendre la pilule car j'ai des problèmes d'hypertension et qu'elle aggrave mes migraines. Par conséquent, oui, parfois, on peut louper le boulot ou les cours tous les mois sans rien y faire.

Répondre
  Nyny  |  26

Absolument d'accord avec toi. Pour exemple, ma cousine, quand elle était ado, avait des règles douloureuses doublées de nausées certains mois. La plupart du temps elle faisait l'effort d'aller en cours, mais quand ce n'était pas tenable, elle n'y allait pas. Fort heureusement pour elle, c'est "beaucoup mieux" maintenant adulte. Bref, dur d'être une femme quelque fois!

Répondre
  Lisa_marie_r  |  12

Celles qui n'ont aucune douleur ont bien de la chance ! Mais c'est pas le cas de tout le monde.. Et parfois c'est juste insupportable et handicapant. Et personnellement j'ai longtemps galéré avant de trouver une solution qui marche.. Doliprane, Ibuprofene, et tout ces trucs n'avaient aucun effet..

Répondre
  elava  |  28

heu…moi :) même la piscine, je ne l'ai jamais raté à cause de ça…

Répondre
  Bouuboou  |  36

Ben moi j'ai des règles douloureuses et aucun médicament ne marche donc la super solution de l'ibuprofène ou de l'antadys...pourtant je n'ai jamais loupé de cours à cause de ça et encore moins le sport (je fais surtout référence à la piscine et l'excuse bidon de j'ai mes règles, comme si elles ne connaissaient pas les tampons)Mais bon c'est vrai qu'il y en a qui ne les supporte pas jusqu'à en faire des malaises tous les mois. Chacune est bien différente à ce niveau

Répondre
  SimplyLittle  |  42

*jette une pierre à #75* Hé non, on n'est pas toutes égales devant la douleur. Pour certaines, c'est supportable, pour d'autres pas. Je ne jette donc pas la pierre à cette gamine pour son absence, par contre sa conduite est absolument intolérable !

Répondre
  bloemdruppel  |  8

moi par exemple ! jamais loupé de cours pour ce motif !

Répondre
  Pacifica  |  37

Euh, je ne suis plus ado, et pourtant le mois dernier, je me suis complètement évanouie de douleurs... Donc bon. Mais je suis allée en journée quand même, c'est totalement insupportable, mais j'étais là. Mais si j'avais la possibilité, je me serais absentée, je pense. ( Comme, je ne peux pas récupérer les cours... ). Et le coup de la serviette sur le bureau, c'est irrespectueux, comme si règles = absence obligatoire, t'as qu'à comprendre point barre. Du coup, pas trop envie d'être compréhensive et grosse VDM au prof.

Répondre
  aweberry  |  31

Vous avez toutes raison et pourtant ce débat est s, il m'est moi-même arrivé d'être atteinte d'hémorragies pendant mes règles, et étant déjà anémiée, j'ai souvent loupé les cours car trop faible pour tenir la journée.

Répondre
  Asaliah20  |  13

Peu être à tu la chance de ne pas trop souffrir pendant tes règles. Estime toi chanceuse. C'est pas le cas de tout le monde. Moi même ayant des règles super douloureuse et les médicaments ne font pas effet. C'est juste un calvaire !!

Répondre
  tiju  |  20

MOI NON PLUS JE N'AI JAMAIS MANQUÉ UN COURS POUR CAUSE DE RÈGLES, ET TOC! Bon c'est vrai aussi que je ne suis pas une fille... Je peux quand même jeter une pierre?^^

Répondre
  Cycy94  |  35

Elle dit "la veille", pas la semaine passée, souvent c'est juste un jour (le premier généralement) qui est insupportable et certains mois sont pires que d'autres pour diverses raisons donc je trouve ton "argument" pas valable.

Répondre
  aweberry  |  31

Vous avez toutes raison et pourtant ce débat est sans fin. On réagit toutes différemment, il m'est moi-même arrivé d'être atteinte de courbatures, maux de tête et de ventre, vertiges, hémorragies et des vomissements, j'ai aussi été sous codéine car le reste était inefficace et au final je manquais souvent les cours. Dans la vie professionnelle, les gens sont moins compréhensifs (et pour cause) mais c'est triste et injuste: n'oublions pas que les femmes subissent des phénomènes que les hommes n'auront jamais à endurer. Les règles, la grossesse, l'accouchement... Le monde a beau évoluer, on doit faire avec notre corps et quelque part quand on voit les inégalités de salaire homme/femme je me dis que toutes ces choses y sont pour quelque chose... Mais c'est pas le sujet, seulement, pour quelques arnaqueuses, ne condamnez pas la première fille à se faire porter pâle pour des règles.

Répondre
  Gocha  |  14

Maintenant c'est simplement prendre la pilule qui est déconseillé ! Elle n'empêche pas totalement de tomber enceinte ( 2/3 grossesses chez les - de 18 ans concernent des filles qui prennent la pilule) en revanche avec l'âge et un traitement qui a dépassé quelques années, il devient plus difficile d'avoir un enfant et le risque de fausse couche est augmenté ...

Répondre

Tu dois être un mec pour dire ça. Il y a des filles dont les règles sont tellement douloureuses que ça les cloue au lit. J'ai parfois tellement mal que j'ai du mal à me concentrer au boulot, me sens super mal d'être assise et que je dois me shooter aux anti-douleurs.

Répondre
  Silencieuse  |  11

Si 2/3 des grossesses des -18 ans arrivent "sous pilule" c'est simplement parce qu'elle est mal prise (oublis, pas d'inquiétudes en cas de vomissements et/ou diarrhées, pas de prise à heure fixe etc). Et faut arrêter de crier au loup concernant les fausses couches (chose très fréquente chez toutes les femmes, parfois on ne s'en rend même pas compte...) et la difficulté à avoir des enfants. La pilule est un très bon contraceptif, avec des contraintes comme n'importe quel autre.

Répondre
  Jubilee  |  55

C'est gentil de penser à toutes les filles qui pleurent de douleur, roulées en boule au fond de leur lit, la plaquette de médocs à la main et la bouillotte sur le ventre, trois jours par mois. Vous avez peut-être la chance de pas être dans le cas; mais vous m'excuserez, quand on a tellement mal qu'on a l'impression d'être en train d'accoucher, suivre les cours, c'est juste pas possible.

Répondre
  aweberry  |  31

Ah bon? Et moi qui m'embêtait à me faire des décoctions de sauge. Zut, si j'avais su. Sans vouloir être irrespectueuse, je pense que les filles souffrant de leurs règles ont déjà essayé les médicaments. Sache que quand la douleur est vraiment forte, les cachets traditionnels ne font pas effet.

Répondre
  Naaraskissa  |  10

Je déteste passer en mode "my life", mais là, franchement, c'est juste impossible de faire autrement. Les inepties que j'ai pu lire m'ont vraiment mise en colère. Que connaissez vous des règles, et des règles douloureuses pour oser sortir ce genre de commentaire ? Arrêtons les "les premières règles sont douloureuses, après ça passe" ou "les règles douloureuses, c'est rare". Non, non, non et non. La magie du cycle 28 jours, 3 jours de règles inexistantes, c'est une utopie persistante qui mériterait de disparaitre des esprits. Mes règles, c'est juste l'horreur. Et pourtant, je n'ai aucune maladie diagnostiquée. J'ai testé le doliprane, la codéine, les opiacés et la morphine. Sachez que seule la morphine a réussi a me calmer. Sans cela, c'est une journée non stop à me tordre de douleur et couiner comme un porc à l’abattoir tellement ça me fait mal. J'ai loupé de nombreux jours lorsque j'étais au lycée, et quand je tentais d'y aller, je finissais à l'infirmerie tellement c'était insupportable. Pour vous donner une idée, j'ai autant mal pendant mes règles que lorsque j'ai fait mon appendicite. Alors même si cela vous parait improbable que l'on puisse louper des jours de cours ou de travail à cause des règles, sachez que c'est tout à fait possible, et que si vous me retirez mes douleurs, je me ferais une joie d'aller au boulot pendant mes règles, et même le dimanche !

Répondre
  Naaraskissa  |  10

Oui, le corps s'habitue aux anti douleurs, pour ça que je n'en prends que lorsque la douleur est insupportable (j'ai une bonne tolérance à la douleur, pas excellente, mais à force on s'habitue). La dernière fois ce sont les substituts de morphine qui ont enfin fait effet, je vous laisse imaginer l'intensité du truc. Actuellement je teste une nouvelle pilule qui peut faire disparaitre les règles. J'avoue que pour le moment, je suis conquise.

Répondre
  Aqualumy  |  19

J'ai toujours fait l'effort d'aller en cours même avec les maux de ventre horribles que j'avais. Mais une fois j'avais tellement mal que je suis allée à l'infirmerie...où j'ai été reçu comme de la mer** : "Si vous savez que vous avez mal quand vous avez vos règles, restez chez vous!" Ça donne envie de faire l'effort de venir... Mais je suis d'accord rien n'excuse le geste irrespectueux et écœurant de cette fille....

Répondre
  Utopy17  |  26

C'est clair que certains parlent sans connaissance de cause. Il y a assez eu de témoignages pour démentir le fait que les règles ne sont pas une excuse, mais je vais en rajouter un : ayant des kystes fonctionnels j'avais mes règles qui duraient très longtemps, et qui étaient très douloureuses : j'étais obligée de prendre un anti-hémorragique pour qu'elles ne durent 10 jours. Maintenant je suis sous pilule continue parce que même avec antadys, spasfon et autres, j'ai mal comme jamais. Les anti-douleurs ne font aucun effet! Malheureusement au bout de 4 plaquettes en continue mes règles viennent quand même, obligée de faire une pause :( Et je rajouterai que ce qui me choque moi c'est cette manière qu'ont, ici, les profs à toujours demander la raison de l'absence ou du retard, souvent en publique, en plus. Dans mon lycée un mot d'excuse sans justificatif médical compte comme une absence non justifiée. N'importe quoi!

Répondre
  aweberry  |  31

Ma mère qui est infirmière scolaire m'a avouée que la principale cause d'absentéisme dans son collège (et sûrement ailleurs du coup) étaient les règles douloureuses ou trop abondantes... Personnellement la pilule m'a aidée, et là avec l'implant contraceptif c'est encore mieux. Et pas besoin d'y penser. Conseil.

Répondre
  Bouuboou  |  36

Dégoûtant d'aller à la piscine quand on a nos règles ? Mis à part celles qui ne supportent pas non plus les tampons je veux bien l'admettre, quand on en met un ça ne coule pas dans l'eau et surtout il y a des tampons adaptés à tout type de perte comme les serviettes, il y a donc des tampons adaptés aux grosses pertes. Et au risque de ne pas plaire, les règles ne nous empêchent pas de nous laver à cet endroit avant de mettre un tampon et de rester propre de ce fait mais bon...

Répondre
  knockinette  |  24

A 286 : La pilule est déconseillée avant 15 ans, et les règles douloureuses peuvent arriver bien plus tôt. En ce qui me concerne (oui, encore une anecdote personnelle mais bon...) j'avais déjà atrocement mal à 12 ans. Il m'arrivait de m'évanouir en cours, même en prenant de l'ibuprofène/spasfon/doliprane. Du coup j'ai commencé la pilule à 13 ans mais bon, j'aurais préféré éviter, et puis ça ne résout pas tout....

Répondre
  Shaaaashou  |  15

Moi j'ai déjà été absente en cours a cause de règles trop douloureuse! Je pouvais pas me mettre debout et j'avais des nausées. Toutes les femmes sont différentes donc je vois pas pourquoi vous débattez.

Répondre
  Fardou_Dou  |  33

Oula, quel débat. Je vais rajouter mon p´tit grain de sel du coup! La pilule en continue (genre cerazette), permet de stopper les règles durant la prise sans interruption. NON ce n'est pas déconseillé, il faut juste faire une pause et s'arrêter tout les 6 mois par exemple (dixit un gyneco). Sinon oui, pour en revenir à la VDM, cette fille est une sacrée dégueulasse. D'ailleurs, pourquoi elle les garde dans son sac , il n'y a pas de poubelle dans les toilettes de son lycée ? (Ou même ailleurs XD )

Répondre
  Jean-Marcel  |  20

Certes, mais dans ces cas là, comme excuse, tu dis "migraine" pas "j'ai mes règles et je t'emmerde" comme cette élève. Parce qu'effectivement, les règles sont tout sauf une excuse. Les migraines ou les douleurs insupportables, oui, mais elles s'annoncent autrement qu'avec une serviette hygiénique usagée. ;)

Répondre
  GatYou  |  10

Ya pas à débatre sur la durée de son abscence ou de ses règles ! Visiblement elle est au lycée donc c'est un mot d'absence ou un mot du médecin et point barre !

Répondre
  GatYou  |  10

Pour faire de longueeees études dans la santé je peux te dire que ton commentaire est totalement faux voire dangereux !!!!! Faut arreter de dénigrer la pillule, depuis l'affaire de Diane, bcp de femmes ont arreté de prendre la pillule en France et on connait aujourd'hui des reccords d'IVG !!! Arrétez de vous prendre pour des médecins ou alors va dire tes conneries sur doctissimo !

Répondre
  Potam  |  3

pour info certains problèmes liés aux règles empêche certaines personne de bouger, ou d'aller en cours et dans certains cas (le mien) d'aller bosser. donc OUI avoir ses règles peut empêcher d'aller en cours. Arrêtez de croire que pour toute les filles çà dure 2 jours et çà passe comme une lettre a la poste

Répondre
  Claraza  |  18

Il m'est arrivé de rentrer chez moi pendant ces périodes tellement la douleur était insupportable donc ça peut arriver .. Par contre VDM car c'est glauque de montrer ça, à qui que ce soit, y comprit comme motif d'absence ..

Répondre
  GatYou  |  10

#375 ca te gêne et ?? Je devrais me sentir mal pour ca ? On a presque le même âge donc pour la leçon de moral tu repasseras tu seras gentille.

Répondre
  Swan25  |  22

Personne n'avait remarqué que dans la mer/piscine/bain, le sang ne coulait plus ? En ce qui me concerne j'ai des règles très douloureuses parfois a en pleurer et a ne pas réussir a me lever du tout, et aucun médicament n'est efficace, le seul qui marchait a été retiré de la circulation tellement il pouvais avoir des répercussions dangereuses sur la santé. Cette VDM est devenu un vrai journal intime menstruel

Répondre
  Ptiravi  |  24

Autant je suis d'accord qu'avoir ses règles n'est pas une raison pour louper des cours, autant les personnes qui parlent, de toute évidence, ne connaissent pas les réactions extrêmes que certaines filles peuvent avoir. J'ai une amie (non, pour de vrai c'est une amie, pas moi :P) à qui il arrive de s'évanouir et/ou de vomir. Evidemment ça n'arrive pas à chaque fois, mais quand ça arrive, je comprendrai qu'elle ne veuille/puisse pas aller en cours. Après oui, rester à la maison ne va en rien calmer la douleur. Mais ce n'est pas en allant à l'école, loin, où on ne peut jamais être au calme que ça va s'arranger... Et personnellement je n'ai jamais vu l'intérêt d'aller à l'école si tu souffres trop, es trop malade pour suivre et noter le cours. En général dans ces cas-là ce sont les profs eux-mêmes qui renvoient l'élève à la maison. Après faut juste faire la part des choses et ne pas abuser~ ("Ouuuuh, j'ai mal à la gorge, je ne vais pas aller en cours")

Répondre
  AnastasiaK  |  22

C'est marrant, mais on dirait qu'on a pas le droit d'avoir MAL avec vous ... Nan, plus sérieusement, j'ai connu des règles très, très douloureuses, j'ai dû aller plusieurs fois à l'hôpital (consciente ou inconsciente) à cause des douleurs, et pour ce qui est de l'ibuprofène et de la codéine, à part faire planer si on surdose ... Parfois y a juste rien à faire niveau douleur, j'ai même été mise sous opium et ça changeait rien à la douleur. Et c'est vrai que c'est handicapant, mais ce n'est pas pareil à chaque fois, et la douleur n'est pas continue toute une semaine, alors pourquoi agressez-vous l'auteur, en disant qu'elle foutera jamais rien et qu'elle a pas à être absente tous les mois ? C'est de sa faute, peut-être ? Y a une sacrée tendance à "culpabiliser" et accuser les gens de tout et de rien sur ce site, sauf que tout le monde est différent, tout le monde a un corps différent, et on est aucunement responsable de ce genre de contraintes. J'ai pris mon exemple pour illustrer, mais il y en a des tas, comme il y a des tas de filles qui ne sentent même pas qu'elles ont leurs règles, c'est comme ça. Point barre.

Répondre
  tenshikage  |  16

Quand la pilule a été créée, elle a été créée dans l'intention d'être prise en continu, sans arrêt "règles". Pour ceux et celles qui l'oublient, les "règles" sous pilule ne sont pas de vraies règles, donc les "Prendre la pilule en continu est déconseillé", c'est totalement faux. Tout comme les "Plus tu prends la pilule, plus tu risques d'être stérile". Tout ça sont des légendes qui continuent à être véhiculer dans le but d'effrayer les pauvres personnes qui ne cherchent pas plus loin que les infos et écoutent tout ce qu'on leur dit (affaire Diane). Et pour ceux et celles qui voudraient mettre ma parole en doute, je pensais comme vous au début, jusqu'au moment où un gyné m'a engueulé quand je lui ai posé la question et m'a tout expliqué :).

Répondre
  aweberry  |  31

Tu peux en vouloir à personne #421 : on entend de tout, partout. Mais je t'appuie; j'ai souvent pris ma pilule comme je l'entendais, pour pas être indisposée pour des vacances ou pour des examens... On va pas se priver des avantages sans raison.

Répondre

#200 Toutes les femmes ne peuvent pas mettre des tampons pour raisons diverses (hymen épais, trop serré ou à petits trous par exemple, mais aussi mycoses vaginales, sécheresses, allergies, peur, traumatisme, etc.).

Répondre

Ah, et je rappelle que les règles peuvent couler dans l'eau contrairement aux idées reçues (je peux en témoigner). L'eau froide a tendance à diminuer le flux car le froid en général diminue le flux, les règles sont diluées dans l'eau donc ça se voit moins, mais c'est possible (il est aussi possible d'accoucher dans l'eau parce que, contrairement à ce que j'ai pu lire, le col ne se ferme pas au contact de l'eau). Au rappel : les règles coulent rarement en permanence, c'est par contraction. Si vous n'avez pas vos règles pendant une baignade et après, ce n'est pas forcément "grâce" à l'eau, merci. Ca peut être franchement embarassant de se retrouver à avoir ses règles qui se déclenchent à la piscine justement.

Répondre
  exorciste11  |  29

non moi j'ai une pilule à prendre en continu et je n 'ai jamais mes règles Sauf oubli. et j'ah jamais été absente à un cours cause des règle et coup je peux te jeter une pierre?

Répondre
  sweety54  |  4

Bientôt 12ans que j'ai mal comme pas possible,même un verre d'eau me fait vomir...on m'a toujours demandé a quoi ressemblait cette douleur,et après avoir accouché,maintenant je sais répondre a cette question! ^^ Cela dit,ça ne m'a jamais empêché d'aller travailler...

Répondre
  cricriii  |  41

Je suis bien d'accord... Pendant des années je me suis tordue de douleur car les médecins que je voyais étaient incompétents... La pilule en continu ils ne voulaient pas en entendre parler. J'envisageais même une ovariectomie, car aucun médicament ne me soulageait. Finalement, j'ai décidé au bout de 5 ans de le faire moi même, sans avis médical, avec ma pilule habituelle. Quelques années plus tard, un médecin plus compétent que les autres m'a diagnostiqué une endométriose, je me suis fait opérer mais c'est toujours là, et pilule en continu toujours... mais sur prescription maintenant. N'empêche, ce médecin m'a dit que je m'étais presque sauvé la vie, car une endométriose non soignée peut provoquer de graves dommages.... Bref, j'arrête de raconter ma vie ^^ Il n'en reste pas moins que sortir une serviette hygiénique à son prof c'est vraiment crade. Mais si elle a mal comme j'ai eu mal, énorme VDM pour elle...

Répondre
  sweety54  |  4

#483 ben quand j'ai vu ce que ça peut couter d'être en arrêt,ça fout un peu les boules! Alors je préfère gonfler mes collègues avec mes lamentations(ben oui parce que j'ai quand même vachement mal! ^^) que de perdre 1 ou 2 jours de salaire! Lol

Répondre
  MiissSarah  |  19

C'est juste qu'il y en a pour qui durant cette période il est tout simplement impossible de rester plus d'une heure assise en cours sans avoir besoin de se rendre aux toilettes.

Répondre
  blablaoups  |  18

*les accidents de pillules et non elle n'augmente pas le risque de fausse couche et SAUF dans des cas très précis avec antécédents médicaux (en réponse a un comlentaire plus haut)

Répondre
  Anonyme231099  |  9

Certaines doivent prendre des antalgiques bien plus forts prescrits par le médecin. Certaines femmes ont des hémorragies au point de perdre connaissance et de ne pas pouvoir se lever. Dans ces cas-là, on a des dispenses médicales prescrites par le médecin lui-même. Donc pour ceux qui prétendent que les règles ne peuvent être une raison d'absence, pourtant elles le sont bien, mais il faut un certificat du médecin.

Répondre
  Mia07  |  14

la pilule c'est un peu fort quand même, ça dépend son âge mais personnellement je suis dépressive quand je la prend. C'est vraiment dangenreux parfois donc je comprends si elle ne veut pas. qui plus est, avant de la prendre javais des regles abominables qui me faisaient hurler toutes les nuits et bien que je n'ai jamais loupé de cours pour ça (seulement le soir), les médicaments ne faisaient aucun effet donc si vraiment elle a très mal, elle est mieux chez elle qu'en cours (risque de déranger les autres + pas d'écoute) qui plus est je ne pense pas qu'elle rate 1 semaine de cours chaque mois mais seulement lorsqu'elle souffre (douleurs semblables à des contractions par exemple). Voilà voilà

Par  Azuriann  |  26

Elle était en zone rouge, fallait pas l'enerver..

Par  Mrs_laurane  |  23

Très classe ! J'aime.

Répondre
  manioc974  |  13

Ou tactile ...

Par  benji06  |  28

C'est pas une excuse valable

Par  Cuculapraline21  |  20

je ne vois pas en quoi les règles empêchent d'aller en cours....

Répondre
  Azuriann  |  26

si elle avait treeees mal. Mais jtrouve ça bizarre qu'elle ai une serviette usagée dans son sac. Si elle vient en cours, ses règles sont logiquement finies non ? :c vu qu'elle ne venait pas pour cette raison..

Répondre

oui déjà c'est pas hyper hygiénique de se trimballer avec ça et si elle à mal au ventre elle prend du spasfon.

Répondre
  siana33  |  25

Comme je disais plus haut, il y'a des maladies (endométriose par exemple) qui rendes les règles extremement douloureuse, certaines ne peuvent pas se déplacer. Et il n'est pas ecrit qu'elle ratée à chaque période de règles, elle a très bien pu rater 1 journée ou demi journée, car c'etait le debut, et exceptionnelement ses regles on etait très douloureuses

Répondre

tout à fait accord, n'empêche que il existe un cahier de liaison dans les établissements et une page où justifier les absences sans pour autant être obligée de sortir une serviette usagée. elle serait allée à un enterrement , elle aurait emmèné quoi? le registre? :-)

Répondre

je sais que les règles ça fait mal, je suis (quand même ) une fenme...

Répondre

OK avoir ses règles peut être douloureux... de là a secher les cours.... mouais... mais je ne vois pas en quoi le fait d'avoir ses règles, aussi douloureuses soient-elles, justifie le fait de présenter une serviette hiégiénique souillée à son prof... Et qd les règles douloureuses sont liées à une maladie comme je le vois + haut... bah un certif médical dans un cahier de liaison me semble pas un truc déconnant...si?

Répondre
  brunette87  |  21

merci a toi!!! etant moi meme atteinte dendometriose stade 4, rt malgré plusieurs coelioscopie, ablation d'intestin, et ileostomie, jai vraiment envie de pousser un enorme coups de gueule envers toutes les personnes qui ont le culot de dire que manquer lecole ou le travail est idiot ou non excusable! avant de critiquer les femmes qui souffrent, vous feriez mieux de profiter du fait de ne quasi rien ressentir pendant vos regles, ou bien des douleurs soutenables!! ma maladie m'a fait faire une tentative de suicide, par trop dincomprehension et de jugements de personnes comme vous qui passent leur temps a nous sortir que c'est psychologique! il serai temps pour vous de grandir et de fermez vos gueules, pour rester polie, au lieu de nous "salir". car oui, en jugeant sans savoir ce que nous pouvons vivre, cest nous salir!! malgré le fait que vous m'enerviez au plus haut point, je ne souhaite a aucune femme de ressentir un jour ce que nous, les femmes atteintes dendometriose, pouvons vivre au quotidien!!! car oui, la douleur se vit CHAQUE JOUR NON STOP!!! Alors priere darreter vos idioties et de faire preuve de maturité! on ne demande pas de compassion var ca ne changerai rien a notre vie remplie de souffrance, mais ne venez pas poster des coms ridicule et profitee dont de votre CHANCE de pouvoir vivre NORMALEMENT!!!

Répondre
  Lovecats  |  18

J'aime bien les gens qui pensent qu'a eux et qu'ils n'ont aucune tolérance. C'est pas parce que tu n'a pas mal pendant tes règles que tout le monde est comme ça. Et a vous lire certains, on dirait presque que louper des cours est un drame, on se détend hein, c'est pas la mort, surtout si pour cette jeune fille c'était exceptionnel, et si elle les rattrape je vois pas le soucis.

Par  Lorie7991  |  28

Au moins,c'est clair.

Similaires
Chargement…