194
Par Ludi1811 - / dimanche 10 avril 2011 18:25 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Par  Orweys  |  18

LOL

Répondre
  Orweys  |  18

Répondre
  ageof7  |  9

c'est sur ! mais tu elle avait qu a frapper avent d' entrer TLBM

Répondre
  xPeLuCh3  |  24

Les médecins et infirmiers, ou quiconque faisant partie du personnel de l'hopital, ne frappent pas avant d'entrer...

Répondre
  edseb  |  9

Alors pour information nous frappons à la porte mais il est vrai que nous n'attendons pas forcement une réponse. et dans le cas ici décrit je pencherai pour un cas en service de psychiatrie car il est courant dans ces services que les portes soient pourvus de fenêtre pour raison de sécurité.

Répondre

"C'est moi qui AI fait une erreur" ben dites les correcteurs en herbe faudrait pas se tromper dans la correction vous avez l'air de sacrées gourdes entre l'un qui corrige une faute et en fait deux, et celui qui ne corrige qu'une des deux fautes, vous auriez mieux fait de rester couchés! P.S: LE SECOND DEGRÉ ÇA EXISTE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Répondre
  leretour  |  15

Oh si ils frappent mais ils ouvrent la porte en même temps...à l'heure de la toilette parfois même, vous savez quand vous êtes à poil dans votre lit à vous laver avec un gant et une bassine d'eau (une seule hein, vive le rinçage) comme des somaliens? TBLM pour toi car après moulte séjours à l'hôpital (8 opérations) la plupart des soignants devraient réviser la charte du patient hospitalisé et bien se mettre dans la tête que fermer la porte de la chambre du patient c'est bien le minimum de respect qu'on lui doit, à à lui, son intimité et son humanité. Car comme l'élève a du le faire, le réflexe de n'importe qui en passant devant une porte ouverte, c'est de regarder à l'intérieur de la pièce. TLBM.

Par  mwazaa  |  3

il s'est cachet! vdm

Répondre
  Flora35  |  4

bha yen a ils sont juste moins coincer que d'autre.

Répondre
  Flora35  |  4

bha yen a ils sont juste moins coincer que d'autre.

Répondre
  Maxime15  |  11

#88 : L'auteur. puisqu'elle dit ' En passant devant la chambre d'un patient, je l'aperçois avec un drap sur la tête '. A moins qu'il y es des carreaux aux portes, personnellement j'en conclu que celle-ci était ouverte.

Par  TsarskayaNevesta  |  7

Au moins, lui, il se cache mais VDM validée. Je n'aime pas les sans gêne à l'hôpital. Lors de ma dernière hospitalisation, un couple de personnes âgés était dans la chambre d'à côté : j'ai surpris le mari en train de se masturber à table alors que sa femme était en train de manger. Classe, très classe.

Répondre
  LaNov  |  18

Immonde! Moi j'étais, pendant le début de mon hospitalisation, en chambre avec une mémé qui n'hésitait pas a se mettre de maniere a ce que ses fesses soient bien en vues et de se les gratter vivement.. Elle avait en plus quelques problèmes de digestion, c'était fort charmant. Heureusement j'ai réussi à avoir une chambre rien qu'à moi par la suite :)

Répondre
  Ithaque  |  15

Comment ça sans gêne ? C'est plutôt ceux qui entrent sans frapper qui sont sans gêne, ou bien ceux qui n'attendent pas la réponse du patient ! (Car il y a ceux là aussi, ceux qui frappent en entrant, juste pour signaler : j'arrive !). Je trouve aberrant le manque d'intimité que l'on peut trouver dans les hôpitaux. C'est à croire que lorsque l'on est hospitalisé, on est juste "malade", et notre seul besoin est de guérir, point. Bah non. Même pour ceux qui ne sont pas hospitalisés de longue date, on peut comprendre qu'ils aient besoin de se soulager. Un séjour à l'hôpital n'est pas vraiment un bon moyen pour se détendre... Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi il se cachait sous le drap "C'est pas à ce niveaux là que ça se passe". Eh bien... Peut-être que de voir les couloirs de l'hôpital avec tous les soignants et les visiteurs n'est pas très propice à la masturbation.... S'enfouir sous le drap, ce n'est pas forcément pour ne pas être vu (au contraire même vu que ça a donné un prétexte à une infirmière un peu discrète pour entrer), mais plutôt de ne pas voir. Un moyen de se faire un cocon à minima intime, et plus chaleureux et plus confortable que des toilettes. Donc bon. TLBM. VDM pour lui.

Répondre
  chabouille  |  34

Je suis d'accord avec toi et pas d'accord en même temps, tout dépend de la structure dans laquelle tu travailles. Certains hôpitaux sont de vraies usines, quand tu es seule pour 30 malades t'as pas le temps d'attendre la réponse à chaque fois que tu frappes à la porte, tu cours, tu toc, tu rentres et tu fais ton soin, le patient à toute la nuit pour se masturber tranquille, toi t'as que très peu de temps à consacrer à chaque malade. Je suis donc parfaitement d'accord avec toi sur le manque d'intimité que l'ont fait subir à nos patients qui comme tu le dis ont d'autres besoins que celui d'être guéri, mais tu ne peux pas forcément t'adapter au rythme de chacuns. Donc la pour le coup c'est au patient de choisir un moment plus opportun, n'importe qui ayant fait un séjour à l'hopital sait qu'on peux être surpris toute la journée par le médecin, l'ASH, l'AS, l'infirmière... La VDM me fait, malgré tout, bien rire VDM pour l'étudiante, et TLBM pour le patient

Répondre

124> Oui, sans gêne. J’ai fait de nombreux séjour à l’hôpital – parfois même de plus de six mois – donc je connais bien cette situation. Il faut comprendre qu’à l’hôpital tu n’es pas chez toi, c’est priorité au soin. Point barre. Le personnel médical n’a pas le temps d’attendre que tu sois disponibles. Et puis frapper et attendre une réponse avant d’entrer… Je trouve ça presque ridicule à l’hôpital – du moins la journée. Ils viennent pas faire causette mais pratiquer des soins : et les soins c’est maintenant et pas dans une heure. Et si le patient fait un malaise et qu’il ne répond pas : ils repassent plus tard ? Certains patients n’entendent même pas frapper à la porte… Sans raconter ma vie, il m’est arrivée d’être tellement mal que je ne pouvais pas crier un « oui ». OK, manque d’intimité il y a mais contrairement à ce que tu dis, la priorité c’est guérir. Pas la petite branlette. Comme la si bien dit Chabouille : il peut pas attendre la nuit ? Sa douche ? C’est pas aux personnels médicals de s’adatper au patient mais bien l’inverse. Si tu veux pas faire concession sur ta petite intimité, tu refuses d’être hospitalisé et voilà. Tu pourras te branler quand tu veux ! Et sans gêne car ce n’est pas aux infirmières de supporter les patientes qui peuvent pas s’empêcher de se faire un petit plaisir. Et pas non plus aux autres patients. Tu sais combien j’en ai vu faire ça pendant mes hospitalisation ? Lors de ma première hospitalisation, j’étais dans une chambre à deux lit : plus jamais. Quatre patients ont défiler : un se branlait après chaque passage d’une infirmière, un était un exibisionniste qui trouvait ses couilles parfaites, l’autre avait la flemme d’aller jusqu’aux toilettes donc il faisait ses besoins de le lavabo et le dernier était franchement vulgaire avec tout le personnel médical. Tu trouves toujours que ses patients manque pas de gêne ?

Répondre
  leretour  |  15

VDM pour toi d'accepter d'être un "objet de soin" et non plus une personne. Et quand tu peux plus prendre de douche parce que t'as 2 jambes cassées? Une perf à chaque bras? Et que t'as envie juste à ce moment là de te détendre parce que c'est bien la seule chose qui te reste dans ces fichus hosto où la télé, c'est 5 euros par jour et où la bouffe est immonde? On t'as jamais dit que le moral, le bien-être psychique contribuaient grandement à la guérison? Que lorsque tu sécrètes trop de cortisol, hormone du stress, tu cicatrisais moins vite? Si tu le vis bien, tant mieux pour toi, mais n'agresse pas les autres personnes qui réclament un peu de respect et d'humanité.

Répondre
  chapodpaye  |  9

@leretour Je ne vois pas où tu as vu, dans les propos de TsarskayaNevesta, quoi que ce soit d'agressif envers quelqu'un. Je trouve d'ailleurs ses propos très sensés. L'hopital est bien avant tout un lieu de soins et il faut que ceux-ci puissent se faire le plus correctement possible. Maintenant tu parles de respect des personnes soignées, mais n'oublie pas non le plus le respect dû aux personnes soignantes qui n'ont pas forcément envie de voir à longueur de journée des personnes se branler sous prétexte qu'elles sont stressées juste là maintenant et que du coup ça ne pouvait pas attendre. D'ailleurs, il faudrait dire aux médecins qu'il y a une alternative à la prescription d'anxiolitiques: "vous êtes un peu stressé, voyons voir, je vais vous prescrire une petite branlette matin, midi et soir pendant 10 jours et vous verrez, ça ira mieux"... Une certaine discrétion reste de mise pour faire sa petite affaire: attendre le soir quand il y a moins de passage (d'autant qu'en cas d'hospitalisation prolongée on repère assez vite à peu près l'heure de passage des soins, surtout dans la soirée), s'isoler aux toilettes quand c'est possible, fermer ou faire fermer la porte et quand on est dans une chambre à deux lits on s'abstient de le faire devant son voisin.

Répondre
  leretour  |  15

Sauf qu'apparemment, d'après la formulation de la VDM, il l'avait trouvé son petit moment tranquille, puisque l'élève infirmière dit "en passant devant sa chambre". Dommage pour elle parce qu'à mon avis elle voulait juste être chaleureuse avec le patient mais il n'y aucune histoire de soin obligatoire dans sa phrase. Seulement, comme la plupart du temps, les portes des chambres sont laissées ouvertes. S'il est en service orthopédie avec des fractures ou des redons ou encore une perf, la porte tu peux pas la fermer tout seul et que si jamais tu bipes après l'heure du repas ou un autre créneau ou les infirmières/aide-soignantes font manger les 3 p'tits qui peuvent plus le faire tout seul/ change les couches des incontinents/ont un cas lourd à gérer ou ont décidé de prendre leur pose, et bah tu peux toujours courir pour qu'on vienne te la fermer. D'où le drap. Moi on m'a même sorti "et tu veux pas 100 balles et un mars pendant que t'y es" un jour où j'avais appelé pour qu'on ferme ma porte et me reposer sans entendre un pauvre monsieur qui hurlait à la mort tellement il comprenait rien à ce qui lui arrivait... Merci l'hôpital public (hôpital Nord de Marseille), merci la loi HPST Roselyne, merci la connerie humaine et le manque d'empathie.

Répondre
  chapodpaye  |  9

En même temps leretour, si comme tu le dis tu sonnes seulement pour faire fermer la porte alors que le personnel est débordé faut comprendre que le personnel a justement d'autres choses à faire de plus urgent que d'être sonné pour aller simplement fermer une porte. Il aurait peut-être été plus judicieux de le demander au moment ou quelqu'un du personnel, un visiteur... passe dans ou devant la chambre. Comme je le disais précédemment une branlette peut attendre d'être dans une situation plus discrète, ce n'est pas urgent. Si tu savais le nombre de fois où, seule infirmière avec juste une ASH pour tout le service, j'avais énormément de soins à faire en un temps record, de médecins qui venaient m'appeler tous les cinq minutes pour faire la visite, de visiteurs qui m'abordaient pour avoir des nouvelles de tel ou tel patient, de personnes à changer, d'appels téléphoniques tous les cinq minutes, de sonnettes en veux-tu, en voilà, et que qu'en j'arrivai en courant répondre à la sonnette c'était pour juste pour fermer la porte, la fenêtre, demander une carafe d'eau, bref des choses non urgentes, et que dans la chambre d'à coté j'avais un patient très malade qui n'appelait jamais alors que c'est justement lui qui aurait dû le faire, j'avoue que j'en pensais pas moins, même si je me suis toujours retenue de le dire. Par contre pour les portes, j'avoue que ce n'est pas sympa de la part du personnel de ne pas les fermer en ressortant, je l'ai toujours fait, c'est normal (sauf dans le cas où je devais avoir vraiment le patient à l'oeil du point du vue médical, ça permet de jeter un coup d'oeil dessus chaque fois qu'on passe devant la porte mais c'était extrèmement rare).

Par  legendedu67  |  0

ah ouais comme même Mdr , VDM pour toi et le patient.

Chargement…